trombinoscope sociale

Economie, politique et subvention

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Economie, politique et subvention

Message  Cogito ergo sum le Dim 1 Mar - 17:39

Rappel du premier message :

Economie, politique et subvention

par Nestor Elias Ramirez Jimenez ou Gramophone
Joigny Dimanche 1 mars 2009


Les anciens philosophes, quatre siècles avant J.C. avaient une notion claire des commerçants.

D'ailleurs pour au moins un philosophe le commerçant été la seule personne à préconiser la qualité de sa marchandise sans avoir le certitude, un menteur !

Toujours à cette époque déjà, les affaires d’État et le commerce ne devaient pas être mêles.

Attention aux détracteurs, je vais couper court car il y avais des esclaves, bonnement admis pour tant, donc nous ne sommes ici à parler d'un idéologie, morte et enterrait. (communisme et socialisme! hors de question)

Je crois pour démarrer, et restant concis, que aucun citoyen ne doit être plus puissant que l’État; ou alors l’État n'est saura plus souverain, incapable de satisfaire sont rôle tel les services tel que la santé, l'éducation, la téléphonie, l'emploi. l'eau, l'électricité; (voir discours du président du Bolivie au sujet des obligations de l’État nation)

Nous devons admettre le divorce entre pouvoir politique et pouvoir économique, alors nous devons admettre que le système avec collision avérée est une erreur. Parce que la législation fini par favoriser le lobby des puissants.

C'est si simple, si l’État n'est pas en possession des sources économiques, capables de lui garantir la suprématie. Cela implique que le pouvoir est nécessairement ailleurs.

Si l’État n'a pas le pouvoir économique, en aucune manière il est en capacité de jouer le rôle qu'est le sien.

Un ancien sage ( PLATON quatre siècles avant J.C.) l'affirmait avec raison : "Personne doit être plus puissant que l’État"

Par contre l’État ne doit pas tricher; la je fait référence aux lois basiques de l'économie.  "Loi de l'offre et la demande" et "loi du marché concurrentiel sans entraves".

Du temps de ces sages hommes avant J.C. la taille même de leur société ne pouvant pas permettre l'analyse d'aujourd'hui. Il faut donc admettre que l’État ou Organisation mondiale de l'administration n'existe pas alors qu'il y a des banques à la taille du monde? Il y a là quelque chose qui ne tourne pas rond!

Chaque pays, cherche à concocter dans son coin sa combinaison de mesures, alors que le pouvoir économique lui, se trouve dimensionné à la taille de la terre.

Croire en mesures protectionnistes et subventions pour les pays, est dangereux, pour la société. Car cela signifie que la santé financière de la branche en difficultés, n'est pas compétitive et se trouve par capillarité à l'échelle de la terre concurrencée ailleurs. Ou pire les règles et mécanisme de gestion et de contrôle son inopérants.

Quelque soit l'origine de la difficulté, en soit le système capitaliste est en défaut, pour une raison très simple encore. (d'un grand économiste) "Propre de l'être humain, il veut toujours avoir plus" (écrit en 1843 par John Stuart Mill dans "Système de logique") Puisque la richesse à quitté le pouvoir politique à la fin de la monarchie (le roi été à la tête de tous les pouvoirs) De nous jours les gouvernements nationaux sont des parfaits incapables vis-à-vis du système économique mondiale.

Les USA sont un exemple pitoyable de manque de prévoyance, avec des techniques sauvages de maintien du crédit immobilier par exemple.  L'aide des États aux banques, à l'industrie automobile n'est qu'un exemple dans le même sens, qui donne des facilités majeures aux spéculateurs sous forme de carte blanche pour continuer à abuser du marché.  

Reste ridicule, cela étant croire que l'accès à la propriété doit se faire via le crédit, où en vingt ans une personne paye deux, trois fois le prix du bien, quand il arrive, puisque dans beaucoup de cas, l'actualité le démontre c'est pas possible, puis la réglementation est faite pour que le profit soit privatisé et les pertes mise à charge du contribuable.


Dernière édition par Cogito ergo sum le Jeu 14 Aoû - 10:16, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas


Le rôle de la dette souveraine

Message  Admin le Ven 13 Jan - 23:32

Déficit 

Le système est construit sur la base philosophique du crédit 

Des élites vivent du commerce exclusif des devises et de l'argent

Maintenant il est possible de réduire les dépenses d'un état mais de manière lente à long terme!

Austérité 

La tentation de serrer la ceinture de lorsqu'elle intéresse un nombre important de nations; ne fait qu'aggraver ou prolonger la periode de récession

Il faut des comptes en équilibre mais quand le niveau de déficit est si grand, que des élites peuvent vivre
confiants vis à vis de tactiques de dette souveraine. Chercher à réduire brusquement les dépenses équivaut à
déclencher la méfiance et c'est un procès de boule de neige qui est enclenché! 

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

À Alexis Brizet journalist Le Figaro

Message  Admin le Sam 14 Jan - 13:02

Naïf ou de mauvaise fois ?

Tout ce qu'il fait c'est de bonne fois, attendons voir si cela marche dit le journaliste du Figaro et la première page avec une photo n'a rien a voir avec l'actualité  alors que pour toute la presse la note de Standard & Poor's fait la une: naïf ou de mauvaise fois?

Il cherche à faire en six mois ce qu'il n'a pas voulu faire avant, le contraire dans le seul but du prosélytisme: naïf ou menteur?

Vous mettez en couverture une photo pour le sky, alors qu'il coûte en tout 500 milliard au contribuable dans autre couverture! 

Sur 630 milliard 130 milliard sont dues à la crise et 500 milliards sont la cause de la politique de Fillion Sarkozy

Salut monsieur le "journaliste" Alexis Brezet  

Sorry because I don't speak French

Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Stigmatisation des faibles

Message  Cogito ergo sum le Dim 15 Jan - 6:09

coupables les chômeurs, les RMIstes, des maux de la France?

lors du discours stigmatisant de certains politiques

Nous écoutons des phrases devenues banales, du genre la protection sociale est un boulet pour l'économie française.

Le béotien type, ne sais pas discerner avec sagesse, en dehors de sont quotidien et justement, certains personnalités, osent abuser des moyens limités des gens simples pour vacciner l'opinion avec des idées, que pour l’occasion je vais m'employer à rendre absurdes, tout simplement des idées avec le but unique de diviser l'opinion et de culpabiliser les plus faibles.

Un exemple :


Un père de famille, avec quatre enfants, et un salaire net de 1300€ par mois. Il paye 650€ de loyer, 100€ gaz, 150€ EDF, 120 essence, 200€ de carburant, il distribue en argent de poche 90€ (en fonction de l'âge 30 + 25 + 20 + 15€) + (deux forfaits portable pour les plus grand à raison de 30€ chacun)

Au fait le majeur reçois 60€ suivi de 55€ pour le deuxième, mais si les autres ne savaient pas cela il pourrons se considérer heureux ! Lorsque en réalité le majeur reçoit 4,61% de 1300€ et le suivant 4,23% de la même somme, et le plus petit quant à lui reçoit que 1,15% de 1300€

Stigmatisation et accusation

De la même manière une nation que nous n'allons pas citer, aura un PIB par exemple pour 2009 de 947,2 Milliards d'euros ; parmi certains membres de sont gouvernement, que nous n'allons pas citer auraient ceux qui accusent devant les médias télévisés les bénéficiaires des allocations familiales (prestations sociales) de fraude.

Injure

Une telle accusation très grave, prononcée en période de crise économique, est un outrage, une offense ou injure

Si nous voulons comparer le montant des prestations sociales entre elles et en comparaison au PIB sorte de revenu de la période (année 2009, au hasard d'un exemple)

Nous avons trois grands groupes de dépenses de la caisse d'allocation familiale que sont :

Naissance jeune enfant avec une dépense pour 2009 de 5,52 milliards d'euros ;

Entretien d'enfants avec 18,24 milliards d'euros et

Les aides au chômage etc., avec 0,067 milliards d'euros (67 815 millions d'euros)

En tout: 23,84 milliards d'euros de prestations sociales !

Naissance d'enfants avec 0,0005836% du PIB
Entretien des enfants avec 0,0019262% du PIB
Contrats aidés (prestations RSA, etc.,) 0,0025242% du PIB


par exemple les niches fiscales sont 7,7% du PIB
et 35 MD€ d'évasion fiscale est égale à 3,69% du PIB

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

contre le dogma de l'iniquité moderne

Message  Cogito ergo sum le Lun 16 Jan - 14:48

Je suis un simple immigré, mantes fois confondu pour mon apparence, avec tout immigré, étrillé, ignare, le gueux, noir; juste bon à travailler comme éboueur, où je suis d'ailleurs classé depuis tant d'années... Dédié aux membres du gouvernement FILLION-SARKOZY

Mais qui sais?

La raison telle qu'elle est contemplé sous la dénomination de discernement, par Descartes dans sont discours de la méthode, aurait un but fondamental qu'est celui de diriger et embellir l'être en l'éloignant de l'irrationnel.

Je vais citer un extrait de La Boétie:

..."Nul doute que la nature nous dirige là où elle veut, bien ou mal lotis, mais il faut avouer qu'elle a moins de pouvoir sur nous que l'habitude. Si bon que soit le naturel, il se perd s'il n'est entretenu, et l'habitude nous forme toujours à sa manière, en dépit de la nature. Les semences de bien que la nature met en nous sont si menues, si frêles, qu'elles ne peuvent résister au moindre choc d'une habitude contraire..."...

Tout juste pour prendre le temps... de grandir intellectuellement, j’apprends chaque jour, lorsque l'on me pousse vu certains formes de plaider des contradicteurs, je dois admettre que je me pose des questions.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Lun 16 Jan - 14:57, édité 1 fois (Raison : Valerie Pecresse, Nadine Morano, François Fillion, nicolas sarkozy)

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Soyons libres!

Message  Cogito ergo sum le Dim 22 Jan - 10:09

Un citoyen instruit connait l'histoire 

L'éducation reste une "arme" de la vérité, la logique et la raison, donc certains faits et hommes de l'histoire, La VRAIE, doivent guider sont opinion, et ses choix.

Si un homme ou une femme indépendamment de sa richesse est instruit, sans admettre qu'automatiquement il devient intelligent; il acquière la liberté de pensée, le libre arbitre tant soulignée dans le discours de la méthode par le grand René Descartes. 

Mais encore; l'instruction nous hisse au-delà des simples moutons, zombies ou ânes, sans conscience, ceux au cerveau malléable, ceux que l'on peu confondre, manipuler facilement, il faut lire Jean Jaurès, il faut lire, Jean Bodin, John Stuart Mill, Épicure, les faits au parlement vers 1905, vers 1936, 1968, Sans être exhaustif.

Étant ouvrier dépourvu de ressources, au lieu d'aller au cinema, opéra, somptueuses vacances à des très belles villes du monde, au lieu de passer des heures sur des jeux et consoles, comme un légume, la lecture des hommes importants de l'histoire est aussi un loisir, une manière d'alimenter l'esprit et l'enrichir tout en nous faisant libres par la connaissance et non esclaves par la consommation.

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=132&messageid=2128796&threadid=2128373&parentid=3

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Competitivité française & travail

Message  Cogito ergo sum le Mar 24 Jan - 13:04

La mission parlementaire sur la désindustrialisation en France

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

Les découvertes, de cette commission ne figureront pas dans le rapport final, par cause de mésentente entre les représentants de gauche et de droite sachant que la rédaction du rapport.

Le rédacteur étant le sénateur Alain Châtillon, du groupe UMP, les observations sur le terrain, ont été gommés pour faire ressortir non pas la réalité, mais un rapport qui reflète l'idéologie du groupe UMP.

L'accent sur l'aide axée en vers les TPE et PME, de la politique allemande, est minimisé

Le coût proche de la main d’ouvré, entre les deux pays est maquillé.

Le rapport final n'est pas signé par les sénateurs de gauche, n'étant pas d'accord avec l'orientation donnée.

La mission aurait pourtant constaté que:

1° ce n'est pas le coût de main d’œuvre, mais la manière comment le gouvernement allemand accompagne les TPE et PME, fiscalement mais en matière de recherche qui donne excellents résultat à l'export.

2° C'est la volonté manifeste des grand poids lourd de l'exportation, d'aider les PME et TPI à s'implanter avec eux dans le marché mondiale, qui donne aussi l'excellente balance commerciale.

Très dommage, que neuf mois de dure labour finisse par un rapport sans intérêt. et faisant omission d'un moyen d’améliorer la compétitivité de la France, compétitivité donc nous avons tellement besoin.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Note à Claude Géant et Valerie Pécresse!

Message  Cogito ergo sum le Mar 24 Jan - 16:31

Insulte aux parlementaires!

Insulte à la raison!


Valeri Pécresse insulte les députés, en les traitants de menteurs!

Les relations des syndicats et le gouvernement dans les pays nordiques, est différente qu'en France, dans ces pays un % des travailleurs élevé est syndiqué car sans cela il ne bénéficie pas des acquis syndicaux.

Si nous regardons le taux de chômage, en fonction de la formation initiale l'INSEE montre que

44,3% des gens sans emploi, ont un niveau faible, voir pas de diplôme, (brevet, CEP),

22,5% ont un Bac, un CAP-BEP, ou équivalent,

seul 10,7% ont un diplôme de l'enseignement supérieur
.


Au regard de la population carcérale quelques 65 mille personnes un volume de 1% de la population française, la population correspond à ces chiffres,

La crainte d'être perçu dans une optique de ségrégation, ou racisme, la crainte d'être vu dans un optique d'apologie au racisme, interdit de rendre publiques des chiffres qui affirment que l'absence d'éducation est une constante dans plus de 95% des personnes en prison.

Claude Géant, parle de s'attaquer avec un maximum de sévérité à l'encontre de la population stigmatisé sans analyse,

Population laquelle correspond à des origines éthiques calqués sur la population involucré dans les 44,3% de la population sans emploi.

La vérité reste donc que le préambule de la constitution n'est pas prise au sérieux par l'actuel gouvernement, c'est le préambule qui donne la dimension de République au territoire nationale.


Il y a un échec de la politique, mais il y a aussi, tendance à affirmer que ce sont 14 ans de gouvernement Mitterrand qui est responsable de ce échec, alors que la sécurité sociale, est crée avec participation de Ambroise Croiza qui n'été pas un homme de droite ou d'un groupe devenu UMP, moins encore dans les rangs des partisans d'un groupe aujourd'hui devenu Front National.

Monsieur Croiza fut l'un des fondateurs de la Sécurité sociale et du système des retraites en France. Il fut également secrétaire général de la Fédération CGT des travailleurs de la métallurgie.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

À vous de choisir:

Message  Cogito ergo sum le Ven 27 Jan - 2:39

Le future 

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone 

Voir l'avenir de manière impartiale, est un exercice difficile

La position saura logique et chargée de discernement soit absurde et sectaire donc injuste.

Deux positions s'opposent; celle du Royaume Unit, une ile que depuis 1944 et le travail de Keynes impose un système axée sur le libéralisme financier et une position au bord de l'utopie qui s'oppose radicalement mais relativement tard.

Avant de trouver le juste milieu, il est nécessaire de souligner:

A. Le travail ou production de richesse 

Lorsque une entreprise acheté des matières, et les transforme. 

1-) elle accomplie une fonction sociale, a travers l'emploi 

2-) elle crée de la valeur ajoute, tout en créant par la fiscalité une distribution rationnelle de richesse, qui
affecte positivement le PIB avec un rendement tout au plus de 5% dans le meilleurs des cas

B. Le libéralisme financier ou captation de richesse 

Lorsqu'une personne prend de l'argent pour jouer en bourse, le circuit s'éloigne vertigineusement du circuit de production, pour devenir source absolue de manipulation typique spéculative, Henri Guaino pourra s'étaler dans ses envolés lyriques, mais ne pourra JAMAIS contrer mes propos, qui accusent la "nébuleuse" des finances à travers ses multiples étapes d'enchérir le prix de l'argent sans ajouter nullement de la valeur; mais par la fonction sangsue, qui parasite l'économie 

Le future est dans les mains de la "nébuleuse" des finances, et la position des électeurs reste soumise au choix entre ses deux formes d'obtenir de l'argent.

Sans doute il faut que la première soit plus rentable que la deuxième, le lecteur est libre de tirer ses propres conclusions sachant que plus de 90% du mouvement mondiale de capital correspond a des opérations qui sont pourtant dépendantes de moins de 10% supportée par la transformation des matières, cherché l'erreur?
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Qui mentirait?

Message  Admin le Ven 27 Jan - 4:35

Qui mentirait?

Le système tel qu'il fonctionne démontre sa perversité 

Un personnage dignitaire français par deux discours, un à Toulon et l'autre devant les chefs d'état de plus de 170 pays a l'ONU c'est montre disposé à lutter contre les cercles obscures de la finance et le libéralisme fou.

Mais en pratique la politique interne jusqu'aujourd'hui en termes de fiscalité restait favorable aux classes aisées.

Nous sommes les 65 millions de français devant un fait; une total opposition entre le discours et les actes.

Le programme du candidat PS étant d'une certaine manière la mise en pratique des discours tenus par l'actuel locataire du fauteuil à l'Elysée; comment interpréter les plaidoyer des Morano, Copé, Gaieno, et les autres?   
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

L'europe sans langue de bois

Message  Admin le Ven 27 Jan - 12:52

la politique d'austérité : pour ou contre?


Par gramophone

Les économistes prêchent pour leur paroisse, toute politique d'austérité, va à l'encontre du crédit institutionnel, une des plus importantes sources de revenu facile et sur pour la nébuleuse de la spéculation. Il est vraie que les hommes politiques ont pour habitude laisser filer la dette, tout en faisant supporter les générations futures le lourde coût.

Cela dit, une vue impartiale, nous demande de peser le pour et le contre, par la suite reste difficile de trancher. Car admettre la tentation de laisser filer le déficit, est aussi admettre que le système de spéculation financière continue a vivre comme c'est fait jusqu'aujourd'hui, c'est à dire des sangsues, grassement nourries par la vision communiste de la fiscalité, ou les majorités, classes populaires payent le plus lourd tribut.

Europe, pour ou contre?

Le but de la communauté économique européenne, n'est pas autre que celui de favoriser les échanges commerciaux, par le maximum de liberté d'échanges commerciaux, avec un minimum de bénéfices sociaux. Toute action européenne donne priorité au bénéfice de l'univers des finances. Par contre si de manière accessoire des ouvres sociales sont entreprises, cela reste une activité marginale ou des coups publicitaires. Si dans les traités, conventions, il arrive que de l'emploi soit crée, cela reste non pas un objectif mais un fait collatérale. Si vous prenez un traité européen et vous lisez en profondeur vous pouvez constater que les banques, le capital, les échanges commerciaux occupent 99% du document, le travail, le sociale, sont des sujets qu'aurons du mal à être traités.

Vous pouvez le constater! et je vous laisse la liberté de tirer les conclusions. Car pour les entrés, le budget de ce monstre de la technocratie, tout est sociale, c'est à dire que c'est l'ensemble des contribuables qui font la totalité du budget. mais les dépenses, font objet du respect des accord et traités, donc seul les plus futés, les plus instruits peuvent bénéficier puis éventuellement faire bénéficier les classes populaires.

La monnaie dans tout ça?

C'est indispensable pour échanger dans les système capitaliste libérale, donc l'euro aura du aux technocrates, une très longue vie, car le lobby impose les lois en faveur non pas de la société au sens long mais en faveur des puissants.

Il y a une alternative?

Bien sur mais alors il faut que la classe ouvrière, les employés, soient représentes chose impossible
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Qui tire les leçons

Message  Admin le Ven 27 Jan - 19:53

La leçon 

C'est une erreur majeur croire que nous vivons une crise économique. Car c'est un phénomène déclenché par la cupidité d'une partie des humains.

La société supporte une crise de laquelle  personne veut tirer des leçons, la raison est simple, le peu de membres de la société; responsables des erreurs restent en place et disposent des moyens pour éluder via leurs propres règles toute responsabilité.

D'ailleurs le béotien type est si bien manipulé, qu'il vie isolé, hermétique par le mur du consommerisme qui aide à créer des niveaux d'indifférence ou léthargie intellectuelle aiguë

Qui veut faire le bilan, combien coute l'actuelle crise, quel saura l'impact de la méfiance? Comme dans les années 30 nous pouvons constater les mêmes remèdes approximatives et erronés du genre austérité qui freine d'avantage la croissance.

Seul les plus forts deviennent plus forts dans un agrégat mathématique; donc les faibles augmenterons leurs faiblesse sous forme de chômage, prison, suicides, les sectes s'accroissaient par l'arrivée massive des êtres amoindries physique et psychiquement la barrière entre l'harmonie social et l'anarchie étant chaque fois plus frêle, nulle envie de faire l'apologie du chaos 

Par gramophone
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

28/01/2012 conseil Nal UMP

Message  Admin le Sam 28 Jan - 8:42

Conseil national UMP

Sans aucun doute, les erreurs ne peuvent pas être traités. La vanité du groupe en prendrait une claque

Et je diminue la TVA dans la restauration au prix d'empoignades avec Bruxelles 

Et je augmente la TVA "antisociale" au pris d'impopularité

Et voilà le bouclier fiscale puis voici que je le retire!

Alourdissement de la dette externe en 5 ans puis envie d'instaurer la règle d'or en partant, c'est très fort mais surtout cela donne l'image du candidat qui connais la suite.

Et parlons y de la reforme de retraites que 0,6% de taxes sur le mouvement de la bourse aurait financé sans tant de mécontents, 0,06% de taxes supprimes au mouvement boursière vers 2006

Le plafond de patrimoine passé de 780 mille à 1300000 en une année 

La loi TEPA avec en trompe l'oeil l'exonération des heures supplémentaires pour faire avaler la pilule aux plus modestes.

Voilà une liste non hexaustive des causes de la déroute UMP aux présidentielles 2012

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone


Dernière édition par Admin le Sam 28 Jan - 8:53, édité 1 fois (Raison : Impopulaire, Sarkozy, présidentielle 2012)
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

TVA et langue du bois!

Message  Cogito ergo sum le Mer 1 Fév - 14:13

Les patrons désavouent à 1/2 mot

La législation sur la fiscalité, demande avant tout la participation de touts les acteurs, les représentants syndicaux, donnent leur avis sur la volonté du président Sarkozy dans une décision qui semble précipité vis à vis des effets, la modification de la TVA reste une mesure trop sérieuse pour être modifié, alors que la CSG, saurait une mesure plus juste et plus facile à mettre en place

Une table ronde sur le sommet sociale, menée le mardi 1er février 2012 au Sénat, à jeté un bon nombre de lumières, sur les effets, les positions des partenaires sociaux tels que:


GEORGES TISSIE Directeur des affaires sociales de la CGPME

JEAN LARDIN président de l'union professionnelle et artisanale UPA

BRUNO ROGER-VASSELIN Président de la commission des relations du travail du MEDEF


Ils ont du à demi-mot (langue de bois) admettre que si bien il peu avoir un effet "positif" difficile d'évaluer à long terme sur les entreprises dédiées à l'exportation, la TVA allée pénaliser les artisans par cause de la réduction du pouvoir d'achat (Jean Lardin de la UPA) car en effet les artisans (boulangerie, maçonnerie, électricité, plomberie) vont avoir moins de travail vu que les consommateurs "attaqués sur le pouvoir d'achat" aurons tendance à rechercher d'autres options moins chères...

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Droit de Grève en France

Message  Cogito ergo sum le Sam 11 Fév - 13:30

Le droit de grève

Histoire (petit récapitulatif) dans notre blog:

http://actualite.forumpro.fr/t91-travail-sante#324

Droit d'association

Il faut remonter à 1791 pour trouver une loi qu'interdise le droit d'association. Le 2 et le 17 mars 1791 le décret d'Allarde supprime le droit d'association de personnes exerçant le même métier.

Un pas fondamental en 1884

voir le lien pour connaitre les détail sur la loi Waldeck-Rousseau

Un extrait:

... « Le Sénat et la Chambre des Députés ont adopté,
Le Président de la République promulgue

la loi dont la teneur suit :

ARTICLE 1er. Sont abrogés la loi des 14, 27 juin 1791 et l’article 416 du Code pénal. Les articles 291, 292, 293, 294 du Code pénal et la loi du 18 avril 1834 ne sont pas applicables aux syndicats professionnels. »...

Démocratie et justice sociale

Nos représentants au parlement les sénateur et sénatrices font un travail qui mérite la reconnaissance mais aussi notre soutien par la voie du suffrage:



avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Valérie Pécresse se vante encore!

Message  Cogito ergo sum le Sam 11 Fév - 14:42

Une fois de plus Valérie Pécresse se vante de sa lecture du rapport de la Cour de Comptes; qui souligne non pas comment elle le dit "une excellente gestion budgétaire" mais curieusement le manque à gagner par l'état à cause des niches fiscales, d'autant plus que la cour de comptes juge certains mesures fiscales "inopérantes"

Je cite:

Dépenses fiscales
Pour contribuer à ce redressement, la Cour recommande depuis plusieurs années la réduction des dépenses fiscales, c'est-à-dire des mesures dérogatoires au versement de l’impôt. Elle avait formulé en 2011 des recommandations dont elle assure cette année le suivi, dans le tome 2 du présent rapport public annuel.

Le coût des dépenses fiscales recensées en 2010 était d’environ 73 Md€, soit presqu’un tiers des recettes fiscales nettes de l’Etat, en hausse de plus de 60 % depuis 2004. S’y ajoutent des dépenses fiscales non recensées que la Cour a identifiées comme telles. La définition de ces dépenses fiscales a été précisée mais l’inventaire demeure incertain. Le chiffrage de leur coût est en moyenne plus robuste mais sous-estime leur croissance d’une année sur l’autre.

Une règle a été établie en loi de programmation des finances publiques, pour stabiliser leur coût. Elle sera vraisemblablement respectée en 2011 et 2012, mais les mesures nouvelles de réduction procurent des gains qui sont pour l’essentiel neutralisés par la croissance spontanée des autres dépenses fiscales. La Cour recommande de réduire fortement le coût de ces niches en réduisant celles qui n’ont pas fait la preuve de leur efficacité, au regard de leur coût. En 2013, les mesures votées par le Parlement, qui représentent 11 Md€ de réduction des niches par rapport à 2010, conduiront à une réduction du coût d’ensemble des niches de 5 Md€, puisqu’entre temps, le coût des niches fiscales a progressé. L’effort doit être amplifié, et viser une réduction de 15 Md€, car les rapports de la Cour comme ceux de l’Inspection générale des finances ont identifié de nombreuses niches dont l’inefficacité est avérée.

Lien pour le document originale :

http://www.ccomptes.fr/fr/CC/documents/Allocutions/Discours_rapport_public_annuel_2012.pdf

Sur le web il y a dans un forum il y a des internautes rompus à la critique sans fondements, sans arguments, c'est à dire passionné du commérage


Dernière édition par Nestor Ramirez le Sam 11 Fév - 14:59, édité 1 fois (Raison : VULKIN, gramophone, forum LE FIGARO, Nestor Elias Ramirez Jimenez)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

wir langweilt sich

Message  Cogito ergo sum le Lun 20 Fév - 9:39

Ma très chère, la constitution dit:

..."La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée

La devise de la République est « Liberté, Égalité, Fraternité ». 

Son principe est : gouvernement du peuple, par le peuple et pour le peuple"...

Nous sommes sur le sol de la RÉPUBLIQUE française?

Les circulaires aux prefets pointées par Bruxelles?

Le volume d'argent récupéré par des gens sans travailler?

73 MD€ de niches fiscales + 49 MD€ d'évasion fiscale = 122 MD€

En face d'un déficit de la branche famille de 8,9 MD€ d'où même pas 5 MD€ correspondraient au RMI rebaptisé RSA; où certains membres du gouvernement stigmatisent des fraudeurs?

Oui les modérateurs peuvent éviter de rendre visible le message que j'ai multiplie automatiquement dans d'autres forums et blogs!

La vérité est celle que l'autruche ne veut pas voir

"Er ist seines Erfolges nicht sicher NS! Ich habe seine Reden satt
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

QUEL CULOT du président candidat...

Message  Cogito ergo sum le Lun 20 Fév - 19:28

Mais la vérité alors?

prendre les français pour des billes, repérer tant des fois le mot FRANCE, donner le drapeau aux présents. Critiquer comment menteur quelqu'un d'autre?

Les français, de quels français, parlons-en? La France n'est pas que de l'apparat, La France n'est pas que des commentaires dans une tribune. Non la France est de gens que doivent aller en 3x8 chaque jours au travail pour avoir de quoi manger.

Il y a un bilan donc les grandes lignes sont tracés ci-dessous dans un lien, de manière pas exhaustive:

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=73&messageid=2103850&threadid=2103850

L'art oratoire

Certainement, que la manipulation médiatique par le mot par le drapeau, font croire à des ignare à des gens sans conscience politique, mais ces ruses, ces artifices, ne changerons rien à LA VÉRITÉ, car le bilan favorable à des élites, n'est pas une solution populaire:

Des alternatives plus que du courage sur la modification sur la retraite:



Cher français, chères françaises! prenez garde à ce genre des faux prophètes qui étant intéressait qu'aider le capitalisme, veut faire croire aux pauvres par des drapeaux et des mots qu'ils sont leur défenseurs, le même personnage qu'a fait le discours de Toulon ou le discours devant la ONU et qui n'a jamais voulu mettre en pratique ces discours:



Déguisement

Rappelez-vous des faits et exclusivement des faits; impossible d'effacer dans l'histoire (les quatorze années Mitterrand)

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=132&messageid=2088686&threadid=2088686

Le référendum?

Pour quoi parler de référendum, maintenant? et pas avant les grèves en période de modification des retraites? Pour quoi pas de référendum pour faire le choix entre TVA et CSG?

Les casseroles

De la même manière qu'il y a eut Les diamants de Bokassa:

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/justice/le-petit-cadeau-qui-fit-trebucher-giscard_476093.html

n'oublions pas KARACHI

Parler des classes populaires est clé dans la campagne présidentielle

Le PIB de 2008 en détail (voir graphique en lien):

Montant en million d'euros dans le graphique

[img][/img]

Sur le graphique le PIB de la France pour l'année 2008 qu'est de 1022 milliards donc les chiffres se trouvent dans le site INSEE au lien

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_ide=0&ref_id=NATEEF09225


25,95% produit par l'industrie
29,88% par le commerce, transport, hébergement et restauration
15,94% activités scientifiques, techniques et sociales, etc.
9,09% Construction, etc etc
1,25% pour les activités financières et assurances
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Il est où le logo?

Message  Cogito ergo sum le Mar 21 Fév - 3:09

Il est où l'orgueil d'appartenir à un groupe?

Deux questions par curiosité; le nombre de lectures me laisse perplexe, pour les notes c'est compreensible, certains face à des vérités doivent se défouler

Par contre; cela doit vous mettre la pouce à l'oreille :

Pour quoi il n'y pas un seul drapeau, non! Pas la moindre allusion à l'orgueil à la fierté! À la gloire de votre groupe? Oui parce qu'il doit y avoir fierté, un bilan? De cette union pour un mouvement populaire!

Non au contraire, déjà dans les dernières élections cantonales manqué le logo!

Elle est où cette fierté cet orgueil, cette merveilleuse "popularité"? Union Malthusienne au Pouvoir
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Delincuencia y política

Message  Cogito ergo sum le Dim 4 Mar - 23:47

Calzando unas zapatillas deportivas sin cordones y una camiseta blanca debajo de un chaleco antibalas, llegó Enrique Santiago Romero, alias ‘Caliche’ o ‘Carlos Morón’, señalado guerrillero del ELN, capturado en el estado de Zulia, Venezuela.

Llevaba 24 años en esa guerrilla y, según la Policía, es cercano al Comando Central de ese grupo armado ilegal, especialmente de alias ‘Gabino’, 'Antonio García', 'Pablo Beltrán' y 'Ramiro Vargas'. (fuente periódico El País de Cali Colombia)

Sin duda que el sistema asimila los extremistas de izquierda a la delincuencia 

Sin duda que la extrema izquierda utiliza practicas típicas de la delincuencia común 

Pero el sistema capitalista o pulpo mundial explota las clases populares, de manera bestial y despiadada que es mostrada con lujo de detalles en la película let's make money disponible en
dailymotion; comportamiento que es el delito mayor o más grave del mundo y que nadie denuncia!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

blog contre blog

Message  Admin le Lun 5 Mar - 19:28

Sorry because I don't speak very well in French

J'ai visite un blog et je trouve des commentaires, qui parlent du porte à porte du PS pour embrigader des gens.

La personne qui fait le blog oublie (je ne suis pas français, je parle espagnol) le mot prosélytisme qui n'est d'ailleurs pas interdit en politique que je sache?

Je ne sais pas qui fait le blog, mais c'est un symptôme majeur, une marque de crainte prémonitoire

C'est vouloir parler pour critiquer à la manière de commérage, c'est à dire sans arguments!

[img][/img]
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Économie et immigration

Message  Cogito ergo sum le Sam 17 Mar - 12:52

Économie et immigration

Autant Thomas Malthus que beaucoup d'autres contemporains; des pointures et des béotiens touts confondus, condamnent les pauvres, voir cherchent à leur faire porter le chapeau!

"Touts les maux de la société en France sont causés par l'immigration"

C'est une phrase placé dans la première page d'un site internet d'un parti politique, ou peut-être modifié depuis que je critique

L'immigration

Il y a deux angles pour voir l'immigration

1-) des gens d'ailleurs, des gens bizarres, qui viennent prendre notre place et d'avantage; donc nous ne voulons surtout pas! (temps présent)

2-) un symptôme, une conséquence, un résultat des actes politiques qui peuvent donc être résolus! (temps passé, présent et future)

Je vous laisse le soin de faire le choix de la suite par pur respect,chers lecteurs, de la notion fondamentale du libre arbitre; donc selon "le discours de la méthode", tout le monde est doté, Dieu merci.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LCP DES QUESTIONS

Message  Cogito ergo sum le Dim 18 Mar - 0:46

J'aurais des questions nombreuses, mais je vais juste les placer ici:

1° Est-ce que les élites politiques, sont conscients des risques de produire des zombies, lors de la suppression de l'enseignement de l'histoire par exemple pour les classes de 1er et terminal?

2° Est-ce que les politiques, admettent que les services publiques deviennent des très rentables entreprises privées, ou des particuliers vont s'enrichir légitiment?

3° Ayant lu la philosophie de Platon, nous sommes prévenus, que les marchand ne sont pas les bienvenus dans la gestion des affaires de la cité, (conflit d’intérêts) quel est l'opinion de chacun des présents

4° Dans le graphique ci-dessous nous voyons le revenu (recettes) de l'état pour l'année 2009, le gouvernement a tout fait pour l'investissement, mais l'économie fonctionne sur l'investissement et la consommation la TVA étant la recette principale de l'état, si nous ajoutons l’impôt sur le revenu c'est 69,13% des recettes de l'état qui viennent du travail, l'impôt sur les sociétés, reste de 1/5 presque sur les trois impôts principaux! Si cinq ans de réduction de l’impôt sur les sociétés n'ont pas apporté des résultats, pour quoi vouloir continuer à augmenter les impôts sur le travailleur? déjà très important? alors qu'une augmentation de salaire se répercuterait directement sur la TVA.

[img][/img]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CRISE: il ne faut pas le dire!!!

Message  Cogito ergo sum le Dim 18 Mar - 21:18

Qui voudra avouer?

Dédicacé á Bernard Naudier de la ligue des droits de l'homme à Auxerre, à monsieur Patrick Blin au conseil économique et sociale, à Regis Lemaître, Franck Moreau et touts les gens qui veulent une société où l'homme est au centre des préoccupations et non pas la spéculation financière

Quoi que vous voudrait croire, la réalité est une seule 

Je trouve très étonnant que les journalistes spécialisés agissent de manière hypocrite; silence ça pousse la prochaine crise! 

Le crédit 

N'allons pas faire porter le chapeau au crédit, mais tout analyste finira par conclure que le crédit hypothécaire a été si non pas le seul un des agent pathogènes de la crise

Produit ou montages clowns

Les montages ou packages ou panachages auraient jouée aussi le rôle de rideau de fumée pour motiver des sots; rien de mieux que l'attractivité du gain pour attirer les foules avec des retours sur investissement de plus de 15 voir 30%; le tout avec la complicité absolue et des agences de contrôle et la législation qui est plus une passoire à blanchir l'argent qu'une vraie politique fiscale. (travail de Keynes en 1944 et de Thatcher 40 ans plus tard)

Alors que la vraie la seule, l'unique forme de produire de la valeur ajoutée est la transformation de matières. le lobby pousse les "mauvais hommes politiques" à tolérer voir promulguer des lois fiscales en faveur des nuisibles!

Bon je vous laisse, je vais chronométrer l'arrivée de la prochaine crise! Pardon hub elle est pas finie?

Nestor Elais Ramirez Jimenez
Montería Córdoba domingo 18 de marzo del 2012
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

activités présentielles

Message  Cogito ergo sum le Jeu 29 Mar - 13:46

Des activités présentielles dominantes

Les politiques ne peuvent omettre la réalité 

La seule source de capital reste la transformation de matières; qui crée la valeur ajouté et reste le plus efficient moyen de redistribution "équitable" de richesses 

En tant que source majeur d'emploi; la production par transformation de matières, est (TVA & impôt sur le revenu) le meilleur moteur pour l'économie, 70% des recettes de la France! 

À ce titre la production par la transformation est plus gros mur contre la misère; à condition de ne pas oublier que le salaire de plus de 20 millions de personnes donc la majeure partie est plus près de 9.22€/h doit par sont augmentation contribuer (TVA) à accroitre les recettes de l'état.

L'augmentation des emplois présentielles reste le symptôme de la paupérisation.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les faits les chiffres et les arguments

Message  Cogito ergo sum le Dim 1 Avr - 21:45

Les faits les chiffres et les arguments

Un graphique parle mieux que des longs discours



Certains consciences malthusiennes en France cherchent à profiter de la crise pour affaiblir la législation, sous excuse de la compétitivité.

Lorsque l'on regarde de près la réalité via un graphique, les arguments seraient plus difficile à maintenir


Un regard sur une période représentative, de l'évolution du PIB, sur une nation ne permet pas d'établir des arguments solides.

le graphique est indispensable et vous pouvez à travers la comparaisons dans le graphique entier du lien voir comment les pays auraient supporté la crise (le lien montre le graphique en entier):

http://nsa22.casimages.com/img/2012/04/05/120405053237191458.jpg



Dans la graphique, nous pouvons observer l'évolution du PIB de plusieurs pays, et ainsi que le quatrième trimestre 2009 (T42009) reste le plus difficile pour toutes les économies dans la période de crise.

De la même manière que le premier trimestre de 2011 (T12011) semble temporairement le meilleur dans une tendance.

Des pays comme l'Estonie, Israël, Suède et Turquie semblent s'en sortir beaucoup mieux que le Royaume-Uni, L’Espagne, Norvège, Grèce.

L’Irlande avec sa fiscalité favorable aux entreprises, ne s'en sorte pas mieux que la France ou le Canada


Dernière édition par Nestor Ramirez le Jeu 5 Avr - 17:36, édité 2 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

politique et revenu

Message  Cogito ergo sum le Lun 2 Avr - 12:32

Économie politique et revenu

Pédagogie pour débutants 

Les fondamentaux

La monnaie est le fruit de la valeur ajouté et reste impossible de créer de la valeur ajouté par toute manipulation de la monnaie; quelle qu'il soit le niveau de technologie employé!

Les marchés

Le commerce est le fait d'achat-vente des marchandises: ces marchandises sont de la matière, des produits issus de la transformation par la production ou travail.

L'évolution des sciences économiques ou de sa manipulation; fait croire par erreur que la manipulation , le commerce de monnaie est de loin plus profitable que le commerce des produits réels, tangibles!

Plus grave encore; l'univers financier dans sa course absurde à la rentabilité fuit vers du commerce non pas de la monnaie mais du crédit, sous une diversité de formes de plus en plus rendues obscures pour couvrir leurs iniquité

Le profit

La rentabilité doit être le fruit d'un travail, d'une activité dans laquelle il y a transformation, création de valeur ajouté, certains activités restent des services et plus claire encore des Services Publiques donc non pas des activités à but lucratif: l'eau, l'électricité, la santé, l'éducation, les énergies en générale ce sont pas des sources de bénéfice pour des personnes civiles ou morales, mais des services garantis par la constitution au nom de Laliberté, l'égalité et la fraternité dans une république.

 À la lecture de "La République" de Platon ou aux idées de Joseph Stiglitz  pour ceux qui trouveraient vieilli Platon, nous constatons le développement du conflit d'intérêt entre politique et business: aux commandes des nations les sénateurs, députés et le reste des leaders politiques et syndicaux; l'ensemble avec le lobby favorisent la législation qui pousse les détenteurs du capital plutôt à spéculer que â réaliser ce qu'est une ouvre éminemment  sociale, créer et gérer des entreprises! 

Un regard rapide sur les recettes de l'état donnent le socle à mon argument;

La moitié de recettes ne vienne pas de la fiscalité sur les banques ou le mouvement financier mais de la TVA où la consommation des ménages reste de loin, la clé de boute

Si nous ajoutons à la TVA l'impôt sur le revenu ce sont 70% des recettes de l'état qui montrent que c'est l'emploi et le salaire tout particulièrement les plus près de 9,22€/h qui passent à 100% dans la consommation

Un salaire de plus de 30€/h se transformera en moindre pourcentage en consommation et plus en spéculation 

Tant que les hommes politiques ne voudrons pas admettre cette réalité, la société ne peu pas vivre heureuse et en harmonie 

Par Nestor Elias Ramirez dit gramophone
Bac en métallurgie de l'Institut Technique Industriel Cartago (V) Colombie
Études de pédagogie de l'Université Technologique de Pereira (R) Colombie
Peintre et portraitiste : http://gramophone.artblog.fr/
Technicien à la logistique (fournisseur) dans l'industrie automobile en France
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Théorie du Chaos

Message  Cogito ergo sum le Jeu 19 Avr - 12:12

Le prix de la cupidité

Une fois ayant lu un certains nombre d'auteurs du genre, Keyne, Bodin, Tetreau, Stiglitz, La Boétie, (liste non exhaustive)

Une fois ayant pu observer l'évolution de la société, depuis 1849 à 2012

Une fois ayant vu des documents vidéo sur la chaîne parlementaire, PUBLIC SENAT, tel que LET'S MAKE MONEY et LA CITY FINANCES EN EAUX TROUBLES

Une fois ayant constaté que certains pays nomment dans le chaos que les finances induisent volontairement dans la société, des individus sans passer par le suffrage

Ayant aussi constaté le mal que des organismes tel que le FMI, ou l'OMC produisent par leur politique dans les politiques dictés aux nations.

Ayant constaté, le silence déguisé des leaders syndicaux, en total hermétisme aux événements des pays voisins,

Nous pouvons conclure que le monde vie une période de chaos provoqué sciemment par un cercle restreint de nantis, dans le seul but inique, absurde d'augmenter la rentabilité via la spéculation sur les marchés.

Monteria Cordoba Colombia

Jueves 19 de Abril del 2012
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Austérité et croissance en Europe

Message  Cogito ergo sum le Jeu 26 Avr - 17:51

Les bureaucrates de Bruxelles asphyxient l'économie!

Si nous regardons les recettes de la France étant composés de l'ordre de 50 % par la TVA; quelles seront les conséquences de toute politique d'austérité sur la croissance?

Nous ne pouvons pas comparer tous les pays car leur différence en énorme : en démographie, en géographie, en histoire, même si l'Europe voudrait une homogénéisation des règles aux législations

Pour des raisons profondes de culture, des modes de production, il est impossible de comparer la production des pays européens, d'autant plus que la concurrence va au-delà des frontières de l'Europe

Au regard du coût de production, nous sommes face à une énorme contradiction ; car les coûts horaires de production restent nettement plus bas dans des pays où les taux de chômage et les plus élevés.

Les mensonges institutionnels martèlent sous les béotiens types, le faux problème de compétitivité de la France qui serait le fruit d'un taux trop élevé de fiscalité et de main-d'œuvre
Toute politique d'austérité, aura tôt ou tard comme seul effet de ralentir la croissance, la politique de réduction massive des salaires en Grèce ou ailleurs, aura pour effet d'asphyxier l'économie.

Les intellectuels de la finance mènent la l'Europe dans l'impasse.

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Monteria Cordoba Colombia le 26/04/2012
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Où sont les économistes de l'UMP?

Message  Cogito ergo sum le Ven 27 Avr - 14:25

Où sont les intellectuels économistes ultra libereux de l'UMP?

Une quarantaine d’économistes appellent à voter pour François Hollande :

Philippe Aghion (Harvard)

Michel Aglietta (Paris-X Nanterre)

Yann Algan (Sciences Po Paris)

Rémi Bazillier (université d’Orléans)

Maya Beauvallet (Telecom Paristech)

François Bélorgey (Irest)

Françoise Benhamou (Paris-XIII)

Eric Brousseau (Paris-Dauphine, Institut universitaire européen)

Julia Cagé (Harvard)

André Cartapanis (IEP Aix-en-Provence)

Gilbert Cette (université de la Méditerranée)

Thomas Chalumeau (Sciences Po Paris)

Mireille Chiroleu Assouline (Paris-I)

Daniel Cohen (Ecole normale supérieure)

Elie Cohen (Sciences Po Paris)

Brigitte Dormont (Paris-Dauphine)

Bernard Gazier (Paris-I)

Jean Imbs (Ecole d’économie de Paris, CNRS)

Marc Fleurbaey (Princeton, Collège d’études mondiales)

Samuel Fraiberger (New York University)

André Gauron, Jérôme Gautié (Paris-I)

Patrice Geoffron (Paris-Dauphine)

Tristan Klein, Jacques Le Cacheux (université de Pau et des Pays de l’Adour)

Jean-Hervé Lorenzi (Paris-Dauphine)

Philippe Martin (Sciences Po Paris)

Jacques Mistral (Harvard Kennedy School)

El Mouhoub Mouhoud (Paris-Dauphine)

Pierre-Alain Muet (fondateur du Conseil d’analyse économique, député socialiste, et membre de l’équipe de campagne de François Hollande)

Fabrice Murtin (Sciences Po Paris)

Dominique Namur (Paris-XIII)

Romain Perez (Paris-I)

Thomas Philippon (New York University)

Thomas Piketty (EEP et EHESS)

Michel Rainelli (université Nice-Sophia-Antipolis)

Lionel Ragot (université d’Evry-Val-d’Essonne)

Romain Rancière (EEP), Katheline Schubert (Paris-I)

Laurence Tubiana (Sciences Po Paris, Columbia)

Joëlle Toledano (Supélec)

Dominique Villemot.

Source: http://alternatives-economiques.fr/blogs/chavagneux/2012/04/20/mais-ou-sont-passes-les-economistes-de-droite/#more-253
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA PROTECTION SOCIALE et LA FRANCE

Message  Admin le Dim 29 Avr - 16:15

Un regard impartial sur la protection sociale

Contre les commérages infondés

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Monteria Cordoba Colombia Domingo 29 de Abril del 2012

Dire que la France est le pays le plus distributeur (protection sociale, allocations) au monde, est simplement faux :

http://stats.oecd.org/Index.aspx?DataSetCode=SOCX_AGG&Lang=fr

Car lors d'une analyse des données OCDE, nous trouvons que c'est la Suède qu'en dépensé le plus en protection sociale que la France

Alors que sont PIB est de 571 567 Md US$ avec 9 088 728 habitants 62 887 457,95 US$
de PIB par habitant


Face à la France avec 2 808 265 MdUS$ avec 65 350 000 habitants c'est à dire 42 978 806,42 US$ de PIB par habitant

Le déficit de la branche famille de la CNAM n'est que de 8,9 Md€ et l'évasion fiscale par exemple est au moins 5 fois cette somme. D'autant plus que dans la branche famille moins de 4 Md€ corresponds au RSA ancien RMI, et sans doute parmi ces indigents touts ne sont pas des fraudeurs!

Aujourd'hui

Quand touts les études et analyses montrent que le système de spéculation tel qu'il fonctionne, conduit la société au chaos, il est stupide, absurde, tenter d'échafauder une quelconque excuse, pire encore designer pour responsables les faibles ?

Puisque la protection sociale est le fruit fondamentalement de la mutualisation de fonds touts supportés par les prélèvements sur le salaire.

Puisque le déficit de la sécurité sociale, pour l'année 2010 été de moins de 25 milliards d'euros et que tout le monde savait que l'évasion fiscale d'après la police financière est proche du double de cette somme !

Il est évident que personne peu plaider en faveur d'un système financier fraudeur corrompu (voir le document « Let's make money » ) voué à sa perte, donc les signes sont très claires (BEN ALI, MOUBARAK, KADAFFI, AL ASAD,...)

Il est évident que les pays en difficultés, sont aussi ceux où le coup de la main d’œuvre sont moins cher qu'en France, où la protection sociale est moins favorable.

Ou encore comment le Royaume Unit où la législation fiscale est presque inexistante pour les groupes financiers. Pourtant ces pays supportent de nous jours une crise plus sévère que la France.

La protection sociale reste le plus solide rempart qu'une nation peu utiliser à l'encontre des dérives de tout genre: sectes, groupes extrémistes (pour l'instant le FN reste dans la lisière), délinquance et terrorisme.

Cela nous mène à admettre que la France reste un modèle, modèle sociale et républicain, que la gauche compte défendre à tout prix.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Economie, politique et subvention

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 10 Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum