trombinoscope sociale

Economie, politique et subvention

Página 4 de 10. Precedente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Siguiente

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

Economie, politique et subvention

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 1 Mar - 11:39

Recuerdo del primer mensaje :

Economie, politique et subvention

par Nestor Elias Ramirez Jimenez ou Gramophone
Joigny Dimanche 1 mars 2009


Les anciens philosophes, quatre siècles avant J.C. avaient une notion claire des commerçants.

D'ailleurs pour au moins un philosophe le commerçant été la seule personne à préconiser la qualité de sa marchandise sans avoir le certitude, un menteur !

Toujours à cette époque déjà, les affaires d’État et le commerce ne devaient pas être mêles.

Attention aux détracteurs, je vais couper court car il y avais des esclaves, bonnement admis pour tant, donc nous ne sommes ici à parler d'un idéologie, morte et enterrait. (communisme et socialisme! hors de question)

Je crois pour démarrer, et restant concis, que aucun citoyen ne doit être plus puissant que l’État; ou alors l’État n'est saura plus souverain, incapable de satisfaire sont rôle tel les services tel que la santé, l'éducation, la téléphonie, l'emploi. l'eau, l'électricité; (voir discours du président du Bolivie au sujet des obligations de l’État nation)

Nous devons admettre le divorce entre pouvoir politique et pouvoir économique, alors nous devons admettre que le système avec collision avérée est une erreur. Parce que la législation fini par favoriser le lobby des puissants.

C'est si simple, si l’État n'est pas en possession des sources économiques, capables de lui garantir la suprématie. Cela implique que le pouvoir est nécessairement ailleurs.

Si l’État n'a pas le pouvoir économique, en aucune manière il est en capacité de jouer le rôle qu'est le sien.

Un ancien sage ( PLATON quatre siècles avant J.C.) l'affirmait avec raison : "Personne doit être plus puissant que l’État"

Par contre l’État ne doit pas tricher; la je fait référence aux lois basiques de l'économie.  "Loi de l'offre et la demande" et "loi du marché concurrentiel sans entraves".

Du temps de ces sages hommes avant J.C. la taille même de leur société ne pouvant pas permettre l'analyse d'aujourd'hui. Il faut donc admettre que l’État ou Organisation mondiale de l'administration n'existe pas alors qu'il y a des banques à la taille du monde? Il y a là quelque chose qui ne tourne pas rond!

Chaque pays, cherche à concocter dans son coin sa combinaison de mesures, alors que le pouvoir économique lui, se trouve dimensionné à la taille de la terre.

Croire en mesures protectionnistes et subventions pour les pays, est dangereux, pour la société. Car cela signifie que la santé financière de la branche en difficultés, n'est pas compétitive et se trouve par capillarité à l'échelle de la terre concurrencée ailleurs. Ou pire les règles et mécanisme de gestion et de contrôle son inopérants.

Quelque soit l'origine de la difficulté, en soit le système capitaliste est en défaut, pour une raison très simple encore. (d'un grand économiste) "Propre de l'être humain, il veut toujours avoir plus" (écrit en 1843 par John Stuart Mill dans "Système de logique") Puisque la richesse à quitté le pouvoir politique à la fin de la monarchie (le roi été à la tête de tous les pouvoirs) De nous jours les gouvernements nationaux sont des parfaits incapables vis-à-vis du système économique mondiale.

Les USA sont un exemple pitoyable de manque de prévoyance, avec des techniques sauvages de maintien du crédit immobilier par exemple.  L'aide des États aux banques, à l'industrie automobile n'est qu'un exemple dans le même sens, qui donne des facilités majeures aux spéculateurs sous forme de carte blanche pour continuer à abuser du marché.  

Reste ridicule, cela étant croire que l'accès à la propriété doit se faire via le crédit, où en vingt ans une personne paye deux, trois fois le prix du bien, quand il arrive, puisque dans beaucoup de cas, l'actualité le démontre c'est pas possible, puis la réglementation est faite pour que le profit soit privatisé et les pertes mise à charge du contribuable.


Última edición por Cogito ergo sum el Jue 14 Ago - 3:16, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo


politique et revenu

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 2 Abr - 5:32

Économie politique et revenu

Pédagogie pour débutants 

Les fondamentaux

La monnaie est le fruit de la valeur ajouté et reste impossible de créer de la valeur ajouté par toute manipulation de la monnaie; quelle qu'il soit le niveau de technologie employé!

Les marchés

Le commerce est le fait d'achat-vente des marchandises: ces marchandises sont de la matière, des produits issus de la transformation par la production ou travail.

L'évolution des sciences économiques ou de sa manipulation; fait croire par erreur que la manipulation , le commerce de monnaie est de loin plus profitable que le commerce des produits réels, tangibles!

Plus grave encore; l'univers financier dans sa course absurde à la rentabilité fuit vers du commerce non pas de la monnaie mais du crédit, sous une diversité de formes de plus en plus rendues obscures pour couvrir leurs iniquité

Le profit

La rentabilité doit être le fruit d'un travail, d'une activité dans laquelle il y a transformation, création de valeur ajouté, certains activités restent des services et plus claire encore des Services Publiques donc non pas des activités à but lucratif: l'eau, l'électricité, la santé, l'éducation, les énergies en générale ce sont pas des sources de bénéfice pour des personnes civiles ou morales, mais des services garantis par la constitution au nom de Laliberté, l'égalité et la fraternité dans une république.

 À la lecture de "La République" de Platon ou aux idées de Joseph Stiglitz  pour ceux qui trouveraient vieilli Platon, nous constatons le développement du conflit d'intérêt entre politique et business: aux commandes des nations les sénateurs, députés et le reste des leaders politiques et syndicaux; l'ensemble avec le lobby favorisent la législation qui pousse les détenteurs du capital plutôt à spéculer que â réaliser ce qu'est une ouvre éminemment  sociale, créer et gérer des entreprises! 

Un regard rapide sur les recettes de l'état donnent le socle à mon argument;

La moitié de recettes ne vienne pas de la fiscalité sur les banques ou le mouvement financier mais de la TVA où la consommation des ménages reste de loin, la clé de boute

Si nous ajoutons à la TVA l'impôt sur le revenu ce sont 70% des recettes de l'état qui montrent que c'est l'emploi et le salaire tout particulièrement les plus près de 9,22€/h qui passent à 100% dans la consommation

Un salaire de plus de 30€/h se transformera en moindre pourcentage en consommation et plus en spéculation 

Tant que les hommes politiques ne voudrons pas admettre cette réalité, la société ne peu pas vivre heureuse et en harmonie 

Par Nestor Elias Ramirez dit gramophone
Bac en métallurgie de l'Institut Technique Industriel Cartago (V) Colombie
Études de pédagogie de l'Université Technologique de Pereira (R) Colombie
Peintre et portraitiste : http://gramophone.artblog.fr/
Technicien à la logistique (fournisseur) dans l'industrie automobile en France

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Théorie du Chaos

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 19 Abr - 5:12

Le prix de la cupidité

Une fois ayant lu un certains nombre d'auteurs du genre, Keyne, Bodin, Tetreau, Stiglitz, La Boétie, (liste non exhaustive)

Une fois ayant pu observer l'évolution de la société, depuis 1849 à 2012

Une fois ayant vu des documents vidéo sur la chaîne parlementaire, PUBLIC SENAT, tel que LET'S MAKE MONEY et LA CITY FINANCES EN EAUX TROUBLES

Une fois ayant constaté que certains pays nomment dans le chaos que les finances induisent volontairement dans la société, des individus sans passer par le suffrage

Ayant aussi constaté le mal que des organismes tel que le FMI, ou l'OMC produisent par leur politique dans les politiques dictés aux nations.

Ayant constaté, le silence déguisé des leaders syndicaux, en total hermétisme aux événements des pays voisins,

Nous pouvons conclure que le monde vie une période de chaos provoqué sciemment par un cercle restreint de nantis, dans le seul but inique, absurde d'augmenter la rentabilité via la spéculation sur les marchés.

Monteria Cordoba Colombia

Jueves 19 de Abril del 2012

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Austérité et croissance en Europe

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 26 Abr - 10:51

Les bureaucrates de Bruxelles asphyxient l'économie!

Si nous regardons les recettes de la France étant composés de l'ordre de 50 % par la TVA; quelles seront les conséquences de toute politique d'austérité sur la croissance?

Nous ne pouvons pas comparer tous les pays car leur différence en énorme : en démographie, en géographie, en histoire, même si l'Europe voudrait une homogénéisation des règles aux législations

Pour des raisons profondes de culture, des modes de production, il est impossible de comparer la production des pays européens, d'autant plus que la concurrence va au-delà des frontières de l'Europe

Au regard du coût de production, nous sommes face à une énorme contradiction ; car les coûts horaires de production restent nettement plus bas dans des pays où les taux de chômage et les plus élevés.

Les mensonges institutionnels martèlent sous les béotiens types, le faux problème de compétitivité de la France qui serait le fruit d'un taux trop élevé de fiscalité et de main-d'œuvre
Toute politique d'austérité, aura tôt ou tard comme seul effet de ralentir la croissance, la politique de réduction massive des salaires en Grèce ou ailleurs, aura pour effet d'asphyxier l'économie.

Les intellectuels de la finance mènent la l'Europe dans l'impasse.

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Monteria Cordoba Colombia le 26/04/2012

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Où sont les économistes de l'UMP?

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 27 Abr - 7:25

Où sont les intellectuels économistes ultra libereux de l'UMP?

Une quarantaine d’économistes appellent à voter pour François Hollande :

Philippe Aghion (Harvard)

Michel Aglietta (Paris-X Nanterre)

Yann Algan (Sciences Po Paris)

Rémi Bazillier (université d’Orléans)

Maya Beauvallet (Telecom Paristech)

François Bélorgey (Irest)

Françoise Benhamou (Paris-XIII)

Eric Brousseau (Paris-Dauphine, Institut universitaire européen)

Julia Cagé (Harvard)

André Cartapanis (IEP Aix-en-Provence)

Gilbert Cette (université de la Méditerranée)

Thomas Chalumeau (Sciences Po Paris)

Mireille Chiroleu Assouline (Paris-I)

Daniel Cohen (Ecole normale supérieure)

Elie Cohen (Sciences Po Paris)

Brigitte Dormont (Paris-Dauphine)

Bernard Gazier (Paris-I)

Jean Imbs (Ecole d’économie de Paris, CNRS)

Marc Fleurbaey (Princeton, Collège d’études mondiales)

Samuel Fraiberger (New York University)

André Gauron, Jérôme Gautié (Paris-I)

Patrice Geoffron (Paris-Dauphine)

Tristan Klein, Jacques Le Cacheux (université de Pau et des Pays de l’Adour)

Jean-Hervé Lorenzi (Paris-Dauphine)

Philippe Martin (Sciences Po Paris)

Jacques Mistral (Harvard Kennedy School)

El Mouhoub Mouhoud (Paris-Dauphine)

Pierre-Alain Muet (fondateur du Conseil d’analyse économique, député socialiste, et membre de l’équipe de campagne de François Hollande)

Fabrice Murtin (Sciences Po Paris)

Dominique Namur (Paris-XIII)

Romain Perez (Paris-I)

Thomas Philippon (New York University)

Thomas Piketty (EEP et EHESS)

Michel Rainelli (université Nice-Sophia-Antipolis)

Lionel Ragot (université d’Evry-Val-d’Essonne)

Romain Rancière (EEP), Katheline Schubert (Paris-I)

Laurence Tubiana (Sciences Po Paris, Columbia)

Joëlle Toledano (Supélec)

Dominique Villemot.

Source: http://alternatives-economiques.fr/blogs/chavagneux/2012/04/20/mais-ou-sont-passes-les-economistes-de-droite/#more-253

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

LA PROTECTION SOCIALE et LA FRANCE

Mensaje  Admin el Dom 29 Abr - 9:15

Un regard impartial sur la protection sociale

Contre les commérages infondés

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Monteria Cordoba Colombia Domingo 29 de Abril del 2012

Dire que la France est le pays le plus distributeur (protection sociale, allocations) au monde, est simplement faux :

http://stats.oecd.org/Index.aspx?DataSetCode=SOCX_AGG&Lang=fr

Car lors d'une analyse des données OCDE, nous trouvons que c'est la Suède qu'en dépensé le plus en protection sociale que la France

Alors que sont PIB est de 571 567 Md US$ avec 9 088 728 habitants 62 887 457,95 US$
de PIB par habitant


Face à la France avec 2 808 265 MdUS$ avec 65 350 000 habitants c'est à dire 42 978 806,42 US$ de PIB par habitant

Le déficit de la branche famille de la CNAM n'est que de 8,9 Md€ et l'évasion fiscale par exemple est au moins 5 fois cette somme. D'autant plus que dans la branche famille moins de 4 Md€ corresponds au RSA ancien RMI, et sans doute parmi ces indigents touts ne sont pas des fraudeurs!

Aujourd'hui

Quand touts les études et analyses montrent que le système de spéculation tel qu'il fonctionne, conduit la société au chaos, il est stupide, absurde, tenter d'échafauder une quelconque excuse, pire encore designer pour responsables les faibles ?

Puisque la protection sociale est le fruit fondamentalement de la mutualisation de fonds touts supportés par les prélèvements sur le salaire.

Puisque le déficit de la sécurité sociale, pour l'année 2010 été de moins de 25 milliards d'euros et que tout le monde savait que l'évasion fiscale d'après la police financière est proche du double de cette somme !

Il est évident que personne peu plaider en faveur d'un système financier fraudeur corrompu (voir le document « Let's make money » ) voué à sa perte, donc les signes sont très claires (BEN ALI, MOUBARAK, KADAFFI, AL ASAD,...)

Il est évident que les pays en difficultés, sont aussi ceux où le coup de la main d’œuvre sont moins cher qu'en France, où la protection sociale est moins favorable.

Ou encore comment le Royaume Unit où la législation fiscale est presque inexistante pour les groupes financiers. Pourtant ces pays supportent de nous jours une crise plus sévère que la France.

La protection sociale reste le plus solide rempart qu'une nation peu utiliser à l'encontre des dérives de tout genre: sectes, groupes extrémistes (pour l'instant le FN reste dans la lisière), délinquance et terrorisme.

Cela nous mène à admettre que la France reste un modèle, modèle sociale et républicain, que la gauche compte défendre à tout prix.

Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Traité EUROPÉEN article 3

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 30 Abr - 14:46

Article 3

(ex-article 2 TUE)

1. L’union a pour but de promouvoir la paix, ses valeurs et le bien-être de ses peuples.
2. L’union offre à ses citoyens un espace de liberté, de sécurité et de justice sans frontières intérieures, au sein duquel est assurée la libre circulation des personnes, en liaison avec des mesures appropriées en matière de contrôle des frontières extérieures, d'asile, d'immigration ainsi que de prévention de la criminalité et de lutte contre ce phénomène.

3. L’union établit un marché intérieur. Elle œuvre pour le développement durable de l'Europe fondé sur une croissance économique équilibrée et sur la stabilité des prix, une économie sociale de marché hautement compétitive, qui tend au plein emploi et au progrès social, et un niveau élevé de protection et d'amélioration de la qualité de l'environnement. Elle promeut le progrès scientifique et technique.

Elle combat l'exclusion sociale et les discriminations, et promeut la justice et la protection sociales, l'égalité entre les femmes et les hommes, la solidarité entre les générations et la protection des droits de l'enfant.
Elle promeut la cohésion économique, sociale et territoriale, et la solidarité entre les États membres.
Elle respecte la richesse de sa diversité culturelle et linguistique, et veille à la sauvegarde et au développement du patrimoine culturel européen.

4. L’union établit une union économique et monétaire dont la monnaie est l'euro.

5. Dans ses relations avec le reste du monde, l'Union affirme et promeut ses valeurs et ses intérêts et contribue à la protection de ses citoyens. Elle contribue à la paix, à la sécurité, au développement durable de la planète, à la solidarité et au respect mutuel entre les peuples, au commerce libre et équitable, à l'élimination de la pauvreté et à la protection des droits de l'homme, en particulier ceux de l'enfant, ainsi qu'au strict respect et au développement du droit international, notamment au respect des principes de la charte des Nations unies.

6. L’union poursuit ses objectifs par des moyens appropriés, en fonction des compétences qui lui sont attribuées dans les traités.

source:

http://fr.wikisource.org/wiki/Trait%C3%A9_sur_l%27Union_europ%C3%A9enne#Article_3
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

le peuple avec difficulté s'impose!

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 6 Mayo - 17:44

sur quel sujet voulez vous que l'on aborde l'avenir?

1° l'évolution de la dette?

http://i47.servimg.com/u/f47/11/77/38/23/0101de12.png

2° la réaction des nations vis à vis de la crise?

http://i47.servimg.com/u/f47/11/77/38/23/evolut10.jpg

3° sur le coût de la protection sociale? sur les vrais assistés?

http://nsa28.casimages.com/img/2011/11/16/111116025208589719.jpg

Ce sont les chiffres plus que les mots

C'est la réalité de l'économie plus que des invectives

C'est le comportement des nations comparé, c'est les déficits en graphique TOUJOURS comparé en pédagogie, loin des sottises, les âneries de menteurs!

C'est les chiffres face à l’obscurantisme des de tracteurs!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Loin de l'euphorie

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 7 Mayo - 9:42

L'univers politique et le risque des joies

Le locataire dans la fauteuil de l’Élysée, ne doit pas imposer ses idées, même s'il dispose dans la constitution de l'article 49 paragraphe trois des moyens légitimes pour le faire.

Le citoyen lambda, le béotien tombe, «  très facilement  » dans l'erreur d'opinion. Alors nous avons trop d'arguments très solides pour le prouver.

Parlons des causes ou bases imposés bon gré malgré une campagne, que vienne d'avoir lieu

Cette campagne avait des caractéristiques particulières.

Car le volet judiciaire, aura souillée les deux principaux candidats  ; pour des raisons d'éthique, parce que la présomption d’innocence prime sur tout argument, et parce que de l'autre coté, tout argument contre un seul homme et ses fautes, ne doit pas non plus devenir l'excuse pour bannir un parti et moins encore le leaders élu.

Effacement des souffrances


Impossible, de juger les personnes, ou les médias, ou simplement un concours de circonstances, mais les affaires judiciaires, auront pris la place et lieu des vraies problèmes qu'auraient du intéresser la campagne. Oui l'avenir se construit aujourd'hui, est la dette externe de la France, le pouvoir d'achat, le besoin de croissance pour la France et pour l'Europe.

C'est un fait, les affaires judiciaires auraient eut par effet l'effacement des vrais problèmes, au bénéfice, peu noble, peu éthique aussi des échanges donc la démocratie aurait peu s'en passer.

L’effacement des difficultés, dans l'opinion populaire, ne suppriment aucunement la réalité, inaliénable des problèmes, pire encore, ces problèmes, risquent de se développer.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

TROIS FAITS INALIENABLES POUR LA FRANCE

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 7 Mayo - 10:57

sur quel sujet voulez vous que l'on aborde l'avenir?

1° l'évolution de la dette?




http://i47.servimg.com/u/f47/11/77/38/23/0101de12.png

2° la réaction des nations vis à vis de la crise?



NOTE: si vous ne voyez pas l'image dans sont intégralité le lien vous le permet:
http://i47.servimg.com/u/f47/11/77/38/23/evolut10.jpg

3° sur le coût de la protection sociale? sur les vrais assistés?


http://nsa28.casimages.com/img/2011/11/16/111116025208589719.jpg

Ce sont les chiffres plus que les mots

C'est la réalité de l'économie plus que des invectives

C'est le comportement des nations comparé, c'est les déficits en graphique TOUJOURS comparé en pédagogie, loin des sottises, les âneries de menteurs!

C'est les chiffres face à l’obscurantisme des de tracteurs!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Europe emprunte plus de 1400 milliards d'euros

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 22 Mayo - 6:00

Le Fonds de soutien de la zone euro (FESF) a levé mardi 1,478 milliards d'euros à six mois, à un taux en baisse par rapport à la dernière opération comparable, selon des données publiées par la Banque centrale allemande qui mène ces opérations pour son compte.[right]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Insulte ou arguments?

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 27 Mayo - 22:42

.."Sauf si vous voulait faire l''apologie, de MOUBARAK, BEN ALI, EL-ASSAD, KADHAFI, si vous voulait faire la louange de certains faux leaders politiques, qui seul auraient garde le pouvoir dans un intérêt mercantile de réussite individuelle, comportement logique du système capitaliste, donc je suis certains que dans votre ignorance fictive vous défendez avec bec et ongles!

Des esprits faibles, attaquent les organisations syndicales, voir la gauche!

Hors la gauche et les organisations syndicales, ont une LOGIQUE histoire commune.

Car gauche et ouvriers, sont deux notions qui partagent au-delà de l'histoire, des souffrances, des moments difficiles!

Et justement Jean Jaurès aura ainsi devenu par intelligence, en observant des manifestations; une personne engagé à Gauche!

Nestor Elias Ramirez n'a pas pour coutume faire le caméléon, comme bien d'autres habitués du forum. Nulle doute que certains esprits faibles, a court d'arguments tombent dans la folie, de croire une telle sottise

C'est une fourberie où qu'elle soit présente, critiquer l'action indispensable des organisations de défense des intérêts des travailleurs, que cette organisation soit syndicale et ou politique.

D'autant plus que les pays nordiques et tout particulièrement la Suède avec 71% d'engagement syndicale s'en sort beaucoup mieux que la France avec moins de 10% d'engagement syndicale ou l'Espagne avec 25% de syndicalisés.

Il reste ridicule attaquer les corps intermédiaires, les organisations syndicales! Alors que c'est la folie des banques et le système financiers qui foutent les problèmes dans la société:

http://actualite.forumpro.fr/t60p75-economie-politique-et-subvention#1112

Sous le pseudonyme de gramophone, Nestor Elias Ramirez Jimenez, n'insulte personne par contre argumente toujours sans trouver dans les contradicteurs, JAMAIS argumentation documentée sérieuse!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

à NICOLAS DOZE

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 29 Mayo - 5:38

Étonnant

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

Monsieur Nicolas Doze, chroniqueur journaliste, semble très opposé à la présence des syndicats ouvriers dans les réunions avec le gouvernement.

Par contre, Nicolas Doze oublie que la Suède, avec 71% des ouvriers encartés aux syndicats, se porte beaucoup mieux que la France.

Non pas que j'affirme que les syndicats à eux touts seuls soient les agents clé de la réussite de l'économie.

Simplement je ne conçois pas une politique économique en dehors de la consultation de touts les agents économiques.

Désolé monsieur Doze, mais votre vision libérale, ou la vision de vos maîtres, reste quoi qu'il soit le support idéologique, la cause politique des crises, autant que cela de 1929 que la présente!

GROSSE SOTTISE

Il est intellectuellement absurde, dire que la classe ouvrière (même si sa représentation en France est affaiblie par la législation et sans doute des écarts ou mauvais actions des leaders) ou ses préposés doit être écarté des décisions politiques majeures.

Les journalistes dits spécialisés en économie et finances, ne sont pas nécessairement habilités à parler d'économie politique monsieur NICOLAS DOZE! (à cause du conflit d’intérêts sans doute)

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Lente agonie: Le Capitalisme

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 1 Jun - 4:38

Les empires donc j'ai déjà abondais, disposent d'un cycle, calque sur les êtres vivants.

Certains formes laissent des traces au-delà d'une agonie certifiée; ainsi nous pouvons voir défiler devant un TGI "aujourd'hui" des esclavagistes modernes. 

Platon avait vécu malgré sa monumentale sagesse dans une société de castes donc il y avait des esclaves, cette forme de production est donc vielle alors de plus de quatre siècles a.n.e.

Le système le plus moderne donc nous connaissons l'existence reste le capitalisme qui vie sont agonie, comme les autres formes de civilisation et empires, l'empire égyptien, l'empire Ottoman, le Roman, les celtes, il y une fin...

Reste à signaler que plus qu'une forme de production nous sommes face â la forme la plus poussée de concentration du pouvoir atravers la possession par manipulation ou tromperie, non pas des connaissances et maitrice des moyens de production, mais la maitrice dissimulée du capital.

La monnaie

De nom, puisque c'est la monnaie qui permet aux origines de l'humanité de conserver et concentrer le pouvoir; car très vite l'homme arrive par le biaie de l'esclavage et la sedentarisation à obtenir de la terre des excédents

Plus value

Les excédents par la plus part périssables à l'époque, ne pouvaient donc pas être conservés, surgie là un besoin; la monnaie est la prémisse du capitalisme.

Fiscalité et évasion fiscale

Avec l'accumulation de pouvoir, d'abord par une large gamme de signes extérieurs de richesse, surgissaient les feudes, les domaines, (extensions de terre, les châteaux), le confort, tel les véhicules, tractés et motorisés; sur la mer puis dans l'air (bateaux, avions)

Puis nous arrivons aux TRUSTs dans les paradis fiscaux! Les derniers signes de richesse cette fois ne serons plus EXTÉRIEURS mais plutôt DISCRETS

C'est cette raison qui rend le système ou empire capitaliste plus difficile de mourir
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

la droite trompe les ouvriers

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 10 Jun - 15:11

Certains gens de droite Aujourdui se présentent en défenseurs des classes populaires 

C''est curieux 

Tout à coup Xavier Bertrand nous parle de défendre les heures supplémentaires défiscalisees

 C''est tout à coup la droite qui cherche à apater les pauvres?

Pire encore il y a des gens des classes populaires qu'y croient

Oui est même des ouvriers qui votent FN

La droite n'à jamais aidée les classes populaires :

1- Les heures supplémentaires défiscalisées

C'est une manière d'accroître le chômage et des ouvriers individualistes se satisfassent

2- La fiscalité à été augmentée pour les chasses populaires et réduite pour les plus aisés pendant le quinquennat


Última edición por Nestor Ramirez el Dom 10 Jun - 15:30, editado 2 veces (Razón : FN, UMP, lëgistatives)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

A quoi bon le FN

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 11 Jun - 6:41

La France

Loin d'une ideologie, l'extrême droite, prône la fermeture des frontières

Soit

Construire un mur de trois mètres donc serait nécessaire

Après vous constaté que le problème n'est pas résolu et que le monde regarde de manière différente la France avec un mur "de honte".

Si la France est un pays turistique et qu' exporte: à ceux qui voudraient approuver ce genre d'idées je les demande modestement de s'imaginer une période de leurs vies cloîtrés chez eux?

Ne soyons pas ridicules [justify]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

qui fraude en France?

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 16 Jun - 7:54

Il y a des fraudeurs mais qui le sais? Un excellente journaliste en parle : Antoine Peillon dans son livre "ces 600 milliards qui manquent à la France édité chez Seuil

Où est la vérité

Bibliographie

Ayant donnais la bibliographie " la république des mallettes" de Pierre Péan et "ces 600 milliards qui manquent à la France d'AAntoine Peillan.

Ayant donné mainte fois des liens (vérifiés ) sur des documents vidéo très bien argumentés.

La conclusion

La spéculation financière detruit l'harmonie sociale: détruit l'emploi principal support de l'équilibre sociale; un treder peu gagner 15 millions par année le président de Golden Sachs 60 millions par année; certains ici gagnent comme moi deux, allée trois ou quatre fois le SMIG ? Mais semblent pronts à défendre au prix de leurs vie un système débordant d'iniquité, où avec la plus absurde vacuité moins de 3% des gens se goifrent avec plus de 90% de la richesse issue de la production réelle

Bien sur que la société est dressée pour fustiger des malheureux sans emploi où moins d'un quart semblablement abusent mais le coût de cette présumée fraude n'est pas un dixième de la fraude fiscale des plus fortunés!

J'ai déjà présenté des graphiques en abondance sur les chiffres accompagnées des sources! Certains sans doute pour cause des œillères ne pensent même pas à constater; enfermés en phrases sans un minimum d'arguments, sans aucune chiffre; des mots dans un éternel cycle de commerage!

Dommage autant de obstracisme et si peu de connaissances pourtant l'information abonde et reste fiable!




Última edición por Nestor Ramirez el Lun 18 Jun - 22:41, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Qui renfloue les banques?

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 16 Jun - 14:09

Qui doit payer le déficit des banques?

Qui manipule le monde?

Qui est Golmand Sachs?

http://www.dailymotion.com/video/xj6n7f_la-banque-comment-goldman-sachs-dirige-le-monde_news?fbc=655

Le contribuable est la vache à lait des banques!

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Un siècle de dette externe déjà?

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 16 Jun - 16:58

Parlons de dette, de croissance et d'économie politique

Joigny samedi 16 juin 2012

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

Dédié à Michel Grossiord, Nicolas Doze et Christophe Barbier asi que a Maria Fernanda Carrascal en Colombia


Déjà en 1871 à l'Assemblée National s’abordée le sujet de la fiscalité, la dette et le libre échange.
 
Seul le travail du lobby des finances semble imposer donc sa volonté. Puisque de nous jours, les initiés continuent à en parler.

Seul le lobby des finances, semble réussir à imposer sa volonté, donc depuis 1871 tout en détriment de la raison, de la sagesse, de l'éthique et de la justice sociale.

Les questions donc madame Angela Merkel, semble pressée de solutionner, viennent donc depuis plus d'un siècle, et si en tant d'années, la dette publique n'aura pu être réduite, je crois qu'il est absurde, inique, mensongère tenter en cinq ans de solutionner un problème vieux de plus d'un siècle.

Que ça soit pour solder le coût des travaux publiques, d'infrastructure, soit pour payer le coût des armées dépliées à l'étranger, soit pour tenter de réduire la misère dégagé à cause du système imposé par Goldman Sachs et les acolytes du libre échange ou le libéralisme débride, sauvage qui spécule même avec les produits alimentaires; au point de tuer de faim les plus faibles, voir sur DAILYMOTION

http://www.dailymotion.com/video/xgdwhc_comment-wall-street-affame-le-monde_news

http://www.dailymotion.com/video/xj6n7f_la-banque-comment-goldman-sachs-dirige-le-monde_news

Les personnes comme Pierre Péan, Antoine Peillon publient des document ou livres, que seul quelques initiés auraient envie de lire, mais la vérité sur les sangsues de la finance doit être rendu publique.  Car la manipulation des marchés de matières, de produits donc la société entière aura besoin pour exister, ne doit pas se transformer en jeu MONOPOLE  pour permettre d'assouvir les caprices d'une minorité aveuglé par la folie de la spéculation de pouvoir au prix de la mort de faim de millions d'innocents

Politique revue et corrigée

Comment est déjà souligné dans un livre au titre LE LIVRE ECHANGE ET L'IMPOT sorti en 1879, je vais citer un court extrait:

..."Le libre échange mis en application, en certain mesure, par les traités de 1860, doit être jugé aujourd'hui, non par les craintes de ses détracteurs ou par les espérances de ses partisans, mais par ses œuvres, par ses actes en un mot, non par ses menaces ou ses promesses. Mais il n'est pas non plus sans intérêt de mettre en regard de ces expériences, dont quelques-unes ont été chèrement achetées,  les prévisions formées, les conseils donnés, il y a trente ans, par un observateur éclairé. C'est une sorte de contre-épreuve de la théorie par la pratique qui est assez instructive"...

Le loyale mensonge

Vouloir imposer l'austérité, et la règle d'or en deux ans, même en 10 ans, est la démonstration scandaleuse d'un niveau d'incapacité et d'ignorance de l'économie politique sans précédents


Última edición por Cogito ergo sum el Jue 8 Ago - 5:43, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Economie, politique et subvention

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 6 Jul - 10:05

Austérité

Tout le monde s'accorde à admettre que en freinant les dépenses, c'est la consommation au but qu'est touchée.

Les pieds dans le tapis

Si un groupe par idéologie veut faire supporter les dépenses publiques, sur la fiscalité, il est certain que la fiscalité, devienne la source fondamentale des recettes des nations.

C'est hypocrite et injuste oublier que des entreprises aujourd'hui privatisées, faisant des milliards de bénéfices; soient de préférence source d'enrichissement et non partie intégrante de recettes pour le pays.

Par éthique par mathématiques le service public: eau, électricité, éducation, santé, domaine stratégique (télécommunications), restent des SERVICES non pas des entreprises dans le but de dégager des bénéfices. Cela ne veut pas dire que les syndicats puisent mettre en mettre en péril la pérennité du SERVICE PUBLIC.

Dans ne tribune virtuelle parmi d'autres.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

COOPERATIVES contre les sangsues des finances

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 26 Ago - 5:33

COOPÉRATIVES contre la mondialisation

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone (un ébouer des mots à la recherche d'emploi)
Dimanche 26 août 2012


Les ouvriers ne peuvent rien faire ?

La réalité en matière d'économie, est très loin d'être connue  voir maîtrise, dès plus hautes sphères de la spéculation sur les marchés financiers, en passant par les politiques, pour arriver aux plus concernés et moins intéressés.

La consommation reste une variable clé dans l'équation fondamentale de l'économie de l'offre et la demande. Ce sont les 360 millions d'habitants des USA qui portent sur les épaules grande partie de l'économie de leur pays, pour quoi l'équivalent dans la CEE ne pourrait faire autant?

Le consommateur, reste naïf, manipulé et dont c'est la demande dans cette équation qui est ainsi manipulé. C'est ainsi que les cercles très fermés de chaînes mondiales, de multinationales, s'octroient le privilège de fixer les règles toujours contraires aux intérêts du consommateur "isolé"!

Pour un ouvrier, pour un chômeur, isolé, un tel langage, est sans doute absurde, pour les spécialistes de la spéculation finassière, mes mots sont du terrorisme.

Pour quoi un texte aura deux interprétations diamétralement opposées ?

Prenons alors le bâton de pèlerin, la pédagogie.

Boire une bière reste un geste banale, si la bière, (une supposition) coûte 2 euros,  moi personnellement j'aurais peu dire  "2 euros mon vieux ! Cela ne représente rien dans l'économie !"

En apparence « moi » petit consommateur je ne représente rien dans l'économie parce que je consomme une bière !

Une bière vendu (dans une supposition) à  2 euros, si un tiers des 66 millions de français consomment UNE bière, représente un montant de 46 million d'euros, donc si un tiers des français bois deux bières par jour? Ce sont 92 millions d'euros de chiffre d'affaires PAR JOUR!



Un litre d'eau, (dans une simulation, ou prévision, ou étude du marché ou prévision du marché, ou marketing) vendu 90 centimes d'euro « consommé » par la moitié des français correspond à un chiffre de 28 million d'euros.

Si pendant 365 jours (durée d'une année) 10 millions de français consomment 2 bières par jour alors nous arrivons à la somme de 98,56 milliards d'euros de chiffre d'affaire par an!!

Qui parmi le lecteur consomme de la bière ? De l'eau ? Combien par semaine, faite la multiplication

La publicité

Vous comprenez que pour vendre il faut avoir de la qualité, mais face à la qualité il y a le goût, ainsi  vous pouvez aimer la bière et pas le pastis, ou aimer le vin et pas le Ricard etc, etc.

Cela dit le goût est manipulé par les médias, et la chimie, autant que par la culture, Qui d'entre les lecteurs, n'aimera pas passer une fin d’après-midi entre amis au tour de quelques vers, avec au but ? Quelques bouteilles vidées à la poubelle ?

Je ne vais pas mettre l'eau à la bouche (façon de parler) car si bien honnêtement je parle de bière ou d'eau, certains pensent déjà  « Jack Daniel's, J&B, Clan Campbell,  ou encore Johnnie Walker et j'en passe...

http://www.daily-bourse.fr/resultats-PERNOD-RICARD-chiffre-affaire-FR0000120693.php

Le lien correspond à une page sur le web qui donne les chiffres clés du groupe PERNOD RICARD,  avec un chiffre d'affaires de 5, 4 millions d'euros pour l'année 2009

Le titre du texte ne parle pas de cela ?


Non ! Mais en apparence puisque en vérité les ouvriers sont avant tout ici pour notre sujet la part de la société qui dépense la totalité de sont revenu, car je ne connais pas beaucoup d'ouvriers avec une maison avec terrain et piscine  au  Cap Nègre, qui d'entre les lecteurs « ouvriers » (je rêve?) pourra se payer un appartement à raison de 4300€ le m² dans la capitale azuréenne ?

Non !

Soyons honnêtes avec nous mêmes !  

La classe ouvrière est induite en erreur !

L'ignorance est le mètre mot, parmi les ouvrières, les chômeurs, Nous ignorons tant la paupérisation que certains ouvriers, se prennent à rêver, qu'il ne sont pas pauvres,  tout simplement parce qu'il auraient un revenu supérieur au SMIG mais de loin inférieur à 20 mille euros par mois Bernard Arnault président directeur de BMH doit gagner quelque chose comment 6 millions d'euros par an, si sa se trouve il voudra gagner plus!


À vraie dire il n'y a pas une somme exacte qui fait une différence drastique

« exacte » entre pauvres, classes moyennes et nantis. Nous devons être humbles et modestes, pour éviter passer pour présomptueux, basculer dans la pédanterie. L'INSEE semble avoir trouvé une manière logique, et idéal jusqu'à preuve du contraire, pour une distribution des personnes en fonction de leurs revenus (divers, sans doute altéré par l'évasion fiscale) je vous parle des déciles,

En tant que petit ignare, illettré je ne vous apprendrais pas que ce sont les gens qui touchent 40 mille euros par année qui perdent le plus vite du pouvoir d'achat pendant que les banques multiplient par deux ou trois leurs bénéfices, (regardons le lien pour avoir le cœur net)

http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164p60-intellectuels-complices-ou-innoncents#534


Bien sur que l'information existe, et reste accessible dans le site de l'INSEE, sauf que les classes populaires n'aiment surtout pas aller vérifier, parce que c'est plus intéressant jouer sur tel ou tel jeu sur Facebook ou encore lire l'horoscope du jour, quand ce n'est pas passer des heures devant une console, un téléphone, ou un PC à jouer.  Et depuis plusieurs siècles cela est récurent je pense au « roseau pensant » Il n'est jamais tard pour s'informer, surtout que mon but depuis que j'interviens sur le web reste celui de la pédagogie au près des gens comme moi !

Oui je suis un immigré, illettré, (je suis arrivé en France en 1988 sans savoir un mot du français, et d'ailleurs je fait beaucoup trop de fautes, qui m'auraient valu des moqueries quotidiennes de mes détracteurs. Oui je m’identifiai avec les ramasseurs de poubelles, c'est à dire des senégalés, des ivoiriens, qui touts les jours se lèvent à deux heures de matin pour que la ville de Paris soit propre à sept heures de matin). mais rien n’empêche d'y prendre le temps d'y penser de temps en temps avec du recul sur l'avenir!

Pour l'année 2009 en parlant de déciles, donc, vous pouvez constater le revenu des français, la moitié des quels vie avec 26200 euros par année (hommes et femmes confondus) voilà en lien joint les classes sociales en fonction du revenu par année :

http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?reg_id=0&id=41

Maintenant revenons après une introduction, une induction, un préambule au sujet du titre !

Oui les ouvriers ne peuvent rien faire face au gouvernement ou direction imposé par l'univers des finances ?

C'est absolument faux !


Tout le contraire, même si mon idée reste dans le domaine de l'utopie !

Faisons court alors ; si chaque ouvriers en France sur 22 million de salaires s’associe dans le but d’améliorer voir de changer le destin ?

Comment ça ?

Il y a des études qui parlent de 22 million de salariés en France !

Si la moité au moins aurait envie de prendre les choses en main ?

Comment ça ?

11 millions de travailleurs (la moitié ) se cotisant à 5 euros par mois, représentent 55 million d'euros par mois c'est à dire 132 million par année, avec une cotisation de 10 euros par moi c'est alors 1 milliard 320 million d'euros par année.

Les ouvriers français auraient ainsi un capital, non négligeable pour investir soit dans le crédit coopérative, soit dans d'autres domaines, pour quoi pas le domaine de la baque de crédit aux travailleurs ? Sachant que le crédit est rentable ?

C'est à dire que les ouvriers deviendraient concurrents directs des plus puissants ! Oui les banquier se croient très puissants !

Je crois simplement que les ouvriers dans le monde sont peu ou pas informés et surtout indifférents par un système capitaliste qui nous fait croire que nous sommes des moins que rien... !


Última edición por Admin el Dom 21 Dic - 3:14, editado 5 veces (Razón : coopératives, mondialisation, gramophone, Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Qui sommes nous les ouvriers?

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 26 Ago - 16:15

C'est suite à l'observation de citoyen lambda âgé de plus de 50 ans, que je fini par me poser cette question!

Les ouvriers LOS OBREROS


Sorry everybody because I don't speak very well in French, I from of Colombia

écrit par un "éboueur des mots" incapable d'autre chose d'après l'opinion des supérieurs (après vingt ans sans évolution de carrière)

In French and then in Spanish

Texto dedicado con mucha admiración a mis institutores, del Instituto Técnico Industrial de Cartago, de la UTP en la facultad de comunicación, al venerable señor profesor Carlos Lopez


Les seuls, les uniques producteurs de capital ce sont l'union des machines, de la terre et les mains des gens.

Les gens en contact directe avec la création de la valeur ajouté ce sont à 99% des ouvriers!

Un banquier pour puissant qu'il veut faire croire qu'il soit, ne pourra JAMAIS créer un seul centime d'euro de valeur ajouté, bien au contraire par sont salaire, comment le font les TRADERS, tel des sangsues absorbent de milliards de milliards d'euros.

Je ne tenterais JAMAIS de mépriser le travail fondamental de nombre de métier autres que ceux où se crée la richesse, car la fonction publique, la santé, la justice, l'éducation, le commerce, la communication, le transport sont des domaines indispensables au fonctionnement d'une société.

C'est une évidence qu'il faut faire fonctionner les équipes humains et techniques par le biais de services support, la logistique, les ingénieurs, sont des personnes ayant par leur éducation acquis des connaissances; qui méritent une rémunération en conséquence.

Les ouvriers sont après mes années d'observation, induits dans un individualisme sauvage, par des moyens détournés!

Mais qui est derrière?


Un appareil complexe, en apparence invisible, mais très efficient s'occupe de rendre la classe ouvriers des écervelés, des zombies, comment des moutons seuls bons pour aller à l' abattoir.

Le pouvoir aux mille têtes, reste très actif dans l’abâtardissement des classes populaires, et cela commence par les conseillers d'éducation, qui cherchent à guider les enfants immigrés, les enfants des ouvriers, les enfants des chômeurs, vers des CAP, des filières manuelles.

L'appauvrissement des gens, est orchestré pour les parents eux mêmes, lorsque en "mère poule" par ignorance, s’attendrissent devant les enfants, tout en réduisant au minimum leur intéressement pour l'éducation depuis le début, depuis la maternelle, (je trouve absurde dans le bouche d'un parent devant sont enfant dire "mon enfant reçoit trot de devoirs", "je trouve que le professeur est trop sévère en vers mon enfant")

Les classes ouvriers, et là je m'adresse aux plus hautes autorités, le gouvernement en place depuis les résultats du 6 mai 2012; doit commencer pour une éducation sévère, qui puis débucher sur des titres universitaires tel que ingénieurs, médecins obtenus par des enfants issus des quartiers et banlieues qu'aujourd'hui seul trouvent comment sortie aller pointer aux bureaux de recherche d'emploi, des exploitant de travaux temporaire, l'alcoolisme, la prison, etc., etc.

In Spanish

Es consecuencia de la observación de ciudadano lambda de una edad de más de 50 años, que termino haciendo a mi mismo esta pregunta.


Quienes somos los obreros?


Los solos, los únicos productores de capital son la unión de maquinas, del campo y las manos de la gente.


(lenguaje simple con el animo de ser comprendido por un máximo de personas)


La gente en contacto directo con la creación del valor agregado, son 99% de los obreros!


Un banquero por poderoso que desea hacer creer que es, no podra JAMAS crear un solo centavo de valor agregado, bien al contrario por su salario y su ambición, como lo hacen los TRADERS, tal des SANGSUES absorben millones de millones de euros.


No intentaré JAMAS de despreciar el trabajo fundamental de otras formas de empleo, diferentes de los que producen el valor agregado, o riquezas, puesto que la función publica, la salud publica, la justicia, la educación, el comercio, el transporte son dominios INDISPENSABLES al funcionamiento de la sociedad.

Es una evidencia que es necesario hacer funcionar los equipos humanos y técnicos por medio de servicios soporte, la logistica, son personas que por los conocimientos adquiridos meritan una remuneración consecuente.


Los obreros, son, luego de muchos años de observación (sin hablar de bibliografía para los novicios. Ricardo, Keynes, Smith, Stiglizt, Tetreau en una lista no exhaustiva) inducidos en un INDIVIDUALISMO SALVAGE, par medios disfrazados extremamente discretos.


Pero quien esta detrás de todo esto?


Un complejo sistema, en toda apariencia INVISIBLE, se ocupa de convertir las clases populares en atolondrados, zombie, a lo mejor ovejas únicamente destinados al matadero.


El poder a mil cabezas, continua muy activo en el proceso de bastardización de las clases populares, (en Francia los consejeros de orientación, personas que orientan los jóvenes hacia una profesión) quienes guían los hijos de migrantes, de extranjeros originarios de las antaño colonias francesas, hijos de obreros, hijos de la gente sin empleo, hacia formaciones cortas tipo CAP, y toda suerte de empleos de nivel de remuneración muy bajo.


La pauperizacion de la gente es orquestada igualmente par los propios parientes, cuando las “mamás gallinas” (madres y padres muy tiernos, dulces con sus hijos) por ignorancia, desbordan de ternura ante sus hijos, reduciendo al mínimo el interés de sus hijos por la educación desde los primeros días de la escuela, encuentro absurdo en la boca de los padres de familia ciertas frases que he entendido infinidad de veces “mi hijo recibe demasiado trabajo en la escuela”, “me parece que el profesor es demasiado severo con mi hijo”)


Las clases obreras y aquí me dirijo a las más altas autoridades, el gobierno en puesto después de la elección presidencial del 6 de mayo del 2012; debe comenzar por una educación severa, que pueda concluir por los hijos de trabajadores en títulos de nivel universitario tales que ingenieros, doctores en medicina, los niños venidos de barrios pobres, solo encuentran posible hoy ir a inscribirse en oficinas de empleo temporal, donde son explotados, el alcoholismo, la droga, la delincuencia, la cárcel y el cementerio




Última edición por Nestor Ramirez el Lun 27 Ago - 6:08, editado 5 veces (Razón : Carlos Lpez, Julio Cesar Aguirre Ruiz, Amadis Jaramillo, Oliva Carvajal,)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Le future vous intéresse?

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 7 Sep - 7:46

Libre arbitre & discernement.

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Vendredi 7 septembre 2012


Est-ce qu'il faut être magicien pour parler du futur?

Je suis certain que no!

L'actualité en économie politique mais donne raison, la puissante BCE (banque centrale européenne) vienne de donner un coup de épée dans l'eau sous forme de cataplasme d'eau tiède.

Dans les pays depuis la création de l'union européenne, des éminents technocrates se évertuent, ces concentrent sur des politiques monétaires.

La monnaie

Nom de Dieu!

Puisque la monnaie n'est que le fruit du travail! (association de capital certes, avec la main d'œuvre)

Avons-nous besoin des études supérieures pour comprendre des rudiments sur les mécanismes de production de richesse?

La monnaie et "Messieurs les technocrates CEE &" est produite "exclusivement", "uniquement" par la transformation des matières, par la production agricole, par tous les formes de travail où humblement, les béotiens, les illettrés de leurs mains avec les plus bas salaires apportent leur travail unique manière de produire des richesses, LA VALEUR AJOUTE

Par la suite, une longue chaîne d'intermédiaire, des sangsues de la finance, du crédit, viennent travestir le prix, viennent "gonfler" "enchérir" les coûts de la vie et le quotidien du béotien type, c'est sont donc des marges avec légère transformation dans la plus part des cas, des emballages de couleur et à "coups de publicité" que par exemple les prix dans l'agroalimentaire est ailleurs et multipliés par 10 voir par 20 et plus. La seule justifications est celle de faire des marges ou bénéfices pour faire vivre faire vivre les nantis en détriment des générateurs de richesse.

La BCE (Banque Centrale Européenne) si puissante qu'elle soit, est les fruits de la fiscalité des pays membres.

Pour la France les recettes viennent à 50 % de la TVA et à 25 % de l'impôt sur le revenu c'est-à-dire que si nous sommes justes; l'univers des finances, cette nébuleuse n'apporte aux recettes de l'État même pas 10 %.



En somme c'est les contribuables lambda qui apportent les milliards que la banque centrale européenne utilise pour éteindre le feu, cet incendie fruits de l'absurdité des décennies de politiques erronées sans distinctions de clivage politique.

Quel est le cap?

Que la gourmandise des créancier soit temporairement satisfaite est une bonne chose! Mais pour combien de temps?

Lorsque la BCE s'occupe exclusivement de la monnaie, nous pouvons déduire l'énorme mensonge des hommes politiques, ceux même qui se sont empressés de faire basculer l'économie européenne vers la monnaie unique sans se soucier le moins du monde des sujets tel l'emploi la croissance ; et d'ailleurs la BCE s'intéresse fondamentalement à maintenir par tous les moyens la monnaie unique.

C'est la preuve si besoin est que les questions sociales les questions d'emploi sont secondaires.

La construction européenne reste une construction éminemment financière ; dans un mépris monumental de l'harmonie sociale, par preuve la politique de l'emploi, la gestion du budget sont des sujets laissés aux nations. Cela me semble en tant qu'illettré une grossière aberration, personnellement je crois que c'est un insulte à la raison humaine.

Complément d'information sur l'économie dans un de mes blogs sous le titre "l'économie en image" ou vous pouvez vérifier avec sources INSEE et autres, les chiffres mis en graphique pour apporter un maximum de compréhension, touts les commentaires serons les bienvenus, sachant que je suis hispanophone, et du fait je fait trop de fautes dans votre langue:

http://actualite.forumpro.fr/t60p15-economie-politique-et-subvention#713

Travailleurs d'Europe et du monde il faut ouvrir des unités coopératives dans les entreprises, il faut faire concurrence directe à la nébuleuse des finances, il faut s'unir et lutter avec leurs propres armes, en démocratie, créons donc les solutions nous mêmes!

Trabajadores de España y del mundo, se hace indispensable abrir unidades cooperativas en cada empresa, puesto que solo en concurrencia directa con la nebulosa de las finanzas, los trabajadores unidos luchando con las mismas armas en democracia podremos crear las soluciones nosotros mismos


http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164-intellectuels-complices-ou-innoncents#477
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Pour quoi il y a des crises à répétition?

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 11 Mar - 14:27

Analyses financier

[img][/img]

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit "gramophone"
Joigny France lundi 11 mars 2013


Des pays tel que États Unis, Canada, Espagne, France supportent à côté d'autres pays moins puissants, des crises à répétition.

Jusqu'à aujourd'hui, peu ou pas de données, semblent établir un diagnostique et avant tout autre chose une ordonnance fiable à l'encontre d'une vertigineuse détérioration des relations de la société.

Il est compressible que le chaos, le silence soit maintenu au tour des causes et conséquences de l'évolution des marchés financiers. Car comment l'explique si bien le réalisateur Autrichien Erwin Wagenhofer dans sont excellent document intitulé "Let's make money", autant que le synthétise dans son ouvre Joseph Stiglitz, ou encore Édouard Tétreau, sans oublier Pierre Péan, entre autres derrière une façade déjà trouble se cache en vérité des pratiques devenues légitimes par l'usage, et quelque fois, avec l'aide systématique et sournoise des gouvernants, tout particulièrement des pays tel que l'Angleterre, les États Unis et la Suisse.

J'avais déjà écrit un sujet intitulé "l'économie en images" d'où je vais récupérer un graphique qui donne pour la France la vraie dimension de la contribution à la richesse des différentes forces de production :

Graphique de distribution des recettes de la France par type de production :

[img][/img]


Le lien pour le document est :

http://actualite.forumpro.fr/t60p15-economie-politique-et-subvention#713

Dans le lien ci-dessus nous avons plusieurs graphiques qui nous montrent que la production, sous forme de transformation de matières crée la valeur ajouté.

Pour quoi il y a des crises à répétition ?

Par la suite nous pouvons constater aussi que c'est là où se crée de la valeur ajouté, qui se crée de la richesse. D'autant plus que c'est via le salaire que la production reste un pilier inaliénable de l'équilibre sociale, car à travers du salaire, les classes populaires transforment 100 % leur revenu en carburant du cycle primaire de toute économie, tout le contraire des salaires du genre SMIG puissance 10 voir plus. Qui entrent dans des circuits accessoires, parallèles et finissent par nuire le cycle primaire, Car le système financiers doit permettre à des nantis de ramasser des sommes colossales, sans apporter le moindre centime en valeur ajouté aux marchandises.

L'univers des finances, dispose d'une seule forme de richesse, la seule et unique richesse des groupes financiers reste la manipulation des informations ; laquelle semble leur rendre légitime le droite de spolier ceux et celles qui par leur activité créent la vraie valeur. Le monde des finances est une lourde charge sur le coût de production, et la thésaurisation contribue plus à la spéculation que à l'évolution harmonieuse des peuples.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Le rapport STIGLITZ

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 16 Mar - 9:10

RAPPORT STIGLITZ

Extrait:

À l'heure où le monde répond aux nécessités créées par cette crise à l'aide de plans de relance, de politiques monétaires et de crédit, de renflouements et de garanties ; la communauté internationale ne doit ni perdre de vue les remèdes aux causes profondes de la crise et des autres crises majeures auxquelles est confrontée la planète – celles de l'alimentation, de l'énergie et du climat, ainsi que les crises de la dette subies par tant de pays pauvres ces dernières années –, ni ignorer les autres défis majeurs qu'elle affronte, dont la réduction de la pauvreté et de l'inégalité. Les politiques qui s'attaquent aux causes profondes ont de meilleures chances de garantir une reprise forte et rapide et de réduire la vulnérabilité de l'économie mondiale à une nouvelle crise (extrait du RAPPORT STIGLITZ, troisième paragraphe page 103)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

France versus Allemagne

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 23 Mar - 15:11

Wettbewerbsfähigkeit der Industrie und die wirtschaftliche Wettbewerbsfähigkeit

Die Französisch Automobilindustrie hat das Kunststück signifikante ganger vom cinque aufeinander Formula One World Championship erreicht

Wenn notwendig zu beweisen, die Fähigkeit off Paar Französisch Industriekultur

In sozialen Schutzes kein Zweifel, dass die Französisch Gesetzgebung ein Modell förderlich für die Entwicklung der Gesellschaft in Harmonie ist, sind einige Praktiken gezahlten Löhne Hälfte auf der anderen Seite des Rheins bekannt. Nicht weniger als acht Millionen Menschen leben in Deutschland, mit der Höhe der Hälfte des Mindestlohns in Frankreich gezahlt.

Unabhängig von der Meinung und die Art der wirtschaftlichen Tätigkeit in Frankreich immer noch strahlt die doppelte Anstrengung in der industriellen Qualitätskontrolle und Lebensqualität



concurrence industrielle et compétitivité économique

La industrie automobile française a accomplie le exploit non négligeable de gagner par cinq fois consécutives le championnat mondiale de formule un

Si besoin est de prouver les capacités hors paire de la culture industrielle française

En matière de protection sociale nulle doute que la législation française reste un modèle favorable à l'évolution en harmonie de la société, Certains pratiques en matière de salaire, payés à moitié, sont connues de l'autre côté du Rhin. Non moins de huit millions de personnes vivent en Allemagne, avec l'équivalent de la moitié du salaire minimum payé en France

Quelque soit l'opinion et le type d'activités économiques, toujours la France rayonne par le double effort en qualité industrielle et qualité de vie
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

La vision du revenu de Valerie Pecresse

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 1 Abr - 23:48

Parlons de revenu

à madame VALERIE PECRESSE


Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Joigny le mardi 2 avril 2013

J'ai lu dans un réseau sociale très fréquenté une phrase de Valerie Pecresse qui m'a donnée envie d’écrire le présent texte.

Madame Pecresse écrit :

« Le salaire indécent pour les uns ne l'est pas pour les autres »

Comment interpréter une phrase aussi bague ?

Oui, parce qu'il y a des personnes avec trois enfants qui vivent avec moins de 1000 euros par moi !

Oui parce qu'il y a des gens qui vivent avec des pensions de moins de 600 euros par mois !

Je trouve que c'est plus qu'indécent vivre avec si peu de revenu !

D'où vienne l'argent des sportifs et des personnes dédies à d'autres activités ?

Les sportif le mieux payés, sans doute reçoivent des sommes d'argent qui seraient très loin des montant dessus signalés, mais il faut admettre que nous sommes dans des magnitudes d'un autre genre, et d'ailleurs, parmi les gens pour qui le sport est leur fond de commerce, vivent dans des univers, où les billets d'entrée aux spectacles ne sont pas la seule source, il y a la publicité aussi, où des entreprises internationales investissent des millions de dollars. Mais la popularité des équipes reste mesuré par le volume d'assistance des spectateurs, ensuite la radio et la télévision vont payer des droits leur permettant d'informer sur une rencontre sportive, voir pour une saison ou plusieurs années.

Les millions de dollars qui circulent en conséquence, font que les meilleurs sportif dans chaque domaine soient rémunérés en proportion et au volume de dollars et en proportion au talent individuel.

Pour certains entreprises de grande taille, le volume d'argent qui circule est monumental, alors le revenu arrive à des niveau très élevés, mais la différence avec le sport prend pieds dans le fait que hélas si nous comparons un bon ouvrier reste par fois toute sa vie ouvrier et pour bon qu'il soit même à la fin de ses jours, après avoir sacrifié toute sa vie au travail, il finira dans la misère ou presque, un ouvrier qui part à la retraite n'aura pas l'équivalent de trois fois le SMIG pour vivre. Loin de revenu des meilleurs sportifs, qui d'ailleurs peuvent partir en retraite « volontairement » avant la fin de leur vie.

Tandis que des grands patrons par exemple du CAC40 quant à eux vont avoir des niveau de revenu très confortable, qui dépasse la moyenne de deux millions et demi par année en salaire fixe, à cela nous pouvons ajouter une somme semblable en salaire variable, sans parler des « à côté », puisque certains patrons signent un contrat qui prévoit déjà en prenant le poste, une prime de départ qui se compte en trois voir quatre fois ou plus le revenu d'une année.

Pour un ouvrier il ne passe même pas par la tête l'idée de « prévoir » une quelconque prime de départ, car il y a tout un attirail de codes, de législation, de réglementation, de conventions, sur le revenu et les conditions de départ, déjà en place en dehors desquels il reste utopique aspirer rien de plus.

Le revenu des sportifs en fin de comptes vienne des gens qui aiment le sport, le revenu des politiques et des patrons, vienne des contribuables et des consommateurs, car quelque soit l'entreprise ou le gouvernement c'est avec la poche de madame et de monsieur tout le monde qui se fait le revenu, soit parce que les béotiens par leurs mains font la valeur ajouté, soit parce que les mains de béotiens poussent le cadi dans les grandes surfaces pour dépenser 99% de leur maigre salaire, détails sur l'orgine de la fortune dans le lien ci-dessous:

http://actualite.forumpro.fr/t60p15-economie-politique-et-subvention#713

Madame Valerie Pecresse avec sa phrase, tentera quoi ? De banaliser la misère ? (sarcasme) de banaliser l'injustice dans le calcul de revenu des postes d'encadrement dans des entreprises ? (au-delà du sol de la nation d'ailleurs) Oui nous vivons dans l'univers de la mondialisation où une hirondelle ne fait pas la pluie (pour dire qu'il est absurde que la France tente des réglés nuisibles à la compétitivité, et souhaiter des règles à la taille du monde reste une exclusivité réservée au Royaume Unit, Allemagne et USA).

Les règles, sur l'évolution du monde, sont issues de la volonté d'une minorité de moins de 3 % des nantis, règles qui vont de toutes manières à l’encontre des intérêts de la majorité des citoyens. Madame Pecresse semble oublier le basique, la politique reste l'art de gouverner et de légiférer de manière à garantir la paix, la justice et l'harmonie.


Última edición por Cogito ergo sum el Mar 2 Abr - 0:20, editado 1 vez (Razón : Valerie Pecresse; gramophone; Jean Pierre Rafiran, Nestor Elias Ramirez Jimenez)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

FSOC

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 7 Ago - 4:50

Le Conseil de surveillance de la stabilité financière en anglais (Financial Stability Oversight Council FSOC)


Information FED du 3 avril 2013

La FED vienne d'approuver une nouvelle réglementation qui concerne toute entreprise où 85 % de sont chiffre d'affaires et ou actifs proviendraient des activités financières :

La Réserve fédérale a annoncé l'approbation d'un règlement final qui établit les exigences pour déterminer si une entreprise est «principalement engagée dans des activités financières." Les exigences seront utilisés par le Conseil de surveillance de la stabilité financière (FSOC) quand il considère la désignation éventuelle d'une société financière non bancaire pour la surveillance consolidée par la Réserve fédérale.

En vertu de la loi Dodd-Frank Wall Street Reform et Consumer Protection Act, une société financière non bancaire peut être désigné par le FSOC pour la supervision de la Réserve fédérale que si elle est «principalement engagée dans des activités financières." Une entreprise est considérée comme étant principalement engagée dans des activités financières si 85 pour cent ou plus des revenus ou des actifs de l'entreprise sont liés aux activités qui sont définies comme de nature financière en vertu de la Loi sur les holdings bancaires. En outre, le FSOC peut émettre des recommandations pour les organismes de réglementation financiers de base à appliquer des normes nouvelles ou accrues pour une activité financière ou pratique réalisée par des entreprises qui sont principalement engagés dans des activités financières.

La règle finale adopte largement l'approche de la règle proposée, à quelques exceptions près. Par exemple, la règle finale stipule que l'engagement dans les opérations sur dérivés réglés physiquement ne sera généralement pas considérée comme une activité financière, une modification de la proposition.

La dernière règle définit également les termes "société financière non bancaire importante» et «importante société de portefeuille bancaire." Parmi les facteurs les FSOC doit prendre en considération au moment de déterminer s'il convient de désigner une société financière non bancaire pour la surveillance consolidée par la Réserve fédérale est l'étendue et la nature des transactions et les relations avec d'autres sociétés financières non bancaires importants et les sociétés de portefeuille bancaires importants de l'entreprise. S'il est désigné, les sociétés financières non bancaires seront tenus de soumettre des rapports à la Réserve fédérale, le FSOC, et la Compagnie fédérale d'assurance des dépôts sur le risque de crédit de l'entreprise à d'autres entreprises importantes financières non bancaires et des compagnies importantes holdings bancaires ainsi que le risque de crédit de ces entités importantes pour l'entreprise. Conformément à la proposition, une société sera considérée comme significative si elle a 50 milliards de dollars ou plus dans le total des actifs consolidés ou s'il a été désigné par le FSOC comme d'importance systémique.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Les USA devienne un pays communiste!

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 7 Ago - 5:18

Je dedie le sujet à madame ANNIE NOVELLI présente dans les sujets sur FACEBOOK

L'économie des USA sous perfusion à raison de 85 milliards de dollars mensuelles. C'est le coût des titres hypothécaires (actifs toxiques) achetés par la FED par mois.  Bravo pour la Mecque du capitalisme tout à coup devenu communiste puisque le contribuable assume les conséquences des SUBPRIMES, nationalisation des banques, plan Paulson, et j'en passe....

Que dit notre presse (de droite) de ce pays jusqu'alors comblé de louanges par les néo-libéraux? devenu mutualiste en faveur des banques?

Sujet intégrale dans le site officiel de la FED:

http://federalreserve.gov/newsevents/press/monetary/20130731a.htm

Un extrait:

..."To support a stronger economic recovery and to help ensure that inflation, over time, is at the rate most consistent with its dual mandate, the Committee decided to continue purchasing additional agency mortgage-backed securities at a pace of $40 billion per month and longer-term Treasury securities at a pace of $45 billion per month. The Committee is maintaining its existing policy of reinvesting principal payments from its holdings of agency debt and agency mortgage-backed securities in agency mortgage-backed securities and of rolling over maturing Treasury securities at auction. Taken together, these actions should maintain downward pressure on longer-term interest rates, support mortgage markets, and help to make broader financial conditions more accommodative"...
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Quel est le cap CEE

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 7 Ago - 15:17

Où allons nous avec la CEE?

C'est pas mal, mais il faut plus d'ambition et de justice sociale

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Joigny, mercredi 7 août 2013


Voyons voir les détails : La stratégie du gouvernement pour faire en sorte que ces signes de reprise se raffermissent tout au long des mois à venir, repose sur trois piliers :

1° l’Europe, qui doit remettre la croissance au cœur de ses politiques

Jusqu'à maintenant un des intérêts fondamentaux de la politique CEE été de contenir l'inflation (voir rapport mensuel de la BCE dans le lien)

http://www.ecb.int/pub/pdf/mobu/mb201307en.pdf

Je cite un extrait dans l’éditorial du rapport de juillet 2013 :

..."Inflation expectations for the euro area continue to be firmly anchored in line with the Governing Council’s aim of maintaining inflation rates below, but close to, 2% over the medium term"...

Objectifs jusqu'alors de la CEE, semble être celui de contenir l’inflation puis pendant la crise, tout faire pour bénéficier les banques.

2° Le rétablissement de la confiance, qui exige de déployer tous les instruments pour l’emploi notamment des jeunes, de consolider notre modèle social, et de redonner le goût d’entreprendre

Plutôt dans le rétablissement de la confiance, les banques bénéficient d’énormes sommes prêtées à taux dérisoire, sommes que les banques à leur tour prêtent engrangeant de juteux bénéfices.

Bien entendu que la mutualisation des pertes en conséquence de la folie attachée aux titres toxiques (subprimes) que d'ailleurs coûte chaque mois au contribuable des USA 85 milliards de US$, a ici sont incidence, le marché de devises aurait peut-être reçu un meilleur contrôle ?

Il ne faut pas s' étonner d'une faible demande intérieur de la zone euro. Avec les directives européennes de reduciton du déficit, et le programme d'austérité infligés aux pays de la Euro zone ?

3° la préparation de l’avenir, qui passe, sans préjudice pour le rétablissement des équilibres financiers, par une stratégie ambitieuse pour l’investissement, l’innovation et la compétitivité.

Quant à l'avenir, nous serions d'accord, si les stratégies auraient été vraiment ambitieuses en matière de réduction de la consommation d’énergies, développement de sources d’énergies nouvelles, réduction de la fracture numérique, d'une manière plus ambitieuse, car le corollaire de cet point se traduit par l’impasse vis à vis du point deux, puisque de manière sournoise les grandes institutions tel que le FMI et la CEE sont des véhéments instigateurs pour la destruction des acquis sociaux, destruction de la fonction publique, destruction de la législation sur la retraite. Destruction de la législation sur le travail, sous forme exigé de allègement de la législation en matière de contrat de travail (disparition de la notion de CDI) Le tout au nom d'une hypothétique compétitivité, qui pourtant semble fortement faire défaut dans la mecque du capitalisme, oui aux USA, en Irlande, au Royaume-uni.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

La droite au sénat montre son vidage!

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 25 Nov - 5:22

PROJET DE LOI DE FINANCES POUR 2014

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Lundi 25 novembre 2013


Quand la droite tente de jouer les gros bras face à la justice sociale et au gouvernement.

La droite s'oppose à que les bénéfices de tout type de contrat d'assurances, soient comptés lors du calcul du prélèvement fiscale.

L'excuse de la droite, se base sur le fait que les gens très riches, ont pour habitude à ne pas récupérer les bénéfices (normale car ils n'ont pas besoin) mais de les ajouter à leur compte de manière à grossir leur capital.

C'est une réaction développé par le Sénateur Philippe Marini, président de la commission de finances. Suivi de Roger Karoutchi entre autres.

Le citoyen lambda aura du mal à comprendre cela ?

Je ne doute pas que le sujet soit relativement complexe pour un citoyen lambda de ma carrure, car je suis aussi immigré, illettré, un ouvrier, mais je crois logique que si je suscris un contra d'assurance vie, quel qu'il soit, et que je gagne un pourcentage par an, pour un petit salaire tel que moi suscrit des assurances au prélèvement de 20 a 50 euros par moi. Et deux pour cent d'une telle somme, reste ridicule, mais les nantis eux achètent des plan d'assurances complexes, dans le seul but d'évasion fiscale, de manière à réduire leur déclaration de 20 mille 50 mille euros par année.

Ici nous constatons la puissance du lobby des gens de droite, très près des banquiers, qui croient absolument avoir raison.  Monsieur Philippe Marini, insiste avec voix solennel, que la loi ne doit pas s'appliquer que sur des vraies bénéfices, alors que des gens très riches bien sur préfèrent que les intérêts de leur investissements soient ajoutés au capital, manière puérile de réussir à affirmer qu'ils n'auraient pas eu des bénéfices ; du point purement pragmatique c'est vraie, car ils n'auraient pas touche un centime, mais tout en augmentant leur capital.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Economie, politique et subvention

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Página 4 de 10. Precedente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Siguiente

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.