trombinoscope sociale

ligne idéologique et civisme

Página 1 de 5. 1, 2, 3, 4, 5  Siguiente

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

ligne idéologique et civisme

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 22 Feb - 15:16

Face au capitalisme

En guise de préface

Il est banal trouver dans la bouche du citoyen lambda, les plus hostiles critiques au système capitaliste.

Dans l'art de la critique le plus illettré des gueux, devienne philosophe.

Des illustres hommes d'Etat s'essaient même à vouloir modifier ou reconstruire un système de nous jours le plus connu. Système reconnu et approuvé par la majorité des pays de la terre, et la majorité des économistes.

Force et de reconnaître que la seule tentative de s'aventurer à lui trouver une forme de société de remplacement constitue une tâche monumental. Capable d'éveiller des vieux démons, et fantômes enfuit dans la conscience collective. Craintes sur la disparation même de la démocratie ou semblant d'équité au quel la société semble s'accommoder.


Última edición por Nestor Ramirez el Mar 28 Ago - 5:37, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

L'opinion des intellectuels

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 22 Feb - 15:46

L'opinion

La pensée, de la société, prends différentes formes: en fonction du niveau socioculturel des personnes.

Du niveau vide, ou absent, propre aux classes populaires, au niveau riche en citations et supporté par les théories des grands économistes de l'histoire.

Chaque citoyen est en mesure d'opiner ou s'abstenir vis-à-vis de la situation de la société.

J'entends pour tant certaines opinions réductrices, venant des philosophes, qui osent affirmer que la pensée à gauche se trouve "orpheline" de projet ou programme politique.

Pour une personne de haut niveau en philosophie, s'aventurer à lancer une idée du genre, est un signe révélateur d'une myopie total des élites intellectuelles de la classe au pouvoir et je précise Monique Canto-Sperber s'aventure à croire que la gauche manquerait des idées.

En tout état de cause, je crois que la manipulation médiatique, arrive à faire son effet sur la population inclus des intellectuels de haut niveau.

il est intéressant de souligner que madame Canto-Sperber, se trouve me semble bien à la tète de la Ecole Normal Supérieur.

Pour répondre à ce type d'opinions je crois fondamentale, souligner l'absence de conscience de classe du citoyen lambda. Chose que à la ENS, doit être connu puisque, l'accès reste limité à une élite, qui ne dois pas dépasser 2000 élèves par an.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

à madame Monique Canto-Sperber

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 22 Feb - 16:17

En tant que petit quidam, gueux et béotien j'ose répondre à certains opinions qui prennent la tonalité d'insulte en vers des idéologies humanistes.

Par un exemple simple court et concis:

Prenons l'exemple de la libre association. Dans le cadre du titre V article 34 de la constitution ratifié par la France signataire du PACTE INTERNATIONAL RELATIF AUX DROITS CIVILS ET POLITIQUES lors de l'Assemblée générale des Nations Unies, le 16 décembre 1966 sur l'article 22, je cite :

…"1. Toute personne a le droit de s’associer librement avec d’autres, y compris le droit de constituer des syndicats et d’y adhérer pour la protection des ses intérêts"…

La bourgeoisie, fait usage du droit d'association avec un but exclusivement lucratif. Le béotien classique se trouve à des années lumière de la cohésion des nantis pour mieux exploiter (pécheur en eaux troubles)

Si un nombre de 12 millions d'actives à peine la moitié, se saisiraient de la question (loi 1901) et formaient des coopératives avec un apport moyen de 5€ ou 10€ moi, qui donnerait 60 millions et 120 millions par moi respectivement. Ou 720 million ou 1.44 milliards d'euros par an. C'est une somme qui pourrait servir à des activités pouvant entrer en concurrence dans le marché, par exemple des produits du panier de la ménagère. Dans l'habitation à logement modéré. Et pour quoi pas au sauvetage de certains entreprise sous réserve d'analyse des dossiers. un gouvernement de gauche pourrait même faciliter par législation et facilité fiscale ce genre de mesures.

voyez vous chere madame Monique Canto-Sperber, un tout petit quidam, ouvrier a des solutions! alors par grâce arrêtez de vous croire au-dessus de l'idéologie altruiste, humaniste de gauche.


pour quoi ça n'est pas apliqué?
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

à Monique Canton-Sperber

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 24 Feb - 3:17

La réponse est si simple, que véridique

Je récuse avec véhémence l'ignorance, mais plus grave l'indifférence et le manque de solidarité des pauvres.

Parce que 70% des français, vivent qu'avec un revenu inférieur à 24 mille € par an; Vivent plus intéressés à regarder des émissions de variétés, jeux et sport (dans une politique d'anesthésie du "cogito") dans des chaines de télévision; semblables à celles pour lesquelles depuis le 5 janvier (serons par grâce du pseudo proclamé DIEU) le contribuable doit payer bien que de manière sournoise.

Tant que l'oisiveté et le loisir seront assouvis, le quidam reste une sorte de mouton près pour aller à l'abattoir électorale. Tant que la notion radicale et fondamentale de l'humanisme ne soit imposée par des vrais leaders politiques, le destin de la société continuerait à la dérive, voir assujetti au hasard et la violence, dans toutes ses formes. Car l'égoïsme des nantis et l'indifférence des miséreux n'a d'égale que l'ambition de richesse au prix même de la vie des pauvres.

[u]


Última edición por Nestor Ramirez el Vie 15 Oct - 7:11, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

ACTUALITÉ POLITIQUE

Mensaje  Admin el Sáb 25 Abr - 5:35

un bilan apocryphe

par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (gramophone)
joigny jeudi 2 juillet 2009

sans chercher a favoriser l'opposition qui s'efforce plutôt pour s'affaiblir, le bilan de l'actuel gouvernement saurait en fonction des classes sociales différent:

pour la bourgeoisie et la petite-bourgeoisie reste un bilan satisfaisant de tout point de vu.

d'abord pour la modification du bouclier fiscale, fort bien présenté dans un papier cadeau qui faisais languir du nom LOI TEPA.

la relance économique, qui voudrait que l'ensemble de chômeurs du pays se convertissent au BTP et le travaux public, en apparence et dans le fonds. En vrai cette pratique, est un formidable coup de main aux institutionnels du domaine du BTP en France:

Bouygues Construction (groupe BOUYGUES) pour tant avec un CA net de 159 millions pour le premier trimestre 2009 alors que dans la même période 2008 le CA été de 223 943 661€.

Les résultats nets en millions d'euros (année/montant) 2006/603; 2007/751 et 2008/882

N'oublions pas que le groupe compte avec Bouygues Immobilier, Colas, TF1 et pour la téléphonie aussi il y a Bouygues Télécom.

Pour quoi manquent 64,9 millions à BOUYGUES?

il faut bien croire que la période n'est pas à la conversion forcé des travailleurs à la très penible labeur du travaux public et autres métiers du bâtiment. Bien que dans les grandes entreprise du genre les condiction de travail (il faut l'admettre) soient moins penibles et remunérés dans le respect de la législation.

Un favorisé dans la la liste! le groupe VINCI

VINCI pour les travaux d'infrastructure routière acquéreur de ASF, pour devenir incontournable pour les collectivités. Certainement chaque fois que vous roulez en france et que vous utilisé une place de stationnement payant, il est fort à parier que VINCI aurait de retombes économiques. Avec un CA de 7 Md€ pour la dernière période il manquent a peine 186 md€ par rapport à la même période de l'année dernière. Il faut dire que le prix de péages des autoroutes et de place de stationnement augmentent régulièrement, en dehors des aléas climatiques pour la partie travaux public, le groupe s'en sort bien.

Qui d'autre saurait bénéficier de la politique économique?

Le troisième dans la liste est le groupe crée en 1992 EIFFAGE et pas des moindres, car le groupe EIFFAGE tire 90% de son CA en France, puis le reste d'Europe et le reste du monde, pour faire court donc: le CA des trois derniers années (année/montant) en millions d'euros est: 2006/10745; 2007/12596; 2008/13226, à vraie dire la crise n'a pas frappé le groupe si fort que ça. saut dans sont CA du reste du monde qu'est passé de 175 à 136 millions d'euros de 2007 a 2008.

Le travail de l'ancien président d'Emmaüs France Martin Hirsh de relooker le RMI, n'est pas à négliger dans les éventuels actes positives de ce gouvernement. Il faut admettre que la crise du système capitaliste, à comme seul effet sur la politique du gouvernement de changer en partie le discours de favoritisme en vers la bourgeoisie mais ça s'arrête là, car une chose sont les belles paroles et autre les actes. Le revenu des français gagnant moins de 1500€/moi reste très affecté par la crise, d'autant plus que le taux de chômage augmente et avec cela le pouvoir d'achat des français en majorité se voie imputé dans la majorité des cas, de la seule source de revenu.

En conclusion

La politique cible du gouvernement voudrait que tous les chômeurs sans distinction d'âge et de métier, deviennent des travailleur dans la BTP. C'est la seule interprétation positive si l'on veut de la politique économique française. Pour le reste et l'empreint nous aborderons cela dans autre post.


Última edición por Admin el Jue 2 Jul - 8:50, editado 1 vez (Razón : Sarkosy, Politique, BTP)
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

c'est quoi ça

Mensaje  anonyme el Mar 11 Mayo - 6:45

J’aime m’amuser sur FACEBOOK


Il y a dans la vie, des moments pour soit, un peu de répit au beau milieu des journées très charges.


Ces moments, sont d’une importance capitale, moments de déteinte, moments pour décompresser ; mais tout le monde n’est pas obligé d’aimer les mêmes choses.


Oui parce qu’il y a ceux ou celles qu’adorent aller à la pêche, et ça leur va bien.


D’autres aiment passer des heures devant leur télévision, et ça leur va bien.


Il y a tant de hobbys presque comme de personnes sur la terre, et voilà que cela est bien pour la santé mental de chacun et chacune.

anonyme
temporaire

Nombre de messages : 5
Age : 37
Localisation : Paris
Date d'inscription : 11/05/2010

https://www.facebook.com/natacha.reunion?fref=ts

Volver arriba Ir abajo

entre justice et délinquance

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 27 Mayo - 12:20

Rétrospectives

Joigny jeudi 27 mai 2010
Par Nestor Elias Ramirez Jimenez


Nécessité morale de la sanction

préface

Lors de la lecture d'un plaidoyer de monsieur Scott G. Alvarez, dans les instances de la FED en date du 26 mai 2010, j'ai beau chercher une analyse des causes ou difficultés de l'époque vers septembre 2008 de AIG (American International Group Inc), ou encore des causes ayant obligé la FED à mettre sous tutelle Fannie Mae et Freddi Mac. Rien d'étonnant que la cause de la faillite de Lehman Brothers. Je trouve scandaleux le comportement de certains personnes, dans l'extrême de l'impertinence, vu déjà la disparité des conséquences entre le quotidien des classes populaires et celle de nébuleuse, qui manifeste une insolente prospérité à coté des mesures de rigueur ou sévérité, que s'ajoutent au chômage, perte du pouvoir d'achat et tout ce que s'en suit.

L'effet de la sanction sur la morale

La sanction est donc, avant toute chose, un droit que l'agent moral se confère à lui-même. Il est juste que le méchant soit puni et que le bon soit récompensé.

L'idée de sanction est donc contenue dans l'idée de justice. Par conséquent, si la loi morale existe, la sanction doit exister. Car la loi morale n'existe qu'à la condition que l'ordre du monde soit un ordre de justice. La loi morale en effet, nous commande de faire régner la justice et elle nous le commande au nom de l'ordre universel des choses. Si donc la sanction n'existait pas, la justice serait lésée, l'ordre des choses serait essentiellement injuste. Il n'aurait donc plus aucun titre pour exiger de nous la justice, et il n'y aurait plus de morale. Il faut donc admettre l'existence dans le monde d'une sanction parfaitement juste au renoncer à la morale.

Pages 414 et 415


Titre : Éléments de Philosophie

Auteur : Georges L.-Fonsegrive professeur agrégé de philosophie au lycée Buffon

Éditeur : Alcide Picard, éditeur 18 et 20 rue Soufflot Paris

Correspondant au programme de Philosophie arrêté du 31 mai 1902

J'avais par l'occasion abordé un sujet quelque part sur « pouvoir, autorité et justice » thème d'actualité et déjà traité par des éminents hommes en philosophie, économie politique entre autres; juste pour ouvrir l'appétit intellectuel, sans la moindre prétention de connaissances que je ne possède pas, en dehors de ma passion pour la lecture

En quelques mots, l’autorité est légitime que quand elle est juste, alors elle à touts les pouvoir; dans le cas contraire point de démocratie: suppression des juges, loi TEPA, suppression de la pub dans la télévision publique, allongement du temps de cotisation pour la retraite, de-remboursement dans la santé, alors qu'une taxe de 7% du mouvement de la bourse de paris (spéculation) génère 33,6 Milliards d'euro par an

En d'autres termes, la violence existe depuis la nuit du temps, elle est mise en lumière, par des stratèges de la manipulation de la conscience, qui se confondent avec les politiques.


Mais la violence existe sous un nombre insoupçonné de formes, où seul celles (formes) qui satisfont les intérêts de certains, sont médiatisés, pour créer un climat propice au leurs intérêts.

Vu la lecture, il me semble trop stupide, stigmatiser une partie de la somme des violences. Car sans aller jusqu'à faire l'apologie du crime; certains actes légales comme le licenciement de centaines de personnes, pourrait être interprété du point de vue de la sociologie comme l'acte de donner l'instrument à des personnes faibles pour se suicider par exemple.


message personnel: voilà cela ne peu pas être publique!


Je trouve ignoble que pendant qu'une infime minorité insolente récupéré des milliards, la grande majorité des classes populaires suffirent les conséquences de leur folie. C'est ignoble mais en plus c'est injuste.

Comme le pouvoir quel qu'il soit d'ailleurs (politique, économique, morale, éthique) pourrait venir dire aux ignares, aux paupérisés «intellectuellement » aussi, qu'ils ont délinquants, terroristes, voleurs, assassins? et qu'il doivent assumer une quelconque responsabilité? Je suis un ouvrier (en fin) je me présente ainsi, car mon revenu est le fruit de ce que je transforme avec mes mains, et un tout petit peu de mon cerveau. je ne chercherais jamais à justifier aucun acte de violence, mais celui qu'inflige la violence en connaissance de cause est plus délinquant que le petit délinquant de quartier qui le fait parce que la vie ne lui aurait appris à gagner son pain autre mot.

Les deux méritent une sanction bien sur!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

COGITO ERGO SUM

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 3 Jun - 6:55

"cogito ergo sum"

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Joigny jeudi 3 juin 2010



Il est dangereux de baser son comportement sur la peur, au-delà il est nécessaire un regard très aigu, sur le volume des sensations qu'imprègnent notre esprit. (la masse d'information véhiculé par les médias et nous proches)

De nous jours les médias, de par leur diversité influencent indéniablement notre opinion, au point de la rendre obsolète.

L'effet conjugué de la manipulation médiatique et des échanges avec nous proches, constituant le plus gros de notre pensée, une vue méthodique du résultat laisse croire à une paupérisation global de notre connaissance.

Je suis loin de chercher l'apologie à l'appréhension individuelle, sur un quelconque extrémisme, et moins encore sur le sectarisme, qui sont des éléments constitutifs de la haine et la violence à long terme.

Mon but est de trouver à travers la raison, l'analyse sensé, une conduite des êtres, qui bien qu'individualisé, dépose la base de la cohésion, l'altruisme dignes d'une espèce qui se considère « humaine »


Quelques pistes:


Le droite de veto dans une institution planétaire?

La concentration du travail financiers sur une des castes?

L'attractivité fiscale de sertes formes faciles de thésaurisation?

L'absence d'harmonie législative et fiscale à l'échelle de la terre?

La conséquence de cette absence sur les peuples?

"Une politique national aujourd'hui et demain, reste une forme ridicule et hypocrite de mentir aux peuples, tant qu'il n'y pas une politique monétaire et fiscale harmonisé à la taille du monde"
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

réponse a une personne du pesudonyme SQUIRREL

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 21 Ago - 7:26

Une minorité mets a mal l'économie dans le monde, et une majorité paye les conséquences! C'est bien? C'est normale?

Une minorité arrogante s'arroge des bénéfices scandaleux, tandis que le fruit du travail, est rémunéré de manière exécrable;

Est-ce bien? Est-c normale?

Les partis de droite, de extrême droite, auraient moyen de montrer au monde une quelconque politique sans que cela soit de cynisme?


Donc que nous soyons claire la dessus!

Combien de auraient un compte et même plusieurs avec une somme égale ou supérieure a 70 mille euros?

Je crois que c'est éthique, moral, qu'est signe de démocratie toute mesure en faveur d'un maximum de population, car c'est contemplé dans la constitution, dans le code de la sécurité sociale, que le peuple est souverain, que le peuple est libre et égale devant la loi, ici le trésor public est mise a disposition de qui?

Puis la conséquence d'une crise économique majeure, affecte qui aujourd'hui? En tout cas pas ceux qui sont les directs responsables. Est-ce la juste? c'est une question SQUIRREL!

Les vaccins! l'opposition du départ avait souligné au parlement, des resserves! mais la majorité avec arrogance a su imposer son aide inconditionnelle aux actionnaires d'un laboratoire! Je me trompe encore SQUIRREL? C'est une question!

J'ai déjà rebattu sur l'étroitesse d'esprit dans le domaine, de beaucoup de personnes, qui se disent appartenir un parti sans même avoir la moindre connaissance de la réalité géopolitique, en live, et je ne prends du plaisir a le faire, car je suis conscient des millions de personnes qui aujourd'hui payent les conséquences de manipulations financières sans aucun scrupule

Je reste en mesure de vous donner des liens en ms, sur mes interventions et l'accueille, mesure par le nombre de lectures.

Bien avant, donc, j'ai déjà abordé tant des sujets, qu'ici sans doute n'auraient même pas droit d'y paraitre, mais pourtant sont de connaissance du grand publique dans le monde entier. Il est convenable connaitre l'opinion "ici" et ailleurs pour avoir une vision plus large et claire de la réalité monsieur ou madame SQUIRREL

L'integralité est disponible dans plusieurs blog et forums ailleurs:
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

XENOPHOBIE ET CYNISME

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 28 Ago - 4:24

Xénophobie & mondialisation
Incompréhension & cynisme


Joigny France, samedi 28 août 2010
par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)


Je tiens à dedier ces quelques lignes à certains amis pour qui j'ai beaucoup d'estime et surtout de l'admiration pour ce qu'il savaient faire, pour leur courage et cette volonté d'acier, à toi NICOLAS VANCRAENENBROEKC, MEVLUT YESIL, uf la liste saurait trop longue.

Je suis loin de chercher à choquer qui que ce soit, (parfois il faut choquer, non pas par volonté mais parce que les faits le sont en vérité) mais j'ai envie de partager humblement des questions, juste des questions, qui nous mènent à lier les défauts majeurs de la société et des symptômes de ces défauts.

Je comprends aisément votre douleur (adressé à CANDIDA49, forum du journal LE FIGARO), avec une forte dosse d'antipathie, sans doute plus dans le domaine de la xénophobe, que dans la haine vers une ethnie en particulière.

Lorsque des événements dérangeant, des troubles à l'ordre public, au quotidien d'une cité arrivaient, il est normale que la population, s'associé et adopte des résolutions, avec le but de réduire les dommages, évitant en tant que possible la répétition de ces troubles.

Les mesures indispensables à la réduction de mouvement de population sont trop simples, et facile à mettre en pratique.

Lorsque cent, deux cents ou plus personnes appartenant à une ou plusieurs ethnies, font irruption dans une bourgade, cela a de quoi inquiéter.

L'être humain est par génétique, un animal d'habitudes, s'attaquer aux habitudes des populations est un forme d'agression.

Je suis d'accord, il y a altération de l'ordre public, c'est un fait légitime, indéniable.

Maintenant : avec tête froide, avec un minimum de méthodologie et de raisonnement cartésiens, cherchons à trouver la raison pour laquelle cette population se déplace, dans une affluence qui va en grandissant dans le temps ?

Cherchons dans l'histoire de l'humanité des pistes ?

Il y a eut par le passé arrivé semblable sur le sol européen ?

Oui, au début des siècles, avec violence, les empires soumettent les uns aux autres, encore en 1940, avec violence, dans l'ancien Yougoslavie, au Rwanda, au Soudan, les niveau de violence ne rentreraient pas dans l'imagination de certains braves et nobles citoyens des bourgades d'Europe peu habitués..!

Oui, il y a eut affluence dans des cales des bateaux, cette fois enchaînes comme des chiens des ethnies, antan pas considéré comme humains, allée faisons omission des conditions de vie de cette population là.

Oui, encore de nous jours, une autre affluence, cette fois…encore ! Et encore ! Viendra et aussi dans d'autres pays ! Zut alors ! Mais pour quoi ?

Et chaque fois que je trouve une réponse, je vais encore me poser la même question ! Mais pour quoi ?

Et si j'arrive a la réponse en fin, voilà que le mot "injustice sociale", délinquance financière, spéculation financière et concentration de pouvoir sont au but de mes réponses ! La sociologie, l'économie politique ne sont pas des sciences exactes, Zut mais alors…!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Aux detracteurs du Parti Socialiste

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 29 Ago - 5:00

Liberté, impartialité, litote et dol

par gramophone Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny dimanche 29 août 2010

Liberté d'expression

Pour des raisons d'absence de servitude intellectuelle, ce forum et ses rubriques reste une tribune ou les citoyen exercent la souveraine démocratie, concept très cher au journal LE FIGARO

Calomnie stérile

Si les suiveurs et suiveuses, d'un grand gouvernement, grand pour sa popularité, grand pour ses résultats en bénéfice de l'intérêt général, sont confiants de la POPULARITÉ, il n'aurait pas le moindre besoin de proférer des idioties, des signes évidents du traumatisme qui saura l'explication du doute et du désarroi qui s'approprie de qui crains, c'est une minorité? Quel est le sentiment du PEUPLE?

Impartialité

Dans un but éthique, impartial; nous sommes dans l'obligation d'éviter les conjectures qui restent la propriété intellectuelle des vielles commères, cette fois l'ensemble des idéologies humanistes, sont en train d'admettre une vérité historique indéniable, où plus de la moitié des 42 millions d'hypothétiques électeurs sont aussi d'accord: l'union de toutes les tendances (dites d'idéologie SOCIALE & ÉCOLOGIQUE) dans une association semblable à celle obtenu par le SFIO et Vincent Auriol, ou plus tard le 21 mai 1981 par François Mitterrand,(même si beaucoup des détracteurs considèrent que c'est un gouvernant à droite)

litote et dol

Bien que l'astuce doit être admise de la part de toute personne aspirant au pouvoir, sous forme de prosélytisme, avec des méthodes divers, et où les échanges entre candidats sont véhémentes et par fois arrivaient à choquer. Certains mots, viennent trop souvent dans les discours; prenons l'exemple du mot "POPULAIRE", un adjectif, qui appartient au peuple, qui le caractérise; qui est répandu parmi le peuple.

Je doute que des mots comme « populaire » , « juste », « égalitaire » puisent être utilisés par des leaders des politiques justement impopulaires, ou des leaders de minorités ayant pondu des lois à l'encontre de l'intérêt général.

Université d'été du PS à la Rochelle

Les bases commencent à être plantés, ce n'est qu'un début dans la volonté, qui « représente » touts ceux et celles, pour qui l'actuelle politique ne saurait pas satisfaisante. (Quoi? combien?)

S'inquiéter saura avouer l'échec de l'actuelle politique!

Pour quoi s'évertuer à critiquer, si ceux et celles sont minoritaires? pour quoi remuer des démons si la politique pratiqué par l'actuel gouvernement est la meilleure?

S'exprimer, est bien, s'exprimer dans un cadre éthique et impartial est mieux! s'éloigner des commérages est signe d'un autre niveau intellectuel...!

La note? pour un tel texte! Zut il n'y pas moins que "1
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

quelques lignes sur l'intelligence, l'éducaiton et sagesse

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 29 Ago - 7:10

Sur l'intelligence, l'éducation, la religion et la sagesse

par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny dimanche 29 août 2010


la sagesse



lorsque la sagesse est pressente, elle doit être admise, où qu'elle se trouve, la sagesse est une qualité, qui manque en général à la réflexion des hommes politiques et d'influence sur la terre.

L'intelligence et l'éducation

L'intelligence, est une qualité propre à des gens sages, elle reste la meilleur allié de la raison, la sagesse et la raison doivent guider l'action de tout être humain. C'est une erreur majeur dans les sociétés modernes de croire que ceux et celles qu'arrivaient par privilège à recevoir une éducation supérieure sont intelligents, car être éduqué n'est pas nécessairement synonyme d'intelligence.

Religion, culture et intellect

Un regard long sur l'histoire de l'humanité, est indispensable pour connaître, des réalités, des actes et les influences des religions, ou de leur usage dans les différentes cultures et sur le développement des sciences. Il faut un temps où des livres sacrés étaient la seule source de connaissance.  

Il me semble, trop difficile de jeter la pierre sur une quelconque religion, il me semble injuste syndiquer une ou autre religion des conséquences néfastes sur l'évolution de la science.  René Descartes, grand philosophe,  Al-Kindi Abū Yūsuf Yaʿqūb ibn Isḥāq al-Kindī, Abū , dit Al-Kindi, Alī al-Husayn ibn ‘Abd Allāh ibn Sīnāétant dit Avicenne, Abū ḥāmid al-ġazālīy dit Al-Ghazali très proche de Blaise Pascal, entre chrétiens et islamistes, mais tant d'autres religions comme l'hindouisme, Védisme, Brahmanisme, et tant d'autres religions, sans parler des sectes, où chacun affirme avoir à lui seul la vérité et le Dieu unique, ou la véritable fois.

Il est inéluctable, que dans chacune des croyances, il y de la sagesse; mais de là a admettre qu'une d'elles à le monopole de la raison, nous sommes alors loin des principes d'éthique et de moral, qui doivent supporter un raisonnement impartial et au sein des notions indispensables de déontologie qui m'inspirent lorsque j'envie d'écrire, bien que j'ai des inclinaisons non caches vers l'altruisme.


Última edición por Cogito ergo sum el Mar 6 Ago - 6:00, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Internat d'excellence

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 9 Sep - 5:41

Internat d'excellence
jeudi 9 septembre 2010

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny, jeudi 9 septembre 2010

Il y a dans ce projet une volonté sans doute noble, digne à l'origine, une volonté ou intention louable, de la part du gouvernement; volonté de travailler au service du peuple, des familles mono-parentales.

Le discours de ce jour à Marli le Roi (Yvelines) du président de la République, Nicolas Sarkozy, cherche a isoler d'une certaine manière les élèves à problèmes.

Les effets de l'isolation

1° Il y a indéniablement un effet positif vis à vis de la société, vu de manière superficiel, il est positif pour le commun des citoyens, le fait de savoir que les élèves à problème, donc ceux qui difficulté le normal déroulement des cours, vont être isolés.

2° Un effet positif, sur la responsabilité des parents pour lesquels, il est difficile pour diverses raisons imposer l'autorité.

3° Un effet positif, saura la suppression des zones publiques de l'habitat à Loyer Modéré (cages d'escaliers, halls, zones vertes, etc.) et de la rue, de la présence des mineurs turbulents et enclin à devenir des primo délinquants et consommateurs de tabac, alcool, et au but avec le gros risque de devenir accro par la suite à la consommation des produits licites et illicites.

4° Un effet encore positif, la récupération des bâtiments laisses à présent par des garnisons militaires, dans le projet de redéploiement des forces armées.

5° Un effet aussi positif, qu'en découle de l'effet 4° dans le domaine de l'emploi, est le nombre d'emplois hypothétiques qui pourrait compenser en partie peut-être le vide laissé par les employés des casernes fermés.

Les effets de l'isolation sont divers et varient en fonction des moyens, et de la durée, le projet reste expérimental, sans aucun cadre législatif ou administratif vis à vis des emplois d'encadrement.

Un effet particulier reste celui de la qualité de l'enseignement, ou l'encadrement, si la formation adapté n'est pas en accord avec ces postes. Difficile dans la situation financière actuelle, de trouver un budget qui saura à l'auteur des réels besoins, même s'il semble que le nombre de ce type d'établissements semble arriver à un soixantaine, avec une capacité qui frôlerait les 7000 élèves, avec le but d'arriver à 20 000 dans un temps très proche.

Il faut demander aux enseignants, leur avis, et leur besoins, vous l'avait souligné, cela reste un expérience, qui demande beaucoup de travail d'analyse dans le but d'une mise au point des conditions de travail et de milieu de vie dignes, même si c'est pour des enfants de classes populaires.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: ligne idéologique et civisme

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 9 Sep - 11:39

par Nestor Elias Ramirez Jimenez gramophone Aujourd'hui à 18:35

Impartialité et réalité

Les ouvriers, les chômeurs, s'expriment en vérité trop peu ou pas de tout! La raison reste simple, les classes populaires, même dans les pays riches, son composés par des individus qui n'ont pas eu accès à la formation, donc à une éducation dans des domaines d'idéologie, de philosophie et de connaissances nécessaires pour exprimer ou défendre leurs intérêts. Cela reste une réalité vécu, connue dans sa propre chère car, au quotidien je partage avec ces gens qui osent aller a l'encontre de ses collègues, ces gens qu'à la recherche de reconnaissance de leur hiérarchie, peuvent de manière expéditive, casser un collègue; dans un individualisme exacerbé. Je vous parle donc des "moutons" qui vont serviles sous billot dans la course au mérité.

Description de l'ouvrier type aujourd'hui

Une mase inerte, anesthésié ou écervelé qui seul cherche à plaire une hiérarchie moderne, qui modifie en permanence les méthodes et les protocoles, à défaut de pouvoir améliorer les formes de production, qui restent pendant se temps là, source de l'augmentation de maladies professionnelles, malgré un supposé travaille effectif des instances du genre CRAM, CNAM, Inspections de Travail, Délégués de Personnel, CHSCT, entre autres.

L'ouvrier moderne par la plus part est "individualiste" par excellence, et seul fait usage des médias pour enquérir sur l'évolution du championnat de football ou du sport de sa prédilection.

L'ouvrier moderne est contraire à des notions d'unité, d'association syndicale; il préfère négocier individuellement, quand il le fait, son salaire, par des tactiques donc la dénonciation par fois calomnieuse est pratiquée.

Je trouve trop dommage cette situation, dommage pour l'avenir des acquis sociaux, ces acquis si difficilement obtenus par nous ancêtres, par manque de solidarité entre les nouvelles générations de travailleurs.

Dans la soirée de hier j'ai constaté une situation grotesque, un collègue "syndical" exposant au près de la hiérarchie son envie de supprimer une personne parce que je cite "c'est un gars de 48 ans, il ne me convient pas" pour un syndical avancer des telles affirmations? Je n'ai rien dit, mais c'est parce que je connais le sujet depuis plus de 10 ans, et je sais d'avance que nous n'arriverons jamais à une entente, pour moi son attitude reste ignoble car c'est de la ségrégation pur et simple, venant d'un "syndicaliste" actif ça donne une idée du peu de conscience sociale de l'individu.

Prévisions pour le future des travailleurs

Avec l'individualisme épidermique de notre société, de nos travailleurs, il ne faut pas s'en douter d'un avenir noir pour les travailleurs. En même temps cela permet d'admettre que les syndicalistes ont un travail fondamental dans l'éducation des travailleurs, Une vue plus profonde permet d'admettre que les syndicats de nous jours ne font pas un travail indispensable qui reste celui de l'éducation de ses membres. En gros zut il y a du travail...!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

SUR LES CAUSES DE LA HAINE ET L'EXTREMISME

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 12 Sep - 4:03

Idéologie et histoire adressée au sionisme dans le monde


Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny France, dimanche 12 de septembre 2010


Preambule

Lors de mes lectures quotidiennes, je trouve que des groupes virtuelles et sans doute réelles se forment pour défendre des gens en prison.

Puis dans un forum d'un journal, une personne, sans doute jeune puis intelligente, puisque intervenant à moins de 25 ans, dans des forums sur idéologie et politique..! Tout simplement c'est une personne qui doit aussi intervenir dans des miting de partis politiques, normal les enfants de certains classes sociales moyennes et moyennes-hautes son enclin à le faire, tandis que les enfants des classes populaires, seul s'intéressent à des actions du genre suivre le championnat national ou international de...

Le monsieur que l'internaute en question défends avec véhémence n'est pas un délinquant qui à volé un sac ou un portable, chose courant dans les jeunes de banlieue; Non! il est chimiste et activiste politique... huaaa! Je vous parle du "révisionniste, négationniste" VINCENT REYNOUARD.

Exposé des motifs

Voilà pour quoi je vais ici écrire un texte, "un pamphlet" quoi!

Beaucoup des faits de l'histoire, sont mise en lumière par la volonté des empires, d'autres faits restent moins visibles; les raisons étant diverses; en suite c'est au citoyen à faire la part des choses.

Variances d'éducations et discrimination devant l'éducation

L'adolescence étant par nature une âge de découvertes, de expectatives, en même temps que l'âge la plus propice à la constitution de la personnalité, il est pourtant l'âge à laquelle par insouciance l'être en devenir est enclin à l'oisiveté. Si demain un adulte sortait une loi pour supprimer l'éducation entre 10 et 16 ans donnant le droit de voter ou referendum, exclusivement à cette tranche d'âge. Le politique en question ferait un carton.

Le taux d'adolescents désireux de connaître donc des détails de l'histoire, reste faible. C'est la raison pour laquelle existe l'éducation obligatoire, pour les pays riches. Dans les pays pauvres c'est une autre histoire, dès l'âge de 6 ans les enfants ne sont pas scolarisés parce qu'il doivent aider les parent, pour relever le niveau de revenu du foyer (redistribution de richesses, et crédits sauvages acquis pour leurs gouvernants au près des organisations mondiales de crédit)

Négationnisme, Révisionnisme & peur

Certains nom de famille, dans les pays pauvres restent historiquement liées au pouvoir, encore mieux certains noms de famille sont synonyme institutionnel de pouvoir. A l'échelle du monde cela ne change pas beaucoup; le nom de familles, si vous regardez dans les CONSEILS D'ADMINISTRATION d'une dizaine de groupes les plus puissants; vous allez le constater; je vais plus loin prenez les 30 groupes au chiffre d'affaires le plus grand dans le monde et vérifié cela. C'est un fait, (messieurs les modérateurs) indéniable, irréfutable. Je ne vais pas vous demander de vérifier leur religion ou leur idéologie ! Car la cela risque de provoquer, des surcroît une frayeur épouvantable.

Certains partis politiques, et certaines idéologies extrémistes germent à partir de sociétés craintives ou insatisfaites des déséquilibres.

C'est lorsque le cycle économique est mal mené par ces élites, trop gourmandes; c'est justement ces élites qui par mépris et surtout par niaiserie, développent dans l'insatisfaction des peuples d'abord une aversion qui poussé par la misère devienne rancœur et fini par une violence sauvage.

"Le serpent en général attaque pour se défendre lorsqu'elle a peur en dernier recours, sans la moindre intention de tuer"..!

Dans les années 30 En Allemagne, suite à la crise de 1929 a 1933, il y avait la misère, (situation semblable à celle des années 2009) de fil en aiguille... de discours en parade un homme est devenu par ses "ridicules" phrases, un idole, que dis-je un DIEU, et je ne vais pas abuser de votre temps pour raconter la suite…!

Cela va se répéter Le quidam en tout cas n'a pas de conscience, normal il n'est pas éduqué pour l'avoir ! Zut alors ! Une meute reste cela une meute !

La violence est en général une conséquence autant que la délinquance, tant que "nos" grands politiques, n'aurons pas compris cela, et que "nos" gourmands financiers continuerons à tirer sur la corde..!

Dans le forum du journal LE FIGARO je reste sur le coup de la censure et limité a 3000 signes, ici je suis libre mais surtout RESPONSABLE, j'assume a 200% ceux qu'écris, le français n'étant pas ma langue maternelle, je dois admettre que c'est pas bien écris...!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

moi complice?

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 13 Sep - 9:46

poème clownesque

Par Nestor Elias Ramirez JImenez
Joigny lundi 13 septembre 2010

de nos temps où l'on s'attaque à la libido
il y a sans doute le pouvoir qu'abusa
il y a de tas de phrases en commando
pour les quelles pas mal de monde cotisa

Il y a qu'allumer son magnéto
pour trouver sans la moindre controversa
sans la moindre illusion de veto
un discours que sans doute crétinisa

Oui parce que le sens naturelle du cogito
de la raison, l'information expulse
lorsque l'éducation abandonne le ghetto
et l'ignorance a son tour s'embourgeoise.

MOI COMPLICE ?

il me semble qu'il doit y avoir dans la société
à manière des garde fou, l'opinion des intellectuels
mais lorsque leur position est absente
quelles sont les vérités dites formelles
n'importe quelle opinion même affligeante
remplace la vérité de manière graduelle
Si personne la raison abrite
le quidam de base reste irrationnel
l'intelligence devienne complice
par son comportement inertiel
des pires délits, les pires sévices
ainsi sur le plan international
soit nous prêtons fidèle allégeance
a touts ceux, dits professionnels
dans le domaine de la finance
au quel cas il y des criminels
cupidité que l'harmonie abolissent
soit nous cogitons en carrousel
pour trouver une réalité admise
qui soit sans doute plus rationnelle
en tout cas vraie fruit de l'analyse
et sans plus de ritournelles
évitant de se rendre complices
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

éducation à la conscience sociale

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 20 Sep - 4:26

Heurter, émouvoir ou ébranler

Par Nestor Elias Ramirez JimenezJoigny, lundi 20 septembre 2010


Il est difficile de plaider une cause, dès lorsque l'accusé, ne se rend pas compte, que non seulement il n'est pas coupable, mais qu'il à le droit du fait de son innocence d'être acquitté avec réparation des dommages subis.

Beaucoup des salariés très fatigués à la fin de leur journée de labeur, ne peuvent pas être tenus par responsables de leur misère intellectuelle, de leur dégout pour la politique et la démocratie en général.


C'est justement eux qui génèrent la « vraie » valeur ajouté, C'est eux qui par leur misérable salaire et leurs conditions inhumaines de travail , presque sauvages génèrent la valeur ajouté. Ce sont ces millions de petits mains écervelés qui créent le PIB des nations, du monde. à très bas coût, oui car dans les boulangeries, chez les artisans en maçonnerie, carrelage,toiture, garages, etc., des centaines de TPE, seul ceux qui ne rechignent pas à faire des heures sans compter sont gardés. Je vous parle des faits, des réalités, qui sont le vécu de milliers de travailleurs en France.


Pour quoi?


Parce que leur niveau de connaissance en législation du travail,des conventions collectives restent exceptionnellement infimes. Parce que dans le domaine privé, le taux de syndicalisme est inférieur à 15% pour les entreprises de 200 salariés, et ce taux descend en dessous de 5% pour les entreprises de moins de 50salariés. pour arriver a 0% de syndicalisme dans les boites de moins de 5 salariés.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

définition d'ouvrier

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 20 Sep - 4:38

Définition d'ouvrier en France
Par Nestor Elias Ramirez dit GRAMOPHONE

publié dans le forum EXPRESSION LIBRE:

http://expressions-libres.forumdediscussions.com/societe-f97/sociologie-et-actualite-t179-448.htm#15343

voilà l'ouvrier, très occupé à mettre en tête, un à un les joueurs par club, et en suite, les transferts, des internationaux, sans parler des sommes d'argent. Trop de zéros avant la virgule à gauche, pour être compréhensibles.

Voilà l'ouvrier, ruminant sa misère, sans pouvoir accuser à personne, mais en priant Dieu pour qu'un bon jour le TIERCE, lui donne l'argent qu'il à toujours rêvait.

Voilà l'ouvrier, mal a laisse lorsque l'on lui cosse de politique, puisque ces noms ne figurent a vrai dire dans aucune liste de joueurs, ni dans aucune ligue national ni international.

Voilà l'ouvrier qui passe non loin de trois heures par jour à vérifier le télétexte, pour constater que les quatre ou cinq ticket du loto ne coïncident pas avec les bon numéros à l'écran.

Voilà l'ouvrier qu'évite parler de syndicalise, car ça fait cher payé une carte à non moins de dix euros par moi, sachant que de toutes manières chaque année il bénéfice des NAO autant que ceux qu'auraient négocié.

Voilà l'ouvrier que suit une à une les épisodes de la dernière expédition organisé pour une des chaînes de TV, avec des gars et des filles, dans une île tropical aux plages de rêve et les eaux turquoises, les mêmes que son petit SMIG ne lui permettrons pas de voir autre mot que devant la TV.

Voilà, donc ce béotien, qui à chaque élection vois d'autres voter, et faire scandale lorsque l'un ou l'autre gagne! à quoi bon se dit l'ouvrier voter si de toutes manières cela est pareil! C'est le même qui dès l'âge de 16 ans, il a quitté le collège, pour aller travailler dans l'usine, le même qui n'as jamais été à la maison pour aider ces enfants à faire les devoirs, le même qui n'as jamais compris pour quoi son fils majeur, à fini en prison; le même qui à une fille de 25 ans en ceinte du troisième gosse, et sans jamais présenter à la maison le père...!

A ce homme qui pourrais lui demander de comprendre l'économie politique? Qui lui demanderait de comprendre la Théorie de Ricardo, ou celle de Mill, ou encore d'analyser les conséquences de la délocalisation sur le pouvoir d'achat en France?

Mais surtout, jamais! jamais! ne lui demandait pas qui est Étienne de la Boetie, ou René Descartes. Car cela revienne à l'insulter et le faire passer pour un ignorant! un illustré qu'il n'est pas!

La fierté est la seule chose qu'un ouvrier croit avoir, mais même l'honneur et la fierté, le lui son ôté le jour qu'il à été licencié pour cause de délocalisation.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

parlosn de retraite

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 20 Sep - 5:49

Parlons retraites

lundi 20 septembre 2010


..."Cela dit, je me suis inscrit à un forum des gendarmes, mais je crois que mes positions, et mon discours, n'entraient pas dans les rangs du corporatisme clairement affiché; ou sans doute mon maque de connaissances en sociologie n'étaient pas de leur goût ni à hauteur de leurs niveau, l'on ma fait comprendre que dans leurs sujets il y avait uniquement de place pour des gendarmes"...

Changeons de sujet donc, mille excuses au passage!

Comme le confirme le docteur en économie de l'université de Bordeaux Jean-Marie Harribey la crise de 1940 à ruiné le système en vigueur à l'époque depuis 1930


D'ailleurs l'économiste et médecin Dr. Philppe Rault-Doumax, nous rappelle que dans les autres pays d'Europe se opère une pratique que beaucoup d'intellectuels et politiciens s'obtinrent en cacher: une sorte de panachage des deux systèmes: par répartition et par capitalisation.


La retraite par capitalisation,s'éloigne de la socialisation des besoins, pour se transformer en un pactole monumental au quel inspirent depuis de longues années,certains organisations, pour transformer en commerce spéculatif le fruit du travail. Nous connaissons déjà les résultats de cette forme, avec les différentes crises financières; les ayant droit se trouvent à la rue.


Il ne faut pas oublier l'origine de notre système de retraites, car c'est le Conseil National de la Résistance en 1945, manière de réparer les dommages causes au système mise en place en 1930.


Les régimes spéciaux de retraite


Beaucoup des acquis sont le fruit de la négociation entre les syndicats et le patronat, ainsi dans la fonction publique ou le taux de syndicalisme atteint plus de 80%, le pouvoir des centrales syndicales est plus fort que dans le privé avec un taux de syndicalisme de moins de 15%.


Ainsi se développent les acquis, de manière évolutive, les régimes spéciaux sont le fruit de l'évolution de la revendication des syndicats, Ainsi bénéficient aujourd'hui les retraites des entreprises antan « fonction publique » comme SNCF, RATP, EDF, GDF, PTT, peuvent être pointés du doigt, mais c'est alors vite oublier que leurs acquis sont le fruit de NÉGOCIATION et donc des acquis! aux quels le gouvernement chercherait à s'attaquer!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Les politiciens responsables des crises financières

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 20 Sep - 9:07

La crises du crédit hypothécaire

Quelques élucubrations sur la réalité du monde opaque des finances

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit "gramophone"
Joigny, lundi 20 septembre 2010

Je ne suis pas un expert en économie, moins encore une autorité en marchés financières.

Mais en béotien de l'économie, je connais l'existence de politiques et des procès et instruments de contrôle stricte des marchés financiers et de leurs documents.

Je vais dans ces quelques lignes souligner des responsabilités, des opérateurs ou groupes financiers, aux quels les médias et les gouvernements cherchent à épargner.

Il est indéniable qu'une OMERTA stricte s'opère, vis à vis des responsabilités de cette crise.

S'il y a des instruments et un cadre juridique en matière de politique monétaire il y nécessité de mettre en lumière les défauts, les fautes et en conséquence les responsables.

Les effets d'un mauvais contrôle, d'une mauvaise réglementation sur le marché financier restent très nocifs à la société dans le sens étymologique le plus large.

Mais les médias, les politiques et toute forme de gouvernance des banques font tout pour minimiser voir pour occulter ce qu'en partie reste de leur responsabilité puisque l'absence de contrôle ou d'au moins leur déficience, permet qui des milliards sciaient sorti du cycle économique basique, par thésaurisation et donc que la rue soit ainsi freiné.

La politique fiscale et ses conséquences

Il est évident que la fiscalité adjuvat dans un épouvantable concours de circonstances, où le but reste une fiscalité très lourde pour la transformation des matières, donc les cercles de vraie production de valeur ajouté, alors que la spéculation financière se trouve plus qu'allège du poids des impôts.

Qui est responsable des faillites ou crises mondiales?

C'est donc, la politique fiscale, qui détermine les dérives dans l'économie mondiale; bien entendu que derrière tout cela, il y a une volonté « non exprimée » pour que cela non seul continue ainsi mais que la thésaurisation devienne la forme de faire des bénéfices préféré des nantis et particulièrement des groupes internationaux dans le domaine de la finance.

Qui paye les conséquences?

Au but de comptes, les classes populaires, finissent par payer les conséquences sous forme de chômage structurel; conséquence de la politique des groupes internationaux. Qui font des juteux bénéfices, pendant que les état invitent les classes populaires à faire des efforts monumentaux; 302, 5 milliards d'euros de bénéfices en 2009 pour les banques en France en pleine crise mondiale.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Le nouveau Centre, un groupe politique?

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 22 Sep - 5:23

Sur le mensonge et le prosélytisme

par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny mercredi 22 septembre 2010

Sujet dédié à un grand syndicaliste, formateur et intellectuel monsieur ALAIN TOSTAIN

Plusieurs orateurs dans une réunion à NICE d'un groupe politique de droite bis, Nouveau Centre, usurpèrent la sémiologie et la langue française; en se faisant ils se trouvent nécessairement à découvert.

Il est impossible faire concilier; l'Europe avec l'humanisme. Car l'Europe en tant que rassemblement, consiste en une socialisation des dépenses, avec une capitalisation des avantages pour des nantis.

Je dois m'expliquer?

Chaque citoyen de France quel qu'il soit son revenu, apporte une somme fixe à travers la fiscalité au budget européen; le budget une fois constitué, est partagé sous forme en partie d'œuvres d'infrastructure, voies de communication, monuments, salaire de traducteurs, etc.

Le salarié, le chômeur, les classes populaires en soit, bénéficieront très peu, tandis que le capital, le commerce, l'échange dans les marchés, vont profiter au maximum des infrastructures.

Les voies de communication pour faire circuler leurs marchandises, les traductions pour partager l'information. Une législation sur mesures pour le mouvement de capital.

L'ouvrier, le chômeur, ne reçoit que des bénéfices mineurs, alors qu'il paye à travers des impôts, dans une mutualisation des dépenses.

La Communauté économique Européenne, ne fait à vraie dire pas grande chose contre les licenciements financières, au contraire la politique européenne imposé la libéralisation, la mondialisation, la dérégulation: facteurs de destruction de l'emploi au but de comptes.

Disparition de la Fonction Publique

Le dit courant politique NOUVEAU CENTRE étant pro européens, se disent "humanités"; Est aussi pour la dérégulation, la libéralisation des marchés intérieurs, qui est une manière d'affaiblissement des nations, avec destruction d'emploi, où le plus affecté reste le poste dans la fonction publique, les fonctionnaires disparaissent progressivement en bénéfice de nouveaux emplois, précaires ou en tout cas avec des contrats sans aucun des acquis et bénéfices, dans une disparition programmé de la fonction publique

Les groupes humains, les associations qu'existent à niveau semblable à celui de l'Europe, existent et travaillent pour la libéralisation:

l'Organisation Mondial du Commerce,

La Banque Mondiale,

Le Fond Monétaire International,

l'Organisation des Nations Unis

Disposent des équipes et des programmes de travail, impérialistes, dans le but ultime de concentration de
l'argent donc du pouvoir.

Les crédits faits aux pays du tiers monde sont consentis, en connaissance de cause. Les pays pauvres ne pourront jamais payer! Le crédit aux pays reste le meilleur moyen de contrôler ces pays, avec une juteuse entrée d'argent qui en suite est partagé entre une élite dans le monde.

Aucun parti politique, et moins encore, les partis de Droite, est en mesure de modifier, dans la petite cours qu'aujourd'hui est le sol des nations, rien, en absolu; mais leur discours reste plus que mensonger, du prosélytisme.

Nous allons découvrir, à travers l'usurpation des idéaux, des mots comme humanisme, une manière de chercher a gagner les votes des béotiens, des chômeurs, des travailleurs, des classes populaires à la fin.

La tâche me semble facile, car le béotien de base, est dans la détresse, et les médias, le gouvernement, et les syndicats, font tout pour les faire sentir en insécurité, alors que Étienne de la Boétie, à travers de son "Discours de la servitude volontaire" preuve que le peuple est à la fin souverain et doit maitriser toutes les décisions politiques

Les classes populaires sont écervelées par l'éducation

Lé béotien de base, ne reçoit pas, les outils à travers l'éducation minimaliste, outils leur permettant d'avoir une conscience. Les leaders syndicaux seraient en première ligne pour éduquer les travailleurs, mais je doute que les syndicats par leur taille ou pourcentage parmi les travailleurs soit en mesure d'inverser la tendance.

Les travailleurs, dans la plus part n'ont pas de conscience sociale, moins encore de conscience de classe; tandis que les nantis, travaillent fortement associés pour mieux régner. La preuve le patronat en France fait un seul corps derrière le MDF, tandis que les syndicats de travailleurs sont si nombreux que l'ouvrier à du mal à faire un choix.

Pour quoi?

Diviser pour mieux régner,

Je vais plus loin encore! Un syndicalisme sans position politique est un syndicalisme pro-patron, car dans un combat l'ouvrier doit prendre position, pour les ouvrier et les idéologies de gauche ou pour les patron et les idéologies de droite.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: ligne idéologique et civisme

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 26 Sep - 18:47

Il y a des intellectuels en France?

Les intellectuels sont des citoyens, capables de prendre des distances vis a vis des faits divers
L'intellectuel sait prendre distance des clivages politiques

Le premier Ministre vient de s'exprimer devant France 2 avec classe

De la même maniée D. de Villepin affirme avec intelligence qu'il ne se reconnait pas dans l'instrumentalisation des peurs et des minorités

La sécurité ne se gère avec la mise en opposition des classes sociales aujourd'hui que la France a besoin de touts les forces pour triompher des abus de la finance

Les journalistes semblent distantes de la déontologie nécessaire vis a vis des autres candidats différents du leader et chef de la majorité au pouvoir

Si bien reste non défini un candidat d'une gauche solidaire

Il est aussi vrai que les dommages causes par la crise sur l'image de la droite permets de comprendre que aucun parti de droite est crédible

La les pseudo-politologues ne semblent pas avoir rien a dire? et tout a cacher!

Les citoyens doivent avoir un minimum de mémoire!

Les maux de la société messieurs les sociologues et politologues ça vienne d'ou?

D'une très mauvaise redistribution du revenu de la transformation des matières, la ou se crée la valeur ajoutée, touts les banquiers et financiers le savent!

Alors? il faut surtout pas dissocier la droite politique et le système, la mondialisation, la délocalisation...!

Pour l'ouvrier il faut qu'il soit claire le lien intime entre le système capitaliste les banques et les partis de droite
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Un peu d'information

Mensaje  Admin el Lun 27 Sep - 5:50

Je reste stupéfie, l''impudeur de certains propos, qu''attribuent le caractère impersonnelle au business (Bodin 1576 "Il n''y a de richesse, ni de force que d''hommes"). Du cynisme puisque l''économie reste le reflet de l''ensemble d''activités humaines de transformation des biens et d''apport de services.

Puis je vous cite Friedman "L''une des plus grandes erreurs possibles est de juger une politique ou des programmes sur leurs intentions et non sur leurs résultats"; et la question latente, Pour quoi a été crée le GATT, de nous jours la OMC ?

L''économie dans sont abstraction global n''est que la résultante des échanges sous tous ces formes. Entre des agents que ne sont autre chose que des entités humaines. Vous pouvez trouver une (Samuelson) dynamique non linéaire : cycles et chaos ou l''influence de la nature est sans doute présente à travers des catastrophés naturelles, la modification de la météo, mais surtout par la prise de bénéfices qu''en proportion au marché sont exagérés.

L''erreur des politiques économiques étant pour tant de prendre pour de l''or la pensée des économistes passés, par paresse de travailler les formules en ajoutant des variables de démographie et des modifications météorologique mise à jour. "un autre monde est possible"

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1622825&ar=&parentid=4
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Re: ligne idéologique et civisme

Mensaje  Admin el Lun 27 Sep - 5:53

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1622825&ar=&parentid=4

Je reste stupéfie, l''impudeur de certains propos, qu''attribuent le caractère impersonnelle au business (Bodin 1576 "Il n''y a de richesse, ni de force que d''hommes"). Du cynisme puisque l''économie reste le reflet de l''ensemble d''activités humaines de transformation des biens et d''apport de services.

Puis je vous cite Friedman "L''une des plus grandes erreurs possibles est de juger une politique ou des programmes sur leurs intentions et non sur leurs résultats"; et la question latente, Pour quoi a été crée le GATT, de nous jours la OMC ?

L''économie dans sont abstraction global n''est que la résultante des échanges sous tous ces formes. Entre des agents que ne sont autre chose que des entités humaines. Vous pouvez trouver une (Samuelson) dynamique non linéaire : cycles et chaos ou l''influence de la nature est sans doute présente à travers des catastrophés naturelles, la modification de la météo, mais surtout par la prise de bénéfices qu''en proportion au marché sont exagérés.

L''erreur des politiques économiques étant pour tant de prendre pour de l''or la pensée des économistes passés, par paresse de travailler les formules en ajoutant des variables de démographie et des modifications météorologique mise à jour. "un autre monde est possible"

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1622825&ar=&parentid=4
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Des échanges culturels

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 1 Oct - 9:51

J'ai le plaisir de vous transcrire une suite de messages, publié dans une rubrique d'un grand journal de France

Acte 1 premier message: (votre serviteur "gramophone")

La République

Extraits du livre de Platon "La République"

…"il est permis de croire que le pressentiment de la ruine vers laquelle les excès d''une démagogie sans frein entrainaient la malheureuse Athènes ne fut pas étranger a la conception de cette république idéale, où le pouvoir appartient aux meilleurs, et qui trouve dans la pratique de la justice le secret d''une inaltérable félicité….

…"c''est sur la même justice que le dialogue roule tout entier; seulement, pour Platon, c''est la même justice qui doit servir de règle à l''individu et à l''Etat…

…Est-il vrai de dire, avec la même Thrasymaque, que l''homme injuste est plus heureux que l''homme juste? Non : Car la justice est sagesse et vertu ; l''injustice, ignorance e vice"…

Moi Face au mur de la censure,

je me dis qu''il y a des outils, il "suffit juste" de les trouver et de les utiliser. Nous vivons une époque où une profusion de sites, blogs prônent une autre forme de démocratie, du moment que le citoyen dispose des moyens modernes (ordinateur et fournisseur d''accès), c''et pour quoi "Le discours de la servitude volontaire" reste une sorte de livre de chevet indispensable pour chaque ouvrier dans le monde (mondialisation, libéralisation, délocalisation)


Acte 2 deuxième message: (Un internaute, que nous appellerons "P")

"Est-il vrai de dire, avec la même Thrasymaque, que l''''homme injuste est plus heureux que l''''homme juste? Non : Car la justice est sagesse et vertu ; l''''injustice, ignorance e vice"…"

Et alors ? L''homme que vous qualifiez d''injuste a sa morale, il pense être juste. Pour quelle raison pensez-vous que l''injuste soit ignorant et vicieux ?

L''enfant qui se voit gronder parce qu''il a cassé le relique de l''aïeule pense qu''il est victime d''une injustice. Est-ce que l''expression de la colère du propriétaire de l''objet émane d''une ignorance et d''un vice ?

Méditez sur la justice des hommes.

Acte 3 troisième message: (votre serviteur gramophone)

Ici nous devons éviter l'amalgame entre justice et sanction

La justice n'est pas bonne quand elle est administré sous le coup d'un fait divers, un coup de sang, sous la pression médiatique, sous la pression du lobby quel qu'il soit et moins encore laissé en mains du pouvoir et les puissants, qui alors l'utilisent à leur service en détriment de l'honneur et la raison d'être d'une vraie justice.

La justice, ici est un acte non pas une punition; qui est dans l'espèce, (la punition) appelée après la délibération si nécessaire, en fonction du délit ou de crime, (taille de la peine oblige), d'un groupe qui doit rester impartial, en évitant de se laisser porter par des sentiments d'un coté comme de l'autre, des plaignants, (dans votre cas l'enfant et l'adulte)

Je voulais intervenir à la matière métaphorique dans un dialogue utopique, je peu? quand je trouve votre excellente réflexion!

dialogue de l'utopie de gramophone (les personnes :"gr" pour le béotien, moi! et "Pl" pour Platon)

Gr – Oh grand homme de sagesse, est-ce que je peu poser une question?

Pl – A quel sujet petit insecte?

Gr – Pour quoi un lecteur se permettre de me noter d'un 2 sur 10 alors que je copie t'est propos dans un forum de culture?

Pl – Tu connais la réponse insignifiante particule!

Gr – Je doute votre honneur!

Pl – Qui te noterait si bas, soit ne comprends pas de quoi l'on parle, soit c'est senti touché par le sens critique du texte et le prend en premier personne mon petit insecte

..."Le lyrisme et la satire sont des tactiques de l'éveille de la conscience, se genre de pensés peuvent créer beaucoup d'ennemis et jamais vous garantir parmi les défendus aucun geste de remerciement "... (de moi Nestor Elias Ramirez Jimenez, sans vouloir être pédant, et j'ajoute, que je reste illettré, éboueur en contrat précaire de sous traitant, immigré de surcroit)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: ligne idéologique et civisme

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Página 1 de 5. 1, 2, 3, 4, 5  Siguiente

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.