trombinoscope sociale

Travail & Santé

Página 3 de 3. Precedente  1, 2, 3

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

Travail & Santé

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 6 Abr - 11:19

Recuerdo del primer mensaje :

Un peu d'histoire

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
mardi 6 avril 2010


Le travail
Il y a sans doute plusieurs définition de travail.

En disant de manière bref, le travail est toute activité humaine qui génère un salaire. mais qui ne couvre pas les dommages sur la santé, lorsque des conditions d'ergonomie ne sont pas remplies!



La santé

La santé aussi trouvera une longue liste de définitions, brièvement la santé est un capital périssable du quel dispose toute personne; c'est capital s'épuise avec l'âge et en relation aux activités de chacun.

Si de nous jours dans nombre des pays existe une législation sur le travail, existent des organismes attachés à la santé; c'est pour une raison!

En effet la relation employeur employé, ne pas toujours idéal.

pour cette raison par exemple en 1892 fut crée l'inspection du travail.

source Wikipédia

http://fr.wikipedia.org/wiki/Loi_du_9_avril_1898_sur_l'indemnisation_des_accidents_du_trava

Indemnisation des victimes d'accidents du trava
il



La loi du 9 avril 1898 est un texte juridique français qui crée un régime spécial d'indemnisation des victimes d'accidents du travail.

Cette loi prend d'abord les conséquences de l'arrêt Teffaine de 1896[1] qui avait décidé que l'article 1384, al. 1er du Code civil français pouvait s'y appliquer, créant un lourd régime de responsabilité civile.

La loi du 9 avril 1898 crée alors un régime spécial de responsabilité, en marge des principes définis par le Code civil. Le salarié victime d'un accident du travail peut alors demander une réparation, sans avoir à prouver la faute de son employeur. C'est donc un régime de responsabilité civile délictuelle fondé sur le risque. En revanche, l'indemnisation est forfaitaire, suivant un système complexe, ce qui est une limite au principe de réparation intégrale du dommage. Instaurant le régime assurantiel en France, c'est une loi pionnière dans la construction de l'Etat-Providence [2]. La loi du 9 avril 1898 a été abrogée par une ordonnance
du 19 octobre 1945, mais la loi du 30 octobre 1946 l'a intégré dans l'organisation de la sécurité sociale (CSS, L452-5 et L454-1)

Droit d'association

Il faut remonter à 1791 pour trouver une loi qu'interdise le droit d'association. Le 2 et le 17 mars 1791 le décret d'Allarde supprime le droit d'association de personnes exerçant le même métier.

Un pas fondamental en 1884

voir le lien pour connaitre les détail sur la loi Waldeck-Rousseau

Un extrait:

... « Le Sénat et la Chambre des Députés ont adopté,
Le Président de la République promulgue

la loi dont la teneur suit :

ARTICLE 1er. Sont abrogés la loi des 14, 27 juin 1791 et l’article 416 du Code pénal. Les articles 291, 292, 293, 294 du Code pénal et la loi du 18 avril 1834 ne sont pas applicables aux syndicats professionnels. »...


http://etranger.sgen-cfdt.org/txt/1884.html


Última edición por Nestor Ramirez el Miér 4 Abr - 11:28, editado 2 veces
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo


Formation Croissance et activité

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 4 Feb - 5:35

Jacques Attali
Commission spéciale
Projet de loi pour la croissance et l’activité


1° Production Urbaine plutôt que rurale
2° La France est un pays de la terre, (D’autres pays ont des grandes villes au bord de mer)
3° L’éducation permanente (éducation des chômeurs)

La loi Macron est anecdotique, mais il vaut l’accepter

L’éducation primaire, doit être réformée : L’autorité des éducateurs, le dialogue entre les éducateurs et les parents d’élèves; la loi doit renforcer l'autorité des éducateurs.

L’éducation permanente, éducation des chômeurs budget passant de 2 à 3 % alors que dans d’autres pays c’est 30 % du budget de l’éducation.

35 Milliards pour la formation professionnel et peu aillait aux chromeurs, (Jean-Pierre sueur)

Il est inefficace de modifier le marché du travail s’il est rendu moins contraignant pour l’employeur, sans pour autant sécuriser le parcourt professionnel.

C’est le moment pour augmenter la TVA, le moment est très propice du à la conjonction  économique.

La formation continue

Les entreprises favorisent l’évolution professionnelle plutôt par influences de cercles que par évaluation et valorisation des capacités. Cela se traduit par la perte de motivation d’une partie du personnel, par des pertes financières importantes dues à des investissements influences par des gens sans connaissance profonde ; par fois influencés par des commerciaux habile des entreprises externes. Là où il aurait fallu plutôt de la rigueur et la maîtrise sur les procès en place. Sans oublier que le temps de travail même s’il semble identique, fini par se rallonger pour des activités, au point de prendre le double voir le triple. La qualité est affecté par l’augmentation de pièces en rebuts. Le manque de formation étant source d’erreurs, quand ce n’est pas des défauts trouvés chez le client. Le temps qui prends une personne venu de l’extérieur même bardée de diplômes face à une personne sur place, est plus long, c’est en quelques sortes de la perte de rentabilité. Car les subalternes, en partie vont ralentir dans leur rendement.

La formation continue, me semble est une clé importante pour la rentabilité des entreprises ; au lieu et place le copinage à niveau politique fait fleurir des groupements bidons générateur d'emploi de personnes diplômés aux revenu important, mais que atteints du syndrome de la lenteur des organismes officiels, se trouvent à des années lumière des besoin des entreprises. Voilà où passent 35 milliards d'euros pas année.

Les entreprises auraient besoin des formations par fois moins chères, mais en générale spécifiques, même données par des anciens qui maîtrisent le sujet, des anciens qu’il faut sans doute avant tout former à la méthodologie, et la pédagogie, par des programmes aussi très spécifiques ; l’état alors aurait moins de budget à consacrer à chaque entreprise. Du coup plus d’entreprises bénéficieraient. Autre manière d’améliorer le quotidien des travailleurs est simplement les motiver par des réunions, et par des primes, que de toutes manières vont avoir un coût moindre que la mise en place de la multiplication des cadres, qui de toutes manières vont se fondre dans les démarches derrière un ordinateur, que d’augmenter la motivation et le nombre des effectifs.

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

LE LOBBY INSDUSTRIEL FACE A LA SANTÉ

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 14 Feb - 11:39

PERTURBATEURS ENDOCRINIENNES

Dr. Ph RICHARD pneumologue membre du R .E.S. Et président de l’A.P.S.H. Saint Omer

(Sorry because I don’t speak very well in French)

Définition (OMS)

Une substance chimique étrangère à l’organisme capable d’agir comme une hormone d’avoir des effets délétères sur notre organisme et nos descendants.

Les conséquences sur la faune


Malformations génitales, diminution de la fertilité et troubles de comportement sexuel.

Constats divers

La lignée cellulaire de cancer du sein sur laquelle travaillé en 1987 le professeur de biologie de Boston Ana Soto, aurait proliférait de manière aberrante, Il a fallu atteindre 1991 pour qu’elle trouve la cause : La PARA-NONYLPHÉNOL (un composé de la famille des alkylphénols), un banal additif aux plastiques.

DISTILBENE : proche du DDT, cancer du sein et vagin sur les filles, diminution de la fertilité et malformations génitales des enfants. Hypospadias et hypofertilité sur les petits fils

Si bien depuis le paradigme de PARACELSE la médecine admettait que " c’est la dose qui fait le poison "

Maintenant le paradigme de Théo Colborn (1996) dit " La dose ne fait pas toujours la toxicité :

De petites doses peuvent être plus toxiques que de grosses doses lorsque l’exposition est chronique.

Une exposition fœtale (7ème à 13ème semaine pour les organes génitaux) favorise la survenu de la maladie à l’âge adulte (les mères ne doivent pas fumer et ou consommer de l’alcool en ceinte, car cela compromet sérieusement l’équilibre à l’âge adulte de leur fœtus)

Le poison dans les récipients alimentaires

À l’élaboration des récipients tant utilisés de nous nous jours, bouteilles de boisons diverses, de tout type de produits alimentaires, des produit de vaisselle, produits d’hygiène, etc., il est utilisé le BISPHENOL (BPA) et les PHTALATES

LÉGISLATION ET LOBBY & SANTÉ PUBLIQUE

Le législateur avance lentement dans le procès de contrôle et d’éradication de certains produits de l’environnement, parce le lobby des entreprises fait pression, au point que la République d’Australie vienne de se voir attaquer en justice par la multinationale PHILLIS MORRIS IN pour atteinte à ces bénéfices, l’union européenne, traîne littéralement des pieds en matière de législation sur la santé !

Puis le consommateur lambda quant à lui, vie trop occupé à jouer avec sont smartphone CANDY CRUSH SAGA, pour prendre le temps de penser à s’associer pour défendre ses intérêts, le plus fondamentaux, car la santé est un droit inaliénable, hors les grandes entreprises " elles très bien organisés " imposent la loi.

Teste originale: http://www.programme-boreal.org/IMG/pdf/p.e._douchy_les_mines.pdf

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Joigny samedi 14 février 2015

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Cultivo de futuros terroristas

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 15 Feb - 9:28

EL CAMBIO DE LA SOCIEDAD

Luego de varios estudios observados durante varios años algunas tendencias bien marcadas pueden ser subrayadas.

Por ejemplo si tomamos el trabajo del profesor Jean CARBONNIER universitario de varias universidades en Francia

http://expocujas.univ-paris1.fr/Carbonnier/

Por le profesor CHARBONNIER dos conceptos son claves : el matrimonio y la cohabitación, puesto que coincidimos en el principio enseñado por mi excelente profesor de sociología del INSTITUTO TÉCNICO INDUSTRIAL de CARTAGO V eminente catedrático Julio Cesar Aguirre Ruiz que la sociedad comienza en un núcleo y ese núcleo no podrá jamas ser diferente de lo que es el hogar.

Desde luego que la noción de hogar desde el punto de vista etimológico cambia, puesto que su significado jurídico se ve obligado a cambiar con la evolución acelerada de la cultura, a continuación traduzco algo que señala el profesor CHARBONNIER

La antropología jurídica, que analiza las sociedades que llamamos “primitivas” o mejor “arcaicas” resalta en todas partes ese fenómeno de dualidad bipolar. En todas partes se observa al mismo tiempo una unión sexual ritualizada – solemnizada por así decir – y valorada por la sociedad civil que la envuelve, y una unión sexual non ritualizada, no solemnizada y generalmente desconsiderada por la sociedad.

En 1970 394 000 matrimonios fueron celebrados en Francia mientras que en 1988 solo se cuentan 273 000.

La sociedad y la delincuencia

Bien más aya de la coincidencia, los hijos de familias de recursos modestos, donde la autoridad paternal figura ausente, es una característica común de los autores de actos terroristas recientes. Por esta razón se hace indispensable para todo análisis sociológico del fenómeno de terrorismo, establecer la tipología, el cuadro social de aquellos niños que pueden ser víctimas fáciles de agentes predadores que reinan en el universo del internet.

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

GRÈVE GÉNÉRALE

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 20 Feb - 2:24

GRÈVE GÉNÉRAL

Il est sur que la classe ouvrière a la mémoire courte ; il est vraie que c’est sont les salariés et les gens de revenu modeste qui sont majoritaires en toute société, même en France !

Alors pour quoi existent des gens qui deviennent ministres aux revenus plutôt dix fois supérieurs au nôtre?

Alors pour quoi existent des gens qui votent des lois rétrogrades, lois néo-libérales contraires aux intérêts des " majorités qui travaillent " alors que l’on nous assène par touts les moyens (les médias) que nous vivons en démocratie ? Quel plus grosse hypocrisie, un mensonge institutionnel.  


Le signale d’alarme

Si nous aurions le temps (1) (http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news)  nous y trouverions sur le web, des milliers de sujets qui alertent du danger grave du néo-libéralisme sur la société.

Pas seulement des sites sur Internet, des documents vidéo, en pdf, des livres (2) Un livre de Jose E. Stiglizt prof. USA, ex-conseiller de la maison blanche, prix Nobel d'économie 2001 (avec un coût difficile d’assumer pour un chômeur ou une personne au revenu modeste)

En deux mots, des milliers de personnes rendent publique la gravité non pas d’une menace, mais la gravité des faits !

Une menace

C’est un risque, c’est quelque chose qui n’est pas arrivé encore !

Un fait

C’est une réalité à laquelle nous sommes déjà confrontés

Rabâcher la même rengaine

Oui, il y a déjà plus de dix années, qu’ici et là, les gens entendent parler de mondialisation, de délocalisation, d’augmentation de chômage.

Individualisme et indifférence

Nous sommes adeptes d’une culture, nous sommes tributaires de règles, tacites, mais très complexe d’une société, d’un système.

Nous sommes sans le vouloir indifférents vis à vis de l’évolution néfaste de l’économie, d’ailleurs un mot que l’ouvrier ou le chômeur crois indispensable de détester, et du fait d’éviter par touts les moyens de porter sont intérêt sur tout ce qui se rapporte de près ou de loin à l’économie et la politique alors que un regard rapide sur un page avec des graphiques nous donne une vue globale de l’économie (3) l'économie en images

Récapitulons

La société évolue vers des relations de plus en plus néfastes pour les classes " majoritaires " c’est-à-dire pour nous les ouvriers, les chômeurs, les retraités. Rendez-vous compte, mise but à but, touts ses gens, nous sommes plus de 70 % de la population.

Alors qu’il est dit par tout que nous sommes en démocratie, nous les plus affectés, les plus modestes, et même ceux au revenu de 40 mille euros par année, sont touchés (4) évolution comparé du revenu de salaire en France

Comment est possible alors que le pouvoir politique mène la société toujours dans le mauvais sens ?

Le lobby

En fait, voyons un exemple : Aux États Unis moins de 2 millions de personnes, imposent la loi sur les armes, alors que le pays compte avec plus de 350 millions de personnes.

Ridicule mais vrai

Moins de 0,57 % des gens Imposent leurs intérêts aux États Unis, c’est comment si en France 377 mille personnes décidaient d’imposer à 66 millions leur volonté !  Et ont parle de démocratie ?

Sachez que c’est encore pire, lorsque le ministre d’économie, LUI TOUT SEUL, impose à 66 millions de personnes une loi, qui porte atteinte à un jours férié.

Attention : lors des échanges au parlement, une partie importante des députes voulait au moins UN SEUIL d’augmentation minime pour que la loi soit ainsi favorable aux " volontaires pour travailler le dimanche ".

Vous savez quoi, Le ministre et ses copains se sont opposé ; pire encore, ils ont fini par imposer que ça soit par la force des accords AU SEIN DES ENTREPRISES entre employeurs et travailleurs qui serait détermine "les contra-parties du travail du dimanche.

C’est le plus extrême du ridicule, du jamais vu !

Oui vous vous voyez, seul ou seule, dans le besoin, la misère, devant un patron, le jours de la signature du contrat, lui disant :

" Voilà je bien travailler chez vous mais, je ne travaille pas le dimanche "

Il va vous répondre :

" Circulez, il y a de tas de gens qui veulent travailler... "

L’OUVRIER EST EN POSITION DE SUBORDINATION, POSITION DE FAIBLESSE DEVANT L’EMPLOYEUR

Monsieur Emmanuel Macron, en commande par le MEDEF le sais parfaitement, mais c’est pour cela qu’il n’a pas voulu, accepter rien qui soit favorable à la classe ouvrière. Mais je ne sais pas si le lecteur, se rend compte de la gravité du problème :

LE GOUVERNEMENT DIT DE GAUCHE EMBOUCHE UN BANQUIER POUR FAIRE LES RÈGLES !

N’oubliez pas que monsieur Emmanuel Macron vienne du milieu de la banque ! Sans oublier que le premier ministre est aussi un néo-libérale à outrance, car rien ne le différence dans sont discours, moins encore dans sa volonté d’un leader de la droite ou du Front National.  Hélas avec une politique de droite, le gouvernement, pousse avec vitesse grand V les électeurs vers l’extrême droite !

QUOI FAIRE

En 1968 la grève général aura au moins rapporter entre 11 et 15 % en moyen d’augmentation.  À bon entendeur Salut... Puis si tout va bien il faudra dans l’effervescence de mai 2015 virer touts ceux qui se prennent pour des seigneurs au pouvoir !

(1) http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news

(2) https://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Triomphe_de_la_cupidit%C3%A9

(3) http://actualite.forumpro.fr/t60p15-economie-politique-et-subvention#713

(4) http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164p60-intellectuels-complices-ou-innoncents#534

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ ouvrier syndicale dans Yonne
Joigny vendredi 20 février 2015

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Methodes de contrôle de la pollution

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 2 Mar - 3:16

METHODES DE CONTROLE DE POLLUTION

Par un lien nous allons à la racine NIOSH  où se trouvent un nombre important de methodes de controle de pollution



[font=Arial]LE NIOSH est (The National Institute for Occupational Safety and Health) en français l'équivalent proche du INRS

L'Institut national pour la sécurité et la santé au travail serait une traduction proche

Le lien est :  http://www.cdc.gov/niosh/docs/2003-154/method-casall.html

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny lundi 2 mars 2015

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

addition

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 2 Mar - 3:24

addition

L’addition d'un être humain à un type spécifique de comportement avec tendance prononcé ou prédilection pour un certain agissement qui peu se manifester par l'usage, la consommation ou l'adoption d'un comportement, est la conséquence à une longue liste de facteurs.

Sans aucune doute que le stress, l’anxiété, la frustration sont des agents qui favorisent l’affaiblissement de la confiance en soit, affaiblissent les principes basiques de respect de soit, d'une hygiène de vie digne du nom.

Hors l'augmentation du chômage, c'est à dire la perte du pouvoir d'achat, entraîne presque de manière systématique des angoisses, du stress, les factures qui s'accumulent, les huissiers, les divorces, pour les parents, mais aussi des difficultés à éduquer les enfants, donc la propension aux dérives et facilité où l'addition à des stupéfiants, l'alcool, le tabac ne sont pas loin.

La constitution du comportement

Les additions s'inscrivent dans le comportement à différentes étapes de la formation de la personne. D'autres tendances semblent être inscrites dans l'ADN.

Faits qui nous mènent à penser qu'il y a deux grandes sources ou potentiels sources qui agissent sur le comportement humain et donc sur les éventuelles additions. Certains travaux du Dr. Spencer Wells, de la Dr. Geneviève Almouzni, dans une longue liste de personnes ayant travaillé sur l'héritage.

Reste que les études menés en Épigénétique devraient être considérés aussi, sans oublier les études plus divers comment ceux de Charles Darwin, ou encore les travaux de Mendel.

Une fois cette bibliographie parcourue, il est certains que notre opinion sur l'addition ne peut être que très modeste.

Cela étant nous pouvons affirmer que dans le cadre action – réaction (psychologie du comportement) la réponse est conditionné à une large liste de facteurs, introduits dans notre manière de percevoir le monde depuis même notre état de fétus, conditionné aussi par l'environnement où nous nous sommes formés, conditionné par l'apport ADN de nous parents, de la lignée des deux familles, sans oublier que si nous fumons, ou nous aimons boire de l'alcool c'est aussi parce que pendant un moment donné de notre existence, d'abord il a manqué de l’éducation sur les effets néfastes et l'environnement où nous vivons ne nous fortifie pas suffisamment pour affronter rien d'autre que des tentations ; C'est par notre niveau faible de caractère et de connaissances que nous pouvons donc basculer dans une addition qu'en certains cas nuit de manière exponentielle notre santé et notre situation sociale.

Corollaire

Vu la manière comment fonctionne la société (niveaux socioprofessionnels)
Vu la manière comment la collusion fait infléchir les notions de République et de Démocratie, par le biais  du lobby
Vu que l'idée de Hermann Scheer, sur la nécessite d'association des gens les plus vulnérables ne trouve aucun écho
Vu que dans les  pays nordiques, l'état semble privilégier des politiques sociales qui s'éloignent du néolibéralisme tout en obtenant d'excellents résultats.
Vu que en France nous attendons le 9 avril, pour une hypothétique grève générale, seul en face avec l'idée de Scheer.

Nous pouvons conclure que la délinquance, les prisons, le coût de la sécurité, augmenterons plutôt dans les années à venir.

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (Université Technologique et Pédagogique de Pereira en Colombie)
Joigny lundi 2 mars 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

travail santé et strees

Mensaje  Admin el Lun 16 Mar - 4:42

Differences and similarities

All humans, we are very different, in of how to respond to an event, yet we have physical an almost identical form, I mean, two eyes, two arms, ten fingers in each hand, two feet, etc.

I do not mean to get off topic but introduction is crucial.

Now, is that only the movies could be our passion? How about there with people to whom only football, is their passion, and that's exactly how this! although for majority, we do not live of our passion. So now there are any people whom with their talent live moreover together with a very good income: football, music, movies, etc. I stay an avid  of drawing and painting, but for a long list of reasons; I'm not all the time with brushes and canvas.

My homepage of art it's:

http://gramophone.artblog.fr/r22131/crayon/

" />

Am I frustrated, what do you think? perhaps?
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

vigilance des entreprises et donneuses d’ordre

Mensaje  Admin el Vie 3 Abr - 8:37

N° 1519

http://www.assemblee-nationale.fr/14/propositions/pion1519.asp

_____

ASSEMBLÉE NATIONALE

CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958

QUATORZIÈME LÉGISLATURE

Enregistré à la Présidence de l’Assemblée nationale le 6 novembre 2013.

PROPOSITION DE LOI

relative au devoir de vigilance des sociétés mères
et des entreprises donneuses d’ordre


(Renvoyée à la commission des lois constitutionnelles, de la législation et de l’administration générale
de la République, à défaut de constitution d’une commission spéciale
dans les délais prévus par les articles 30 et 31 du Règlement.)

présentée par Mesdames et Messieurs

Danielle AUROI, Barbara POMPILI, François de RUGY, Laurence ABEILLE, Éric ALAUZET, Brigitte ALLAIN, Isabelle ATTARD, Denis BAUPIN, Michèle BONNETON, Christophe CAVARD, Sergio CORONADO, François-Michel LAMBERT, Noël MAMÈRE, Véronique MASSONNEAU, Paul MOLAC, Jean-Louis ROUMEGAS et Eva SAS,

député-e-s

EXPOSÉ DES MOTIFS

Mesdames, Messieurs,

Conformément aux Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme1 adoptés à l’unanimité par le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies en juin 2011, et conformément aux principes directeurs de l’OCDE, l’objectif de cette proposition de loi est d’instaurer une obligation de vigilance des sociétés mères et des entreprises donneuses d’ordre à l’égard de leurs filiales, sous-traitants et fournisseurs. Il s’agit de responsabiliser ainsi les sociétés transnationales afin d’empêcher la survenance de drames en France et à l’étranger et d’obtenir des réparations pour les victimes en cas de dommages portant atteinte aux droits humains et à l’environnement.

Avec des chaînes de production de plus en plus mondialisées et complexes, les sociétés transnationales jouent aujourd’hui un rôle majeur dans la gouvernance économique mondiale et dans le jeu des échanges internationaux. Si le développement des échanges commerciaux mondiaux contribue au rayonnement et au développement économiques des pays qui y participent, force est de constater qu’il s’accompagne parfois de certaines pratiques ayant des incidences négatives sur les droits humains et l’environnement. Ces pratiques peuvent constituer un frein au développement économique et humain, tout autant qu’une pression à la baisse sur nos standards nationaux en matière de protection sociale, de droits humains, de protection de la biodiversité et de l’environnement, et plus généralement d’éthique dans les affaires.

Le 24 avril 2013, un immeuble qui abritait plusieurs usines textiles s’est effondré au Bangladesh : 1 129 personnes ont trouvé la mort. Des milliers d’autres se retrouvent handicapées à vie et incapables de travailler à nouveau. Dans les décombres ont été retrouvées des étiquettes de grandes marques de vêtements européennes et françaises pour lesquelles travaillaient ces sous-traitants bangladais. Les donneurs d’ordre ont parfois nié leurs relations avec ces sous-traitants, preuve qu’ils ne contrôlaient pas pleinement leur chaîne de production.

Au-delà de cet événement tragique, les exemples – récents ou non – ne manquent pas pour nous inciter à tirer la sonnette d’alarme. Certains secteurs sont particulièrement concernés, comme le secteur extractif qui serait à lui seul responsable de 28 % des atteintes aux droits humains commises par les entreprises selon le professeur John Ruggie, ancien représentant spécial du secrétaire général des Nations unies pour les droits de l’Homme et les entreprises transnationales.

Or, aux yeux du droit, chaque entité qui compose le groupe est considérée comme autonome et sans lien juridique avec la maison-mère. Aujourd’hui, si la filiale d’une société transnationale européenne installée en dehors des frontières européennes ne respecte pas la législation en vigueur, commet des violations de droits humains, ou provoque des dommages environnementaux irréversibles, la responsabilité juridique de la société mère ne peut pas être engagée. Ce cloisonnement juridique empêche les victimes de saisir les juges français ou européens, alors même que ce sont parfois les décisions de la société mère ou donneuse d’ordre qui sont à l’origine du dommage.

Face à ce problème qui dépasse nos frontières, de nombreuses initiatives internationales, soutenues activement par la France, ont conclu à la nécessité de responsabiliser les acteurs économiques pour empêcher les violations de droits humains et les atteintes à l’environnement dans le cadre des échanges économiques mondiaux.

En juin 2011, à l’issue d’un travail de près de vingt ans, le Conseil des droits de l’Homme des Nations unies a adopté à l’unanimité des Principes directeurs des Nations unies relatifs aux entreprises et aux droits de l’homme, avec le soutien affirmé de la diplomatie française. Ce texte crée une obligation pour les États de protéger les citoyens des impacts négatifs des entreprises transnationales à l’égard des droits humains. Il exige des sociétés qu’elles veillent au respect de ces droits par la mise en œuvre de procédures de « diligence raisonnable ». La mise en application de ces principes repose aujourd’hui sur la volonté politique de chaque État, selon le Professeur John Ruggie lui-même.

De son côté, l’OCDE a renforcé ses Principes directeurs à l’intention des multinationales, un ensemble de recommandations quant à la conduite des entreprises notamment en matière de droits humains et d’environnement. Les pays membres de l’OCDE ont désormais également des Points de Contact Nationaux, pouvant être saisis en cas de manquement à ces principes directeurs.

Au niveau européen, enfin, la Commission européenne encourage vivement les États à transposer dans leur droit interne les Principes des Nations unies. Ainsi, le 5 décembre 2012, la commission des affaires étrangères a rendu un avis demandant explicitement « que des règles de diligence raisonnable en matière de droits de l’homme et de chaîne d’approvisionnement soient établies au niveau de l’Union, […] notamment, dans des secteurs susceptibles d’avoir une forte incidence, positive ou négative, sur les droits de l’homme tels que les chaînes mondiales et locales d’approvisionnement, les minerais des zones de conflit, l’externalisation, la confiscation des terres, ainsi que les zones où le droit du travail et la protection des travailleurs sont insuffisants et les zones de production de produits dangereux pour l’environnement et la santé ».

La norme ISO 26 000 va plus loin que les textes précités, car elle évoque la notion de « sphère d’influence ». Cette notion dépasse la relation de contrôle ou de domination qu’une entreprise peut entretenir avec ses filiales et sous-traitants, puisqu’elle intègre les relations politiques, contractuelles ou économiques à travers lesquelles celle-ci peut influencer les décisions ou les activités d’autres sociétés, entités ou personnes individuelles.

À ce contexte international qui plaide en faveur de l’instauration d’un devoir de vigilance des sociétés mères s’ajoute, en France, un contexte jurisprudentiel tout aussi porteur. Ainsi, dans l’affaire de l’Erika, la Cour de Cassation (décision du 25 septembre 2012) a reconnu la société mère responsable pour les agissements de l’un de ses sous-traitants, sur la base d’un engagement volontaire en matière de contrôle de l’état des navires. C’est la négligence qui a servi de fondement à la faute et a été ainsi sanctionnée. Dans l’affaire Areva contre Venel, jugée devant le tribunal des affaires de la Sécurité sociale de Melun le 11 mai 2012, la société mère a été reconnue co-employeur de fait pour sa filiale Cominak sur la base notamment d’un engagement volontaire qui a permis de justifier la responsabilité de la maison-mère pour la maladie professionnelle contractée par un employé de sa filiale. Le 24 octobre, la cour d’appel a malheureusement infirmé le jugement de première instance. Par nature instable, cette jurisprudence récente entraîne une certaine incertitude juridique. C’est pourquoi il est important de transposer en droit français le devoir de vigilance, aussi bien dans l’intérêt des victimes que dans celui des entreprises.

Au vu de ce contexte international, européen et français, le moment est opportun pour instaurer une obligation de vigilance en amont de l’impact négatif que pourraient causer des activités économiques ou commerciales afin de prévenir la survenance de dommages et y assortir un régime de responsabilité en cas de non-respect.

C’est tout l’objet de cette proposition de loi, qui transpose en droit français des engagements diplomatiques de la France et clarifie le paysage juridique actuel, avec pour objectif d’œuvrer au respect des droits humains et des normes environnementales dans les échanges commerciaux mondialisés.

Elle vise à reconnaître à toute société un devoir de vigilance, qui induit qu’elle doit veiller aux impacts que son activité peut générer, y compris indirectement. Ce devoir de vigilance consiste en une obligation de moyens, ce qui signifie qu’une société est exonérée de cette responsabilité si elle apporte la preuve qu’elle a mis en place des mesures nécessaires et raisonnables pour prévenir les dommages.

En matière de responsabilité civile, il existe déjà dans notre droit un certain nombre de principes de prudence et de vigilance, inspirés par le souci d’assurer la sécurité des personnes et des biens et de garantir l’efficacité des activités utiles à la collectivité. Le droit français prévoit déjà de nombreuses variantes d’un devoir de vigilance : un devoir de prudence à l’égard de certains professionnels tels que les banquiers ou les avocats ; un devoir de surveillance des parents vis-à-vis de leurs enfants ; des enseignants vis-à-vis de leurs élèves ; un devoir de sécurité de l’employeur vis-à-vis de ses salariés ; un devoir de vigilance de chacun vis-à-vis de son impact environnemental (reconnu dans une décision du Conseil constitutionnel du 8 avril 2011 QPC n° 2011-116). Celui sur lequel pèse un devoir se doit en tenir compte même vis-à-vis des tiers. Par exemple, la prudence requise d’un professionnel dans l’exercice de sa profession est appréciée en fonction des usages de cette profession, des moyens dont il dispose lorsqu’il agit et de l’attitude que l’on peut normalement attendre d’un « bon professionnel de sa spécialité ».

Le devoir de vigilance, quant à lui, s’inscrit dans le principe d’anticipation. Ainsi, un professionnel ne devrait pas attendre passivement les événements porteurs de risques. Dans certains domaines, la vigilance est accrue en raison de la nature des actes, notamment pour tout ce qui touche à la sécurité des personnes. Elle consiste à envisager tous les incidents qui pourraient éventuellement perturber l’exécution d’un contrat, ou causer un dommage aux tiers, afin d’en prescrire les remèdes par anticipation. L’idée proposée ici consiste donc à étendre ce principe de vigilance aux personnes morales et à tous types de sociétés dans leurs relations commerciales ou économiques.

La France ne sera pas le premier pays à avancer dans cette direction. Des principes analogues ont déjà été transposés dans des législations nationales en Europe ou à l’international.

– Au Royaume-Uni, le UK Bribery Act et Foreign Corrupt Practices act dispose qu’il y a infraction quand les personnes morales ne remplissent pas leur obligation de vigilance en matière de corruption. La société mère n’est donc pas responsable pour l’acte de corruption en lui-même, mais pour ne pas avoir fait le nécessaire pour éviter qu’un acte intentionnel de corruption soit commis par une personne physique ou morale agissant en son sein.

– En Suisse, dans l’article 102 du Code Pénal, la responsabilité de l’entreprise peut être engagée « en raison du manque d’organisation de l’entreprise » et s’il lui est « reproché de ne pas avoir pris toutes les mesures d’organisation raisonnables et nécessaires pour empêcher une telle infraction ».

– L’Italie quant à elle, a promulgué, le 8 juin 2001, un décret-loi qui impose aux personnes morales une responsabilité administrative au titre de l’infraction de corruption transnationale.

– Au Canada, l’Article 217.1 du Code criminel stipule qu’une société a l’obligation légale de faire preuve de diligence raisonnable pour protéger ses employés et la population contre le risque de dommage corporel et de prendre des mesures raisonnables pour assurer leur sécurité. En cas de blessure grave ou de mort, une société peut être tenue criminellement responsable si « la haute direction » n’a pas empêché une violation par un de ses « représentants », ou a incité un de ses « représentants » à commettre un délit, avec ne serait-ce qu’une intention partielle d’en faire bénéficier l’organisation. La loi qualifie de « représentant » un « administrateur, un associé, un employé, un membre », mais aussi un « agent ou promoteur de l’organisation ». Cette définition étend la responsabilité de la société au-delà de ses propres frontières juridiques pour inclure ceux avec qui elle travaille.

– Aux États-Unis, depuis 1789, l’Alien Tort Claim Act (ATCA) permet la compétence des juridictions américaines pour des recours en responsabilité civile engagés par des citoyens non-américains victimes de dommages commis à l’étranger et à l’encontre de personnes situées sur le sol américain. Cette loi a été utilisée plusieurs fois à l’encontre de filiales et sous-traitants d’entreprises transnationales domiciliées aux États-Unis, pour des dommages ou violations ayant eu lieu en dehors du territoire américain.

Ces différents exemples prouvent qu’une telle législation n’entrave pas le dynamisme de l’économie.

Bien au contraire, renforcer la responsabilité des entreprises transnationales constitue aussi une réelle question de compétitivité de notre économie et de nos entreprises. Outre son coût humain et environnemental inacceptable dans les pays où il est pratiqué, le moins-disant généralisé pénalise notre économie, tout particulièrement les PME implantées dans nos territoires. Tout comme il existe un dumping social, il existe un dumping sur les droits humains et sur les normes environnementales, avec les mêmes conséquences négatives.

Il s’agit tout d’abord d’une question de gestion des risques. Les coûts de réparation et de dédommagement pour une société peuvent être importants et dépasser ceux liés à la prévention en amont des risques. En choisissant des chaînes de production de plus en plus complexes et de moins en moins lisibles pour le consommateur et les autorités, certaines entreprises pensent réussir à contourner à leur avantage des contraintes réglementaires. Elles s’exposent en réalité à des risques réels et substantiels, tels que la « sous-traitance sauvage », le risque réputationnel, le risque juridique face aux évolutions jurisprudentielles, et le risque d’une indemnisation ou remise en l’état à leur charge. Or, de par leur taille et leur ancrage territorial, les PME françaises s’avèrent souvent très compétitives dès lors qu’est privilégiée une approche globale (financière et extra-financière) du risque, et non plus uniquement une approche comptable ; il y a fort à parier que cela peut influencer sensiblement le ratio coût/avantage d’une délocalisation, et donc avoir un impact positif sur l’équilibre économique de nos territoires.

Les entreprises sont conscientes des enjeux : de plus en plus d’entreprises se sont déjà dotées de chartes éthiques, ou adhèrent volontairement à des initiatives publiques ou privées dans lesquelles elles s’engagent à mettre en œuvre certains principes extra-financiers. En grande majorité, les entreprises conduisent d’ores et déjà des audits internes et externes à différents niveaux de leurs chaînes de production, et sont déjà organisées pour mettre en œuvre leur devoir de vigilance. Depuis la loi NRE adoptée sous le gouvernement Jospin en 2001, complétée par la loi Grenelle II, certaines sont également déjà soumises à des obligations de reporting extra-financier. Ainsi, très nombreuses sont les entreprises qui adoptent des pratiques exemplaires, mais elles peinent trop souvent à faire valoir concrètement leurs efforts et à y trouver un avantage compétitif. Cette proposition de loi ne pénalisera donc que les entreprises qui n’ont pas mis en œuvre ces bonnes pratiques, ou celles qui ne s’en servent que comme d’un affichage, alors que les autres pourront d’autant plus facilement valoriser leurs efforts.

Plus généralement, les entreprises qui seront florissantes demain seront celles qui auront su s’adapter aujourd’hui à la complexité croissante des échanges commerciaux dans le monde. Les États ont le devoir de les encourager à anticiper les contraintes réglementaires, et de les y accompagner.

Loin d’être un frein économique, cette proposition de loi aura donc comme effet de valoriser les bonnes pratiques mises en œuvre par de nombreuses entreprises, d’améliorer la prise en compte du risque dans notre économie, et de contribuer à la compétitivité hors coût de notre pays.

Cette proposition de loi propose de poser des principes d’intérêt général. Le dialogue avec toutes les parties prenantes doit permettre d’affiner la mise en œuvre effective de cette proposition de loi et d’approfondir ses modalités d’application.

Onze des cinquante plus grosses sociétés européennes (incluant la Suisse) sont françaises. Une responsabilité particulière pèse par conséquent sur les épaules de notre pays, dont le rôle en la matière se doit d’être exemplaire. De par leur vitalité économique et leurs investissements, les entreprises françaises jouent un rôle-clé pour accompagner le développement des pays où elles exercent certaines de leurs activités. À ce titre, leurs efforts en matière sociale et environnementale peuvent grandement contribuer à la lutte contre la pauvreté et améliorer les conditions de travail et de vie de millions de personnes.

TITRE 1 : DU DEVOIR DE VIGILANCE DES SOCIÉTÉS DANS LE CADRE DE LEURS ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES OU COMMERCIALES

Les principes directeurs internationaux demandent aux sociétés de s’efforcer de prévenir ou atténuer les incidences négatives sur les droits humains qui sont directement liées à leurs activités, produits ou services par leurs relations commerciales, même si elles n’ont pas contribué directement à ces incidences. Comme l’indiquent les Principes directeurs des Nations unies, par « relations commerciales » seraient entendues « les relations avec les partenaires commerciaux de l’entreprise, les entités de sa chaîne de valeur, et toute autre entité non étatique ou étatique directement liée à ses activités, ses produits ou ses services commerciaux ».

D’autre part, la notion d’obligation de vigilance est également demandée par les principes directeurs qui imposent aux entreprises « de faire preuve de diligence raisonnable en matière de droits de l’homme ».

La proposition de loi propose donc de modifier le code de commerce en ajoutant un article après l’article L. 233-40 qui inciterait les sociétés à surveiller toutes les activités qu’elles mènent dans le cadre de leurs relations économiques ou commerciales et qui pourraient avoir des conséquences sur les droits fondamentaux. Il est bien entendu, à l’alinéa 2 dudit article, que ces obligations doivent s’imposer aux sociétés selon les moyens dont elles disposent, les PME ne pouvant bien évidemment pas mettre en œuvre les mêmes procédures de contrôle que les multinationales.

TITRE 2 : RESPONSABILITÉ DES SOCIÉTÉS DU FAIT D’UN MANQUEMENT À l’OBLIGATION DE VIGILANCE DANS LE CADRE DE LEURS ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES OU COMMERCIALES

La proposition de loi propose de modifier le code civil et le code pénal en créant un régime de responsabilité en cas de survenance d’un dommage dans le cadre des activités économiques ou commerciales d’une société et portant atteinte aux droits fondamentaux.

Cette présomption de responsabilité n’est pas irréfragable et la société peut s’exonérer de cette responsabilité si elle prouve qu’elle n’était pas au courant d’une activité pouvant avoir un potentiel impact sur les droits fondamentaux ou si elle prouve qu’elle a tout mis en œuvre pour l’éviter.

PROPOSITION DE LOI

TITRE IER

DU DEVOIR DE VIGILANCE DES SOCIÉTÉS DANS LE CADRE DE LEURS ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES OU COMMERCIALES

Article 1er

Le chapitre III du titre III du livre II du code du commerce est complété par une section 6 ainsi rédigée :


« Section 6


« Des dommages sanitaires, environnementaux et des atteintes
aux droits fondamentaux

« Art. L. 233-41. – I. – Dans le cadre de ses activités, de celles de ses filiales ou de celles de ses sous-traitants, toute entreprise a l’obligation de prévenir les dommages ou les risques avérés de dommages sanitaires ou environnementaux. Cette obligation s’applique aussi aux dommages résultant d’une atteinte aux droits fondamentaux.

II. – La responsabilité de l’entreprise, dans les conditions ci-dessus définies, est engagée à moins qu’elle ne prouve qu’elle n’a pu, en dépit de sa vigilance et de ses efforts, prévenir le dommage en faisant cesser son risque ou en empêchant sa réalisation compte tenu du pouvoir et des moyens dont elle disposait. »

TITRE II

RESPONSABILITÉ DES SOCIÉTÉS DU FAIT
D’UN MANQUEMENT À L’OBLIGATION DE VIGILANCE
DANS LE CADRE DE LEURS ACTIVITÉS ÉCONOMIQUES
OU COMMERCIALES

Article 2

Après le titre IV bis du livre III du code civil, il est inséré un titre IV ter ainsi rédigé :


« TITRE IV TER


« DE LA RESPONSABILITÉ DU FAIT DES DOMMAGES SANITAIRES, ENVIRONNEMENTAUX ET DES ATTEINTES
AUX DROITS FONDAMENTAUX

« Art. 1386-19. – Est présumée responsable la personne morale, qui dans le cadre de ses activités, de celles de ses filiales ou de celles de ses sous-traitants, ne démontre pas avoir pris toutes les mesures nécessaires et raisonnablement en son pouvoir en vue de prévenir ou d’empêcher la survenance d’un dommage ou d’un risque certain de dommage notamment sanitaire, environnemental ou constitutif d’une atteinte aux droits fondamentaux et dont elle ne pouvait préalablement ignorer la gravité. »

Article 3

Au troisième alinéa de l’article 121-3 du code pénal, les mots : « ou de sécurité » sont remplacés par les mots : « , de sécurité ou de vigilance ».

1 http://www.ohchr.org/Documents/Publications/GuidingPrinciplesBusinessHR_FR.pdf

avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Vive le néo-libéralisme débridé

Mensaje  Admin el Vie 3 Abr - 9:41

Le communisme est mort vive le libéralisme

Avec l’abolition de l'Union Soviétique (destruction du mur de Berlin) la dérégulation c'est pour ainsi dire affolée.

L’opposition absurde

Il est absurde opposer de nous jours les intérêts des classes ouvrières aux intérêts des employeurs.

Il est d'autant plus absurde une telle opposition que que les deux classes sont de nous jours dépendantes d'une infime minorité.

" />

Les analyses de l'évolution du commerce mondiale, sont très précis dans la matière, et les patrons des entreprises, finissent malgré eux, par nombre de moyens détournés en difficultés.
La première cause de difficultés des entreprises, se doit à la volatilité des marchés « mondialisés » compréhensible si nous savons que l'industrie financière, achète avec anticipation de plusieurs mois, la production tangible au monde, dans une sorte de jeu infernale. Où tout est transformé en valeur virtuel, la production des matières, l'agriculture, de dans un an, est déjà transformé, par les  véritables sangsues de l'industrie financière en titres, qui s'échangent avec une plus-value à chaque échange.
Cette technique absolument ABSURDE, est une norme en cours dans toutes les places boursières au monde. Le coton d'un pays africain qui sera produit dans un an, est déjà source d'échange entre marchands, alimentant une boule spéculative INFERNALE. Par contre le produit de l'échange même virtuelle, c'est bien le capitale, qui fait défaut dans l'univers TANGIBLE DES ENTREPRISES.

Les investisseurs lorsqu'ils sont en réalité des grands groupes avec siège sociale dans les paradis fiscaux, sont en réalité impossible à identifier (John Chistensen).

La législation de la France, lorsqu'elle s'oppose aux caprices du système mondiale, par des lois, finissent par affaiblir donc l'investissement de ce genre de groupes ; alors qu'ils représentent même pas 1 % des gens sur la terre :

" />

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (Université Technologique et Pédagogique de Pereira Colombie, ouvrier éboueur des mots en France)
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Actulité presse suisse

Mensaje  Admin el Miér 8 Abr - 23:46

http://www.letemps.ch/Page/Uuid/549aeeb8-dc7e-11e4-aa18-ff4de01147fa/Pour_les_entreprises_des_Fran%C3%A7ais_trop_prot%C3%A9g%C3%A9s

France mardi 07 avril 2015

Pour les entreprises, des Français trop protégés

Par Richard Werly paris

En visite d’État en Suisse les 15 et 16 avril, François Hollande sera à coup sûr interrogé par ses interlocuteurs helvétiques sur la rigidité du marché français du travail, qui décourage les entreprises désireuses d’investir. Explications

Face à Johann Schneider-Ammann jeudi dernier, Emmanuel Macron s’est présenté comme l’avocat des investisseurs et des entreprises désireuses de s’installer en France. «Il m’a paru très pro business, très au fait des problèmes rencontrés par les entrepreneurs qui n’ont pas la meilleure image de la France» a confirmé au Temps, le 2 avril, le conseiller fédéral, à deux semaines de la visite d’État en Suisse de François Hollande, les 15 et 16 avril.

Le jeune ministre français n’est par contre pas entré dans le détail des réformes à venir. Et pour cause: la plupart des chantiers que lui et le premier ministre, Manuel Valls, espèrent ouvrir pour flexibiliser le marché du travail hexagonal sont aujourd’hui âprement négociés après la défaite de la gauche aux départementales…

La question, pourtant, est bien posée. Elle l’a été, fin mars, dans une tribune signée par le Prix Nobel d’économie 2014 Jean Tirole et par plusieurs chercheurs, en faveur d’une simplification des procédures de licenciement, d’une baisse du coût du travail, et de l’institution d’un contrat de travail unique (au lieu de la trentaine de contrats disponibles aujourd’hui), le tout, sous la forme d’un «Jobs Act» à la française. Elle l’est aussi dans un document que le Ministère des finances, à Bercy, se garde bien de divulguer. Il s’agit d’un rapport de 126 pages du cabinet Roland Berger consacré à «l’adaptation de l’appareil productif français». Il démontre l’affaiblissement préoccupant de la productivité dans l’industrie, «qui ne dispose plus d’un outil de production moderne». Il reprend, entre autres, une série de critiques faites par l’OCDE. Laquelle défend aussi «une grande réforme du marché du travail», en ciblant les 35 heures hebdomadaires en vigueur depuis l’an 2000.

Constat de l’OCDE: le taux de chômage français de 10% en 2014 (3,95 millions de demandeurs d’emploi) traduit une réalité bicéphale avec, d’un côté, des salariés à durée indéterminée surprotégés et, de l’autre, un «marais» d’employés en contrat précaire (85% des 23 millions de contrats de travail signés chaque année sont à durée déterminée (CDD), les deux tiers pour moins d’un mois).

Réforme des prud’hommes


L’organisation plaide pour une réforme des prud’hommes bien plus ambitieuse que celle entamée dans le projet de loi «Macron 1» adopté sans vote par les députés et examiné à partir de cette semaine au Sénat. Le texte ministériel prévoit, entre autres, de faciliter les règlements amiables, pour accélérer le règlement des litiges (quinze mois en moyenne, près de quatre ans si appel, ce qui est le cas dans plus de 60% des dossiers), et de créer un «bureau de conciliation». Des «petits pas» pour l’OCDE…

Cette volonté de donner des gages aux entreprises déjà confrontées à une pression fiscale hors norme et au labyrinthe administratif hexagonal reste toutefois combattue, à gauche comme à droite. Raison? «Les Français attendent avant tout de la protection. Ils n’aiment pas la concurrence», regrette l’éditorialiste et ancien patron d’Essilor Xavier Fontanet, auteur de Pourquoi pas nous? (Ed. Fayard). Le mensuel Alternatives économiques affirme ainsi, dans son édition d’avril, que «le manque de souplesse du marché du travail hexagonal est largement une image d’Epinal […] Si le discours ambiant accrédite l’idée que la France a fait le choix de l’immobilisme, rien n’est plus faux.» Le magazine cite, outre les CDD, l’explosion du statut d’auto-entrepreneur créé sous le quinquennat de Sarkozy (911 000 fin 2013) ou la très bonne santé du travail temporaire (596 000 intérimaires par an).

Les défenseurs des 35 heures rappellent en outre qu’il est possible de demander aux salariés de travailler jusqu’à 48 heures hebdomadaires en payant des heures supplémentaires. Et que l’annualisation du temps de travail permet d’en amortir les effets.

«Le chômage de masse n’est pas lié à une rigidité quelconque du marché du travail», juge l’économiste Eric Heyer, de l’OFCE, pour qui le déphasage entre la formation et les besoins des entreprises est la plaie française numéro un. Avant de concéder: «Le problème, en France, est qu’en période de crise, on n’ajuste ni par le salaire, ni par l’emploi.» Dont acte.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

PRAGMATISME ET PRODUCTION

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 29 Abr - 1:21

LA RENTABILITÉ DANS L'INDUSTRIE

(extrait)

http://cinqsordrepropretee.over-blog.com/article-rentabilite-et-production-industrielle-125702384.html

Pour rendre rentable une unité de production, les besoins sont de deux types, des besoins lourds en forme de capital, mais aussi des besoins subtiles en forme de capital humain.  La cohésion des groupes humains, est une pierre angulaire de la rentabilité.  

Attention le développement de cercles fermés au seins des entreprises, par contre semble influencer la rentabilité. De manière imperceptible par fois ; lorsque des erreurs, des cercles pour graves qu'ils soient sont commis, l'effet de meute, fini par les dissimuler au point de les rendre invisibles aux yeux des cadres financiers. Ainsi lors d'une erreur de manipulation (une erreur humain) quand il y a amitié entre la personne responsable de l'erreur et les personnes proches d'un ou plusieurs services support, même si la panne engendre des heures d'arrêt, et même si celle-ci coûte plusieurs milliers d'euros.

Au but l'encadrement reçoit un rapport papier qui fait état d'un défaut des automatismes.  Certains arrêts de durée trop courte de moins de dix minutes, sont associés à des défauts nés avec l'usure, la méconnaissance du personnel de production, c'est à dire le manque de formation sur les bases élémentaires de fonctionnement des détecteurs, peuvent générer des niveau de TRS de cinq à huit pour-cent de temps en moins par équipe, (trente minutes par équipe par jours finit par se transformer en sept heures et demi de NON PRODUCTION par semaine, se sont trente deux heures par moi, presque un salaire ! Tout cela parce qu'un détecteur à l'origine correctement installé aura était manipulé et rendu inopérant par une personne ignorant le bon fonctionnement.  

De toute évidence, les arrêts trop courts de par leur cumul représentent des coût de « non production » des niveau en générale peu ou pas chiffrés à leur vraie valeur économique.

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
métallurgie et pédagogie (Institut Technique Industriel et Université Technologique de Péreira Colombie)  avec 35 ans d'expérience dans l'industrie.
Joigny France
Curriculum vitae (actualisée au 11/04/2003)


http://nestor.ramirez.monsite-orange.fr/page1/index.html
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

élucubrations faceboukiennes

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 29 Abr - 3:20

élucubrations faceboukiennes

ÉCHANGE FACEBOOKIENNE PRO PROLÉTAIRE

Nationalisme


En dehors de sa signification étymologique, reste un sentiment d'appartenance, qui supporte la conscience, (effet de meute chez touts les mammifères, vertébrés, sans le groupe un mammifère aura des réactions timorés, serviles, proue facile) : sur un gros plan culturelle, la langue, la gastronomie, la géographie, le climat, etc., entre autres sont des catalyseurs ou co-adjuvants d'appartenance que l'on pourra nommer arbitrairement « nationalisme » Attention au besoin d'introduire pour contraire les effets de la partie néfaste du terme ; du concept de « république ».

L'altruisme

Certains principes (sur le papier) peuvent être défendus par une multitude de courants idéologiques, politiques : le droit à la vie, l'accès à l'éducation, la propriété privée, etc, hélas Jean Jacques Rousseau avait une trop mauvais opinion de cet dernière concept. Je sens là absolument besoin de lire plus, car BARRÈS et autres je n'ai jamais malheureusement pas lu, cela me rends malade ! Les droits contemplés donc dans la déclaration universelle des droits de l'homme, sont UNIVERSELS, je vais même jusqu'à affirmer que certains partis politiques et autres sectes, s'approprient des mots, mais en réalité n'ont rien à foutre !

Le communisme

Est-ce qu'il aurait un communisme par nation ? Un communisme par région ? Communisme africain, le communisme chinois, le communisme soviétique, etc. ?

Non ! Par contre il y a des interprétations et adaptations capricieuses, arbitraires du communisme à la Marx et Engel.

L'application

C'est un autre paire de manches, là j'ai un discours, mise en place depuis une bonne vingtaine d'années si ce n'est pas plus. Non le communisme en tant qu'idéologie ou philosophie reste logique, mais dans la pratique, vous avait raison, en grande partie, mais si vous avait raison c'est sur la base de mes observations.

Des zombis

Le système évolue de manière ferme, sciemment par la voie des programmes,  aidé grandement par l’avènement des gadgets (là j'ai eu pour ainsi dire la chance d'étudier la valeur marchande, la valeur d'usage traité par Adam Smith, mais aussi grâce à la lecture de Jean Bodin, entre autres) Bien sur que l'individu sans éducation c'est comment s'aventurer une semaine dans le Sahara sans eau ni chameaux.

Je ne vais pas défendre personne, mais le quidam type, (celui issu des quartiers des-favorisés comment moi, fils ou fille d'ouvrier, plutôt de chômeur dans notre temps) aura le choix imposé de grandir dans la rue, ou étudier ! Point barre ! L'humain par nature cherche comment les électrons dans le courant électrique le chemin le plus facile ! Le courant choisie entre le bois et le cuivre le cuivre ! Cette manière imagée au extrême du ridicule pour dire que le gamin de 10 a 15 ans seul parce que les deux parents travaillent,  préfère de loin aller jouer que prendre un livre de chimie ou le Capital de Marx, ou « le discours de la servitude volontaire » de René, ou encore pire « La République » de Platon ! JE NE SERAIS PAS JUSTE SI J’ACCUSE LE GAMIN DE VOULOIR RIEN FOUTRE.

INITIATIVES

Oui, lorsque les patrons routiers, les patrons taxi, le groupe des patrons pigeons, DES MINORITÉS MAIS TRÈS SOLIDAIRES s'associent tout de suite le gouvernement baisse le froc ! Les écologistes moins de 2 % au suffrage dernier, font tant de bruit que l’aéroport de Nantes ne  peut pas encore être construit, La confédération agricole de je ne sais pas où, même pas 5 % de la production globale de la France,  sont pour la construction d'un barrage où il y a eut un mort des verts, voilà le genre d'actions contradictoires ; où des minorités IMPOSENT à la nation leur volonté ! Sur 43 millions d'électeurs potentiels, même pas la moitié aura voté au deuxième tour dernièrement ! Et ainsi un groupe politique fini par se targuer d'être majoritaire, vous parlez d'initiatives ?

RADICALISATION

Là je partage en grosse partie, et d'ailleurs je doit être avant tout CONCILIANT, avec mes interlocuteurs, si non je serais fou ! Oui fou quand je dirais le contraire de « je seul sais que je ne sais rien » parce qu'il faut être modeste ! Moi je ne suis rien ! Je dois mettre mes différences dans la poche pour rester poli est chercher le consensus avec touts les gens qui comment moi voudra un changement de société ! La radicalisation vienne de plus d'un siècle de la POMPE AFRIQUE, période pendant laquelle, il fallait maintenir des millions des gens grâce à un seul livre comment source de TOUTE CONNAISSANCE, même si le dit livre eût été SACRÉ, d'ailleurs pour un marxiste c'est une grave erreur ! Les puissances nées et grandit alors par l'exploitation d'hydrocarbures, auraient sciemment négligé les conséquences de l'évolution intellectuelle de millions de gens ! Pour quoi pas avoir tenté d'introduire ainsi soit peu de laïcité dans ces peuples ? Aujourd’hui ? « qui sème le vent récolte la tempête » dès l'âge de cinq ans à même le sol, des enfants tenus huit heures par jour à s’éduquer avec le même livre !!! aujourd’hui ces enfants ont devenu des hommes et des femmes, et l'internet aura apporté des informations  avec de la désinformation en partie aussi !

Ça nous intellectuels et politiques ne pouvaient pas le prévoir ? Mon œil !

L'AUTORITÉ

Trop baste sujet que je ne serai pas intellectuellement capable de développer car dès que nous touchons aux concepts de « pouvoir » et « autorité » il faut remonter loin dans l'histoire des hommes il y a beaucoup d'écrit  par Arendt (1906-1975) Kurt Lewin (1890-1947), Max Weber (1869-1924) puis une lecture que je conseil sur le pouvoir très agreable a lire « Le discours de la servitude volontaire » d’Étienne de la Boetie, j'ai lu le texte d'une université au Canada que vous pouvez télécharger en PDF et au format words me semble bien.

L'autorité et le pouvoir restent très liées, Si l'autorité fait preuve de justice, impartialité, sont pouvoir reste légitime et sera accepté par touts, hors de nous jours le pouvoir abuse de l'autorité: les leaders politiques, votent des lois, qu'ils sont les premiers à eviter, surtout en termes de fiscalité, comme s'ils auraient jamais lu « la république » de Platon ! La collusion et le favoritisme, deviennent alors de la corruption ! Aucun gouvernant aura ni autorité ni pouvoir dans des telles conditions.  Le capitalisme est depuis Bretton Wood, une dictature où moins de 2 % des gens récupèrent plus de 80 % du fruit du travail de la terre entière.

L’EXTRÊME DROITE

Au risque de rabâcher la même rengaine ! Comment en 1929, en 2008 les sangsues de la finance, auraient crée de toute pièce une crise, « le gamin qui casse le carreau avec un ballon, puis le propriétaire de la maison qui sort et lui offre en plus de l'argent pour qu'il se paye un ballon plus grande » La crise ce sont des milliards de milliards que la FED aura sortie pour endiguer la crise, prêt à taux zéro aux banques qui vont prêter à 10, puis 15 et 20 % pour se refaire une santé très vite d'ailleurs, les banques auraient remboursé ! Pendant ce temps la production tangible est arrêté, les entreprises fermées, et le pouvoir d'achat des classes populaires devenu insuffisant ! Par le biais du chômage ou des allocations (bidon puisque la bourgeoisie admets transformer des gens en parasites, que de toutes manières vont consommer et coûteraient moins cher, profiteraient beaucoup moins qu'eux)

D'une pierre deux coups

Ainsi ceux qui travaillent serons très jaloux des allocataires, en plus comment c'est du salaire qui se payent les allocations, raison de plus pour les rendre jaloux, et qu'ils finisent pour s'entre touer entre aux, c'est plus des armes, et plus de richesses pour les mêmes ! Et plus de misère et mort pour le reste !

Par Nestor Elias RMAIREZ JIMENEZ

Joigny 29 avril 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

l'éducation et l'avenir de la culture française

Mensaje  Admin el Miér 20 Mayo - 16:56

Un réforme et plusieurs étages

Les acquis ou seuil de connaissances
L'apport du milieu sociale ou environnement
L'apport ou héritage génétique
L'influence hégémonique du système.

1°) Les acquis ou seuil de connaissances

Chaque année (en accords arbitraire avec l'âge biologique) l'enfant doit valider un seuil clé de connaissances : Au cp, savoir lire et écrire, connaître les quatre opérations basiques en mathématiques, en sixième connaître les trois branches du pouvoir, savoir comment fonctionne l'administration départementale, connaître les rudiments de la vie en société (les droits et les devoirs en vers la société), rudiments de statistique, le théorème de Pythagore, Un peu de la théorie de Albert Einstein, (théorie de la relativité) ; en cinquième, avoir validé en intégralité une lecture aisée, avoir lu et discerné au moins quatre livres donc un fondamentale LA RÉPUBLIQUE de Platon, Le deuxième LE DISCOURS DE LA MÉTHODE de Descartes, (être capable de maintenir un discours cohérent sur l'origine de la vie, (biologie et CHON)), etc., etc.,

Je vois des jeunes de 18 ans en France, qui lissent comment un enfant de 7 ans au Bangladesh, au Pérou, au Bolivie ; c'est inadmissible que 4 enfants sur 10 arrivent à 18 sans avoir validé des étages d'une éducation que la société civile, les institutions, et les parents semblent résignés à tolérer.

2° et Influence du milieu sur le citoyen en construction

La télévision, les jeux sur console, portable, tablette, et ordinateur, le cinéma, peuvent être très constructifs et aider à l'éducation : en place et lieu sont des poisons pour l'esprit, des nombreux études prouvent que l’avènement de la télévision “ déjà ” coïncide avec une baisse du niveau d'éducation qui sera variable et exponentiel en fonction du niveau socioprofessionnel des parents. (plus les parents sont instruits, plus vite il détectent le mal et moins leurs enfants sont détruits par “ le modernisme nuisible ”) sans que cela soit une règle, bien entendu des parents des classes modestes, sont même très fiers d'offrir le smartphone à leurs enfants dès les 10 ans (pour qu'il se sente moins exclus de la société, alors qu'en réalité ils sont en train de l'exclure définitivement du monde du travail)

3° L'ADN, les neurones et leur contenu

Encore discutable, mais affirmé par des écoles psychologiques comment “ a-) le conductisme ” b-)  psychologie de la forme ou gestaltisme c-) les travaux de Skinner et piaget (1) d-) le behaviorisme (2) dans une liste non exhaustive de théories qui se disputent toutes la priorité sur l'origine et l’explication du comportement humain.
Toujours est-t-il que déjà dans le ventre de la mère, lorsque le cerveau commence à établir les premiers synapses , nous pouvons parler d'apprentissage, ou acquisition de notions nécessairement emmagasinées quelque part, difficile donc de fixer le curseur entre l'appris et l'héritage. Baste sujet pour autre texte, et d'avantage. Il faut bien du moment qu'il y a des neurones qu'elles contiennent quelques chose alors si les parents ont à la base déjà “ un flacon d'intelligence, que dis-je quelques onces, autant qu'à faire verser un peu déjà dans leurs enfants, bien évidemment que quand il n'y pas ! Une culture entière prends le chemin de son délabrement inexorable. Mais cela n'intéresse surtout pas les plus concernées.

4° Que font les leaders politiques ?

Les programmes d'éducation pouvant permettre d’accomplir l'adage “ En terre d'aveugles le borgne est roi ” je vous laisse le soin de penser la suite.  Le classements des pays par niveau des étudiants, reste la seule mesure des dégâts, de la décadence, des conséquences sur la société que je tente de souligner sans vraiment trouver l'écho !
(1) http://www.tandfonline.com/doi/abs/10.1080/02568540809594638

(2) http://www.universalis.fr/encyclopedie/behaviorisme/

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny mercredi 20 mai 2015
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

De quoi est-t-il fait l'avenir de la France?

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 30 Mayo - 10:17

Syndicalisme et avenir

Nous avons long temps, eut envie de lutter, sans doute il y a des moments où il faut avoir un objectif, c'est-à-dire fixer comment point d'arrivé un état bien meilleur que celui du départ.

Il y a déjà plus de dix années que je tente de rabâcher “ presque ” à quelques mots près le même discours.

Hors il me semble plus nécessaire que possible, à un moment donné de la vie, de trouver des objectifs bien au-delà de notre lorgnette.

Sans quoi, franchement, c'est le bateau qui va sombrer, sauf que le bateau à un nom et cet nom est LA FRANCE !

Alors les petits discours, de petits groupes que ça soit des syndicats ouvriers, syndicats patronaux, voir partis politiques, parlant de leurs intérêts À EUX, seraient ici des idées des plus minables !

La tâche est rude

Oui la tâche reste monumentale, mais alors, il faut commencer au plus vite à mettre en place des groupes, des équipes avec leurs lot de solutions !

Il me semble que ça fait déjà dix ans (en 2004 exactement), (1) mais à l'époque personne aura voulu lui prêter l'attention qu'il mérite.

L'Allemagne est parti après 1945 derrière la France ?


Oui ! Je n'aime pas les comparaisons, mais il va falloir se poser les bonnes questions, et pour hier c'est déjà tard, parce que en moins de cinq ans, la culture française, celle des petits sots qui s'affrontent pour changer un mot dans une phrase, ou deux phrases dans un article de loi, doit changer pour la conscience d'un peuple qui se serre les coudes pour évoluer.  Mais attention, cela ne concerne pas le petit peuple, ceux et celles qu’aujourd’hui vivent aux postes pléthoriques de privilèges doivent se retrousser les manches aussi et montrer aux moins instruits le chemin !

Les petites querelles de clocher, vous allé les mettre dans la poche, et touts ensemble nous allons modifier nos habitudes, et nous allons donner dans un délai de cinq ans au maximum tout en culture en capacité de travail, en heures en minutes, faisant de chaque moment un moment où nous donnerons ce qu'il y de meilleur en nous !

C'est ainsi que la nations France pourra à nouveau briller comment le pays des lumières ! Avec la langue de la diplomatie, et le travail de la meilleure qualité, arguments qui doivent permettre de rendre attractif tout article marqué comment produit de France !

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny samedi 30 mai 2015


(1) http://gramophone.uniterre.com/29102/Je+suis+na%C3%AFf+quoi!.html
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

LES ERREURS AU TRAVAIL

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 25 Sep - 8:27

LES ERREURS AU TRAVAIL

Si nous partons du fait qu’il y des êtres humains dans un procès, sans faire de l’apologie, sans chercher à pencher d’un côté ou de l’autre ; c’est à dire en toute impartialité ; il faut déjà qu’il soit jugé par une autorité compétente, une erreur humain, et que au but ressorte l’intime conviction du juge qu’il y avait préméditation, volonté de la personne pour que l’erreur puisse  acquérir la dénomination de faute grave.

Il y a deux grandes groupes de fautes qui sont la faute grave et la faute lourde

La faute grave même commise pour la première fois est d’après la jurisprudence classée en cinq grands groupes :

L’absence ou abandon du poste

Si nous partons du fait qu’il y des êtres humains dans un procès, sans faire de l’apologie, sans chercher à pencher d’un côté ou de l’autre ; c’est à dire en toute impartialité ; il faut déjà qu’il soit jugé par une autorité compétente, une erreur humain, et que au but ressorte l’intime conviction du juge qu’il y avait préméditation, volonté de la personne pour que l’erreur puisse  acquérir la dénomination de faute grave.

Il y a deux grandes groupes de fautes qui sont la faute grave et la faute lourde

L’indiscipline ou insubordination

Les injures, la violence ou harcèlement en vers d’autres collègues ou l’employeur

Le vol

L’ivresse au travail.


Les seules indemnités qui reçoit la personne licencié sont celles de compensation de congés.

La faute lourde, c’est la qualification à un acte délivré de nuire à l’employeur ! Attention à ne pas dégrader le matériel, à ne pas empêcher à quelqu’un de travailler !

Il n’y a pas des indemnités, ni de congés sauf pour la période avant la faute

Voilà donc qu’il y a des erreurs qu’il ne faut pas commettre, mais bien sur il y autre chose, très importante ; c’est que nous sommes touts des humains et que comment tels nous pouvons nous tromper, et alors si nous arrivons a nous tromper, ce n’est pas question de minimiser nos fautes et de magnifier les fautes d’autres personnes, moins encore sera bien de faire ressortir que les fautes d’une personne, lorsqu’il y a plusieurs que les font. Il faut surtout pas aller produire un dossier contre une personne alors qu’il y a d’autres personnes qui font le même poste mais que pour collusion ou connivence sont épargnés ! Car il y aura toujours, une trace, un document, un détail qui peut être utilisé pour qui se trouve accusé pour se défendre !

Surtout si cette personne par le passé à eut déjà des difficultés !

En effet il y a plus de 15 ans il n’y avait pas des smartphones, alors voilà que dans une équipe en trois fois huit, une personne a était pris pour le plus mauvais, par les collègues ! Devant lui il y avait des petits tapes dans l’épaule, mais dès qu’il tourné le dos, il y avait devant le responsable tout genre de critiques sur sont travail.

Alors un jour cette personne il n’avait mare de cela, puis de toutes façons, cela avait durée des mois, mais pour un immigré, il arrive que cela soit courant de se faire traiter  avec discrimination (Attend Jean Pierre, tu vas pas me donner ça à moi, tu comprend, donne ça a faire au colombien, mais j’envie d’aller boire un café, allée viens d’ailleurs je te paie un café !)

L’individu à subtilement à l’époque photocopie une à une les feuilles cartonnées des ordres de travail, où il y avait bien sur date heure, numéro de machine et nom de la personne qui devait monter l’outil, valider la production, etc.

Un travail de fourmis, mais avec un tableur et beaucoup de rigueur, (tu parles, des heures les samedis et dimanche et le temps libre, un long travail qui aura duré presque un mois de temps libre. Pour obtenir au but, quoi ? Le nombre de machines validés par mois, pendant deux mois, c’est à dire quarante jours, à raison de six validations par jours, puis un graphique avec nom des personnes ayant validés c’est non moins de 240 validations, qui donné entre 72 % des validations pour une personne et d’autres personnes avec moins de 12 % de validations, puis vu que certains validations de lancement de série, demandaient plus de temps que d’autres, il est plus facile de changer un outils avec SMED lorsqu’il est conçu pour cette méthode qu’un ancien outils. Mais chaque lancement de série avait un temps moyen pour le lancement, du fait il devenait un jeu d’enfants de donner le temps d’occupation de chacun des monteurs. Autant dire que le souffre douleur devant un responsable de service plutôt droit, plutôt impartial, a réussi à se faire respecter et se faire augmenter de salaire, recevoir des primes tandis que ceux des collègues qui avaient pour habitude de casser du sucre au dos, ont fini par démissionner.


(les images seraient supprimés pour diverses raisons)


Última edición por Cogito ergo sum el Sáb 3 Oct - 1:39, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

La confiance, l’humain et l’environnement

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 3 Oct - 1:20

La confiance, l’humain et l’environnement

À plus de 54 ans, donc plus de trente ans de travail dans l'industrie, j'ai plutôt fais confiance, même si sur le plan personnel cela m'a réussi en tout cas pour l'éducation de mes deux enfants, (non pas du côté financiers, mais mes deux enfants auraient d'eux mêmes réussi un niveau d'éducation leur permettant de jamais manquer du travail). Pendant tant d'années j'ai eux à faire confiance aux supérieurs, pouvant conclure que lorsque l'impartialité et la rigueur conduisent nos actions d'encadrement, systématiquement vienne sans la moindre difficulté la confiance.

Plus que le côté pécuniaire c'est la confiance qui nous permet une gestion efficace de ressources humains et technique


Il est vraie qu’il reste difficile déjà de mettre au diapason ces trois notions.

La confiance, c’est à dire déposer pour ainsi dire sans réserves l’absolue certitude de ne pas être traie, c’est aussi avoir foi, se fier à quelqu’un ou à un groupe.

Oui mais l’humain reste dans sont ADN, un être grégaire à la base, il se trouve que j’ai déjà abordé le sujet, merci à un grand professeur de l’Institut Technique Industriel (Cartago Valle en Colombie), qu’avait pour norme nous parler du grec et du latin à chaque fois (notre professeur de langue castillane).

Il se trouve que nous avons quelques racines qui font que des langues comment l’Italien, le Portugais, L’espagnol, et le français ont beaucoup en commun. Puis ainsi nous pouvons partager beaucoup " en confiance ".

La confiance et le grégarisme


Pour avoir un tronc commun nous les humains, nous sommes donc " moutonniers " (dans le La Rousse (latin gregarius, de grex, -gis, troupeau)

Dans fois (de l’ancien français fiance, vous trouverai dans le La Rousse latin confidetia)

Il ne peu pas avoir confidentialité, confiance que s’il y a foi, c’est à dire entre éléments d’une même espèce pour l’occasion des dits " humains ". Le contraire d’ermite, bien qu’il y a des personnes qui font le choix de vivre isolés. La norme est de vivre ensemble.  Dès la naissance, au sein d’une famille, dans l’environnement scolaire, (dans des groupes ou classes) jusqu’à l’université pour les plus chanceux, déjà vers la fin de la puberté nous aurons tendance à déposer notre confiance absolue dans une personne du sexe opposé, (avant cela finissait par la mariage, aujourd’hui tout change, parfois des personnes ne font même pas différence de sexe et finissent pour vivre ensemble sous le même toit avec une personne du même sexe) puis dans la vie professionnel (dans des groupes, services, unités de production au sein d’une entreprise) Nous avons une adresse dans un quartier d’une ville, dans un département d’une région, à sont tour dans un pays, dans un groupe plus grand URSSS, USE, CEE.

Nous sommes en effet des grégaires et du coup nous finissons dans un environnement où il faut avoir foi, se fier, aux politiques, aux intentions et au desiderata d’autres personnes, qui n’auraient pas comment nous toujours les mêmes intérêts nécessairement.

La confiance dans l’univers du travail


Nous connaissons plusieurs formes de travail, mais une des formes la plus développée reste celle des groupes de travail, où plusieurs personnes font des tâches semblables.

Nous sommes ainsi sous l’égide d’une hiérarchie et d’une législation.

La confiance dans des normes communes, est le socle fondamental pour la vie en harmonie au travail. Le code du travail, le règlement intérieur des empresses, puis la convention collective, sont les cadres, sont une sorte de conteneur absolu de l’harmonie au travail.

Mais hélas nous parlons des lois, qui seules n’ont aucun impact sur la nécessaire confiance que nous sommes dans l’obligation d’avoir dans l’environnement du travail.

Les lois sont mise en exergue par des êtres humains, ce sont les syndicats dans les entreprises qui au premier degré veillent pour que la législation soit respectée, mais bien avant les syndicats en 1296 (*) voir lien bien avant les syndicats qui (du latin prodesse qui voudrait dire être utile) sous le régime de Philippe-le-Bel auraient né pour résoudre les conflits entre artisans. Nous avons aussi l’inspection du travail qui semble (Wikipedia) avoir née en 1806, les premiers actions étaient en faveur des enfants (car les enfants travaillaient en France jusqu’à il y a pas si long temps) une loi de  1841, interdit le travail des enfants de moins de huit ans. Pour finir avec l’actuelle forme d’inspection crée en mai 1874 (voir article L8114-1 du code du travail). Faire appliquer la loi reste un travail sincèrement jonché d’obstacles trop divers

Les dérives ou atteintes à la confiance dans le travail

Dans l’environnement familial il y a des atteintes à la confiance ; pour beaucoup facile à traiter au sein du foyer, pour d’autres comment le divorce, c’est la loi qui tranche en fin, le code civil, puis un juge dans un tribunal. Mais dans le domaine du travail (sujet au quel j’avoue être taché dans ce texte) C’est en premier loi le code du travail et la convention collective, (aucun loi, ou arrangement dans la convention collective d’un métier peut être moins favorable que le code du travail, aucun article d’un règlement interne dans une entreprise ne pourra non plus aller à l’encontre du code du travail, sous peine d’être déclaré nulle et non avenant par un tribunal.

La confiance et les relations de travail

Les encadrants, la hiérarchie dans tout groupe de travail doit faire usage des niveaux de probité et d’impartialité à tout éprouve ; l’intégrité dans la gestion des personnes aussi sont pour ainsi dire des qualités qui garantissent l’exercice proche de la perfection dans la gestion du personnel.

La collusion et la connivence au travail.

Deux des plus grandes sources de litiges au travail, restent ses deux notions là.

La personne en charge de gérer un groupe de personnes se doit d’appliquer en parfaite impartialité sont travail, sans quoi, nous allons dans la dérive absolue, surviennent alors les irrégularités, car les tâches partagées arrêtent de l’être.

Sauf que pour des postes où plusieurs personnes auraient le même statu, les tâches doivent être distribuées proportionnellement, ne pas le faire, laisser pour des raisons hors sujet une personne exécuter plus de travail que d’autres dans le même poste, pourrait être interprété comment de la discrimination.

La collusion

Certains cercles, qui par excès de méconnaissance de la législation tombent dans des niveau de connivence et collusion plus que criantes, vont jusqu’à tout faire pour attaquer constamment des personnes qui seraient prise pour souffre douleur dans leur cercle.

Les raisons seraient diverses

De toutes manières il s’avère d’après une analyse du psychisme que les cercles ont pour habitude créer des barrières, où l’omerta vis à vis de leurs erreurs, est une règle fondamental, le groupe constitué se protège et pour cela allume des feux, braque les projecteurs sur les erreurs d’autres personnes, pour mieux dissimuler les leurs. Parmi un groupe donné il y a parfois des personnes avec nécessairement une altération de la personnalité, sans quoi il est impossible commettre certains attaques, (trop graves atteintes à l’intégrité physique et morale des autres, dans la précipitation surgissent nécessairement des erreurs, manque de prouves, etc)

Les solutions au but

Il faut savoir qu’entre humains, il y arrive de commettre des erreurs ; du fait au sein des groupes constitués auraient des fautes, des erreurs, que finissent pour démasquer avec un travail très rigoureux et impartial de la part des autorités, (analyse, connaissances très profondes du Code Civil, du Code de procédure civil, du Code du travail).

(*) https://fr.wikipedia.org/wiki/Histoire_des_conseils_de_prud'hommes_en_France

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny samedi 3 octobre 2013


Última edición por Cogito ergo sum el Sáb 3 Oct - 1:36, editado 2 veces (Razón : Inspection du Travail, Syndicalisme, Prud'hommes, Collusion, connivence, Nestor Elias RAMIEZ JIMENEZ)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Un sujet intéresant celui des RH

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 4 Oct - 2:20

j'aurai tenté de commenter sur LINKEDIN

GARDER SILENCE EST ICI DE LA COMPLICITÉ ET LE DÉLIT PRODUIT DES MORTS DANS LE MONDE


Mais touts mes efforts auraient échoué, j'ai un blog et des comptes sur plusieurs réseaux d'où je suis en mesure de répondre à des sujets, donc voici une réponse:

Lien pour le sujet original :

http://www.e-rh.org/index.php/blogs/les-articles-du-blog/232-rh-je-t-aime-moi-non-plus

et mon approche du sujet des Ressources Humains :

Un autre regard des Ressources Humains


Non les responsables de la gestion du personnel, ne peuvent pas être accusés des maux de la société.

Non c’est une évidence que les gestionnaires de ressources humains n’ont pas des responsabilités sur l’accroissement du chômage.

Par contre il faut alors avoir la lucidité, l’ouverture de esprit, pour designer le coupable !

Concision

Inutile d’exiger du lecteur lambda le niveau supérieur de STANFORD, HARVARD ou encore ENA, pour lui permettre quand même de connaître la réalité.

Oui parce qu’il y a des causes ou raisons pour que des personnes de nous jours deviennent des spécialistes de la négociation en licenciement et de la fermeture des établissements !

Tant que les raisons en question ne soient pas abordées, il me semble qu’il y a de l’hypocrisie qui viendra entacher, pourrir le discours !

Pour quoi il y a accélérations vertigineuse du chômage en France et ailleurs ?

Je vous donne juste des pistes avec graphiques à l’appuie :

http://actualite.forumpro.fr/t60p180-economie-politique-et-subvention#1728

Maintenant 

Soyons très sérieux, les lecteurs spécialistes du licenciement et la fermeture d’entreprises, aurons suffisamment du courage pour avouer la vérité ?

Quelle vérité ?

Que leur source de salaire, reste donc la paupérisation programmé dans un système qui nous conduit aux autres que les " RH " droit au mur !

Et si pour eux c’est une manne ? Pour quoi ils auraient pour un seul seconds envie de dire la vérité ?

La vérité

Que si vous prenez les dix plus rentables entreprises au monde vous allé retrouver que 61 % des résultats nettes c’est à dire 183,2 milliards correspondent à l’industrie financière !

Vous allé trouver que en deuxième nous trouvons loin derrière APPLE et SAMSUNG (consommation grand publique ! En démocratie) avec 21 % de part de marché qui représente 61,4 milliards.

En troisième devinez avec un petit 11 % de part du marché EXXON MOBIL, avec 32,5 milliards.

Alors soyons sincères, comme le souligne Hermann Scheer dans le document LET’S MAKE MONEY, c’est parce que les plus affectés, les plus paupérisés, les pauvres gens (les consommateurs dans un monde dit démocratique) ne veulent pas déjà chercher à analyser, puis s’associer pour en fin construire une véritable ligne politique de défense de leurs intérêts à niveau mondiale. Chose presque impossible sauf qu’il y a des altruistes comment John CHRISTENSEN :  

https://www.youtube.com/watch?v=EnpadkFPXWo

Dans un langage prosaïque?


C'est parce que les sangsues de la finance usurpent plus de 6€ lorsque sur la terre sont produits 10€, et que c'est procès ne peu qu'évoluer en faveur des banques; qu'il y a de plus en plus des gens au chômage en France.

Ce n'est pas ni la législation fiscale, ni l'immigration qui posent problème, mais simplement que le système mondialisé des finances a perdu la raison.

Ce n'est pas de moi, mais d'un citoyen des États Unis d’Amérique, (professeur universitaire, prix Noble d'économie 2001, de qui j'ai plusieurs livres bien sur), qui affirme en titre d'un de ses publications "Quand le capitalisme perd la tête"

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (études de l'Université Technologique de Pereira (R) en Colombie, et de l'Institut Technique Industriel de Cartago (V) aussi en Colombie

Dimanche 4 octobre 2015 à Joigny (Fr)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

SUR LE RESPECT EN VERS LES AUTRES

Mensaje  Admin el Dom 11 Oct - 10:46



https://www.linkedin.com/grp/home?gid=2398565&sort=recent&trk=my_groups-tile-flipgrp

Manquez-vous de respect avec les gens qui ne sont pas importants ?

Rien ne détruit davantage les relations humaines que d'avoir des traitements de faveur envers certaines personnes !

Observons d'abord les traitements de faveur sans jugement

En observant sans jugement "ce qui est", ce que sont les traitements de faveur, pouvons-nous accepter cela au lieu de se justifier ou fuir selon "ce qui devrait être" ?

Est-ce que l'âge d'une personne est un critère de plus grand respect au point d'oublier les plus jeunes en raison de leur temps passé sur cette planète ?

Pourquoi ceux qui possèdent beaucoup d'argent méritent plus de respect, plus d'importance, que ceux en ayant moins ou pas du tout en raison de leur accumulation de biens ?

Est-ce que l'autorité cherche à imposer le respect sans aucune conscience de la liberté des individus en raison de leur pouvoir, de leur contrôle sur les systèmes, ces systèmes qui contrôlent la façon de penser des gens ?

Les gens avec des titres importants doivent-ils être placés sur une estrade, sur un perchoir, et ainsi avoir un plus grand respect, plus de considération, plus d'importance, en raison de leur position sociale ?

Est-ce que les gens avec des hauts titres religieux sont plus respectés que leurs fidèles en raison de leur plus grande valeur morale ou spirituelle ?

Avec une grande popularité, est-ce que les vedettes du cinéma, de la télévision ou du sport sont des gens qui sont meilleurs que les autres en raison de leur performance ou apparence physique ?

Pourquoi avons-nous plus de considération pour les gens avec de hautes études en croyant que leur valeur intellectuelle est un critère de respec

Texte original:

http://www.relationplus.org/2015-connaissance/manquez-vous-respect-gens.html
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

archivos

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 18 Oct - 2:59

archivos en imagen

LA FAUTE GRAVE IMPUTÉ À L'EMPLOYÉ

cuaderno

" />

hoja de seguimiento

" />



L'employeur accuse l'employé de ne pas utiliser un gilet le 01/10/2015


Le courriel du 09/10/2015 atteste qu'à cette date monsieur n'avais pas encore reçu le dit gilet:




L'employeur prétend qu'il est possible de voir malgré l'encombrement d'un robot, dans le cliché le robot est déplié malgré quoi, étant sur le chassie d'une voiture break, vous pouvez déjà constater le volume, hors une fois à l'arrêt le robot en position recoquillé l'encombrement est supérieur.

Derrière le robot du cliché pourrais se trouver une personnes:





faire clic droit puis afficher image dans le menu pour voir en entier

Le courriel du 09/10/2015 preuve que l'employé n'avais pas au 09/10/2015 le gilet




LA FAUTE GRAVE


L'employeur prétend qu'un retard dans l'édition d'une feuille est une faute grave, hors les attestions de plusieurs personnes montrent que la dite feuille est remplie par fois avec des retards de plusieurs semaines, et même des mois.



Plainte pour harcèlement et discrimination à l'emploi



Última edición por Cogito ergo sum el Mar 8 Nov - 20:40, editado 5 veces
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

FABRICATION DES HANDICAPÉS À LA CHAÎNE

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 13 Sep - 12:21

Taylorisme et rentabilité



Sans aucune doute le taylorisme aura révolutionné le concept de rentabilité de la production industrielle, mais certains apprentis ingénieurs de nous jours, oublient trop vite que le salaire de Schmidt est augmenté de 70 centimes de dollar, c'est à dire plus de 60% d'augmentation.

Le conditionnement

La formation et la motivation induite par le gain, ne sont pas tout, la santé de la personne est aussi importante; ce point relève d'une importance capitale. Nombre d'études sur la santé, faits par des médecins du travail entre autres traitent les troubles musculo-squelettiques, leur causes et conséquences. Face à cette réalité tangible, le taylorisme et ses dérivés sont des usines à handicapés.

Une des raisons de l'augmentation vertigineuse des entreprises dédiées au travail temporaire, à pour origine la nécessité d'une catégorie toute nouvelle de travailleurs jetables, leur santé sera donc mise à l'éprouve des procès où le poids et le mouvement répétitif sont le quotidien, pour transformer alors des personnes de la trentaine en handicapés. De toutes manières ces nouveaux rebuts de la société, finissent très bas, car devenus handicapés physiques, il auraient du mal à trouver un nouveau emploi, étant donné que c'est une catégorie courante de la société, dépourvue d'éducation, de formation, ils deviennent des sous-humain, dans bon nombre de cas, avec très peu de droits auprès de la CNAM.

Malgré qu'ils aillent cotisé pour une assurance obligatoire en matière de santé.

Cela étant il faut admettre que malgré, la multitude de travaux scientifiques sur les troubles musculo-squelettiques, au sein des entreprises, les méthodes issues du Taylorisme, sont hissés au piédestal de la rentabilité par une nouvelle génération d'ingénieurs, de techniciens et assimilés qui se prennent pour des Dieux devant la vie humaine produisant de manière croissante des rebuts de la société, des êtres humains doublement pénalises d'une partie sur l'emploi et d'autre sur la santé.

FABRICATION DES HANDICAPÉS À LA CHAÎNE


Une des raisons de l'augmentation vertigineuse des entreprises dédiées au travail temporaire, à pour origine la nécessité d'une catégorie toute nouvelle de travailleurs jetables, leur santé sera donc mise à l'éprouve des procès où le poids et le mouvement répétitif sont le quotidien, pour transformer alors des personnes de la trentaine en handicapés. De toutes manières ces nouveaux rebuts de la société, finissent très bas, car devenus handicapés physiques, il auraient du mal à trouver un nouveau emploi, étant donné que c'est une catégorie courante de la société, dépourvue d'éducation, de formation, ils deviennent des sous-humain, dans bon nombre de cas, avec très peu de droits auprès de la CNAM. Malgré qu'ils aillent cotisé pour une assurance obligatoire en matière de santé.Cela étant il faut admettre que malgré, la multitude de travaux scientifiques sur les troubles musculo-squelettiques, au sein des entreprises, les méthodes issues du Taylorisme, sont hissés au piédestal de la rentabilité par une nouvelle génération d'ingénieurs, de techniciens et assimilés qui se prennent pour des Dieux devant la vie humaine en toute impunité

Source du graphique:

RAPPORT D’INFORMATION FAIT AU NOM DE LA DÉLÉGATION AUX DROITS DES FEMMES ET À L’ÉGALITÉ DES CHANCES ENTRE HOMMES ET LES FEMMES, sur le projet de loi (n° 2302) relatif à la santé, PAR Mmes Catherine COUTELLE et Catherine QUÉRÉ, Députées

http://www.assemblee-nationale.fr/14/rap-info/i2592.asp
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

SISTEMA OPERATIVOS Y EVOLUCIÓN

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 20 Nov - 6:14

SISTEMA OPERATIVOS Y EVOLUCIÓN

UN POCO DE HISTORIA

En 1978  Intel produce uno de los primeros circuitos integrados, indispensables para reducir la talla de las computadoras.

Es necesario mencionar el ingeniero Marcian Hoff nacido el 28 de octubre 1937 en Rochester, licenciado de electrónica del Instituto Politécnico de Rensselaer en 1958, y un doctorado en electrónica de la universidad de Stanford a Palo Alto en 1962. Trabajado por la investigación a la universidad de Stanford en 1968 en una pequeña sociedad creada por Gordon Moore y Robert Noyce, sociedad de nombre INTEL.

La sociedad BUSICOM intenta crear los calculadores programables en 1969, y es así que el doctor Marcian Hoff recibe el proyecto y decide de producir un circuito integrado que contendrá algunos circuitos que se nos enseñan en álgebra  como compuertas nand nor or etc.

EL 4004


Podemos considerar que el primer IC es el 4004 con la participación de Federico Faggin quien ya había trabajado sobre la teologiza SGT

LA SGT


Se trata de una tecnología basada en circuitos integrados a efecto de campo y activación periódica aliada gracias al silicio poli cristalino (polycrystallin silicium) que funciona como electrodo a activación periódica.

Se hace complexo hablar de un CI, (circuito integrado) sin conocer algunos componentes en electrónica, por tanto el CI, es en realidad como el nombre lo dice la acumulación (integración) de varios circuitos, como el transistor, por fortuna hoy contamos con recursos audiovisuales modernos que permiten a toda persona curiosa de ampliar sus conocimientos (muchos sujetos de importancia clave están en ingles es por ello que el ingles debe aprenderse para poder evolucionar rápido en los conocimientos):



Un sujeto en español:



LOS SISTEMAS OPERATIVOS DE DISCO (OS por Operating System)

Desde los primeros circuitos integrados, hasta hoy como lo podemos comprobar hemos llegado a la integración de millones de componentes, desde los primeros 4004, pasamos por el 8086, 80286, 80386, etc., para llegar a una palabra que conocen la mayoría de los jóvenes de hoy es PENTIUM,  más detalles en una pagina aquí debajo:

http://www.cad.com.mx/historia_de_intel.htm

Me doy cuenta gracias a la lectura de un libro de Peter Norton que mucho se ha progresado desde la estructuras del bus drive, de las instrucciones en linea de comandos, a la época en que no disponíamos de plataformas gráficas, ni del ratón.  Entonces podíamos ver en una pantalla negra la letra del lector activo por ejemplo

C:\  y si queríamos detalles en el famoso PROMT en el archivos de configuración de la época CONFIGSYS, que debiamos editar agregábamos por ejemplo $T para la hora y $D para la fecha, y nos daba el PROMT C:\  $P$G si deseaba ver un archivo a condicion que exista en texto era demasiado fácil: C:                    \>TYPE C:\WINDOWS\(nombre del fichero). (extensión del fichero, necesariamente TXT)

UN SISTEMA OPERATIVO GRATIS

Hoy gracias a la voluntad de miles de personas, altruistas, humanistas como es el caso de LINUX TORVALDS de Finlandia, pues podemos tener algo que a diferencia del más conocido OS en el mundo es decir VENTANAS (en ingles) de Microsoft ®, se puede adquirir gratis, este universo llamado GNU ( GNU is Not Unix) para diferenciarlo  de un sistema comercial PRIVADO que es UNIX:

Mas detalles en la dirección web aquí abajo:
[url= https://es.wikipedia.org/wiki/Proyecto_GNU]https://es.wikipedia.org/wiki/Proyecto_GNU[/url]

Desde luego este sujeto es copyleft

QUIEN PODRÍA INSTALAR LINUX?


En principio toda persona con deseos de usar un pc sin pagar derechos por los diferentes programas para escribir, para hacer cálculos (equivalentes a los de Microsoft ®, Todo es gratis, solo se pide una contribución VOLUNTARIA, pocas veces he contribuido con sumas de dinero modestas. Sin embargo desde hace más de diez años abandone el OS Microsoft ®.  Para instalar algo que funcione algunos consejos:

Desde luego que hay muchos tutoriales miremos uno de ellos en YOUTUBE:

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Travail & Santé

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Página 3 de 3. Precedente  1, 2, 3

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.