trombinoscope sociale

Violence conjugale & harcèlement

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Violence conjugale & harcèlement

Message  Cogito ergo sum le Dim 29 Nov - 10:50

Omerta


La vérité, reste à tout niveau (sphères sociales, officiels et politiques) sur la base très ancré dans les meurs sur une idée de supériorité du sexe masculin.



Une sensation d’isolation face aux meurs

La femme victime de violences conjugales, doit se battre, contre sa condition, contre les dommages psychologiques, moraux et physiques. La femme victime de violences au foyer doit surtout se battre contre le système, contre des murs de l’hauteur de l’indifférence de la justice.

Quoi faire ?

Chaque être humain, homme ou femme, doit depuis ses moyens, apporter son petit grain, à la construction d’une autre société, une société qui doit faire infléchir la tendance à l’individualisme.

C’est une qualité indispensable, à l’humanité, base même de l’entraide. L’échange, la solidarité, la protection mutuelle, sont obtenus par principe lorsque nous sommes involucrés, au maximum dans la société qui nous entoure.

A coté de chez nous, dans le respect de la vie privée, il arrive par fois, que nous semblables souffrent.

C’est sur cette optique, que j’ai envie aujourd’hui d’ouvrir ce sujet, qui me semble une manière d’exprimer mon désir de solidarité.

Il me semble que nous devons en profiter des avantages offertes par les nouvelles technologies pour nous aider, pour aider la vie, pour aider le droit au bonheur, le droit à l’harmonie

Nestor Elias Ramirez Jimenez, joigny dimanche 29 novemnbre 2009


Dernière édition par Nestor Ramirez le Dim 12 Fév - 19:29, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Article 222-23 du code pénal

Message  Cogito ergo sum le Dim 29 Nov - 10:57

Parlons-en de violence

Dans le code pénal français, nous avons une peine de quinze ans de réclusion criminelle, lorsqu’il est constaté tout acte de pénétration sexuelle, de quelque nature qu’il soit, commis sur la personne d’autrui par violence (Art. 222-23)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Dénontiaion ou lutte contre la violence

Message  Cogito ergo sum le Dim 29 Nov - 11:15

Le secret professionnel et la violence

L’article 226-14 du code pénal, impose ou autorise la révélation du secret, dans le cas avéré de sévices, y compris lorsqu’il s’agit d’atteintes ou mutilations sexuelles, dont il a eu connaissance et qui ont été infligées à un mineur ou à une personne qui n’est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son incapacité physique ou psychique.

Il n’y a pas d’atteinte au secret professionnel lorsque le médecin, avec l’accord de la victime, porte à la connaissance du procureur de la République les sévices ou privations qu’il a constatés, sur le plan physique ou psychique, dans l’exercice de sa profession et qui lui permettent de présumer que des violences physiques, sexuelles ou psychiques de toute nature ont été commises. Lorsque la victime est un mineur ou une personne qui n’est pas en mesure de se protéger en raison de son âge ou de son incapacité physique ou psychique, son accord n’est pas nécessaireIl n’y a pas non plus d’atteinte au secret professionnel lorsque les professionnels de la santé ou de l’action sociale, informent le préfet, du caractère dangereux pour elles-mêmes ou pour autrui des personnes qui les consultent et dont ils savent qu’elles détiennent une arme ou qu’elles ont manifesté leur intention d’en acquérir une.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

violences cojugales

Message  Admin le Lun 30 Nov - 15:40

Je viens de visionner une série de vidéos sur la violence

La violence, contre les femmes et le rôle des politiques

Cette violence sorte du cadre théorique du foyer, mais reste une violence infligé aux femmes, a ce titre, me semble important, témoigner pour que ce genre de barbarie, soit mise en évidence, soit connue d'un maximum de public, et ainsi les gouvernements, soins mise face a leur responsabilités.

l'impunité

Nous vivons à coté de faits très graves, du commerce des femmes, traites comme si encore aujourd'hui, l'esclavage été officiel, encore pire, il s'agit de commerce des femmes, qui doivent supporter des humiliations, des sévices sexuelles, et quelque fois la mort, tandis que les autorités, font semblant de ne rien savoir, et quelque fois la corruption faisant, les femmes qu'auraient la chance de s'échapper sont rendus par la police à ses tortionnaires.

Lorsque pour besoins de publicité, la police extrait des femmes (immigrées illégales) des sites ou maisons clauses, ces dernières ne sont même pas traites d'après leurs statu de "vitimes" mais comme simples immigrées clandestines; une sorte de double peine.

avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

commerce illegale du sexe trafic de femmes

Message  Admin le Lun 30 Nov - 15:49



Une fois de plus nous pouvons constater la relation étroite entre la misère et l'absence de justice, absence de démocratie, en fait la corruption prend la place là, ou la démocratie et la république sont faibles.

Ainsi pour une législation mal administré, pour un manque d'éducation et des conditions de vie dignes, certaines femmes tombent face à des véritables, esclavagistes.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

hoy a las 5 am en Migennes

Message  Cogito ergo sum le Ven 3 Déc - 16:52

(in french) à la sortie du travail le matin du 3 décembre 2010 sous une température de moins 4 grades centigrades

(in spanish) a la salida del trabajo esta madrugada del 3 de diciembre del 2010 con temperatura de -4°C menos cuatro grados centigrados



Dernière édition par Admin le Mer 14 Nov - 14:47, édité 3 fois (Raison : Salma Saray, Migennes Francia, Sandra Astrid, nieve)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

mon indignation

Message  Cogito ergo sum le Dim 12 Fév - 19:48

Article 222-33

Le fait de harceler autrui dans le but d'obtenir des faveurs de nature sexuelle est puni d'un an d'emprisonnement et de 15000 euros d'amende.

[img][/img]

Certains commentaires dépassent le niveau d'affligeant, l'angoisse et même l'absurde.

Les personnes sont plus que gênées, embarrassés, lorsque une vie, normale devienne le pire cauchemar

Ce n'est pas exagérer, mais mon indignation dépasse le scandale ; puisqu'un patron malhonnête plus précisément immorale fait souffrir une mère et sont enfant ; et cela dure depuis des longs mois.

Une femme, mère d'un garçon d'une dizaine d'années, se trouve aujourd'hui sans pouvoir travailler parce que l'ancien employeur une fois l'avoir agressée moralement, s'obstine à ne pas rompre sont contrat de travail après plus de dix ans de services, et une plainte au prud’hommes pour harcèlement sexuel,

Sachant qu'une autre femme vienne de réussir son procès vis à vis du même monsieur pour licenciement abusif et harcèlement moral.


La personne que j'évoque ici, se trouve donc, dans un impasse juridique : sans pouvoir obtenir solution pour des raison qu'échappent mon entendement, et un enfant paye avec elle les erreurs d'un patron pour l'occasion vraisemblablement peu digne présumé responsable harcèlement sexuel

Quelques documents due-ment masqués serons donc à disposition des autorités, des politiques, et de toute personne du corps judiciaire pouvant faire évoluer la situai ton d'une courageuse mère qui seule aurait le tort de vouloir faire respecter la dignité humaine
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Constatation de l'infraction

Message  Cogito ergo sum le Dim 12 Fév - 22:07

Constatation de l'infraction (une copie d'une attestation sur une totale de trois attestations) se trouve tout en bas du présente sujet

Lors d'une procédure dans le pénal, il faut des raisons pour qu'un dossier soit valable, donc il est nécessaire de rassembler des preuves concrètes et concordantes du délit au quel nous faisons allusion :

Le Code de procédure pénale dit :


Article 230-6

Créé par LOI n°2011-267 du 14 mars 2011 - art. 11
Afin de faciliter la constatation des infractions à la loi pénale, le rassemblement des preuves de ces infractions et la recherche de leurs auteurs, les services de la police nationale et de la gendarmerie nationale peuvent mettre en œuvre des traitements automatisés de données à caractère personnel recueillies :

1° Au cours des enquêtes préliminaires ou de flagrance ou des investigations exécutées sur commission rogatoire et concernant tout crime ou délit ainsi que les contraventions de la cinquième classe sanctionnant :

a) Un trouble à la sécurité ou à la tranquillité publiques ;

b) Une atteinte aux personnes, aux biens ou à l'autorité de l'Etat ;

2° Au cours des procédures de recherche des causes de la mort mentionnées à l'article 74 ou de recherche des causes d'une disparition mentionnées à l'article 74-1.

Ces traitements ont également pour objet l'exploitation des informations recueillies à des fins de recherches statistiques.



Article 230-7

Créé par LOI n°2011-267 du 14 mars 2011 - art. 11

Les traitements mentionnés à l'article 230-6 peuvent contenir des informations sur les personnes, sans limitation d'âge, à l'encontre desquelles il existe des indices graves ou concordants rendant vraisemblable qu'elles aient pu participer, comme auteurs ou complices, à la commission des infractions mentionnées au 1° du même article 230-6.

Ils peuvent également contenir des informations sur les victimes de ces infractions. Ces dernières peuvent toutefois s'opposer à ce que les données à caractère personnel les concernant soient conservées dans le fichier dès lors que l'auteur des faits a été définitivement condamné.

Ils peuvent en outre contenir des informations sur les personnes faisant l'objet d'une enquête ou d'une instruction pour recherche des causes de la mort mentionnée à l'article 74 ou d'une enquête ou d'une instruction pour recherche des causes d'une disparition mentionnée à l'article 74-1. Les données personnelles concernant ces dernières sont effacées dès lors que l'enquête a permis de retrouver la personne disparue ou d'écarter toute suspicion de crime ou délit.

Article 427

Version en vigueur au 12 février 2012, depuis le 2 septembre 1993Modifié par Loi 93-1013 1993-08-24 art. 28 JORF 25 août 1993 en vigueur le 2 septembre 1993

Hors les cas où la loi en dispose autrement, les infractions peuvent être établies par tout mode de preuve et le juge décide d'après son intime conviction.
Le juge ne peut fonder sa décision que sur des preuves qui lui sont apportées au cours des débats et contradictoirement discutées devant lui.

Trois attestations de personnes ayant eut relation directe avec le même employeur , donc voici une première lettre:


Lettre d'attestation en manuscrit en trois pages

PREMIÈRE PAGE:

[img][/img]

DEUXIÈME PAGE:

[img][/img]

TROISIÈME PAGE:

[img][/img]

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

attestations acablantes suite deux

Message  Cogito ergo sum le Mar 14 Fév - 14:01

Comme souligne Le Code de procédure pénale dans sont Article 230-6

Créé par LOI n°2011-267 du 14 mars 2011 - art. 11
Afin de faciliter la constatation des infractions à la loi pénale, le rassemblement des preuves de ces infractions et la recherche de leurs auteurs, les services de la police nationale et de la gendarmerie nationale peuvent mettre en œuvre des traitements automatisés de données à caractère personnel recueillies :

Voici donc la deuxième lettre sur trois (en trois pages, en manuscrit) certains mots sont volontairement censurés pour ne pas faire obstruction au travail de la justice:

LETTRE 2 PAGE 1


[img][/img][img][/img]

LETTRE 2 PAGE 2

[img][/img]

LETTRE 2 PAGE 3

[img][/img]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La justice

Message  Admin le Mer 14 Nov - 14:34

LA SUITE

Un employeur jugé par le tribunal et trouvé coupable de harcèlement sexuel, mais comment vie la femme ayant porte plainte?


Depuis quelques jours un patron a été jugé et trouve coupable!

Bravo pour la justice

Par contre une mère et sont petit garçon qui entre dans l'adolescence, ne trouvent pas pour autant une sortie honorable!

Pour quoi?

Parce que même si le cas a été jugé, le patron incriminé ne veut pas toujours rompre le contrat de travail, donc la personne ici supportant le préjudice économique est la plaignante:

Des années sans pouvoir s'inscrire comment demandeur d'emploi, sans pouvoir demander des indemnités de chômage, la protection sociale de toute personne humaine, en France,

1° parce que sa situation n'est pas ni au chômage, (sont patrons ne fait pas les démarches administratives, pour haine, vengeance sans doute)

2° Parce que elle n'est pas non plus salariée, donc ne touche pas de revenu ou indemnisations aucune.

Pour une personne avec un enfant scolarisée, qui doit payer un loyer, des charges dans une ville telle que Bois Colombes au nord de Paris, c'est très très grave, tout cela parce qu'un employeur sans scrupules, ne veut pas payer des indemnités de fin de contrat de travail suite au cas, très bien signalé dans cette rubrique un peu plus haut, (un cas de harcèlement sexuel jugé)
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

defensa contra el machismo

Message  Admin le Dim 25 Nov - 19:05

Plaidoyer contre le machisme

IN FRENCH AND THEN IN SPANISH

Différences

Il y a des différences biologiques entre les deux sexes, c'est une chose indéniable, mais au-delà dans la vie de touts les jours ?

L'homme, par vanité, par égoïsme, par puérilité, réussi à procréer indéniablement avec une femme, jusqu'à là tout va bien.

Les enfants ont besoin d'un foyer, de l'image des deux parents, sauf que le progéniteur, dans un nombre des cas anormal, dans une inconscience notoire, une fois ayant pris le plaisir de quelques minutes, trouve vite fait la première excuse pour s’éloigner physiquement, socialement et dans beaucoup des cas économiquement.

Quand c'est la femme qui prend la décision de rompre, bien qu'il y a des raisons diverses, dans beaucoup des cas la raison est soit l’infidélité du conjoint, soit la crainte et le ras-le-bol de la violence, car nombre de femmes, subissent en silence les brimades, la violence, et parfois sacrifient leur vie, car elles sont tués par l'homme qu'est sensé leur apporter la protection et l'aide. En France Une femme meurt chaque jour suite à la violence conjugale, par peur de quitter le père de leurs enfants, par peur d'affronter la critique des proches, par peur de se trouver à la rue avec ses enfants.

Incompréhension et étonnement

Alors que deux personnes arrivaient à construire un foyer, et avoir des enfants, (avec ou sans un papier signé de contrat de mariage) Surtout si la femme déborde de charme et des qualités, il est difficile comprendre qu'un jour la relation puise se détériorer et arriver à des échanges de violence verbale et ou physique. J'appartiens sans doute à un genre de personnes d'une mentalité d'autre planète? La femme ou l'homme parfait n'existent pas, mais celle pléthorique de charme, de beauté, capable de préparer le plat préféré, disposant des mots, des gestes, des regards qui me rendraient l'homme le pus heureux elle ne doit jamais souffrir, lorsqu’elle souffre, je sens une douleur innommable dans ma gorge, dans mon âme.

Les hommes dans cette société ?

Nous observons une société qui s'individualise, où l'indifférence gagne du terrain de manière vertigineuse. Les hommes dans cette société, doivent jouer un rôle au même titre que les femmes, les hommes modernes doivent, avant tout prendre le temps d'analyser les conséquences d'une évolution accéléré des individualismes et des indifférences.

Je ne conçois pas un enfant d'un père violent, un enfant devenu adulte par fois, qui puisse questionner, critiquer sa propre mère alors que le lien du mariage, n'est plus qu'une lointaine illusion.

Le père reste un exemple pour touts les enfants, le père mérite le respect de la part de ses enfants, mais il y a de nous jours besoin, de recadrer le présent, vis à vis de l'historique d'une famille, un enfant dès qu'il a huit ou dix ans, est apte à comprendre beaucoup des faits, des situations dans un noyau familial : La violence éventuelle d'un des deux parents doit être alors constaté, vérifié. Il est primordial, garder un certains niveau d'impartialité, difficile pour un enfant mineur, mais à mesure de sont évolution, l'impartialité doit laisser la place au jugement actif.

Arrive à l'âge de raison, un moment où il faut avoir le courage de sortir de l'impartialité qui protégerait injustement un des deux parents.

Si un des deux parents est trouvé, par un faisceau de circonstances, par l'observation même de sont comportement responsable de violence conjugale.

Si au moins un des enfants arrive à l'âge adulte, au à un niveau dit « âge de raison » et qu'il constate dans les faits et les actes des exactions, de la violence, de l'humiliation de la part d'un des deux parents, il doit alors assumer au-delà de l'impartialité, un comportement impartial, mais surtout juste. Du fait il doit se hisser en défense du parent ; dans la plus part des cas, la mère. Cela dit, une telle position, implique non pas des actions violentes, mais fondamentalement LE DIALOGUE, avec et surtout l'appel à tout institution pouvant agir dans le domaine de la médiation, et s'il n'y a pas de solution possible alors il faut la séparation même si cela passe par le divorce.

Une enfant au sein d'un foyer, est avant tout témoin et avec sa croissance, doit évoluer et témoigner toujours contre la violence faite aux femmes, d'avantage si la femme qui subit la violence conjugale est sa mère.

defensa contra el machismo


Diferencias

Hay diferencias biologicas entre los dos sexos, es una realidad incontestable, pero mas lejos en la vida de cada dia?

El hombre por vanidad, por egoismo, par inmadures, llega a procrear logicamente con ayuda de la mujer, hasta aquí todo esta muy bien.

Una mujer en muchos cosos ocupa un empleo, y en casa asume todas las activades indispensables al funcionamiento de una casa (aseo, cosina, etc) esto significa que la mujer tiene dos empleos en muchos casos mientras el hombre que se auto proclama mas fuerte, solo ocupa un empleo.

Los hijos necesitan un hogar, la imagen de dos parientes, ecepto que los progenitores, en muchos casos anormalmente, en un caso de inconsciencia injusta, con una inconsciencia notable, una vez que ha disfrutado algunos minutos, encuentra rapidamente la primera excusa para alejarse fisicamente, socialemente y sobre todo en muchos casos economicamente.

Cuando es una mujer que decide de partir. Bien que hay razones diversas, en muchos casos la razon es la infidelidad del esposo, sea el temor de soportar demasiada violencia, puesto que numerosas mujeres, soportan en silencio la humillacion, la violencia, hasta sacrificar la vida, puesto que algunas mujeres son acesinadas por el hombre que suponemos debe protegerlas y ayudarlas. En francia una mujer muere cada dia victima de la vilencia conjugal, por temor de abandonar el padre de sus hijos, por temor de afrontar la critica de la familia y amistades y por temor de encontrarse en la calle con los hijos.


Los hombres en la sociedad?


Podemos observar una sociedad se individualiza, en donde la indiferencia gana terreno de manera vertiginosa, Los hombres en esta sociedad, devén jugar un papel al igual que las mujeres, los hombres modernos devén, ante todo tomar el tiempo de analizar las consecuencias de una evolución acelerada del individualismo y la indiferencia.

Es inconcebible el hijo de un padre violento, un hijo de edad adulta en muchos casos, que pueda cuestionar, criticar a su propria madre cuando el simbolo del matrimonio es solo un recuerdo entre sus padres.

El padre sera siempre un exemplo un idolo para todos los hijos, el padre merita el respecto de parte de sus hijos, solo que tenemos hoy en dia necesidad, de observar el presente, en la historia de un hogar, un hijo a partir de ocho o diez año, esta en capacidad de comprender muchas cosas, situaciones en el seno de un hogar: la violencia eventual de uno de los dos progenitores puede entonces no solo observarse, constatarse, verificarse, es primordial guardar a pesar de la imparcialidad indispensable, dificil por un niño menor de edad, pero a medida de su evolucion la imparcialidad debe dejar su lugar a un juicio activo en favor de la justicia, contra la humillacion injusta de la madre.

avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

modèle de plainte

Message  Cogito ergo sum le Lun 30 Mar - 20:42

Comment porter Plainte avec constitution de partie civile

(il faut fournir deux exemplaires)

A Monsieur le Procureur de la République du Tribunal d'Instance de Sens

PLAINTE AVEC CONSTITUTION DE PARTIE CIVILE

Nom, Prénom, date et lieu de naissance

(S'il y a un avocat citer le nom et l'adresse)

A l'honneur de vous exposer ce qui suit :

Lieux des faits (commune et département)
Date des faits (au moins mois et année)
Témoins des faits (s'il y a des personnes donner nom, adresse et téléphone)
Récit des faits

Il s'agit de l'infraction de (agression, coups et blessures, ayant entraîne une ITT de (nombre de jours) prévue par l'article 222-13 du Code Pénal.

Également je suis l'objet réitéré en compagnie de mon fils Antony de menaces de mort prévue par l'article 222-17 du Code Pénal.

C'est pour quoi je dépose plainte contre (nom, prénom, adresse, profession) pour les infraction donc font allusion les deux articles dessus soulignés.

Je me constitue partie civile entre vos mains et offre de consigner la somme qu'il vous semblerait en accords avec ma situation financière actuelle.

(Il faut profiter pour joindre une lettre de demande d'aide juridictionnelle, le cas échéant)

Fait à ………………… le ……………. ;

Signature et date

(si la plainte est diligenté par un avocat, toutes les partis civiles doivent la signer sous peine de nullité)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Violence conjugale & harcèlement

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum