trombinoscope sociale

Atelier littéraire

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Atelier littéraire

Message  Cogito ergo sum le Mer 6 Mai - 19:12

Dans ce coin je vais traiter d'élaborer un roman, j'aime écrire, là cela va être une sorte d'autobiographie:

J'aurais écrit tellement en français, toutefois ce ne pas ma langue maternelle.

Les faits décrits dans ce texte sont factices; toute vraisemblance avec la réalité n'est que le fruit du hasard

Entre Cartago et Paris

Une photo de Cartago


Préface

Cartago est le nom d'une ville de la Colombie, qui comptait 139 553 habitants au recensement de 2005. Nombre de moments de cette histoire tiens lieu pour tant à La Virginia, (1) dans le département du "RISARALDA"

Je vais m'efforcer à transcrire de manière succincte le vécu de quelques mois de la relation entre les représentants de deux cultures, par l'immersion totale d'une personne dans un univers distant de son
quotidien.

Dans ces quelques phrases, vous allez connaître, les dessous d'une société, autre que celle côtoyé dans la vie
courante d'un européen, sans doute ce qui semble courant voir banal pour quelques uns s'avère différent et pour quoi pas choquant pour quelques autres.

Tout commence par un simple contrat, une entreprise de la Colombie, cherche à moderniser ses installations; pour cela un appel d'offre sort avantageux. Le fabricant sort du commun, (l'industrie des Etats-Unis obtienne par tradition le marché) c'est un fabricant français, qui propose non seul la vente, mais la participation active à l'installation et une formation clé en main aux agents de production allant exploiter les machines.

Bien qu'il est simple mesurer, deux univers complètement différents se trouvent ici confrontés: le système ASA
et le système DIN. Bien au-delà des sigles en Amérique les mesures dans l'industrie se font en pouces, tandis qu'un de nos personnages arrivé en Colombie depuis la France, connaissant la théorie, doit se rendre à l'évidence, les outils de mesure sont tous en pouces, les pieds-à-coulisses, les règles et les mètres, sont de marque STANDLEY et non pas FACON.

Les bouteilles en général; le code couleur pour identifier les gazes sont différents; la couleur verte identifie les bouteilles d'oxygène et non pas le bleu.

Cela peut être agaçant au départ, mais très vite nous sommes habitués. Par contre là où les changements
sont remarquables; est dans la gastronomie. En particulier vis-à-vis de la cuisine colombienne. La diversité n'est pas un mot important dans la cuisine colombienne et moins encore dans la cuisine régionale.

Quant aux coutumes des ouvriers, tout juste en apparence semblables, la divergence est notoire. Les habitudes quant à la consommation d'alcool, le lieu, la vie nocturne pour tant dans de tout petits villages de moins de 15 mille habitants.

http://lavirginia-risaralda.gov.co/sitio.shtml


Chapitre I

Dialogue
du travail


Jean : bonjour

Albert: bonjour

Jean : il est difficile pour moi m'exprimer en votre langue

Albert: pourtant je vous comprends très bien

Jean: la chaleur est difficile à supporter, il doit faire au moins 30° degrés

Albert: il fait 33° degrés centigrades à l'ombre en ce moment


Jean : il fait par fois 40° vers Perpignan en été chez nous


Albert: Perpignan c'est quoi?


Jean: c'est une ville du sud de mon pays


Albert: vous voulez dire que c'est près de la méditerranée


Jean: vous connaissez la géographie mieux que beaucoup de gens de chez moi


Albert: depuis que j'ai sus qu'un français venait monter les turbines, j'ai beaucoup regardais la géographie de la France.

Jean: Je vais avoir besoins d'un poste oxiacetilène et d'un chalumeau à découpe

Albert: je vous prêterais le miens

Jean: mais vous aurait besoin

Albert: combien de temps vous le voulez?

Jean au moins une bonne semaine

Albert: j'ai vraiment besoin que lundi

Jean: merci alors

Albert: si jamais vous voulez changer de buses, vous me
demandé!

Jean: c'est très bien ainsi

Sous le soleil de quatorze heures, au milieu du bruit de deux grosses machines à vapeur Corliss de 750 chevaux chacune, il fallait plutôt crier pour s'entendre parler. Plus de 180 tonnes de matière première passent par heure dans des machines.

Un axe en photo pour donner une idée de la magnitude des forces, et la puissance nécessaire pour le fonctionnement, sachant qu'en fin de transmission la vitesse et de l'ordre de 5 a 6 tours par minute.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Manipulation médiatique

Message  Admin le Lun 25 Jan - 15:57

Alors que
les médias poussent à l'ingurgitation


Du
mensonge de taille incommensurable


Avec une
gouvernance qu'incite à l'injonction


L'information
plus qu'incontrôlable


Devienne
du coup le fruit d'inhibition


Ou la
vérité devienne introuvable


Cela
opère dans la société une aliénation


Ou la
disparition de la démocratie véritable.


 


Je
demande aux intellectuels de la rétrospection


Sur cette
image mondialement vénérable


Enclin
par cette faute à la stagnation


D'une
culture jusqu'alors plus que viable


Fruit de
sacrifices, sur l'hôtel de l'abnégation


Qui donne
à la pensée sa valeur perdurable


Que je
regarde avec ma plus grande affliction


Se ternir
en si peu de temps en image pitoyable.


Par cette
sorte de volonté d'harmonisation


Qui rends
les petits pauvres plus vulnérables


Par
l'action des nantis, ou simple spoliation.


 


Car je
considère plus que répréhensible


Le
traitement  sans la moindre
sophistication


Des
sujets imposés, chose regrettable


Quoi de
plus absurde tendance de prolifération


Burqa,
immigration, territoire, invraisemblable


Avec tant
de sans emploi, sans présomption.


 


Je n'écrire
jamais autant que Baudelaire


Inique d'atteindre
le niveau de Victor Hugo


Je ne me considère
pour autant abdicataire


Me sachant
pour la littérature un albugo


 


Sachant
que l'être humain est par nature grégaire


Et que
les simples d'esprit préfèrent le fandango


Je trouve
par conviction que l'Etat est actionnaire

D'une manipulation via les médias devenu un embargo
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Atelier littéraire

Message  Cogito ergo sum le Lun 29 Mar - 2:03

Il y a un excellent travail sur la langue
un extraordinaire travail qui demande
a tous d'être plus que solideres
je vous parle de "gros corps malade"

je crois qu'a travers la langue
de proie la misère change
je ne crois pas que Jacques Langue
pour un poste son ideologie change

Le français sans être ma langue, très loin d'être une charge; est aujourd'hui pour moi bien que difficile a orthographier est une de mes langues
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

INTERNAT D'EXELLENCE

Message  Cogito ergo sum le Jeu 9 Sep - 12:52

internat d'excellence

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez

jeudi 9 septembre 2010

Il y a dans ce projet une volonté sans doute noble, digne à l'origine, une volonté ou intention louable,de la part du gouvernement; volonté de travailler au service du peuple, des familles mono-parentales.

Le discours de ce jour à Marli le Roi(Yvelines) du président de la République, Nicolas Sarkozy, cherche à isoler d'une certaine manière les élèves à problèmes
Les effets de l'isolation
1° Il y a indéniablement un effet positif vis à vis de la société, vu de manière superficiel, il est positif pour le commun des citoyens, le fait de savoir que les élèves à problème, donc ceux qui difficulté le normal déroulement des cours, vont être isolés.
2° Un effet positif, sur la responsabilité des parents pour lesquels, il est difficile pour diverses raisons imposer l'autorité.


3° Un effet positif, saura la suppression des zones publiques de l'habitat à Loyer Modéré (cages d'escaliers, halls, zones vertes, etc.) et de la rue, de la présence des mineurs turbulents et enclin à devenir des primo délinquants et consommateurs de tabac, alcool, et au but avec le gros risque de devenir accro par la suite à la consommation des produits licites élites cites.

4° Un effet encore positif, la récupération des bâtiments laisses à présent par des garnisons militaires, dans le projet de redéploiement des forces armées.

5° Un effet aussi positif, qu'en découle de l'effet 4° dans le domaine de l'emploi, est le nombre d'emplois hypothétiques qui pourrait compenser en partie peut-être le vide laissé par les employés des casernes fermés.

Les effets de l'isolation sont diverses et varient en fonction des moyens, et de la durée, le projet reste expérimental, sans aucun cadre législatif ou administratif vis à vis des emplois d'encadrement.

Un effet particulier reste celui de la qualité de l'enseignement, ou l'encadrement, si la formation adapté n'est pas en accord avec ces postes. Difficile dans la situation financière actuelle, de trouver un budget qui saura à l'auteur des réels besoins, même s'il semble que le nombre de ce type d'établissements semble arriver à un soixantaine, avec une capacité qui frôlerait les 7000 élèves, avec le but d'arriver à 20 000 dans un temps très proche.

Il faut demander aux enseignants, leur avis, et leur besoins, vous l'avait souligné, cela reste une expérience, qui demande beaucoup de travail d'analyse dans le but d'une mise au point des conditions de travail et de milieu de vie dignes, même si c'est pour des enfants de classes populaires.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

des exercices sots, le vers d'un quidam

Message  Cogito ergo sum le Mer 15 Sep - 14:45

Des vers de la dernière semaine publiés dans un forum dit CULTURE du journal LE FIGARO

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit GRAMOPHONE

recueille du mercredi 15 septembre 2010

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=13&messageid=1966644&threadid=1966644&parentid=3

Je n''écris pas en prose
parce que la césure guette
parce que j''écris pas à la rose
je ne suis pas David Guetta

Ce n''est plus de la démocratie
là où circule le président
qui prend pour escorte
carrément un bataillon

Si j''écris en vers
c''est pas parce que j''ai du talent
c''est juste pour passer
dessolé pour l''aboiement

Lorsqu''il y a de l''injustice
grandi ici et là l''insatisfaction
cela arrive à des milices
et fini en révolution

Pourtant je ne saurais jamais
illustre pour mes textes
depuis les temps de Yahvé
les nantis, cela détestent

Je suis pourtant fidèle partisan
et je le resterais jusqu'à''à la tombe
pour la démocratie un artisan
comme le grand Patrick Lumunba

n''étant pas noble dès le berceau
mon écris restera barbare
j''envoie des insultes à seaux
à des inconscients et sans tare
qui considèrent des sots
toute la classe ouvrière
alors que ce sont des signaux
une sorte de lumière

Oui je trouve cela très beau
le travail de Verlaine
et d''autres qui sont nombreux
dans l''espèce humaine
dans l''écrit et les pinceaux
et c''est pas fredaine
ni caprice dans mes posts
une chose vilaine
copier des autres leurs propos


http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=13&messageid=1966285&threadid=1966285&parentid=3

Cela reste un exercice étrange d''écrire en français
à l''encontre des idées de mes sources d''inspiration
il ne me viens à l''esprit en aucun cas vous froisser
non pas que je trouve nullement cela marron

C''est la langue du sol où désormais j''habite
même si tas de fois l''on m''a demandé de plier bagages
le moine n''étant pas fait par ses habilles
même si je vais commettre des horreurs de langage
au risque de me faire sortir en guenille

Je ne sais pas si c''est commun un préface
ou les mots sortiraient comme en chenille
où de ma tête sortirait chaque phrase
relié l''une à l''autre, par une sorte de manille

Le fait est que certains censeurs et censures
mon forcé à déguiser le venin de mon discours
c''est ainsi que je réussi à sauter des murs
avec des modérateurs en vers moi très durs

D''autant plus qu'en vers il m''est plus facile
de traitres mes contraires même de sots
sans que mon discours soit comme l''argile
pouvant recevoir bannissement à seaux

C''est la beauté de la langue des hommes comment Molière
qui me motive d''autant plus qu'ils étaient des grands
ces grands que sans doute depuis leurs belvédère
doivent sans aucune doute mâcher leur honte en pleurant

Que sont devenu de nous jours ces nobles idéaux
Que sont devenu aujourd'hui''hui ces critères généraux
que des textes entachés de sentiments affreux
sous des gars dits nobles comme l''hortefeux
que des inconnus au pseudonyme Lebouseux
s''s'escriment dans un discours hideux

made by "gramophone"


http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=13&messageid=1965726&threadid=1965726&parentid=3

De la xénophobe et le discours au pouvoir

de nos temps où l''on s''attaque à la libido
il y a sans doute le pouvoir qu'abusa
il y a de tas de phrases en commando
pour les quelles pas mal de monde cotisa

Il y a qu'allumer son magnéto
pour trouver sans la moindre controversa
sans la moindre illusion de veto
un discours que sans doute crétinisa

Oui parce que le sens naturelle du cogito
de la raison, l'information expulse
lorsque l'éducation abandonne le ghetto
et l'ignorance a son tour s''embourgeoise.

made by "gramophone"


http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=13&messageid=1965760&threadid=1965760&parentid=3


il me semble qu''il doit y avoir dans la société
à manière des garde fou, l''opinion des intellectuels
mais lorsque leur position est absente
quelles sont les vérités dites formelles
n''importe quelle opinion même affligeante
remplace la vérité de manière graduelle


Si personne la raison abrite
le quidam de base reste irrationnel
l''intelligence devienne complice
par son comportement inertiel
des pires délits, les pires sévices
ainsi sur le plan international
soit nous prêtons fidèle allégeance
a touts ceux, dits professionnels
dans le domaine de la finance
au quel cas il y des criminels
cupidité que l''harmonie abolissent
soit nous cogitons en carrousel
pour trouver une réalité admise
qui soit sans doute plus rationnelle
en tout cas vraie fruit de l''analyse
et sans plus de ritournelles
évitant de se rendre complices

by "gramophone"
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte à ERIC WOERTH Ministre du Travail

Message  Cogito ergo sum le Jeu 16 Sep - 13:20

à Eric Woerth Ministre du Travail

Copie à :
Bernard Accoyer Président du Sénat
Gérard Larcher Président de l'Assemblée National
Le Groupe socialiste au Sénat
Marilise Lebranchu Sénatrice
Nicole Borvo Cohen-Seat Sénatrice
Jean Pierre soisson Sénateur du 89
François Chérèc Secrétaire général CFDT
Jean-Claude Mailly Secrétaire général FO-CGT
Bernard Thibault Secrétaire général CGT



entre autres

par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)
Joigny jeudi 16 septembre 2010

La pénibilité

Sincères félicitations pour l'idée de créer une commission scientifique pour travailler sur la pénibilité.

Par contre il existe un excellent travail qui vient des USA, je fais référence  à l'équation NIOSH qui reste un formule scientifique pour sortir de toute discours ambigu sur la pénibilité, cette formule n'est pas appliquée et moins encore connue par nombre de patrons et des comités paritaires? Pour quoi? Cela reste à mon sens une preuve du manque de volonté des différents agents ou partenaires, dits au service des travailleurs, de la santé au travail, et cela contribue à alourdir les coûts de la protection sociale

Pour avoir été membre pendant deux années dans un CHSCT, je peux affirmer qu'il y a conflit entre la volonté affichée et la réalité du quotidien qui est supporté par des coûts.

La notion financière prends le pas sur la notion des conditions de travail, dans tout projet; et je remarque cela depuis 30 ans d'expérience dans l'industrie de la métallurgie et l'agroalimentaire.

Nous avons le droit d'appeler un ergonome sans frais (médecine du travail), mais son intervention reçois nombre d'obstacles, qui restent pour le « coup » la résultante d'une confluence de facteurs donc entre autres l'allergie fort dissimulé du patronat.

Il faut souligner que dans les derniers 20 ans le nombre de TMS validés par les CRAM passe de 12 000 à près de 45 000; c'est un fait qui doit alerter le pouvoir publique sur l'efficience de la protection sociale, qui doit s'ajouter à la modification de la législation sur les retraites.

P.S. : Le document NIOSH est à votre disposition sur demande par courriel a nestor.ramirez@wanadoo.fr


Dernière édition par Nestor Ramirez le Jeu 16 Sep - 16:25, édité 1 fois (Raison : pénibilité, retraite et justice sociale)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Résiliation massive de forfait

Message  Cogito ergo sum le Lun 10 Jan - 17:24

Orange
service clients Mobile
33732 BORDEAUX CEDEX 9

lettre de résiliation




numéro de client : 2 xxx xxx xxx

numéro de téléphone Orange : 06 xx xx xx xx



motif de la résiliation : vu la hausse de la TVA la période d’engagement de 4 mois, n'est plus tenue en compte par cause de modification substantielle des conditions de vente du service, à la date du 1 février 2011, notre contrat est résilié.







Mxxxx Exxxx Dxxx épouse Rxxxx Jxxxxx
xx rue des Sxxx lxxxx
89300 Joigny
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Émouvoir

Message  Cogito ergo sum le Mer 12 Jan - 13:45

Vantardise

L'indigence s'accroit, les faits divers, ici et là, une concupiscence s'intalle, avec elle nous mussons une réalité, réalité qui s'éloigne laissant des lors notre conscience à l'abrit du moindre ébranlement

Société

Toute une foule, des émeutes, passent, comme des films de Jonathan Mostov ou Jan De Bont, sans même pas laisser le moindre petit trait, dans nos consciences sur la gravité du trépassé!

Éditorial

En première page des journaux trône la cupidité, dans une boule, décalée, où l'on nous assène de frivolité découpée à la bonne taille.

..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Ideas y circunstancias

Message  Cogito ergo sum le Lun 31 Jan - 1:21

El silencio

El silencio es una huella, una herida, el silencio es dolor es llanto, el silencio es distancia y ignorancia.

Este silencio es verdugo, enemigo salvaje del corazón; grave ataque, feroz y mortífero para el corazón

He pasado días de consumo de droga para mi lumbalgia, mi espalda me duele y me obliga a Permanecer acostado, hoy puedo encender con cierta libertad, pero sin duda si anoche vino Daniel y Audray de visita hoy esta en casa el cuñado que llega de Limoges a tres horas de ruta.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mer 8 Juin - 14:23, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sensualité et séduction

Message  Cogito ergo sum le Mer 8 Juin - 1:27

Au milieu d'après midi (IN FRENCH)

Dans sa minijupe orange, et ses chaussures basses, une fois de plus Elsa est venu chez ma mère pour demander que je puise venir chez elle lui aider.

Le même mensonge, des seaux trop lourds a porter entre le lavabo de la cours et la maison

1973 mois d'octobre, mon journal intime, garde les traces, "aujourd'hui j'ai encore passé une après midi délicieuse; un saut de cinq litres, que je dois porter environs 30 mètres puis elle me demande de m'asseoir alors cela commence pareil que les autres fois, je ne sais pas de quel coté elle est plus belle, de dos, où j'admire la beauté de ces fesses, la beauté de ses cuises d'une peau cannelle, puis au rythme qu'elle imprime à la serpillière sa chaire vibrée dans un synchronisme avec ses fesses qui me fais mouiller à gouttes, elle savait que je ne regardais pas la TV...

Mais quand elle changée et que prenez dans l'autre sens alors j'avais la béate de ses sains, mon Dieu qu'il été difficile de supporter cette situation

Al medio de la tarde (IN SPANISH)

En su minifalda naranja , en zapatillas blancas de tela, una vez mas Elsa ha venido a ver mi madre para pedirle autorización de llevarme con ella para ayudarle

La misma mentira, los galones muy pesados para llevar entre el lavadero y la casa

1973 mes de octubre, mi diario intimo, guarda las huellas, “hoy he pasado una vez más una tarde deliciosa, un balde de cinco litros, que debo llevar unos 30 metros, y ella me pide que me siente, y comienza como las otras veces, yo no se si ella es más bonita, por la espalda, donde donde admiro la belleza de sus nalgas, la belleza de sus piernas, de esa piel canela, ademas al ritmo que ella le da al trapiador, su carne vibra en un sincronismo con sus nalgas que me hace mojar a gotas, ella sabe que no miraba la TV...

Pero cuando ella cambia y que trapea en el otro sentido, entonces admiraba la belleza de sus senos, Dios mio que es difícil soportar esta situación.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Atelier littéraire

Message  Cogito ergo sum le Mer 8 Juin - 17:27

Wilson

Que tremenda diferencia, en un día, de haber llegado, y ya estavamos hablando

Sucedio algo que me cambio, Wilson el primo de Elsa llego de Cali, desde luego que el asento es ese que se parese al que conoci, al lado es decir en mi ciudad natal, Palmira, y que deje a mis siete años, cuando deje mi barrio.

Hoy cinco años han pasado, y alguien viene causando en mi reminisencias, y que efecto, Wilson tiene mi edad y a pesar de mi amistad con Alfonso, pues nos encontramos sentados en el Anden de mi casa, al lado esta Roberto, Kiko como lo llamamos cariñosamente, solo mi madre nos saca del encanto de las historias de Wilson, no nos habiamos dado cuenta a que horas el sol se había acostado, ni cuando la luz del bombillo del alombrado publico se prendió, Wilson con sus historias de Cali, nos a mantenido completamente astraidos. Bueno nos hemos dado cita al dia siguiente, es tarde mas de las nueve de la noche, y mañana hay que levantarse para ir al Colegio

Como de costumbre nos dimos cita, para primero que todo hacer las tareas en el cuarto de reblujo, Alfonso y yo muy rapido despues de almorzar, mi madre como siempre me da un delicioso plato de sancocho de cola de res, me encanta el “caldo” y el gusto de la yuca, los cocidos de platano y las papas, ese gusto es exquisito, incomparable, siempre mi madre sabe que me tomo a cucharadas primero el caldo, que condimento con un aji rojo que yo mismo tomo en el patio, y ella pues me deja una mitad de limon que completan mi pasion por el caldo

No se porque una vez que el caldo tiene aji y limon solo me limita el hecho que no hay más, pues mi madre siempre deja por Fernando y yo, una parte y el resto para la comida.

Me dice “empalagoso, garazo y tragón que no engordas, hijo de tu taita tenías que ser”

Bueno, Alfonso llego y tenemos que ponernos pilas con eso de la tabla de Pitagoras, a mi me agrada la trigonométria, y jugar con los ángulos, el seno y el coseno, o la tangente, Alfonso me dice que no comprende que interes le saco a eso, yo no sabría explicar, es algo absurdo, mientras tanto pues los veinte problemas que nos han dejado se hacen. Pitágoras de Samos, uno de los más importantes matemáticos y filósofos de la Grecia Antigua, un genio para mi ese señor:

Función seno: sin(θ) = Opuesto / Hipotenusa
Función coseno: cos(θ) = Adyacente / Hipotenusa
Función tangente: tan(θ) = Opuesto / Adyacente

Algo sencillamente fenomenal, este es el tipo de hombres que toman el pedestal de dioses para mi

Bueno pero sin acabar aún y llega Wilson, y una vez más Liliana que quiere que le dibuje en una hoja el sistema digestivo, y que le señale los órganos, Alfonso trata de jalar a Wilson:

“camine hermano vamos para el anden” le dice; Wilson se queda mirando las piernas de capilaridad notoria de Liliana, que esta vestida de un pantalón Bermuda en Jean, y con una blusa azul claro corta que deja ver perfectamente su ombligo igual de capilaridad abundante
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Wilson el caleño

Message  Cogito ergo sum le Mer 8 Juin - 17:53

Wilson trata de impresionarnos, con cada una de sus historias, depronto saca una frase que me descompuso, que me causo, realmente un como un mareo, me senti subitamente inmaterial como si perdiera mi cuerpo en un estado segundo, lejos del suelo, en las nuves, y mis orejas paresia que se fueran a quemar, mis labios pesados, y como calambres particulares en las extremidades:

“ Huy hermano, si supiera lo que me dijo la prima de usted que esta tan bueno que se come solo, que fué lo que usted le hizo, que la tiene tan tragada”

Y Alfonso agregó:

“Como, es eso, huy que pato, esta sacando las uñas, y no que es Liliana que lo mata, pues, tiene que explicar, hermano”

Las risas burlonas de mis dos amigos, y una ausencia, total de mi parte, imposible para mi de pronunciar una sola frase.

La llegada de Kiko, y Mincho (el hermano de Kiko) que venia detrás dieron el cambio necesario a la conversación, Kiko quiere que caminemos el sábado durante dos horas para ir a un lugar donde podríamos bañarnos, y nos pinta maravillas de ese lugar, con guayabas, mangos.

No se cuanto tiempo paso pues yo durante esos momentos, recordaba aquel día en que Elsa quizo que la llevara a ver en la quebrado los pecesitos de colores... Sus manos sobre mis hombros, su respiración en mi nuca, su vientre caliente sobre mis lumbares, y sus piernas, lentamente baje la voz, y me fuí volteando, para encontrar en frente, por mi estatura inferior, sus senos, que dejaban traspasar de su blusa, los pezones contra mi mejilla, los besos, las caricias..... la hierva, y de pronto el tiempo que se detuvo, entre nuestros besos y abrazos. Las sombras vinieron para darle intimidad a esta primera ocasión de amor entre dos seres.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

l'amour le silence et la raison

Message  Cogito ergo sum le Ven 10 Juin - 15:31

C'est dans le silence que je dois vivre
C'est dans le silence que je doit t'aimer
soyons censés tu n'est pas libre
tu penses, je ne peu pas te détester

Je pense à ton sourire
je te pense sans ton vouloir
tu penses, que je t'oublie
une rose, je vais effacer

c'est immense le souvenir
très dense en photographie
ça coince je dois souffrir
sur FACE tu est ma vie




avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

De que manera

Message  Cogito ergo sum le Sam 11 Juin - 1:55

La noche con su manto de color silencio, progresa igual de indiferente, mientras escribo en prosa, oh cuanto deseo verte, no me arrojes al precipicio del fondo de la indiferencia, simplemente por un capricho o un verso mal traducido, pues solo tu sonrisa a mi vida le da sentido
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Atelier littéraire

Message  Cogito ergo sum le Sam 11 Juin - 11:59

Dans le silence de la nuit, pendant les jours de la semaine, et même le week-end je vie en atteinte de te voir, chaque heure, chaque minute, tu est dans ma mémoire, et je ne fait que penser à toi.

Est-ce quoi un tel sentiment?

Pour quoi une personne vie, habite, la plus part du temps dans tes pensées, son image, les pieds dans l'eau, reste comment tant d'autres images restent à jamais avec moi. Sans le dire, je le pense, sans le droit, je t'aime, sans t'aimer je t'aime.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Terrible secret

Message  Cogito ergo sum le Mar 28 Juin - 0:30

Sans que j'ais le droit tu le sais, sans que le monde puis le savoir je te pense et tu vie au quotidien dans mes pensées

Par des moyens détournées je cherche a te faire savoir que je suis fou de toi
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Amour passion et sentiments

Message  Cogito ergo sum le Mar 28 Juin - 0:56

Amour passion et sentiments 

Voilà que nous avons la fâcheuse tendance à confondre ses termes là

La passion reste avant tout une force qui dépasse les barrières, la logique, la raison et toute idée de loi des hommes

Est-ce un sentiment?  Sans doute ça a l'air

Je crois par contre que dans la pyramide de Maslov, plus nous allons vers le bas plus nous sommes proches de l'animal et vice-versa

De cette hypothèse je crois pouvoir dégager la notion d'amour, l'amour vraie, celui là est très loin des étages inférieurs de la dite pyramide

En fait; plus nous allons gravir les niveaux de la pyramide plus il est noble l'amour et donc moins il est animal 

Sur ces préceptes nous pouvons démarrer le sujet de l'amour, celui que nous développons pour une personne, que tout en étant porteuse de défauts reste à nos yeux un être merveilleux 

Mais encore ce être merveilleux autant que nous mêmes, porte dans son ADN, une partie non négligeable de l'animal, car c'est l'instinct qui nous pousse dans des moments ou une alchimie, purement biologique, mantes fois détournée, arrive à prendre le pas sur toute logique et toute raison.

Oui nous sommes des êtres dotes de l'instinct de pérennisation de l'espèce, mais tout ça pour dire que je pense beaucoup à un être merveilleux, et quand même, je sais que je ne fait que rêver pour le moment; peut-être, pour toujours?
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Elle a tout de la femme idéal

Message  Cogito ergo sum le Mar 28 Juin - 1:13

Lorsque tout est là


Lorsque nous sommes face à une ensemble de facteurs, conditions, contraintes, etc.

Nous sommes dans l'obligation de composer, de faire usage du maximum de diplomatie, de mensonge par omission, pour vu, que la raison, la logique, l'éthique puisse guider notre discernement 

Pouvons nous prendre des risques

Cela est connu, dans l'histoire, sans prendre des risques, la vie, n'a pas vraiment de sens!

Non pas que nous soyons fous, pour vouloir tenter l'impossible, les actes suicidaires, non mais, par contre, le cœur nous jeux des tours, devant la beauté d'un regard, les sensation en touchant même en rêve, la peau de ses mains, même en photo, il y a plus que l'énigme, plus que la tentation, plus qu'un simple désir...!!! 


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 28 Juin - 22:43, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Edouard Debat-Ponsan

Message  Cogito ergo sum le Mar 28 Juin - 22:40

Avec sa peinture"massage en el Haman" expose la figure de la femme naturelle, un corps sculpté par mère nature, très loin de ces figures impossees par le consommerisme

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Misterios y secretos

Message  Cogito ergo sum le Sam 2 Juil - 15:34

Situaciones

Sin duda la evolución de la sociedad y de su cultura tiene en gran parte causa sobre las relaciones entre los seres que la constituyen

Sans doute l'évolution de la société et de sa culture; en grande partie est causée par les relations des êtres que la composent

Si pensamos en alguien, de manera recurrente, oscecionalmente; por consiguiente esta persona ocupa en nuestra vida un lugar único, exclusivo, el hecho por conocido que sea, debe aportar resultados

Si nous pensons à quelcun, de maniere récurrente, obscetionnellement; alors cette personne occupe dans notre vie, une place de choix, exclusive, le fait pour connu qu'il soit, doit apporter des fruits

Que es ese misterio o secreto, que une por la vía de los sentimientos dos seres?

Quel est ce mistaire ou secret, qui rassemble par cause de "sentiments" deux êtres?

Est importante recordar que cada persona esta computas de manera diferente, que es por eso que se nos da
la apelación de individuos

Il est fondamental de rappeller que chaque personne est constituée de maniere différente, c'est d'ailleurs pour
cela que nous avons l'appellation d'individus

El misterio aquí tratado, al mismo tiempo que puede ser fuerte en verdad es frágil

Le mistaire ou secret qui rassemble donc reste fort mais paradoxalement fragile

El ser que significa tanto para nosotros, por quien podríamos sacrificar todo en su filosofía de "individuo" est
toda una entidad, con sus defectos y calidades, y en toda relación solo vemos "calidades" al comienzo

L'être qui compte tant pour nous, pour qui nous pouvons tout sacrifier; juste dans cette philosophie
"d'individu" est toute une entité, avec son lot de défauts et qualités, mais dans toute relation nous ne voyons que les qualités au début

Esta persona tiene sin duda defectos, la realidad es que tiene presuntamente a su favor rasgos físicos que la
asimilan a un modelo, al tipo de modelo de una pintura de mujer del XIV siglo

Cette personne présente sans doute des défauts, la réalité est que dispose présuntement à sa faveur des ressemblances que l'assimilent à un modèle, au type de modèle, d'un tableau de femme du XIV siècle

Esto no seria una ventaja significativa, sin agregar la sonrisa, la mirada, y la calidad del alma expresada en su
discurso, un alma visible por la ternura que hay en ese conjunto maravilloso de su individualidad, un ser que
nos seduce a cada instante; (fr) être qui produit en nous tant d'envie, tant de désir, tant de passion

L'apparence physique est loin d'être une avantage significative, sans ajouter le sourire, le regard et la qualité
de son âme, qui transpire à travers de son discours, cette âme visible à travers de cette tendresse presente
dans cette ensemble merveilleuse de son individualité d'un etre qui nous séduit à chaque instant, (Spain) un se que produce en nosotros tanta gana, tanto deseo, tanta pasión.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

influencia de las tecnologías en el comportamiento

Message  Cogito ergo sum le Lun 4 Juil - 2:53

Las tecnologías y los sentimientos

Inútil tratar de justficar la influencia del progreso sobre el comportamiento

La cultura en tanto que conjunto de adquisiciones del individuo durante toda su vida, en materia de artes y demás conocimientos es como un basto almacén donde podemos tomar un sinnúmero de costumbres, idiomas, gastronomía, etc.

Con el tiempo la cultura cambia, las lenguas, la música, los artes gráficos, la manera de actuar de las personas, los medios de expresión, de comunicación desde los mensajes de humo o tambor hasta el e-Mail, pasando por los manuscritos, geroglificos, pergaminos, la litografía hasta llegar al blog y las redes sociales

Todos esos cambios afectan de diversas maneras al ser humano; inútil de demostrar que un mensaje multimedia dejo atrás una carta postal en cartón que se debe comprar y enviar vía la oficina de Correos

Los cumpleaños se pueden programar y así una cantidad de amigos y familiares recibirán una maravillosa tarjeta multimedia personalizada que hemos guardado en un sitio web meses antes

Algunas amistades y otras relaciones mas intimas comienzan vía el web

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Contra vientos y matras

Message  Cogito ergo sum le Mer 6 Juil - 18:53

Dans le secret

Lorsque l'on est un citoyen, au sein de la société, en fonction de sont état de modernisme, ou évolution nous serions assujettis à des contrantes, astreintes qui son des règles

Le cœur ne connait pas des règles, des barrières, il passe toutes les barrières.

Mais l'amour est un sentiment qui demande au moins la présence de deus êtres, mais avec les nouvelles technologies même a distance les gens peuvent d'aimer
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Publications

Message  Cogito ergo sum le Mer 6 Juil - 19:32

Mais même si je veux publier une photo je ne le fairais que si tu est d'acoord!

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Te pinso je pense à toi

Message  Cogito ergo sum le Mer 6 Juil - 22:59

Sie wollen ein rosenblatt?
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Atelier littéraire

Message  Cordoba le Jeu 7 Juil - 20:25

mmmmmmm


Dernière édition par Cordoba le Mar 24 Jan - 17:48, édité 1 fois
avatar
Cordoba
modérateur
modérateur

Nombre de messages : 104
Age : 45
Localisation : Monteria
Date d'inscription : 11/11/2010

https://www.facebook.com/Astrid317

Revenir en haut Aller en bas

Re: Atelier littéraire

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum