trombinoscope sociale

Évolution démocratique et civique

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Évolution démocratique et civique

Message  Admin le Ven 20 Mar - 14:09

Évolution démocratique et civique

Introduction

D'abord nous devons avoir une idée claire de la définition des mots.

La loi de la facilité aurait tendance à nous éloigner de la signification pure et simple des mots.

Détails de l'histoire

Je crois fondamental que de s'intéresser déjà à l'histoire des mots, qui mène pour tant à des racines du grec et du latin.

Je crois que dans l'actualité nous faisons l'utilisation des mots par sa signification à présent.

C'est quoi la démocratie ?

Le mot "démocratie" nous mène encore en Grèce quatre siècles avant J.C., (il est important connaître l'histoire, pour éviter de devoir la réécrire bien sur). En ce temps là, chaque citoyen avait le droit de voter dans une sorte d'assemblée, mais aussi et surtout de prendre la parole et une large partie voté les lois.

Bien entendu qu'il y avait des classes sociales, des esclaves même ! Bien entendu que les femmes ne peuvent pas prendre part directe; de forme que 8,4% des citoyens participaient finalement à la démocratie. C'est énorme si l'on sait que la France disposé d'un Sénat qui fait 0.0007% des citoyens.

Voilà pour la démocratie, qui doit être en "théorie différent des monarchies et oligarchies, mais que vu en détail, permets de comprendre que nous sommes très loin.

Pour quoi ?

Quand un seul homme administre une nation, quand seules les idées d'une personne sont prises en compte, nous parlons de "monarchie".

Puis OLIGOS en grec "peu nombreux" et ARKHE égale "commandement", c'est le gouvernement d'une classe dominante.

Cherche alors l'erreur! Si j'ai le malheur de parler d'Oligarchie, je risque d'être traite de "sale bolchevique?

Connaître la signification étymologique des mots est fondamentale ?

Quelques chiffres en réponse à l'intervention de monsieur FILLON premier ministre de France, dans une chaine privée au soir du 19 mars 2009 suite à une manifestation dans des nombreuses villes de France


L'Assemblée Nationale est composé de 577 députés, où 316 représentent l'UMP

Le Sénat français est composé de 343 sénateurs, où 151 représentent l'UMP.


En total 468 personnes (en comptant le président des français qui crée les lois en ce moment) cela représente 0.00072% sur 64 millions d'habitants de France.

Combien de citoyens ont manifesté le 19 mars 2009 ?

Message solennel à monsieur François Fillon

À l'adresse du premier ministre des français, monsieur François Fillon.

Je cite ses propos :

"Les gens qu'ont manifesté ne sont pas majoritaires"

Monsieur le premier ministre :

Vu les chiffres que je viens de citer.

Vu la signification étymologique de démocratie


Selons la police 300 mille manifestants le 29 janvier, et 1.2 millions le 19 mars (chiffres officiels) par rapport à 0.0007% des représentants du MEDEF et de la droite dans l'oligarchie française.

Monsieur Fillon 1.8% des français en termes mathématiques sont majoritaires contre le gouvernement vis-à-vis de 0.0007%, c'est un chiffre en progression puisque le 29 janvier nous étions que 0.46% dans la rue.

Combien serons-nous pour la prochaine manifestation? Votre vision autiste et sectaire de la politique vous rend aveugle au point d'attendre les débordements où mai 68 restera très en dessous d'ici peu de temps
.



[img][/img]
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

le 19 mars 2009 à Auxerre

Message  Admin le Ven 20 Mar - 16:48

quelques moments en image de la manifestation du jeudi 19 mars à Auxerre

[img][/img]
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

la manifestation en image

Message  Admin le Ven 20 Mar - 16:52

[img][/img]
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évolution démocratique et civique

Message  Cogito ergo sum le Ven 20 Mar - 17:27

[img][/img]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évolution démocratique et civique

Message  Cogito ergo sum le Ven 20 Mar - 17:39

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évolution démocratique et civique

Message  Cogito ergo sum le Ven 20 Mar - 17:44

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

CONTRE LE CAPITALISME VOYOU

Message  Admin le Jeu 26 Mar - 19:34

L'autisme
par Nestor Elias Ramirez Jimenez ou gramophone
Joigny jeudi 26 mars 2009

Sans doute une des particularités des événements populaires est justement la spontanéité. Les organisations syndicales, le gouvernement ainsi que une partie de la population; minimisent l'évolution de la contestation.

D'après la police 300 000 manifestants le 29 janvier et 1 million 200 mille le 19 mars. Signe inaliénable de l'évolution. Parmi les prochaines manifestations, un moment donné les centrales syndicales seront hors de pouvoir contrôler la volonté des manifestants.

Pour quoi cela saurait pire qu'en 68 ?

Parce que en 1968, bien que partant des changements accélères: dans l'éducation, dans la culture, les médias, (curiosité ou mimétisme? fidele copie aujourd'hui avec modification de la carte judiciaire, modification territoriale, etc.,) du point de vue de l'économie était une époque de prospérité ou d'au moins proche des "trente glorieuses"

De la haine contre les voyous

Il y avait malgré cela de la colère, de la révolte en mai 68, la colère et la révolte de ces jours ci, sont découples voir motivés par une économie mondiale déficitaire sur le plan sociale.

Les leaders syndicaux, tentent comme ils peuvent de canaliser l'effervescence populaire avec des slogans du genre "pour le pouvoir d'achat, pour le service publique, pour l'emploi". Mais les manifestants se trouvent loin de marcher pour ces idées là. Les manifestants marchent en colère contre le système capitaliste voyou, qui est à l'origine du pitoyable moment de la société à l'échelle mondiale.

Ici et là, des sondages tentent de donner une image, qui de toutes manières couvre un moment, un jour ? Des personnes et même le gouvernement minimise l'ampleur ! (en mai 68 personne ne s'attendait ça, dans une époque de prospérité !) Voilà pour quoi, reste compressible l'autisme des minorités et du gouvernement. Car la statistique reste scientifique et surtout "impartiale" (sans couleur politique, sans sectarisme) le mécontentement grandi. Le peuple qui souffre le plus reste mathématiquement et "démocratiquement" plus nombreux.

Le nier ne fait qu'augmenter la grogne, en même temps qui donne la mesure de la méconnaissance et le mépris.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

EN CASTELLANO " ODIO CONTRA LA DELINCUENCIA FINANCIERA

Message  Admin le Jeu 26 Mar - 20:09

en lengua iberica para la peninsula y la América Latina
por gramophone (Nestor Elias Ramirez Jimenez)
Joigny jueves 26 de marzo del 2009


Autismo (SPANISH)

Sin duda una de las peculiaridades de los eventos populares es precisamente la espontaneidad. Los sindicatos, el gobierno y parte de la población, reducen al mínimo la evolución de las manifestaciones.

Según la policía 300 000 manifestantes el 29 de enero y 1 millón 200 mil el 19 de marzo. Símbolo inalienable o signo de la evolución. Y los próximos eventos llegaran a un punto en que los sindicatos no serían capaces de controlar la voluntad de los manifestantes.

¿Por qué será peor que en 1968?

Porque en 1968, a pesar de la rapidez de los cambios: en la educación, la cultura, los medios de comunicación, (la curiosidad o la imitación? Fiel copia hoy con cambió del sistema judicial, los cambios territoriales, etc.), De punto de vista de la economía fue una época de prosperidad, o al menos cerca de los "treinta años gloriosos"

Odio contra los delincuentes financieros

Hubo, sin embargo, la ira, la revuelta en mayo del 68, la ira y la rebelión hay hoy en día, impulsadas exponencialmente por el déficit mundial en términos sociales.

Los líderes sindicales, intentan canalizar la efervescencia popular, con consignas tales como

…"por el poder adquisitivo por el servicio público o por el empleo"..

Pero los manifestantes lejos de marchar por estas ideas, caminan con la ira contra el sistema capitalista ladrón que ha causado este miserable tiempo que vive todo el mundo.

Aquí y allá, las encuestas tratan de dar una imagen que, en cualquier caso, abarcará un tiempo… un día? Las personas e incluso el gobierno minimiza la escala! (en Mayo del 68 nadie esperaba eso, sobre todo en una época de prosperidad!) Es porque es comprimible el autismo de minorías y del gobierno.

Las estadísticas son principalmente científicas y "objetivas" (no política, ni sectarias), el descontento creció. Las personas que sufren, matemáticamente y "democrática" aumentan.

Negarlo, sólo se añade al descontento, al mismo tiempo es una medida de la ignorancia y del desprecio de la burguesía y los gobiernos.

Los trabajadores, los pobres del mundo debemos unirnos hoy más que nunca.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

SUR LE G20 et la rémunération

Message  Admin le Jeu 26 Mar - 23:07

G20 et régulation de rémunération

Pour la moralisation du système


Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny jeudi 26 mars 2009

Naïveté total, croire "qu'une seule réunion" de 20 représentants politiques, aurait pour effet de modifier le monde.

Naïveté ou aliénation, croire que la source fondamental de revenu des élites puise être modifié.

…"Tant que la rémunération de la production matériel soit inférieur à la rémunération de l'investissement financier, il aurait des crises économiques et de la misère dans le monde"… Mon intime conviction.

Le système tel qu'il existe, continuera de fonctionner, dans l'absolue opacité. Opacité qui reste la seule garante de la tranquillité des nantis.

Le réel objectif d'une telle réunion, est exclusivement médiatique.

Pour quoi ?

L'univers des finances et de l'économie mondiale, étant sous l'égide des grands groupes financiers et bancaires, avec des personnages bien identifiés, ne sont pas invités à ce sommé. Il me semble que si je dois parler des notes d'un de mes enfants en famille, la moindre des choses saurait que l'enfant en question soit présent. Ridicule manière de communiquer, de juger et de légiférer sans la présence de l'ensemble des acteurs.

Un énorme coup de com. L'opportunité pour des grands de la politique, d'assoir leur popularité, et de récupérer du point de vue du prosélytisme

Régulation des rémunérations

les salaires des patrons, (important de faire la différence entre les grandes groupes internationales et les entreprises a taille humaine) son définis de manière "légale" par les "conseils d'administration" où siègent comme par hasard, un cercle très fermé, de patrons des grandes entreprises. C'est une sorte de Club, qui défini la pluie et le beau temps. Une sorte de toile avec des ramifications dans le monde. Les consignes au sein de ces "conseils" sont une habitude, désobéir aux consignes est synonyme de mort professionnelle.

reste possible une législation quant à l'imposition : de la partie variable du salaire, dans tous les cas pour des entreprises internationales, c'est une contrainte ridicule, car le contrat en question et même les honoraires peuvent être verses par tout dans le monde d'une part, puis d'autre part les patrons passionnés des honoraires de l'ordre de mille euros de l'heure, vont facilement signer hors le territoire français même pour exercer en France, également cela pourrais être une chance pour des administrateurs des pays en voie de développement qui viendraient travailler à leur place.

En tout cas, sauf côté impôt, et encore difficile d'aborder sérieusement le sujet, en dehors d'une volonté hypocrite d'un coup de pub rien ne va pas changer dans la prochaine réunion du G20.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Lettre ouverte aux Leaders syndicaux

Message  Cogito ergo sum le Mar 5 Mai - 19:20

Lettre ouverte à Bernard Thibault, Jean-Claude Mailly et François Chérèque


La société et non seul en France, vie des moments très particulières; les
syndicats sont des structures complexes mais toujours supportes par l'ouvrier,
l'employé, et le travailleur de tout genre.


La conscience collective évolue, dans le temps normal ou courant à l'écart
par la plupart des notions du genre grégaire, meute ou groupe, grâce au travail
constant et occulte des programmes de l'éducation et la culture dans un éventail
très garni de techniques d'aliénation et prosélytisme.


L'époque à laquelle la population fait face à présent, dispose des
motivations multiples vers la cohésion indispensable pour la mobilisation des
mases.

Les causes de la situation étant très bien définies; concentration de
richesses grâce à la libéralisation de l'économie, dans une panaché de déréglementation,
sous des préceptes induit volontairement par des organisations mondiales:
"livre échange", "GATT" et OMC en pointe.


Nous sommes dans l'obligation de inculper et juger les responsables;
d'abord, puis d'exiger des nouvelles règles, mais pas en restant en France, des
nouvelles règles imposés par les travailleurs dans le monde


Les actions à taille national, me semblent nulles et non avenues, par
l'hypocrisie inclut dans les revendications.


La base comme en 1968 va prendre le devant si vous trois n'abordez pas le
bon discours.


Des journées de manifestation, sont des actions de très loin dépassés face à
l'ampleur du problème.


il faut un manifeste mondiale rédigé en commun entre les représentants de
tous les syndicats du monde, un manifeste portant des revendications à
l'auteur, c'est-à-dire préparé par des échanges entre tous les représentants des
ouvrier à la taille du monde, toute autre forme de revendication manquera de crédibilité.


Fait à Joigny France le mardi 5 mai 2009


Nestor Elias Ramirez Jimenez ou Gramophone
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

7 Juin suffrage pour élir les députés européenns

Message  Admin le Ven 29 Mai - 13:31

7 juin élection européenne

Allons à l'essentiel, l'affrontement verbal entre les différents candidats et candidates aux élections des 736 députés pour le parlement européen.

A. Où est démarrée la campagne d'un groupe (au pouvoir en ce moment)? Dans des villes, comment Canne et Nice.

B. Qui assiste aux meetings de ce même groupe ?

Plutôt des gens en cravate

Ou plutôt des ouvriers et chômeurs

Le 28 mai, me semble, à Lille le groupe en question a tenu un meeting, critiquant ouvertement l'opposition, sur le programme.

Comme un être raisonnait, en usage de ces moyens intellectuels pourrait comprendre que le parti des patrons, du capitalisme puisse défendre les intérêts des classes populaires?

Comme un discours alors étant de droite donc d'ouverture du marché et du capitalisme pourrait favoriser les intérêts des moins favorisés?

messieurs dames des classes populaires méfiez vous, car je trouve d'une extrême hypocrisie dire, que seul les pays individuellement peuvent faire du "sociale", dire que l'Europe s'occuperait d'autres choses et non pas du "sociale"…!

Quel manque du respect des électeurs des classes populaires…!

Car j'ai entendu dans le discours du 28 mai à Lille; dire que le parti socialiste se trompe, en voulant imprimer du social à la campagne et "faux" programme (faux d'après le discours du 28 mai à Lille des représentants du partie au pouvoir)

Je vais plus loin, dans l'extrême hypocrisie de la droite, leurs orateurs se permettent d'avouer à demi-mot que leur principal motivation c'est la défense du capital.

Je vous invite lecteurs et lectrices à réfléchir et bien sur à faire un bon choix lors de ces élections…!
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Un programme PITOYABLE de droite!

Message  Admin le Sam 30 Mai - 14:23

Un programme de façade

Plaidoyer contre une politique d'hypocrisie

Par Nestor Elias Ramirez Jiménez ou GRAMOPHONE
samedi 30 mai 2009

Depuis le temps que le parti au pouvoir, escrime l'insécurité et l'immigration comme fond de commerce aux électeurs.

Cela donne matière à débat, d'abord parce que l'insécurité reste la conséquence d'une multiplicité de facteurs, d'ailleurs mal connus ou comprises par ceux qui s'évertuent à sortir des solutions comme colombes sortent d'un chapeau de magicien.

C'est justement la méconnaissance, qui génère automatiquement des fausses réponses. J'ai déjà fais appel à la métaphore du mauvais diagnostique: Le médecin qui prescrit une ordonnance sur la base d'un mauvais diagnostique pourrait au pire conduire le malade à la mort.

D'après le ministère de l'Intérieur, les victimes directes avec violence, les infractions sans victime (hors stupéfiants) les infractions en matière de stupéfiants croisés avec victimes, sans violence et victimes avec violence, puis avec trois groupes significatifs à savoir: (1)Faits constatés, (2)Majeurs mis en cause et (3)Mineurs mis en cause ont augmenté dans une période suffisamment significative (1975 2000) sauf pour les infractions sans victime (hors stupéfiants) où les (1) faits constatés ont régressé depuis 1995 simultanément pour la même période les victimes directes sans violence par exemple de mineurs mise en cause aurait augmenté.

La société existe avec une complexe interaction entre les êtres, ici nous pouvons montrer une vision appuyée de l'évolution de la société:

Si dans un graphique (statistique) les faits constatés pour les infractions sans victime (hors stupéfiants) il est constaté une réduction "proportionnelle" de 310 à 175 entre 1995 et 2000 et qu'en même temps, les victimes directes avec violence passent de 67 à 120 pour la même période (1995 à 200). Cela n'est qu'un symptôme d'évolution de la société. Qui laisse transparaitre, une réalité sociale.

La délinquance des mineurs est en nette progression!

Le parti politique au pouvoir aurait un reflex automatique, de durcir la loi, de descendre l'âge de responsabilité civile!

Alors que le phénomène reste une conséquence, directe de la paupérisation des conditions de vie, avec une influence directe des jeux sur console et ordinateur sur le comportement des personnes.

Des études, les livres ont été élaborés pour personnes en relation directe avec le milieu carcérale. De ces documents sorte une réalité corroboré et digne d'analyse et surtout d'un vrai diagnostique où l'absence de cohésion sociale, où l'absence de stabilité dans le noyau familiale ou éclatement des couples (divorce), associés à la violence dans toute sa diversité (les jeux, les médias, l'environnement paupérisé économiquement et donc culturellement) ne sont que les déclencheurs, d'une crise majeur dans l'éducation des citoyens en devenir.

Qu'un partie au pouvoir arrive à transformer l'insécurité en cheval de bataille pour capter des suffrages, mais semble, triste d'abord pour le niveau de connaissances de ceux qui succombent mais surtout l'abus le plus flagrant de l'incapacité de ceux qui font le prosélytisme là-dessus: incapacité à gouverner, incapacité à présenter des vrais programmes politiques et, bien sur, incapacité ou hypocrisie devant la réalité de la société.

En tout état de cause une politique basé sur l'insécurité me semble pitoyable
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Élections des députes européens, les chiffres

Message  Cogito ergo sum le Jeu 11 Juin - 16:22

Plus qu'arguments regardons les faits:

11 électeurs sur 100 ne représentent pas une majorité! Mais les médias l'affirment haut et fort…

Sur 388 millions de citoyens 232 800 ne se sont pas déplacé aux urnes. Qui sont ces gens là?

Des gens sans la connaissance des enjeux, des chômeurs, des ouvriers peu ou pas assez instruits, en se faisant, dans leurs étroitesse d'esprit, une minorité se prend à croire qu'ils sont majoritaires.

Puisque sur 100% d'électeurs potentiels (375 millions ou 388 millions) seul 40% se sont exprimait au suffrage.

Pour la France sur 100% (42 millions d'électeurs potentiels) 4.7 millions soit 11.16% auraient voté pour le parti au pouvoir, où seul 16.2 millions se sont exprimés, donc 7,35 millions dans la division de la gauche et les verts. Il faut dire que cette division permets aux médiats de manipuler l'opinion en pavoisant avec, je cite "une majorité écrasante du parti au pouvoir en France, vis-à-vis des électeurs potentiels cette majorité ne représente que 11.16%. C'est-à-dire un 11 électeur sur 100.

Ça c'est des chiffres sans la moindre place au doute. La faute à l'ignorance et le pouvoir médiatique

[img][/img]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

la vérité sur les Européennes

Message  Cogito ergo sum le Sam 13 Juin - 16:06

Pour beaucoup j’ai tendance à jaser, du fait cela dérange, déjà que j’ai tendance à tenir des propos incohérents pour ces mêmes gens.

Vu qu’il s’agit des élections européennes, donc, j’ai publié dans une rubrique du journal LE FIGARO en date du 30/05/2009 mon point de vue sur l’abstentionnisme électoral :

Voici le lien : http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1801254&threadid=1800841&parentid=4


Les politiques de tous bords ne peuvent pas le faire sentir au peuple, mais la réalité que vous décrivez est belle et bien présente dans les cercles politico-économiques des pays membres. Et non pas qu'a niveau de la zone Euro, mais à niveau mondial s'opère un nivellement par le bas des classes populaires, des classes génératrices de la valeur ajoute. 

Le rôle de tout système qu'il soit politique ou non reste axé sur la recherche de la rentabilité du point de vue de la finance. Et la faute en grande partie revient aux électeurs, aux abstentionnistes, fondamentalement. 

Lors des commisses électoraux, l'abstention, le vote nul, ou le vote sans fondement, génèrent la légitimité du Sénat, de l'Assemblée, du président et par contagion de toute la panoplie des élus d'une nation et du parlement européen. 

Attention dans le meeting de Lille, un des orateurs a bien dit "le sociale reste un travail de chaque pays, le sociale n'a pas sa place dans le travail du parlement européen. Je vous invite à chercher le discours de l'UMP à Lille du 28 mai me semble-t-il. Vous pouvez en suite y faire semblant de jamais avoir entendu cela. Je ne vais pas jusqu'à glorifier l'action de l'opposition ou d'un parti de gauche quel qu'il soit. Mais j'ai l'intime conviction que la droite restera à jamais tout sauf un parti en faveur du bien-être de la majorité des classes populaires. 

Alors si d'aventure leur score est bon le 7 juin 2009, c'est parce que des chômeurs, des ouvriers et des quidams comme moi, auraient commis l'erreur d'oublier leur classe sociale et leurs véritables candidats.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DE WINDOWS A LINUX il n'y a même pas un pas!

Message  Admin le Dim 28 Juin - 17:06

Je viens de sauter la pas!


[size=20]DE WINDOWS A LINUX MEME PAS UN PETIT PAS[/size]
Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny dimanche 28 juin 2009




Affublé par la myriade d'inconvénients liés à la sécurité, fruit de la malveillance de certains, je viens de passer à LINUX.

Je dois dire qu'un brin de nostalgie traverse mon esprit en recordant que depuis le debout de mon expérience avec l'informatique j'ai presque utilisé les OS et
autres logiciels presque exclusivement du poids lourd de l'informatique puis maintenant, j'écris grâce à la magie du “logiciel libre”.


Je crois fondamental partager


dans le cas du logiciel libre, nous sommes déjà face à un produit gratuit en intégralité, pour ma part cela reste un argument parmi d'autres. La convivialité, le
niveau d'intuition la qualité, sont sans doute différents; voir plus de convivialité et d'interactivité néanmoins pour les logiciels aux quels je dois faire appel dans mon quotidien.

Il faut admettre que mes besoins sur l'informatique restent primitifs voir insignifiants par rapport au commun des utilisateurs.

J'ai juste besoin d'écouter en toile de fond un disque (CD) pendant que mes doigts tripotent le clavier avides d'envie de remplir l'écran avec des phrases, portant des idées des opinion en réponse aux opinions des autres dans un processus de jute intellectuelle qui prend des proportions de loisir.


Pour résumer en concision, un ordinateur ralenti ostensiblement par l'âge et le nombre de mise à jours, avec une petite mémoire de travail (RAM) de 1 Go et deux DD de 150 et 500 Go. Au processeur Pentium 4 du type “DUAL-CORE” en fait un processeur de la famille X86 à l'architecture dite tendance du fondeur INTEL dans laquelle il aurait plusieurs microprocesseurs sur une même pouce. Rien d'exceptionnel pour le matériel donc.

Quant au Système, en allant sur “ google ” et tapant LINUX, vous allez être servie, l'idéal étant de lire (avec attention la présentation des divers OS disponibles en téléchargement libre qui serons nécessairement adaptés aux besoins de ceux parmi vous les plus exigeants: dans la vidéo, la musique, le graphisme, la bureautique et j'en passe.

J'ai passé une après-midi (hier samedi) pour installer, puis cette matin pour y lire encore sur le web des information au sujet de mon OS un renommé OBUNTU, tiens, inconnu du grand public et pour tant avec tout déjà pré-installé en question de bureautique par exemple, (j'ai ma musique de PIAZOLA en fond de travail bien sur! Le tout gratuit...!


Que veut de plus le peuple?


http://www.ubuntu-fr.org/
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

LA SOCIETE, SON EVOLUTION (PREVISIONS)

Message  Cogito ergo sum le Ven 28 Aoû - 16:53

La société, son évolution


prévisions





Joigny France vendredi 28 août 2009



Petite dissertation sur l'évolution de
la société à travers l'histoire


par Nestor Elias Ramirez Jimenez




1. Origine de société aristocratique

2. désir de puissance, imposés sur les
faibles

3. castes nobles aussi barbares

4. force physique vers force psychique

5. corruption, ébranlement fondamentale


6. la société un échafaudage où chacun
peu s'élever parmi ses semblables






Origine de société aristocratique






Chacun croit d'après Descartes, qu'il est propriétaire indiscutable du bon sens, nous sommes dans l'obligation d'approfondir dans certaines notions déjà Présentes dans la pensée de Descartes et même d'autres hommes nobles.

La médiocrité me semble un des comportements le plus courants, de nous jours, vis à vis des besoins basiques de la société contemporaine.


Notamment Nietzsche s'intéresse à la notion de noble, mais si le bon sens ou la raison saurait naturellement égale dans touts les hommes; pour quoi la société se développe de manière si hétéroclite, aux intérêts les plus biscornus?




« ce n'est pas assez d'avoir le esprit bon mais le principal est d'appliquer bien » (discours de la méthode de Descartes)

Dans son ouvre « Par delà le bien et le mal » Friedrich Nietzsche s'intéresse à cette notion, déjà à l'époque approuvant l'exploitation de l'homme par
l'homme, l'esclavage.

Face à des discours d'une qualité indéniable, nous avons l'article premier d'une déclaration de 1789 qui dit: «Tous les êtres humains naissent libres et égaux en
dignité et en droits. Ils sont doués de raison et de conscience et doivent agir les uns envers les autres dans un esprit de fraternité.»

Voilà, il y a tant des documents, plus ou moins fondamentaux, que je sais bien, qui ne sont pas disponibles, pire encore ne sont pas mise dans les mains de la jeunesse. Ainsi nous pourrions évoquer de milliers de idées, sans pouvoir tomber d'accord.

La société depuis ses origines, (périodes préhistoriques, âge de pierre, âge du feu, âge de bronze, etc à nous jours aurait engrangé de connaissances, une
évolution qui va des signaux via les tambours ou la fumée, jusqu'aux messages multimédia à travers d'un petit boitier dit téléphone portable.

Il m'arrive de dialoguer avec mes semblables, je termine horrifiée par une constante, l'individualisme, chacun croit pouvoir s'en sortir par ses propres
moyens. D'après cette notion de bon sens (Descartes) une partie des individus de la société, ne jure que par la certitude de pouvoir vaincre toute sorte de difficultés individuellement.

Quelle est cette partie de la société?

Dans cette partie de la société, je remarque des caractéristiques très marquées, une indigence total en matière de culture, de faculté de raisonner.

Curieusement dans la noblesse, dans les élites de la société, le niveau de connaissances reste à l'opposé, ce qui donne valeur de théorie à la maxime « en
terre de aveugles le borgne est roi »

Justement, Nietzsche aborde dans sa pensée, la différence de classes, voir le mépris, (je cite) « sans le sentiment de la distance, tel qu'il se dégage de la différence profonde de classes, du regard scrutateur et autan, que la caste dirigeante jette sans cesse sur ces sujets et ses instruments; sans l'habitude de commandement et d'obéissance toute aussi constante dans cette caste, une habitude qui pousse à tenir a distance et a opprimer, cet autre sentiment plus mystérieux n'aurait pu se développer. Ce désir toujours nouveau d'augmenter les distances dans l'intérieur de l'âme même, ce développement de conditions
toujours plus hautes, plus rares plus lointaines, plus larges, plus démesurées, bref, l'élévation du type homme, le perpétuel art de se vaincre soit même, pour employer une formule morale, en un sens supra morale, sans doute il ne faut pas se faire des illusions humanitaires sur l'histoire de l'origine d'une société
aristocratique » Nietzsche est direct et souligne que la vérité (de son époque) été dure.

L'être humain, applique sa puissance, domine et triomphe! Nécessairement sur d'autres êtres, ainsi est né et c'est développée l'aristocratie. Là mon idée de précarité, prend toute son importance. Car en fait, la société évolue sur ce principe où la maxime des borgnes identifie une pratique qui est tout sauf « noble » car pour arriver à maitriser l'homme, tout est fait pour le maintenir dans l'ignorance, de son histoire, de ces capacités et de son avenir.

Les conséquences sur l'harmonie et l'avenir des peuples restent plus que négatives, iniques, attentatoire, inadmissible, injustes, tyranniques.

Je suis loin de croire que les politiques dans leur rôle, auraient la moindre volonté de faire que cela change, sauf quelques rares exceptions où des présidents de
quelques républiques resteraient isolés et des mains liées vis à vis des institutions et lois.

Alors qu'il suffirait d'un effort sur l'éducation, de manière équitable, sur toute la société, et je suis près à croire qu'en deux générations, le niveau culturel,
l'autosuffisance des peuples saurait multiplié de manière exponentielle, réduisant au passage les inégalités sociales, du fait, en détruisant les sources de violence dans toutes ses expressions: le crime, le terrorisme, les sectes, etc.

désir de puissance, imposés sur les faibles

L'article quatre des droits de l'homme dit « Nul ne sera tenu en esclavage ni en servitude; l'esclavage et la traite des esclaves sont interdits sous toutes
leurs formes. »

Dans cette course au pouvoir, une minorité s'impose sur une majorité à laquelle d'abord ont lui a fait croire à son incapacité.

Dans la pratique, de manière subtile, l'éducation crée des inaptes, des incapables, en synthèse des parasites, qui viennent grossir les rangs des chômeurs, des
justiciables, des délinquants, etc.

Ici l'éducation, jeu un rôle sans commune mesure, car la capacité à raisonner est judicieusement enlevée aux étudiants.

Pour quoi?

Parce que maintenir le peuple dans l'ignorance reste la seule méthode garantissant la position des élites politiques, économiques et culturelles. Dans l'ignorance
personne cherchera à se plaindre, permettant aux « supposés » forts s'imposer sur les faibles.

J'ai déjà entendu parler d'autorité et de pouvoir, et je penche pour l'idée dans laquelle, l'autorité et le pouvoir doivent être indissociables de l'équité et la
justice. Nous pouvons avoir alors la certitude que le bon sens, est une qualité propre aux intellectuels et aux élites bourgeoises.

Du fait ces élites minoritaires seraient plus humaines et les majorités plus animales. Car la médiocrité intellectuelle est une qualité des animaux, d'autant
plus que d'une manière subtile les minorités bourgeoises réussissent à plonger dans la misère intellectuelle les peuples de la terre.

castes nobles aussi barbares

René Descartes lui même disait : «J'étais nourris au lettres dès mon enfance, et pour ce que me persuadais que par leur moyens, on pouvait acquérir une
connaissance claire et assurée de tout ce qu'est utile a la vie, j'avais un extrême désir de les apprendre, mais sitôt que j'eusse achevé tout ce cours d'études au but duquel ont à coutume d'être reçu au rang des doctes; j'ai changé entièrement d'opinion, car je me trouvais embarrassé de tant de doutes et d'erreurs, qu'il me
semblais de n'avoir fait d'autres profits en tachant de m'instruire sinon que j'avais découverts de plus en plus mon ignorance »

priver de la connaissance un être humain, est déjà un acte de cruauté majeur, le fait d'admettre de la part des politiques tant d'injustice est inhumain. Nous sommes donc dans le domaine de la barbarie, de la tyrannie exercé à travers les siècles par une et unique caste dominante, même si elle change de nom celons les empires.

force physique vers force psychique

Sans doute aux origines des peuples, la force physique, aurait permis aux premières peuples d'imposer leurs intérêts. Je ne cherche pas à ennuyer le lecteur avec un cour basé sur les vestiges paléontologiques, et autres géoglifes. De par la taille colossale des ouvres, l'existence de castes, donc de l'esclavage entre autres, aurait permit leur construction.

Dès nous jours existent des monuments du genre pyramides qui témoignent des connaissance et maitrise d'empires jadis puissants où sans doute la tyrannie était synonyme de pouvoir et l'autorité devait s'imposer plutôt par la force physique que par la raison.

Tout au contraire aujourd'hui, les médias, la pseudo-éducation, sont des outils efficients qui garantissent la maitrise et le contrôle des moyens de production,
des marchés, des finances et donc du pouvoir d'une manière si bien subtile oh combien sournoise, si secrète que assassine, là je cherche les traces de responsabilité de la mort par famine et absence de santé dans le monde, millions de morts dans les affrontements armées, génocides, terrorisme, délinquance, etc.

corruption, ébranlement fondamentale

l'équilibre de la société existe en parallèle avec l'harmonie, la justice sociale, trois mots figurent dans les façades des mairies de nombreuses villes de France, la
vraie démocratie reste un leurre car l'épicentre de la création des lois à déserté les cercles politiques et constitutionnels pour des somptueux antres du commerce de l'argent, où l'intérêt de la société sont obligatoirement laissés en bénéfice des intérêts économiques de minorités.

L'intérêt communautaire, est le dernier souci des magnats de la finance, La concentration de richesse étant le but principale, s'opère un ébranlement radical des
sociétés, c'est ainsi que périclite chaque empire.

la société un échafaudage où chacun peu s'élever parmi ses semblables

cette hypothèse, reste absolument valable, mais reste aussi le talon d'Achille, voir un des signes de faiblesse des cultures a travers l'histoire de l'humanité.

Il ne faut pas oublier que l'idée qui veut que l'individualisme soit une voie vers la réussite; reste une parfaite tromperie. Les grandes groupes de la finance font le
contraire, la présence de monopoles et oligopoles sont là, pour étayer mon sentiment. Et cela malgré des lois et sanctions qui veulent imposer la libre Concurrence.

De manière mathématique ou mécanique, la production des biens et services, tombe dans des pratiques de manipulation spéculative et financière, où des nouvelles techniques de rentabilité, cherchent à faire croire que la création de valeur ajouté saurait moins rentable que la manipulation de la masse financière.

La réalité étant que par des pratiques malsaines, manières détournées de la réalité de la production, supportés par l'évolution des techniques électroniques
de communication, logiciels puissants arrivaient à procurer des informations permettant le monopole de l'information et sont utilisation à des fins purement spéculatifs.

Là encore grâce à une loi physique énoncé par Charles Darwin, où l'exercice quotidien procure un accroissement de la maitrise. Le monde des
finances aurait ainsi acquis le monopole de l'enrichissement, nécessairement en dépenses des majorités des peuples, des ouvriers et autres types de travail où se crée la valeur ajouté.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pouvoir et démocratie (LA BOLIVIE)

Message  Cogito ergo sum le Mar 15 Sep - 14:25

Un petit extrait traduit au français en couleur vert



¿Que es el poder ?




¿Que es la democracia?




C'est quoi le pouvoir?

C'este quoi la démocratie?







PODER HEGEMONÍA E IGNORANCIA




Pouvoir hégémonie et ignorance




por Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ o
gramófono




desde Joigny Francia




martes 15 de septiembre del 2009




En general poder y
democracia son palabras que algunas personas manipulan para
finalmente obtener beneficios personales.




Para el común de los mortales, para
nosotros los campesinos, los trabajadores, son tantas cosas, pero
tantas que desconocemos.





En général pouvoir et démocratie
restent des mots permettant la manipulation à fin lucratifs.






Pour le commun des mortels, pour nous
les paysans, les travailleurs, il y a tellement des choses qui ne
sont inconnues.








¿Justamente porque desconocemos
tantas cosas ?




Alors pourquoi tant des choses nous
sont inconnues?





Porque la sociedad moderna,
capitalista, "democrática"
presenta algunas particularidades; pero llamemos las cosas por su
nombre, las particularidades son en verdad desigualdades.




Si, porque la educación que debería
ser un derecho es un lujo. Claro que si!





Bueno hoy en día existe el Internet, y
sin embargo, el costo de las infraestructuras, obligan los gobiernos
en la mayor parte de países a dejar en manos de empresas
particulares el Internet. Es decir que, excepto algunos países,
desarrollados, el acceso se comercializa, y el costo es prohibitivo
para las familias modestas.





Parce que la société moderne,
capitaliste, « démocratique » présente certaines
particularités, Zut alors! Appelons un Chat un Chat, ces
particularités sont à vraie dire des inégalités.






Oui parce que l'éducation qui devrait
être un droit, n'est qu'un luxe, bien sur!






Bien que de nous jours existe
l'internet, le coût des infrastructures oblige les gouvernements par
la plupart à laisser en mains d'intérêts privés le service.
C'est à dire, à l'exception de certains pays développes, que
l'accès est commercialisé et du fait l'accès reste prohibitif pour
les familles de ressources modestes.





Estas palabras, no serán
sin duda jamas leídas por la gente de PANDO o Santa Cruz si
fácilmente que por gente de ORURO o de La Paz, sin duda que muchas
familias modestas de EL BENI, dudo que podrían acceder a estos
textos. Por una razón simple el sistema impuesto en el mundo,
llamado sistema o imperio capitalista, permite mucha
injusticia.[/color]




Fundamentalmente por ignorancia
fomentada es decir que la educación no es gratuita, y si lo es,
sería solo por la primaria, en la mayoría de país.





El dicho "en casa de ciegos el
tuerto es rey" ilustra perfectamente lo que pasa.




Ces lignes-là, sans doute ne serons
jamais lus, por les gens de resourses modestes de PANDO ou SANTA CRUZ
aussi facilement que pour les bourgeois de ORURO ou de LA PAZ, sans
doute que beaucoup de familles modestes de EL BENI ne pourrons jamais
avoir accès sur la toile mondiale, là ou j'écris en ce moment,
depuis une petit village de dix-mille habitants dans la campagne de
France. La raison est simple, le système imposé au monde, appelé
système ou empire capitaliste, permet beaucoup d'injustice. (PANDO,
...,ORURO, EL BENI sont des régions de la République de Bolivie)





]LA POLÍTICA




En los grades países del mundo Estados
Unidos, Francia, Alemania, El poder esta en manos de un sistema
hegemonía, si miramos quienes están el los puestos fundamentales de
las más grandes empresas multinacionales y los gobiernos, son un
pequeño numero de familias.[/color]




Dans les grands pays du monde, USA,
FRANCE, ALEMAGNE, le pouvoir est monopolisé par une caste
hégémonique, si nous regardons qui occupent les postes clés dans
les plus grandes transnationales et les gouvernements, cela reste un
tout petit numéro de familles.




¿ Por que ?


Simplemente, las familias más
adineradas, pagan los estudios más caros, a sus hijos. y al final
esta practica durante siglos se traduce por una regla, solo una
minoría cada vez más reducida vive en la opulencia mientras la gran
mayoría vive en la miseria y la ignorancia.





Pour quoi ?





Tout simple, les familles par tradition
les plus aisés peuvent payer des études a leurs enfants, par la
suite avec des telles pratiques a travers des siècles, traduit une
règle: qui veut que a seul une minorité chaque fois plus réduite,
puise vivre dans l'opulence, tandis que la grande majorité doit
supporter l'exclusion, la misère et avec l'ignorance.





¿Que busca el señor Presidente de
Bolivia?




Mais que-ce qu'il veut le Président de
Bolivie?





Es una cosa simple.




Un gobierno no es solo un presidente,
es decir que un presidente solo no puede gobernar. por supuesto. que
es indispensable, pero para gobernar hay un cuadro o marco.





Ese marco esta compuesto de leyes, de
personas para hacer las leyes, de personas para aplicarlas y de
personas para vigilar que sean aplicadas como también de personas
para juzgar a quienes no las apliquen.




C'est asse simple.





Un gouvernement n'est qu'un président,
c'est à dire qu'un président tout seul ne peut pas gouverner, bien
sur, qu'il est indispensable, mais pour gouverner il y a un cadre,
des lois.






C'est cadre juridique, des lois, est
composé de personnes qu'éditent les lois, d'autres pour les
appliquer, d'autres pour surveiller que les lois soient appliqués,
ainsi que des personnes pour juger et sanctionner à ceux qui ne les
pratiquent.





Algunas veces entendemos hablar de la
constitución, en verdad es una cantidad grande de leyes sobre las
cuales se rige la soberanía de un país, algunas veces llamados por
error democracias.





algunos articulos de la Consticion de
la Republica de Bolivia




1º. Bolivia se constituye en un Estado
Unitario Social de Derecho Plurinacional Comunitario, libre,
independiente, soberano, democrático, intercultural, descentralizado
y con autonomías...




Il nous arrive d'entendre parler de
Constitution, c'est en soit une grande cantité des lois, sur
lesquelles se trouve supporté la soveranité d'un pays, certains
pays par erreur nommés « démocraties »




Voici quelques extrait en articles de
la Constitution de la République de Bolivie.






Article 1° La Bolivie est constité
d'un Etat unitaire Social de Droit Plurinational Communautaire,
libre, indépendant, souveraine, démocratique, inter-culturel,
des-centralisé, et avec autonomie.





Artículo 8.





8.I. El Estado asume y promueve como
principios ético-morales de la sociedad plural: ama qhilla, ama
llulla, ama suwa (no seas flojo, no seas mentiroso ni seas ladrón),
suma qamaña (vivir bien), ñandereko (vida armoniosa), teko kavi
(vida buena), ivi maraei (tierra sin mal) y qhapaj ñan (camino o
vida noble).




8.II. El Estado se sustenta en los
valores de unidad, igualdad, inclusión, dignidad, libertad,
solidaridad, reciprocidad, respeto, complementariedad, armonía,
transparencia, equilibrio, igualdad de oportunidades, equidad social
y de género en la participación, bienestar común, responsabilidad,
justicia social, distribución y redistribución de los productos y
bienes sociales, para vivir bien




Algunas personas nostálgicas de los
privilegios de una burguesía retrograda, propietarios de extensiones
de tierra o latifundios, ven como un peligro, el cambio social, el
progreso de los pueblos hasta hoy aplastados por el oprobio salvaje
del egoísmo de minorías ínfimas e infames; Bolivia hoy es un
ejemplo mayor ante ese desorden mundial donde la riqueza y el orgullo
imponen el sufrimiento, el hambre y la ignorancia a la mayoría.




Es la reilada, Pueden comprobarlo
mirando países como Colombia, Iraq o Chile donde el imperialismo
impone una voluntad de violencia, desolación y muerte. Donde las
ideas de democracia de libertad y de progreso son suplantadas por la
dictadura del TIO SAM




El señor presidente es consciente que
para mejorar el futuro de las clases populares debe contar con los
parlamentarios.





El parlamento como en otros países
funciona sobre la base de la democracia griega que elegía los
lideres y votaba las leyes en asamblea cuatro siglos antes de la
presencia de Jesús Cristo en el mundo.




El parlamento esta constituido por el
Senado y la Asamblea, en países como Francia, los representantes no
son elegidos por el sufragio directo, (es decir que no es el pueblo
quien elige sino los representantes regionales)





Como todos sabemos los representantes
regionales, no son ni obreros, ni gente de clases populares. (ni en
sueños) Por esta razón las leyes elaboradas y aplacadas en el mundo
son favorables a los mismos en general. Jamas en el mundo entero una
ley podría fervorizar los pobres, en el sistema mundial. "Los
ricos no son tontos, las leyes que ellos hacen fervorizan
naturalmente sus intereses"





El presidente Evo Morales, trata de
explicar que para hacer las leyes favorables a la gran mayoría de
los Bolivianos (por que los ricos son "poquitos") necesita
que el parlamento este compuesto de personas en acuerdo con sus
ideales.




ATENCIÓN: Los ideales nobles de la
ideología de los AYMARAS es decir nuestra sangre los verdaderos
dueños desde el suelo de los CANTA y los YUAYOS (al norte en lo que
los conquistadores llaman PERÚ) hasta el suelo los CHICHAS y los
LIPES ( en los lados de la Argentina) no convergen con los ideales de
los latifundistas, entre quienes hay hasta personas extranjeras. que
manipulan con cinismo la opinión publica
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évolution démocratique et civique

Message  Admin le Ven 30 Oct - 13:49

un lien à lire absolument

http://charogne.net/article.php3?id_article=16
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

La langue de bois

Message  Cogito ergo sum le Dim 6 Déc - 10:23

La langue de bois
Voilà, que déjà dans le verseau de la démocratie, c'est à dire en Grèce, s'exprimer de manière juste et honorable avait un prix, la vie! (causes de l'exécution de Socrate) mais les exécutions par cause de critiques des meurs d'une société, se comptent par millions depuis, Anna Stepanovna Politkovskaïa étant un exemple parmi tant d'autres.
 C'est trop facile d'aborder, certains sujets, du domaine politique, où qu'il soit, j'entends des citoyens de base, la grande masse, le grand public, dire, voir refaire le monde.
Mais à l'heure d'un suffrage, ces mêmes gens, auraient eu la moindre opinion, de l'importance cruciale de leur acte?

 Je doute, car j'ai dans les chiffres la preuve de leur indifférence.
De nous jours, nous avons une autre démocratie, celle imposé par une myriade de petits cerveau, si étriques, qu'ils croiraient, pire encore ils font croire au grand publique, d'appliquer une politique en faveur de touts.
Si la politique du gouvernement, était en faveur d'un large public, je ne crois pas que le chef de l'état aurait le moindre besoin de se déplacer avec escortes, et de boucler tout endroit où il doit se rendre avec des gendarmes et des policier!
 Ce type de signes est courant dans les pires dictatures!
Ces lignes ne serons lus que par quatre au cinq personnes, d'une part par les services secrets de  l'État, d'autre par deux ou trois personnes curieuses, pour quoi?
Parce que ici, dans ce blog, les sujets n'intéressent a vrai dire personne!  Normal je ne parle pas de football, pardon de ballon-pied, ni de pêche, ni de pétanque, si je prenais le temps d'aborder des sujets comme la programmation des chaînes privées, si j'aborde la rubrique cinéma, au des futilités du genre, alors sans doute j'aurais un prestige dépassant les frontières mêmes de la raison.

Alors, je crois que le quidam de base reste par ignorance, celui décrit déjà vers 1550 (publiée quelques vingts ans plus tard) par Étienne de la Boétie, "le discours de la servitude volontaire", si je devais citer un texte, car lorsque j'écris ces lignes, j'ai sans doute lu ici et là, d'autres ouvres, comme "La République" de Platon, ou encore d'autres auteurs, comme Jean Jaques Rousseau, ou René Descartes et un autre discours "Le discours de la Méthode"Je suis loin de vouloir accuser le quidam de son aversion épidermique, aux choses de l'État, car c'est l'État lui même à travers de son ministère de l'Éducation qui est le responsable du fait que ce genre de livres reste inconnues du grand publique.

Nestor Elias Ramirez Jimenez ou gramophone
Joigny le dimanche 6 décembre 2009
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

HAITI

Message  Admin le Lun 18 Jan - 17:14

Haïti Critique, Solutions, Utopie


 


Il est trop simple, chercher à
blâmer, des volontés et des milliards de personnes enclin par altruisme à aider
suite à une catastrophe. Il est même indigne d'un cerveau altruiste, chercher à
saborder la gigantesque volonté des millions de personnes: donneurs, sapeurs
pompiers, ONG qui depuis les quatre points cardinaux, arrivaient au secours des
sinistrés.


 


Il y comme dans toute
catastrophe un dénouement, un issu qui dépends de l'efficacité et l'harmonie
d'une foule de volontés. L'histoire des catastrophes naturelles est longue mais
une des dernières le tsunami du 26 décembre 2004, est parmi les autres comme
l'ouragan Katrina le 29 août 2005 qui dévaste la Nouvelle-Orléans.
Nous montrent des faits, des expériences, il y a beaucoup
d'argent qui s'accumule, "tout à coup" puis des êtres humains, aussi.
 Donc, qui dit des humains, dit aussi des
passions, des ambitions.


 


Dans deux mois, dans six mois,
dans une année, il aura, des milliards d'euros qui vont nécessairement se trouver
dépostés dans des banques. D'ailleurs, nombre des ONG incitent le donateur
lambda à donner de préférence de l'argent, parce que la logistique,
"bancaire" reste tellement plus simple, que pour une couverture, une
bouteille d'eau, une brique de lait, d'autant plus qu'il s'agit des produits disposant
d'une date de péremption.


 


Nous sommes dans l'obligation
d'évoquer de manière indirecte une notion de busines. Il y depuis six jours la
cybercriminalité qui cherche sa part de gâteau, l'UNICEF demande aux français
d'éviter l'adoption des enfants haïtiens.


 


Dans un  cadre d'incohérences, par fortune mineurs,
s'installe, la volonté de certains esprits, de obtenir le maximum de
bénéfices.  Là encore le facteur social,
laisse une trace flagrante; le facteur profit des nantis, assuré aux plus liées
au pouvoir d'obtenir la meilleure part du festin.  Tandis que des populations, enfoui par
tradition dans la paupérisation, par le système lui-même, toucherons très peu
ou pas d'aide de tout.


 


C'est une certitude, car la
structure administrative déjà absente, est aujourd'hui laminé par le cataclysme,
d'autant plus que le système de sécurité, de justice, (prisons) est durement
touché.


 


Reconstruire un Etat, avec ces
institutions, attise des convoitises, qui de l'extérieur voudra au moins gérer cette
tâche, difficile bien sur? Dans sa politique de control d'immigration, les USA
se sentent dans l'obligation d'agir au plus vite… mais pas qu'eux.


 


A la fin, les plus pauvres
n'aurons pas vu leur réelle situation changer, car du point de vue finances,
lorsque l'on n'a rien, l'on ne perd rien. Dans ce pays comme bien d'autres, le
taux de population vivant sous le seuil de pauvreté est une majorité, Bien que cet
indice, soit relatif, puisque le coût de vie, change "curieusement"
en fonction du niveau du pouvoir d'achat.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évolution démocratique et civique

Message  Cogito ergo sum le Sam 15 Mai - 5:50

Voilà il y a des gens vresemblablement déconnectes de la réalité

Après la mort d'une personne a Nantes il va falloire interdir les réseaux du gendre telephone portable et Facebook

Je vienns de trouver des accusations graves a l'encontre du burgomaestre de la ville
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

résultat des élections

Message  Cogito ergo sum le Ven 21 Jan - 6:16

RAPPEL DES RESULTATS 1er tour
DIMANCHE 22 AVRIL 2007

  Voix % Exprimés
  M.  Olivier  BESANCENOT 73 520 5,20
  Mme  Marie-George  BUFFET 43 735 3,09
  M.  Gérard  SCHIVARDI 3 439 0,24
  M.  François  BAYROU 221 217 15,64
  M.  José  BOVÉ 15 149 1,07
  Mme  Dominique  VOYNET 20 501 1,45
  M.  Philippe  de VILLIERS 24 034 1,70
  Mme  Ségolène  ROYAL 351 223 24,83
  M.  Frédéric  NIHOUS 22 192 1,57
  M.  Jean-Marie  LE PEN 195 624 13,83
  Mme  Arlette  LAGUILLER 29 563 2,09
    M.  Nicolas  SARKOZY 414 543 29,30
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

ségrégation d'état

Message  Cogito ergo sum le Ven 21 Jan - 20:53

Texte officiel (Gramophone est illisible):

Le projet loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure approuve le rapport sur les objectifs et les moyens de la police, de la gendarmerie et de la sécurité civile pour la période 2009-2013.

Source: Sénat de la République

Le couvre-feu!

II. - Après le 10° de l'article 15-1 de l'ordonnance n° 45-174 du 2 février 1945 relative à l'enfance délinquante, il est inséré un 11° ainsi rédigé :
« 11° Interdiction pour le mineur d'aller et venir sur la voie publique entre 23 heures et 6 heures sans être accompagné de l'un de ses parents ou du titulaire de l'autorité parentale, pour une durée de trois mois maximum, renouvelable une fois. »

Alors que les effectif de police et gendarmerie sont drastiquement réduis, cette loi saura anticonstitutionnelle; pour raison simple.

La constitution garantie l'égalité devant la loi de tout ses citoyens, hors une évidence se dégage, une aberration; selon les enfants habitent dans des grandes agglomérations ou à la campagne, la loi leur concernerait.

C'est un pavé de plus que le gouvernement jeté dans la course à la ségrégation des citoyens; selon que vous habitiez dans une grande ville ou en rase campagne les services de santé, postale, d'éducation et de justice vous serons différemment prodigués

..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

stigmatisation ou racisme

Message  Cogito ergo sum le Ven 21 Jan - 23:11

Face au discour raciste en France

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit Gramophone


Droite et gauche

Sur presque 25 présidents en Feance seul 5 ont gouverné au nom de la gauche; c'est un fait

Proselytime et populisme

Allons! Sans langue de bois, les gouvernements successifs, malgré la loi de 1905, tolèrent et subventionnent les cultes religieux, d'une part puis tolèrent les flux migratoires! c'est aussi une réalité.

Corollaire

Chaque fois qu'il faut agiter des drapeaux pour capter des suffrages il aurait des boucs émisers.

La vérité, reste qu'avec un taux de chômage élevé, le taux horaire au SMIC se maintien bas. Le chômage étant en plus une conséquence des aléas de l'économie mondiale, c'est à dire une variable d'ajustement.

Il y dans certains propos de la véhémence et un effort marque pour inciter à la haine raciale, déjà que les leaders eux mêmes donnent l'exemple!

Il faut balancer au grand public des sujets, leurs poussant à entrer en conflit, pour les divertir pendant que certaines reformes fondamentales, se font au Parlement et en catimini. le paysage de la ville. ne subis en rien de différent entre un barre de HLM, un lieu de culte, quelqu'il soit la religion ou d'autres bâtisses de grande taille



..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Notes sur laïcité et démocratie

Message  Cogito ergo sum le Mar 19 Avr - 13:24

La laïcité est un principe devenu règle sur le sol de la république depuis 1905.

Nous devons admettre que cette date est symbolique, dans un procès, entre deux entités bien définis.

Le pouvoir civil sur le sol de France et le pouvoir de Rome (église catholique, le pape), la France monarchique, déjà depuis le XIV siècle me semble bien, voulez nommer les leaders ecclésiastiques en autonomie, de là surgi cette idée devenu donc laïcité, ( gallicanisme, Philipe le Bel, versus Boniface VIII)

Les idéologies naissent et se développent...

Conscient de mon humble niveau dans le domaine de la théologie; je vais affirmer que ce que démarre comme le jansénisme, le gallicanisme, associes d'ailleurs dans une époque, sont des piliers démystificateurs, du pouvoir politique qu'en quelques sortes font des leaders suprêmes de l'état, des
humains ( avant, ces membres de l'aristocratie avaient le statu divin), ainsi en 1789 le pouvoir étant
"civil" est conçu par le gueux de base, comme un être, un semblable. Un justifiable...

Voilà ici les premiers pas; transition de monarchie à démocratie, même si celle-ci est perfectible.

Tandis que l'islam reste "stricto sensu" un pouvoir monolithique consolidé ou trois notions se
confondent, au point que sont absolument indissociables: Dieu, science et roi, pour tout gérer depuis
le noyau même d'une idéologie, qui fait office de religion, de législation et philosophie.

Sans le primtemp arabe nous aurions pu croire que c'est le fonctionnement idéal pour la société, hors cela est oublier que "on n'est jamais invité a manger grauitement" expression de la politologue
colombienne Claudia López.

Conclusion

La religion reste un outil très remarcable au service de la bourgeoisie pour maintenir sous
l'asservissement, la servitude un maximum de béotiens. Lorsque le citoyen arrive à déposer les
œillères; de la religion et du prosélytisme dogmatique, touts clivages confondus. Des vrais obstacles
de la démocratie.

Fait à Joigny le mardi 19 avril 2011

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit "gramophone"


 


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 19 Avr - 13:28, édité 1 fois (Raison : Laïcité; jansénisme; gallicanisme, démocratie)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: Évolution démocratique et civique

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 1 sur 2 1, 2  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum