trombinoscope sociale

Economie, politique et subvention

Página 7 de 10. Precedente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Siguiente

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

Economie, politique et subvention

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 1 Mar - 11:39

Recuerdo del primer mensaje :

Economie, politique et subvention

par Nestor Elias Ramirez Jimenez ou Gramophone
Joigny Dimanche 1 mars 2009


Les anciens philosophes, quatre siècles avant J.C. avaient une notion claire des commerçants.

D'ailleurs pour au moins un philosophe le commerçant été la seule personne à préconiser la qualité de sa marchandise sans avoir le certitude, un menteur !

Toujours à cette époque déjà, les affaires d’État et le commerce ne devaient pas être mêles.

Attention aux détracteurs, je vais couper court car il y avais des esclaves, bonnement admis pour tant, donc nous ne sommes ici à parler d'un idéologie, morte et enterrait. (communisme et socialisme! hors de question)

Je crois pour démarrer, et restant concis, que aucun citoyen ne doit être plus puissant que l’État; ou alors l’État n'est saura plus souverain, incapable de satisfaire sont rôle tel les services tel que la santé, l'éducation, la téléphonie, l'emploi. l'eau, l'électricité; (voir discours du président du Bolivie au sujet des obligations de l’État nation)

Nous devons admettre le divorce entre pouvoir politique et pouvoir économique, alors nous devons admettre que le système avec collision avérée est une erreur. Parce que la législation fini par favoriser le lobby des puissants.

C'est si simple, si l’État n'est pas en possession des sources économiques, capables de lui garantir la suprématie. Cela implique que le pouvoir est nécessairement ailleurs.

Si l’État n'a pas le pouvoir économique, en aucune manière il est en capacité de jouer le rôle qu'est le sien.

Un ancien sage ( PLATON quatre siècles avant J.C.) l'affirmait avec raison : "Personne doit être plus puissant que l’État"

Par contre l’État ne doit pas tricher; la je fait référence aux lois basiques de l'économie.  "Loi de l'offre et la demande" et "loi du marché concurrentiel sans entraves".

Du temps de ces sages hommes avant J.C. la taille même de leur société ne pouvant pas permettre l'analyse d'aujourd'hui. Il faut donc admettre que l’État ou Organisation mondiale de l'administration n'existe pas alors qu'il y a des banques à la taille du monde? Il y a là quelque chose qui ne tourne pas rond!

Chaque pays, cherche à concocter dans son coin sa combinaison de mesures, alors que le pouvoir économique lui, se trouve dimensionné à la taille de la terre.

Croire en mesures protectionnistes et subventions pour les pays, est dangereux, pour la société. Car cela signifie que la santé financière de la branche en difficultés, n'est pas compétitive et se trouve par capillarité à l'échelle de la terre concurrencée ailleurs. Ou pire les règles et mécanisme de gestion et de contrôle son inopérants.

Quelque soit l'origine de la difficulté, en soit le système capitaliste est en défaut, pour une raison très simple encore. (d'un grand économiste) "Propre de l'être humain, il veut toujours avoir plus" (écrit en 1843 par John Stuart Mill dans "Système de logique") Puisque la richesse à quitté le pouvoir politique à la fin de la monarchie (le roi été à la tête de tous les pouvoirs) De nous jours les gouvernements nationaux sont des parfaits incapables vis-à-vis du système économique mondiale.

Les USA sont un exemple pitoyable de manque de prévoyance, avec des techniques sauvages de maintien du crédit immobilier par exemple.  L'aide des États aux banques, à l'industrie automobile n'est qu'un exemple dans le même sens, qui donne des facilités majeures aux spéculateurs sous forme de carte blanche pour continuer à abuser du marché.  

Reste ridicule, cela étant croire que l'accès à la propriété doit se faire via le crédit, où en vingt ans une personne paye deux, trois fois le prix du bien, quand il arrive, puisque dans beaucoup de cas, l'actualité le démontre c'est pas possible, puis la réglementation est faite pour que le profit soit privatisé et les pertes mise à charge du contribuable.


Última edición por Cogito ergo sum el Jue 14 Ago - 3:16, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo


médias et manipulation de l'opinion

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 16 Nov - 3:57

Dans les coulisses du pouvoir

SARKOZY OU HOLLANDE, qui est mieux?


Dans la situation socio-économiques qui traversent les gens dans le monde donc les classes moyennes et populaires en France. Nous ne pouvons " surtout " pas apporter du temps apporté à certains sujets du genre FILLION JOUYET, malgré quoi, quelque soit la vérité (secret de polichinelle) nous trouvons en toile de fond, en image chinoise, un seul et même nom, le même de l’affaire Betancourt, de l’affaire Kadhafi, de l’affaire Bigmalion, l’affaire Karachi, sans parler des voyages facturés à Stéphane Courbit dans les avions de monsieur Pierre-Marc Dreyfus.

Insulte à intellect des classes populaires françaises

Est-ce qu’un " seul " journaliste digne de disposer d’une licence, est en mesure d’effacer l’augmentation en moins de trois ans de la dette externe de la France de près de 670 milliards?

Est-ce qu’un " seul " professionnel des médias est en mesure de considérer comment favorable à la France, en tant que mesure structurelle, la loi TEPA, composée de mesures parmi tant d’autres, voyons l’exonération des heures supplémentaires, (dans une période de chômage prononcé) d’un coût proche des 12 milliards par an, donc moins de 4 milliards allaient par année, en vérité à la poche des travailleurs !

je vais critiquer au but du mandat sur la base de la progression de la dette externe, et comparant avec l'augmentation de 670 Mds€ du précédent gouvernement, je vais juger en comparant avec l'évolution du déficit de la sécurité CNAM et sont évolution du déficit, SUR DES FAITS, non pas des mots,

Je reste curieux en écoutant Xavier Niel, je cite Sandrine Quilici directrice d’ingénierie patrimoniale, avocat fiscaliste, interviewée dans une émission de la chaîne spécialisée en finances BFM Business, par Marc Fiorentino qui à côté de Laurent Isal, un banquier dédié à l’optimisation du capital. Je fini par constater la volonté malsaine d’une partie non négligeable de la presse, volonté sournoise, malveillante de s’aligner avec un courant néfaste à l’avenir et le rayonnement de la France. Pour le coup, la presse généraliste fait la une dans nombre des cas de sujets où l’image du rôle du président de la République est froissé ! Quel est le but ?

http://bfmbusiness.bfmtv.com/mediapla…/…/c-est-votre-argent/

Un extrait de l’émission TV ou les mots de Xavier Niel sont malgré tout, (malgré l’influence idéologique contraire, deux personnes spécialistes de l’optimisation fiscale) confortés sur une fiscalité plutôt favorable à l’épanouissement du capital, une fiscalité en fait qui n’a pas changé, et que jusqu’à la date du 15 novembre 2014 n’a pas l’air de changer !

SARKOZY OU HOLLANDE, qui est mieux?


Qui aura l'intégrité intellectuelle de faire des bilans? de comparer? Attendons donc pour comparer deux bilan, sur le poids de la dette externe, sur la maîtrise du déficit de la protection sociale et cela "malgré" la dimension fort différente de la conjoncture économique internationale

Et je reste gentil, sans aborder le poids des casseroles, si bien pour un c'est des histoires de jupes, pour l'autre cela reste toujours étroitement lié à l'argent, toujours l'argent et rien que l'argent! et sa TRÈS MAUVAISE GESTION!!!!!!! (par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ ouvrier syndical illettré, sans doute parce que immigré TEXTE LIBRE DE DROIT ET PARTAGE, et libre d'être critiqué, amélioré et sans doute corrigé, car il comporte en réalité des réponses à textes acerbes véhéments dans des rubriques de presse à l'encontre du président FRANÇOIS HOLLANDE)

Joigny dimanche 16 novembre 2014

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Il font rentrer le loup dans le poulailler

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 1 Dic - 14:06

IL FONT RENTRER LE LOUP DANS LE POULAILLER ET VIENNENT PLEURER APRÈS!

Ça va pas la CGPME!

Frederic Grivot monte au créneau, pour critiquer la politique du gouvernement

La plus grotesque hypocrisie

Les médias font l’écho d’un comportement typique et en partie logique. Malgré quoi il est absurde plaindre la CGPME (Confédération générale du patronat des petites et moyennes entreprises) dans une économie mondialisée !

Où une nation ainsi soit elle la France se trouve volontairement et sciemment affaiblie, par le libéralisme à outrance !

Les manifestants d’aujourd’hui sont les acolytes de hier du libéralisme !

C’est hypocrite, c’est infantile venir maintenant crier au loup que LES PATRONS idolâtrent par dessus tout !

Nous sommes bien au-delà du libéralisme, bien au-delà de néo-libéralisme, nous avons reculé de quatre siècles avec une sorte de néo-malthusianisme !

Dans les dix dernières années aux USA les gros salaires ont augmenté de 500%, mais ailleurs aussi, combien récupèrent les banques d'affaires chaque année?

Arrêtez bande de hypocrites de vous plaindre!

Voilà un sujet sur des chiffres qui montre où va le pognon de nous jours, alors que nous voyons des patrons manifester, comment s'ils ignoraient la réalité?

Qui parmi ces "énergumènes CGPME ignore ceci?:


http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164p60-intellectuels-complices-ou-innoncents#534

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Consommateurs & citoyens

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 30 Dic - 5:46

http://youtu.be/TmAHWkNhW3Q

excellente intention de monsieur Marc Jutier

Excellente intention, bien que romantique, je m’explique, les bilderberg, Sorros, Golmand Schats et autres sangsues, nous écrasent par leur monopole des médias. Voir 1973 au Chili, 1963 elimination de John F. Kennedy, embargo de Cuba, elimination de Patrice Lumumba en 1961, élimination de Jorge Eliecer Gaitan en 1948. Par la voie de la démocratie chercher à changer quoi qu’il en soit c’est IMPOSSIBLE.

Loin de prôner une démarche violente, loin de faire l’apologie d’une quelconque forme de violence ou action terroriste, je fini par penser à l’usage des mêmes armes, mêmes tactiques, du système financier.

Une utopie, à présent, serait la création d’une banque des travailleurs, que si bien saura née en France, doit rapidement progresser à l’internationale. Très vite il faut offrir des services d’assurance, de crédit à la consommation, pour arriver à offrir d’autres services à la consommation, pour quoi pas une chaîne de magasins et ainsi de suite.

Le but

Arriver à offrir des services équivalents à l’industrie financière, mais à des prix éthiques, équitables, justes, pour finir par concurrence à affaiblir l’industrie des sangsues de la finance.

La gouvernance

Vu la taille du contrôle mondiale, une gouvernance NATIONAL quel qu’il soit le pays, inclus la France, est une gouvernance sans AUCUN POUVOIR face aux banques. Voilà pour quoi je crois profondément à mon projet.

Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny France le mardi 30 décembre 2014

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

La haïne du pouvoir politique!

Mensaje  Admin el Mar 30 Dic - 11:45

LA HAINE DU POUVOIR POLITIQUE

Chaque chose à sont temps


Il m’arrive de lire des phrases plutôt de gros calibre, carrément des insultes, proférés à l’encontre de personnalités.

Le gouvernement en place depuis 2012, est en face avec des intérêts spécifiques, autres que l’intérêt générale.

Cela étant, dans une économie mondialisée, il est absurde, voir suicidaire pour une nation même si elle s’appelle FRANCE, d’adopter des mesures contraires aux directives IMPOSES par des groupes obscures, très discrets mais le plus puissants.

Je vous inviterai volontaire, à lire le préambule de la Constitution de la République française, autant que l’article numéro 1 de cette charte, ou encore l’article trois de la Constitution européenne. Hélas, je sais que très peu de gens, voudrons le faire. Déjà lire le pressent texte, a caractère d’exploit.

Comment le souligne le philosophe Marcel CONCHE, comment le corroborent certains spécialistes en économie, du genre Joseph E. Stiglitz, Jeremy Fifkin, dans une longue liste de personnalités ; qui affirment que le système capitaliste est en fin de vie, que la démocratie est un leurre ; je me permets de souligner que les noms dessus cités, correspondent pas à des terroristes, de communistes, ou de révolutionnaires, mais de simples citoyens avec suffisante lucidité et courage pour exprimer la réalité.

Il est temps messieurs, dames de se réveiller ! d’ouvrir les yeux ! Et comment le souligne Hermann Scheer (SPD Allemagne) s’associer pour analyser la situation, et pour déterminer les mesures nécessaires à adopter. ATTENTION il y a urgence !

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny France mardi 30 décembre 2014

Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Les voeux pour 2015

Mensaje  Admin el Miér 31 Dic - 11:32

Les vœux pour 2015

Lecture réservée à des personnes sérieuses et intéressées à connaître la réalité


J'ai retrouvé très motivant un commentaire d'une internaute du nom Céline Lucky, certainement s'exprimer sur l'avenir est un exercice très complique, sauf si nous prenons le temps d'étudier un certain volume de documents, tâche à laquelle j'aime dédier du temps

Les pieds sur terre

La tradition enseigne à nous souhaiter les meilleurs vœux le dernier jour de chaque année.

Et si nous laissons de côté la tradition euphorique et empirique ? Tout en aillant le soin d’un regard profond sur des faits historiques pour concevoir alors un prévisionnel 2015.

Histoire


J’aurai l’air trop présomptueux, ou pire un plagiaire, sans donner mes sources, et en les donnant je passerai sûrement pour un pédant, tant pis si je passe par un cuistre.

Cela commence bien avant 1944 à Bretton Woods avec Keynes, là où est né le FMI ou encore la OMC, dans certains de mes sujets aux différents blogs et forum j’ai déjà abordé le lieu et monsieur Keynes :

http://actualite.forumpro.fr/t66p60-praxis-pragmatisme-et-politique#1162

http://actualite.forumpro.fr/t66p150-praxis-pragmatisme-et-politique#604

Si nous prenons le temps de lire Adam Smith (1776) dans sont livre " Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations " 

Page 13 Bien avant le taylorisme, bien avant 1944, Smith avait déjà fonde les bases du travail sectionné pour le rendre plus rentable. C’est pour quoi j’ai la certitude que l’évolution du travail financier était déjà dans les cartons fort long temps avant Bretton Wood ! Don monsieur Keynes à réussi à s’en moquer monumentale ment du monde en 1944

Page 21 Mais pas seulement tout le livre de Smith est un manuel pour rentabiliser le travail des ouvriers au maximum.

Lien pour le livre au format PDF :

https://www.google.com/search?client=ubuntu&channel=fs&q=jeremy+rifkin&ie=utf-8&oe=utf-8&gws_rd=ssl#channel=fs&q=origine+des+richesses+des+nations


De la même manière vous pouvez constater dans le travail de Jean Bodin, David Ricardo, ou encore John Stuart Mill, dans une liste non exhaustive quant aux plus anciens, mais Thomas Piketty, Jeremy rifkin, Joseph E. Sitiglitz pour des contemporains où aucun est un terroriste, moins encore un communiste, ou un soviétique, certains sont professeurs des grandes universités, ont travaillé au FMI, au conseil économique de la maison blanche, sans oublier l’excellent travail de John Christensen ou encore Hermann Scheer.

Prévisionnel


Vu la crise crée de toute pièce par l’industrie financière américaine en 2008 (spéculation sur le crédit hypothécaire)

Vu le travail de la Resserve Fédérale Américaine et de la BCE lors du renflouement volumineux des banques, rappelons nous qu’au plus dur de la crise, la FED apportait 80 milliards de dollars par moi (pendant plusieurs mois)

http://www.claudereichman.com/articles/odriscolllabanquecentralerenfloue.htm

Vu la politique mise en action par le gouvernement Chinois donc j’ai déposé quelques nontes sur facebook le 24 décembre :

https://www.facebook.com/groups/1461731204107683/permalink/1519752161638920/

Vu les documents " Let’s make money " ; " la city ou les finances en eaux troubles " voici un extrait :

... "Je suis très conscients de la gravité de mes mots, mais ils sont la résultante des lectures d’une somme importante de travaux, qui commence par " La république " de Platon, en passant par " Le discours de la servitude volontaire " d’Étienne de la Boétie, ou encore " Le discours de la méthode " de Descartes, " Recherche sur la nature et les causes de la richesse des nations " de A. Smith, parmi d’autres auteurs comment Jean Bodin, John Stuart Mill, mais aussi des contemporains donc Thomas Piketty ou Joseph E. Stiglitz que j’adore lire comme un de mes loisirs préférés !

Le tout conforté et vérifiable pour vous touts grâce à :


Let’s make money (extrait en lien) :

http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news


La city ou les finances en eaux troubles ou encore :

https://www.youtube.com/watch?v=ex8Xe5w-cjk



Traders, le marché secret des matières premières :

https://www.youtube.com/watch?v=xmgRafdvr7w



Est-ce que nous avons besoin de la croissance ?:

http://actualite.forumpro.fr/t138-suis-je-un-zombie#1600 "…



Je vous laisse la liberté de vous faire une idée sur ce que nous attends, sans oublier ce qui a dit le ministre Manuel Valls devant la presse espagnole pour l’avenir des classes populaires.

Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

LES PREMIERS PAS VERS LA LIBERTÉ

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 2 Ene - 1:28

Workers International Charter magne

preamble


In a dark and globalized economy, only the union of the working classes in the size of the world, will be able to build a defense organ of the interests of the working classes.

None democracy in the world is progressing because of the influence of lobby; for against, the leeches of finance, even so managed to triumph because there is solidarity to impose their will but also their interests, simply because there are no any organization in the world in front of size to cope.

The same time the financial industry nanaged easily above all, has sustain itself without show real say, whithout showing the head, yeah, if not, to whom to blame of the economics crisis ? PERSON IS THEN RESPONSABLE.

So they would have managed to organize themselves strategically without "never" expose a head of ethique or legale point of view

That's why it inspires me the need to establish rules within the popular classes, but necessarily universal size.

Article 1

Governance can not have a small number of people at the head of government or in à title of president.

Article 2

None decision is valid if it is not accepted by at least 90% of votes, every idea must be voted on.

Article 3

A proposal is approved if it is accepted by the representation of wholes countries.

Note: please I invite you to suggest other articles and translated into other languages this document.



Charte magne internationale ouvrière

préambule


Dans une économie obscure et mondialisée, seul l'union des classes ouvrières avec la taille du monde, sera en mesure de construire un organe de défense des intérêts des classes ouvrières.

Aucune démocratie dans le monde progresse à cause de l'influence du lobby ; par contre, les sangsues de la finance, malgré tout, réussissent à triompher parce qu’il y à solidarité pour imposer leur volonté mais aussi leurs intérêts, tout simplement parce qu'il n'y à pas aucune organisation au monde en face de taille à faire face.

En même temps, l’industrie financière réussi sans peine par-dessus tout sans montrer la tête, oui, si non, à qui rendre responsable des crises économiques ? PERSONNE EST ALORS RESPONSABLE.

Ils auraient donc réussi à s’organiser de manière stratégique sans "jamais" exposer une tête du point de vue éthique ou juridique.

Voilà pourquoi cela m'inspire le besoin d'établir des règles au sein des classes populaires, mais nécessairement à taille universelle

Article 1

Il ne peut pas y avoir un nombre quelconque de personnes sous le poste de gouverneur ou président

Article 2

aucune décision est valide si elle n'est pas accepté par au moins, 90% des votes, toute idée doit être soumise au vote,

Article 3

Une proposition est approuvée que si elle est acceptée par la représentation de touts les pays.

Note : s'il vous plaît je vous invite à proposer d'autres articles et traduit dans d'autres langues le présent document.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Economie, politique et subvention

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 2 Ene - 5:56

Admin escribió:LA HAINE DU POUVOIR POLITIQUE

Chaque chose à sont temps


Il m’arrive de lire des phrases plutôt de gros calibre, carrément des insultes, proférés à l’encontre de personnalités.

Le gouvernement en place depuis 2012, est en face avec des intérêts spécifiques, autres que l’intérêt générale.

Cela étant, dans une économie mondialisée, il est absurde, voir suicidaire pour une nation même si elle s’appelle FRANCE, d’adopter des mesures contraires aux directives IMPOSES par des groupes obscures, très discrets mais le plus puissants.

Je vous inviterai volontaire, à lire le préambule de la Constitution de la République française, autant que l’article numéro 1 de cette charte, ou encore l’article trois de la Constitution européenne. Hélas, je sais que très peu de gens, voudrons le faire. Déjà lire le pressent texte, a caractère d’exploit.

Comment le souligne le philosophe Marcel CONCHE, comment le corroborent certains spécialistes en économie, du genre Joseph E. Stiglitz, Jeremy Fifkin, dans une longue liste de personnalités ; qui affirment que le système capitaliste est en fin de vie, que la démocratie est un leurre ; je me permets de souligner que les noms dessus cités, correspondent pas à des terroristes, de communistes, ou de révolutionnaires, mais de simples citoyens avec suffisante lucidité et courage pour exprimer la réalité.

Il est temps messieurs, dames de se réveiller ! d’ouvrir les yeux ! Et comment le souligne Hermann Scheer (SPD Allemagne) s’associer pour analyser la situation, et pour déterminer les mesures nécessaires à adopter. ATTENTION il y a urgence !

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny France mardi 30 décembre 2014

QUI EST RESPONSABLE DE L'AUGMENTATION DE LA VIOLENCE

La dérive violente (extrait)

https://www.facebook.com/nestorelias.ramirezjimenez

Les intellectuels, les gouvernants ne peuvent pas faire semblant d’ignorer les causes profondes de cette espèce de prolifération croissante d’actes que si bien sont montrés isolés, sont des actes en concomitance intime inébranlable avec la perte de repères de consciences frêles, consciences sciemment tenus pour des rebuts d’une société trop fière trop égoïste pour admettre sont erreur sans issu digne de tant de connaissances et pseudo-intellectuels.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

les effets de la pub sur la consommation

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 4 Ene - 3:15

QUESTIONS EXISTENTIELLES : LA PAUPÉRISATION

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny dimanche 4 janvier 2014



LES FAITS

Il m’arrive de plus en plus souvent de constater qu’un nombre grandissant de surfeurs de l’Internet, montrent à travers leurs expression plus que l’émotion un certains niveau d’effroi ou d’angoisse sur la situation politique en France et dans le monde.

Dans un accès de théâtralité grandiloquente j’aurai peu tomber dans le panneau, de la pédanterie plutôt dithyrambique ; mais je veux rester les pieds sur terre, car je ne suis rien ni personne, mais il suffit de tourner la tête, pour trouver un amas de thèmes de grande qualité, qui nous appellent ou ramènent vers des questions existentialistes ou existentielles.

Hélas une des causes de la paupérisation, prends racine dans le superfétatoire induit par une dérive virulente napée d’évolution, et maquillé à l’excès de fortes doses du paraître.

Dans un langage prosaïque ; sept humains sur dix vivent dans une course effrénée et sans vergogne vers le paraître, évidemment le nombre coïncide stricto sensu en niveau socioprofessionnel et de manière diamétralement inverse au pouvoir d’achat. Dit encore d’autre manière métaphorique : Il est courant de voir une personne de revenu de médecin très satisfait de sont NOKIA 1800 pendant qu’une personne vivant du revenu minimum d’insertion tente de changer sont Iphone 4 pour l’Iphone 5.

Il doit y avoir entre 19 000 et 21 000 médecins en France, il est fort probable qu’il y ait non moins de 4 000 000 (quatre millions) de personnes sous le régime du chômage.

MIS EN GARDE

Derrière mon texte d’apparence banal, se trouve une alarme  vis à vis des gens qui finissent à cause de l’acchat compulsive, dans des procèdures pour surendettement à la banque de France.

... "L’achat compulsif, comme son nom l’indique, se caractérise par des épisodes permanents ou chroniques durant lesquels une personne ne peut refréner un comportement compulsif qui la pousse à acheter des objets utiles ou inutiles, le plus souvent en plusieurs exemplaires. Cet trouble psychique s’apparente à un comportement boulimique, qui peut également pousser la personne à une surconsommation de médicaments psychotropes "...

En savoir plus sur:
http://sante.journaldesfemmes.com/pratique/maladies/maladies-mentales/1437/achat-compulsif.html


..."Ainsi, la population des ménages surendettés reste caractérisée par la prédominance de personnes vivant seules (64,4 %) et n'ayant pas de personne à charge (51,5 %).
Les classes d'âge de 35 à 54 ans sont les plus représentées (53,4 %). Par ailleurs, plus de 26 % des personnes surendettées sont au chômage"...

En savoir plus sur
http://www.lemonde.fr/economie/article/2014/03/27/surendettement-le-nombre-de-dossiers-augmente-toujours_4390900_3234.html#VpfLyiqkxT82GoDd.99

ÉDUCATION ET ENVIRONNEMENT

Jeter la pierre sur l'éducation nationale serait injuste, autant que critiquer les parents, hélas nous avons toujours besoin de trouver des coupables dans notre société.

Reste à chacun, donc à se poser la question de sa part de responsabilité dans le comportement de ses propres enfants? de ses élèves? mais sans oublier l'influence du milieu (les copains, les copines, les gens du voisinage, les médias et leur publicité)

Il faut beaucoup de pédagogie, pour récupérer des griffes de l'influence sur le subconscient de tant d'images, de contacts, de relations de nous enfants? de nous élèves?
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Crainte face au jury qu'est l'histoire

Mensaje  Admin el Dom 4 Ene - 7:20

LE CITOYEN LAMBDA ET SONT RÔLE DANS L’AVENIR

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny dimanche 4 janvier 2014
 

Dédié à Serge Moati, Martine Aubry,  Sandra Andrea Renard, Maya Akkari, Cecile Duflot, Benoît Hamon, Arnaud Montebourg, Najat Vallaud-Belkacem, Aurélie Filippetti et Christiane Taubira et particulièrement à Gérard Filoche et  Frédéric Homez et Alain Tostain dans une longue liste de personnalités syndicales.


Parler de citoyen et de rôle est un exercice plutôt difficile, lorsque en face nous plaçons l’avenir.

Quelque soit sa position dans l’échelle sociale un citoyen a un rôle dans la construction du future.

Le lobby et sa puissance

Les journalistes, l’ensemble des métiers de la presse et la publicité malgré l’hypocrisie sous forme d’un quelconque code de déontologie, finissent par joindre les rands des godillots. Mais aussi les députés, les sénateurs, les ministres sont au but  autant des partisans d’une puissante liste de mesures, qui finissent par constituer une politique cohérente.

Entre la promesse et la politique effective


Combien même nous pouvons trouver des râleurs, des critiques acerbes de la pensée unique (politique du gouvernement) touts finissent pour être d’accord au moment venu des élections ; dans des groupes où nous trouvons une amalgame ou mixture qui place en avant leur de la campagne des promesses qui ne seraient jamais respectés à côté d’intentions soigneusement tenus discrètes mais que venu le moment seraient mise en place.

L’abstention et le vote protestataire

La majorité des suffragants restent  ceux et celles qui souffrent, qui travaillent en trois fois huit, ceux qui composent la liste de quatre millions de chômeurs, ceux et celles qui doivent remplir un dossier d’endettement au près de la banque de France, Les immigrés le plus souvent travailleurs temporaire dans le meilleur des cas, ceux qui venu le jours du vote, pensent que cela ne leur concerne plus, parce c’est des gens qui ont vu plusieurs candidats toujours plein de promesses peu ou pas tenues, d’ ou leur mécontentement qui seul peut être exprimé alors par l’abstention ou dans le pire des cas par un vote protestataire.

Rôle et responsabilité

Il me semble nécessaire (même si je vais avoir l’air de rabâcher la même rengaine) de prendre en compte des principes mante fois soulignés, déjà depuis les années 1770 par John Stuart Mill, " summum bonum " ou l’utilitarisme contre la morale populaire du sophiste ". (L’utilitarisme)

Toute au long de l’histoire de l’homme, a eut lieu l’affrontement entre la morale, l’éthique et la justice contre l’intérêt et le lobby. Cela sous-entends logiquement que nous sommes allé au-delà des notions pourtant fondamentales de ceux qu’est bien et ceux qu’est mal. Certains philosophes modernes, certains pseudo-économistes tentent par l’usure de nous faire croire qu’il est dépassé l’affrontement entre éthique et rentabilité, entre ouvrier et employeur. Ors aujourd’hui plus que jamais c’est d’actualité des apports à l’idéologie des personnes de la trempe de Jean Jacques Rousseau ou Jean Jaurès.

Il relève de la responsabilité des leaders syndicaux, des vrais hommes et femmes politiques, des vrais journalistes de souligner comment il est rappelait par Mill, je cite :

... "La difficulté n’est pas annulée lorsqu’on a recours à la théorie populaire d’après laquelle une faculté naturelle, un sens ou un instinct, nous fait connaître le bien et le mal "…

La crédibilité et l’histoire

Il est profondément navrant autant que ridicule entendre dire de la part des pourfendeurs de l’éthique et l’harmonie sociale ; que les classes sociales n’existent pas, ou qu’il n’y pas de lieu pour confronter les intérêts des travailleurs et des employeurs.

Le début de la méfiance de l’audience commence là ou disparaît le respect de l’éthique et l’impartialité dans la gestion des affaires publiques et le traitement de l’information.

J’ai déjà beaucoup donné des noms des faits réels et vérifiables par touts, à tel point qu’il me semble urgent de la part des professionnels de l’information, de la politique et l’éducation, commencer à s’intéresser, sans quoi vous serait (il y a des fortes chances) sévèrement critiqués devant l’histoire.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Les bienfaits de la technocratie européenne

Mensaje  Admin el Dom 4 Ene - 10:52

CONCURRENCE ET CROISSANCE

LES BIENFAITS DE LA TECHNOCRATIE EUROPÉENNE


Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny dimanche 4 janvier 2015


Comment voulez vous que des énergumènes de l’acabit d’Emmanuel Macron, puisent être tenus pour des bienfaiteurs des classes ouvrières ?

Avec des technocrates comment ceux qui prennent les décisions à Bruxelles comment voulez vous que l’Europe arrive à retrouver le chemin de la croissance et de l’emploi ?

À l’écoute de importantes personnalités dans la gestion des entreprises à taille mondiale, nous sommes face à une constante, croître sans limites ou presque.

La rédaction du traité de Rome (25 mars 1957) où les représentants de plusieurs état européens expriment je cite :

... "DÉTERMINÉS à établir les fondements d'une union sans cesse plus étroite entre les peuples européens, DÉCIDÉS à assurer par une action commune le progrès économique et social de leurs pays en éliminant les barrières qui divisent l'Europe, ASSIGNANT pour but essentiel à leurs efforts l'amélioration constante des conditions de vie et d'emploi de leurs peuples, RECONNAISSANT que l'élimination des obstacles existants appelle une action concertée en vue de garantir la stabilité dans l'expansion, l'équilibre dans les échanges et la loyauté dans la concurrence, SOUCIEUX de renforcer l'unité de leurs économies et d'en assurer le développement harmonieux en réduisant l'écart entre les différentes régions et le retard des moins favorisés, DÉSIREUX de contribuer, grâce à une politique commerciale commune, à la suppression progressive des restrictions aux échanges internationaux, ENTENDANT confirmer la solidarité qui lie l'Europe et les pays d'outre-mer, et désirant assurer le développement de leur prospérité, conformément aux principes de la Charte des Nations unies "…

Nous constatons un florilège louable à souhait de bonnes intentions, qui cache en fait l’ouverture grande du marché de chaque pays à la concurrence.

Je me permets de douter de l’éthique ou le morale d’une telle naïveté, croire qu’ouvrir les barrières douanières au monde pourrait favoriser le progrès sociale, est tout simplement un leurre. Car pour l’exprimer de manière simple la différence entre monopole et cartel en matière économique me semble infime, voir inexistante, puisque autant les monopoles que les cartels du narcotrafiquants s’octroient le privilège ou l’exclusivité du marché. Par preuve nous avons un historique lourd de certains groupes " internationaux " juges pour la justice européenne, sous des charges du genre entente sur le prix, ou position dominante.

Il faut se rendre à l’évidence, la réalité plausible est la mise à niveau du pouvoir d’achat par le bas (sans l’action préventive, la prise de conscience des classes ouvrières ou de ses préposés) les travailleurs des pays comment l’Allemagne et la France vont voir se tarir leur revenu jusqu’à rejoindre le niveau du Taïwan  ou la Corée.

Hélas nous n’avons suffisant niveau d’intelligence pour comprendre pour quoi d’un côté la CEE nous parle d’ouvrir le marché à la concurrence, et de l’autre côté juge et sanctionne des entreprises.

Car le but ultime des transnationales (volonté de l’Europe) est de ouvrir le marché des nations aux entreprises, du fait ces mêmes entreprises ne sont plus limités en capital, de manière automatique les entreprises n’appartiennent plus à des citoyens de nationalité européenne, mais à des personnes civiles, des trusts, groupes obscures sans la possibilité de trouver aucun citoyen dans le cas de difficultés juridiques ou fiscales.

Les technocrates de Bruxelles ne peuvent pas ne pas savoir qu’en ouvrant le marché à la concurrence ce sont des fonds de pension des multinationales vont vertigineusement trouver les manufactures européennes et le marché comment des proies faciles.

Je doute que les technocrates de Bruxelles et les gouvernants des pays européennes ignorent la réalité, qui nous enseigne que la croissance fini par favoriser " les propriétaires des multinationales " c’est à dire les fonds de pension, les trusts, que John Christensen dénonce, d’ailleurs sans trouver grand écho dans les médias.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

héritage Sarkozy

Mensaje  Admin el Lun 5 Ene - 1:56

La république des mérites (héritage Sarkozy)

Dédié au professeur Olivier Ilh comment remerciement pour sont excellent cadeau: "Le mérite et la République", paru chez Gallimard en 2007


D’un côté vous avait Michel Houellebecq
D’autre côté vous avait Christin Leclerc
après Guaino, Buisson ou encore Guéant
à qui ont aura donné la légion d’honneur

Les tendances mais aussi les mérites
mise en route aux arcanes du pouvoir
où le racisme comment des confites
aussi banalisé comment un abreuvoir
où touts les lambda ont été conduites
mais la presse comment un réservoir
et les journalistes épris de célébrité
estiment têtus que c’est leur devoir
plutôt critiquer touts les sans abri
alors sans même pas s’émouvoir
des cols blancs qu’on assombri
l’image de l’Élysée et le pouvoir
sauvés pour avoir trouvé un alibi
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

vœux pour 2015 pour la ville de Joigny

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 12 Ene - 14:37

PROJET D’UN PARC D’ATTRACTIONS À JOIGNY

J'aime la ville de Joigny


Pour des raison spécifiques de temps de travail en deux fois huit, je suis au quotidien empêche à participer à la vie associative et apporter mes modestes connaissance de manière bénévole (réunions et débats sur des sujets clé d'économie, littérature, peinture dessin, etc)

J'ai un vœux pour 2015 et sans doute pour quelques années ensuite.

Je fais touts mes vœux pour 2015 et sans doute quelques années de plus en vertu de magnitude du projet


PROJET D’UN PARC D’ATTRACTIONS À JOIGNY


" />

Vu les caractéristiques géographiques de l’ancienne zone d’exploitation de sable entre Saint Aubin, et la camping municipal  d’Epizy dans une frange établie par le fleuve Yonne et la route " ancienne " de la nationale six.

Vu la distance aux parcs d’attraction Disneyland (157 km), Nigloland (171 km)

Vu la zone d’influence éventuelle et l’emplacement stratégique de la ville de Joigny

Vu les besoins importants de créer de l’emploi pour le basin géographique entre Auxerre et Sens.

Vu l’éventuelle possibilité des contrats et de la coordination avec les académies d’éducation des régions, dans le but de capter la population des écoles, collèges et lycées  dans une politique stratégique.

Il me semble viable au moins l’étude de construction d’un centre de loisir avec l’ambition d’offrir des prestations proches de la concurrence, mais pouvant progresser en fonction de l’appuie financier : pour offrir des d’autre genre de prestations dans un esprit de diversification et rentabilité.

Sincères salutations. (si mon idée plaît au lecteur prenez les mesures que vous estimerait nécessaires pour l'appuyer!!!)

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny lundi 12 janvier 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Le rôle du FMI et de la Banque Mondial

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 8 Feb - 5:29

Admin escribió:Économie et information

La base scientifique du système capitaliste étant fonde d'après le socle commun établi par Keynes et White l'été 1944 à Briton  Wood dans le GATT devenu OMC

Ouverture des frontières douanières à la libre concurrence non faussée 

Étant donnée l'importance ici de l'information; sachant que dans un fondement si crucial, la gestion de l'information reste la clé de boute de la confiance 

Sachant que le prix de l'information est infime voir nul; il faut se rendre à l'évidence que le système capitaliste s'éloigne vertigineusement des fondements qui garantiraient son fonctionnement juste

Car c'est en partie par cause de mauvaises informations en matière de risques que le phénomène du crédit à tout niveau nuit l'économie mondiale 

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

LES ÉTATS- UNIS ET LES INSTITUTIONS FINANCIÈRES INTERNATIONALES : POUVOIR D’INFLUENCE AU SEIN DE LA BANQUE MONDIALE ET DU FMI

Par Ngaire Woods

Version final publié au chapitre 5 par Rosemary Foot, Neil MacFarlane et Michael Mastanduno, sous le titre " L’hégémonie américaine et les organisations internationales (Oxford 2003)

Les États-Unis bénéficent d’une position particulière dans le Fond Monétaire International FMI et la Banque Mondiale. Lorsque ces institutions ont été crées, leur structure, l’emplacement et leur mandat étaient tous à peu près déterminé par les États-Unis (1) qu’avaient plus d’un tiers de vote dans chaque institution (2) Aucun dessin du FMI a été approuvé sans accord tout d’abord des USA (3). Ces observations suggèrent que les les USA avaient fixé le rôle de domination dans ces organismes.

Malgré tout, ni le Fond Monétaire International ni la Banque Mondiale pouvaient être fondés comment simple instrument de la politique américaine. Dans une certaine mesure les institutions du genre ont été pour prendre en charge et appliquer les objectifs et politiques favorables aux USA à travers le monde. Bien sur que ces organismes sont actifs de manière discrète de manière à dissimuler la volonté offensive voir néfaste de la politique USA face à des intérêts nationaux du reste du monde.  De manière à réaliser le sale besogne ou des activités peu recommandables, sorte d’action périphérique ou de cohésion qui fini par forcer la main aux dirigeants du reste du monde (4)
Toutefois, si ces organisations n’avaient pas absolument aucune autonomie, ils seraient redondants, car ils n’auraient pas plus de légitimité ou de pouvoir de mobilisation que les organismes gouvernementaux des USA.

Pour rendre légitimes ses deux organisations, il est indispensable la présence des représentants d’un grand nombre de pays. Justement la crédibilité est gagé sur la présence d’un maximum de représentants d’autres nations que les USA. Bien que certains actions sous la dénomination d’expertise technique particulier disposé d’un degré limité d’indépendance, en réalité ce sont les règles imposés par les USA qui sont adoptés l’opinion du reste des représentants se limite à un jugement facultatif.

Susan Strange décrit quelque fois les institutions multilatérales servant soit comme " instrument de la stratégie structurelle et la politique étrangère de l’État ou des États dominants " pour fournir les biens publics nécessaires : " autorisant les États à profiter du luxe politique de l’autonome nationale sans sacrifier les dividendes économiques des marchés mondiaux et leurs structures (5) de production.

Le FMI et la Banque Mondiale ont pour rôle de faire un peu des deux (1° instrument pour appliquer la politique étrangère des USA et 2° fournir le maximum de richesses qui permettent le luxe et l’autonomie financière issue des marchés mondiaux) Encore que leurs activités sont circonscrites et limités en faveur des membres les plus puissants, de la manière la plus réaliste prévu à l’avance. De toutes manières comment les institutionnalistes le soulignent pour réussir à procurer suffisamment de richesses aux USA, le reste des pays doivent dans ce but leur accorder un certain degré d’autonomie (6)

Il y a un prix évident moindre vis à vis des bénéfices pour les USA lorsqu’il participe à des institutions multilatérales. Lorsqu’un état puissant crée une institution avec ses règles, celles-ci doivent bénéficier des intérêts globaux. Il doit se montrer coopératif et s’y soumettre aux règles, même quand même quand celles-ci ne seraient à priori favorables à leurs intérêts pour garantir ainsi soit peu la légitimité et l’utilité. Pourtant les Etats puissants evitent parfois cette la contrainte en faisant en sorte d’éditer des règles ambiguës sur les thèmes qui leur seraient défavorables ; un exemple est la manière donc les règles d’ajustement du FMI pour les principales monnaies étaient écrites (7) globalement, toutefois, la structure de règles et contraintes est différente essentiellement d’une " règle de droit " multilatéral plus simple de la politique des puissances où " la force prime sur le droit ".

L’administration de Georges W. Bush a vite appris l’importance des avantages de ces deux institutions à partir du sixième mois après juin 2001. à l’époque le secrétaire du Trésor Paul O’Neill à exprimé sont hostilité de l’administration face à ces deux organismes, affirmant que " Le FMI et la Banque Mondiale ainsi que les banques régionales de développement auraient dépensé des centaines de milliards en faveur de la pauvreté au lieu de tenter d’aider les banques à sortir de la crise financière mondiale "  Mais si nous visitions quelques-uns des pays les plus pauvres du monde, vous verrez que nous pas fait grande chose pour leur aider. Cependant, après avoir favorisé le renflouement de l’économie argentine en août 2001, l’administration c’est aperçu que les marchés avaient observé que derrière les décisions du FMI au fait se trouvait la volonté des USA.

Sources du texte: http://www.iim.uni-flensburg.de/vwl/upload/lehre/sose08/ba/current_topics/Ngaire_woods_Ivonee.pdf

Par Nestor Elias RAMIEZ JIMENEZ
Joigny dimanche 8 janvier 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Affrontement larvé des puissances

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 12 Feb - 14:21

Affrontement larvé et déguisé des puissances

Il est avant tout d’une importance radicale pour les fabricants de tout type d’armes qu’il y ait des guerres. D’ailleurs c’est avant tout un lobby très puissant, puis derrière il y a la société russe qui vie des circonstances où monsieur Vladimir Putin à fortement besoin de redorer sont blason, dans les actuels circonstances, (prix du pétrole) .

Jusqu’à présent C’est monsieur Vladimir Putin qui sort gagnant, puisque aux yeux et à la barbe d’occident il a annexé la Crimée, et de toutes manières, face à la faiblesse de l’occident, monsieur Vladimir Putin, réussi à jouer sur les deux tableaux, d’un côté il impose sur le terrain de Donetsk et de Lougansk sa volonté par les armes, et de l’autre côté, en costard cravate il s’affiche à côte des leaders politiques d’occident en négociateur.

De toutes manières l’occident ne veut pas adopter la stratégie russe, en matière d’armes, et des hommes, (Monsieur Vladimir Putin envoie des soldats et des équipes de guerre sur la zone) Tout en se montrant diplomates les occidentaux, sont faibles devant Vladimir Putin et sont armée.

L’hypocrisie

Alors que ce sont des équipes belliqueux, des armes et des hommes de l’armée russe qui attaquent dans les régions de Lougansk et de Donetsk, l’occident ose s’abstenir d’aider l’armée Ukrainienne.

D’ailleurs le seul fait d’avoir annexé la Crimée, est à mon sens une raison claire et tangible d’apporter l’aide à l’armée Ukrainienne, de la même manière hypocrite que le fait monsieur Vladimir Putin, qu’affirme en permanence qu’il n’a jamais apporté aucune aide aux séparatistes de la zone du conflit.

L’occident en faisant usage de la même tactique de Vladimir Putin, en particulière en apportant toute l’aide logistique (satellitaire) et de matériel de pointe  à l’armée d’Ukraine, réussirait seulement à montrer une position de force, INDISPENSABLE lorsque l’on est dans une table de négociation.

La suite géopolitique

Si l'occident ne montre pas ses griffes au près de Vladimir Putin, il prendra cela pour un signale de faiblesse, en d'autres termes c'est la porte ouverte à la coquette d'autres zones, d'autres pays, où des pro-russes habitent dans la région.

Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (gramophone)
Joigny jeudi 12 février 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Macron n'a rien à foutre de la classe ouvrière

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 13 Feb - 16:57

Loi Macron

Soyons serieux tout d’abord dans les petits structures, il n’y pas de représentation syndicale, les entreprises visés sont huit fois sur dix, des structures de moins de 50 salariés, plutôt 10 salariés.

En général se sont des femmes, des précaires, qu’à la base sont loin d’avoir les moyens, pour plaider en leur faveur. Devant un employeur tout puissant.

Les députés qui ne votent pas l’amendement Sandrine Mazetier s’arrangent à coté du Medef ou de Macron en réalité sans aucune différence car le rôle de Macron reste celui de mettre en œuvre la politique du MEDEF.

La loi Macron ne veut pas fixer un seuil minimum de rémunération et contrepartie pour les salariés obligés de travailler le dimanche.

Il est connu de touts que dans les commerces, dans les magasins, la présence des syndicats reste très restreinte.

Donc monsieur Macron en imposant une " soi-disant " liberté de négociation, au-fait sais à l’avance que l’employeur finira par imposer sa volonté. Dit de manière plus vulgaire mais claire pour la classe ouvrière " Monsieur Macron n’a rien à foutre des intérêts des classes ouvrières en France "

Mais c'est un clown Macron!

Une fois de plus il oublie que dans les enseignes le syndicalisme n'est pas très présent, surtout dans les entreprises en majorité de moins de vingt salariés, il n'y personne pour défendre les intérêts des travailleurs! Il s'en fou de la gueule des ouvriers! Avec qui ira dialoguer l'employeur?
Avec des gens choisis parmi ses employés? C'est connu, des pantins, des marionnettes, qui signeraient
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

pour le 9 avril grève générale

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 23 Feb - 14:34

SUR LE PLAN NATIONALE

La grève générale

Oui une partie de la société semble être pour la grève générale, mais suis-je malpoli, en fustigeant ceux et celles (que dans leur temps de oisiveté devant leurs écrans de téléphone, console, etc., jouent une ribambelle de jeux du genre CANDY CRUSH SAGA) parmi nous, non loin de huit sur dix, d'ailleurs, qui préfèrent regarder « IN ZE BOITE »,« Victorious », « touche pas à mon poste », « Tous les coupes sont permis », etc., que « L'écho des lois » ou « Le 22h ».

Je dois admettre, étant moi même ouvrier en poste 2 x 8, que nous sortons du travail exténués, j'admets volontiers, que « notre » temps libre est pour ainsi dire synonyme de loisir. J'admets donc que mon discours puise indisposer ceux et celles que comment moi d'ailleurs souffrent.

Le paradoxe


C'est en entendant Hermann Scheer (1) que j'ai enfin trouvé les mots, dans sont intervention dans « Let's make money » (2) exprimés d'une autre manière plus solennelle que dans mon texte au titre « je suis naïfs quoi » (3) écrit il y a déjà plus de dix ans.

C'est qu'il y a de désagréable se limite au constat du nombre monumental de signaux de danger émis par une foule de personnalités, des sentinelles, que huit citoyens sur dix « donc » semblent ignorer éperdument. Alors que par cette indifférence et individualisme « induits par le système » bien évidement, nous laissons dont à une « infime  minorité » s’arroger touts les droits d’imposer leur volonté et faire même des lois en leur faveur. À continuation je vais citer quelques phrases du grand Hermann Scheer, car je sais que malgré le lien (2) peu  voudrons savoir d'avantage :

.. « La déclaration internationale des droit de l'homme stipule que les hommes naissent stipule que les hommes naissent libres et égaux, en liberté et droit si nous voulons que ce principe puisse être défendu il faut changer notre façon de distribuer les richesses. Celle-ci doit se faire en faveur de la société toute entière, et non pas en faveur de quelques individus. Ainsi seulement nous préserverons les principes humanitaires. Si nous continuons de la sorte de nouveaux mécanisme de sélection vont apparaître : Des mécanismes de sélection entre les états, mécanismes de sélection entre les religions, sélection entre ceux qui peuvent se payer les ressources et ceux qui ne le peuvent pas, entre ceux qui ont de la valeur et ceux qui ne l'on pas. C'est la valeur monétaire des personnes qui prévaudra et ce sera le début d'une nouvelle ère de barbarie »...

(1) Heramann Scheer (1944-2010) Docteur en Sciences sociales, docteur en économie et élu socialiste-démocrate du SPD au Bundestag.

(2) http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news

(3) http://gramophone.uniterre.com/29102/Je+suis+na%C3%AFf+quoi!.html

ET ALORS ?

Oui il serait puérile, naïf, crier comment des fous « oui grève le 9 avril » car en fait nous ouvriers, nous sommes dans l'obligation de montrer des ALTERNATIVES ; je vais pas ajouter un lien de plus sur un sujet ou j'aborde des alternatives, car je comprends que le lecteur, pour beaucoup, comment moi d'ailleurs, doit se coucher parce qu'il faut se lever à quatre heures du matin ! Je vous juste vous donner une info pour réfléchir : « Le Japon présente un déficit de plus de 220 % de sont PIB, sauf que la dette est détenue par les japonais eux mêmes, puis je vais plus loin, le poids des intérêts de la dette de la France est de 45 milliards d'euros par an »


Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ ouvrier syndicale Fo Métaux de l'Yonne
Joigny lundi 23 février 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

L'économie vue en face

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 24 Feb - 15:16

Arrêtons l’hypocrisie

L’économie mondiale


En langage profane il y a cinquante ans, une entreprise appartenait à une famille national à une personne civil et ou morale du pays.

Aujourd’hui, l’ensemble de la production appartienne à 99 % à des groupes de taille mondiale.

Cette réalité associée à l’existence des paradis fiscaux, associé à la collusion indéniable entre l’univers d’une nébuleuse qui ose s’appeler " l’industrie des finances " et les élites politiques, élites avec la main mise sur touts les organismes et institutions officielles où s’administre, se créent et modifient les lois. Notamment lois sur la fiscalité ; favorisent d’avantage des intérêts obscures toujours en leur faveur. Au lieu de favoriser les intérêts généraux des peuples.

En réalité messieurs dames, les études abondent, les travaux très sérieux, les livres sont là, hélas peu de gens des classes populaires y prennent conscience de la dérive. Jérémy Rifkin, Thomas Piketty, Fabrice Arfi, Antoine Peillon,  Myret Zaki, Édouard Tetreau ou encore Jose E. Stiglitz dans une liste non exhaustive, en tant qu’une sorte de sentinelles, nous informent, nous préviennent, nous alertent sur la dérive du système.

Dans un tel cadre comment voulons nous parler de croissance ?

Alors que le volume mondiale de capital virtuel dépasse neuf fois le volume réel de la production ?

Comment parler d’emploi, alors que le commerce virtuel, la spéculation récupère systématiquement sept euros chaque fois que dix euros sont produits ?

Comment avoir une concurrence libre en non faussée, alors que la FED et le gouvernement des USA, subventionne avec des milliards de dollars l’agriculture et l’industrie de leur pays, face à un système CEE naïf dit européen qui sanctionne lourdement les entreprises sur le sol européen ?

Ouvrons les yeux !  Le système pervers utilise des mots, mais dans le vraie contexte, ces mots ne veulent pas dire grande chose !

À quoi servirait la " croissance " dans l’actuel système fiscale mondialisé et surtout où le système de spéculation financière est favorisé fiscalement ?

Qui parmi nous (les classes ouvrières) peu espérer une politique " officielle " pour l’emploi, qui soit digne de ce nom ? En tout cas cela serait une grosse mensonge de la part de nous représentants syndicaux, tenter de continuer à favoriser un semblant de dialogue ou d’espoir de réduction du chômage tant que la politique néo-malthusienne continue d’être appliquée.

Je vous invite à suivre mes interventions dans des forums et blogs, sur facebook en tant que gramophone Ramire Jimenez, sur twitter en tant que @gramophonefr, dans des forums :

Forum de philosophie de l’Université Toulouse le Mirail 

http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164p60-intellectuels-complices-ou-innoncents#534

Merci aux quelques 120 mille visites des rubriques sous le pseudonyme " gramophone " forum Periodista Digital

http://foros.periodistadigital.com/viewforum.php?f=25&sid=32cbc2e2b7de0d5d7bcf45af56db37d6

Mon forum actualité forum parmi bien d’autres

http://actualite.forumpro.fr/t60p150-economie-politique-et-subvention#1649

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (gramophone)
Joigny mardi 24 février 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

POLITIQUE ET LANGUE DE BOIS ÇA VOUS REGARDE

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 12 Mar - 14:19

Les frondeurs du gouvernement

Voilà que je regarde ÇA VOUS REGARDE sur LCP en direct, et je m’étonne de la magnitude de la langue de bois des intervenants:


Le gouvernement compte sur le hasard d’une évolution positive de l’économie. Je reste humble dans mes critiques, tout en étant très lucide.

La France ne solutionne pas ses problèmes parce qu’un gouvernement tente en une période infime de temps (un mandat présidentiel) de modifier la politique économique. C’est plus qu’absurde y croire cela ; pour différentes raisons, donc la principale prend tout sont sens dans l’évolution mondialisée de l’économie.

Tout citoyen est en capacité de visionner sur dailymotion ou youtube des documents d’une extrême importance du point de vue pédagogique mais aussi du point de vue de sa valeur en matière de gestion du système mondiale des banques. Ces deux documents vidéo sont :

La city ou les finances en eaux troubles

Let’s make money


Après cette courte introduction voyons les alternatives à la politique d’austérité mise en place sans donner le nom.

La dette de la France produit plus de 45 milliards d’euros d’intérêt pas an. Hors la dette de la France est de quelques 93 % de sont PIB ; sachant que le Japon présente un taux de dette de plus de 220 %?

Sauf que la dette japonaise est en pouvoir non pas de l’industrie financière mondialisé mais en mains des japonnais eux mêmes.

Je trouve donc indispensable que la dette soit très vite racheté par des citoyens français, qui au passage investiraient dans une valeur sure ! Du coup pour une parti d’entre eux, s’efforceraient pour faire évoluer de manière positive l’économie française.

L’autre volet des solutions est basculer dans la production coopérative, les travailleurs français, européens, en générale doivent créer une banque, qui doit entrer EN URGENCE en concurrence avec l’industrie financière.

Au-delà de la concurrence, des organismes loi 1901 du genre coopératives, peuvent fournir assurance auto, logement, etc. au prix favorable, COMPÉTITIF qui va améliorer automatiquement le pouvoir d’achat des plus modestes.

La fonction publique peu et DOIT se moderniser, l’outil informatique doit évoluer en parallèle avec une carte type carte bleu, qui doit contenir la carte vitale, la carte bancaire et la carte fiscale pour chaque RÉSIDENT EN FRANCE : cela se traduit pour moins de besoin de personnel dans la fonction publique, non pas pour des licenciements, mais par des départ automatiques en retraite. Car le déficit de 93 milliards par an, doit disparaître dans un délai qui sera de dix ans. Au plus rapide de cinq ans, s’il y a la volonté de nous " chers " représentants (députés et sénateurs)

Une fois donc disparu le déficit fiscale, une fois le fisc ayant obtenu une efficience de plus de 90 % (plus de 100 millions d’euros quittent le sol français chaque mois avec l’aide rien que d’une banque en Suisse, pensez aux autres banques ?) Une fois l’emploi assuré en dehors de l’anxiété crée ARTIFICIELLEMENT par le système spéculatif de l’industrie financière, NOTRE BELLE FRANCE IRA BEAUCOUP MIEUX qu’avec les fausses tentatives d’améliorer l’économie des ex-banquier, JAMAIS ÉLUS qui deviennent faiseurs de lois ! En faveur de qui ? En faveur des banques.

Arrêtés donc de nous raconter des salades messieurs les politiques de pacotille !! MERDE A LA FIN !


Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (ex-universitaire Université Pédagogique et Technologique à Pereira Risaralda Colombie) aujourd’hui ébouer en intérimaire immigré en France !
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

POR QUE HAY AUSTERIDAD

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 25 Abr - 1:18

AUSTERIDAD

Difícil de distinguir un gobierno sobre la tierra, (excepto tal vez Venezuela, Cuba, Bolivia) donde la política neoliberal no sea impuesta.

Esto se traduce por el aumento excesivo de beneficios para la industria financiera, que recupera 70 US$ cada vez que son producidos 100 US$ en el mundo.

Esto cada internauta puede constatarlo

Tomemos el ejemplo del más conocido fabricante de aviones en el mundo BOEING, que realiza cada año menos de 7 millares de beneficios, AIRBUS (la concurrencia de Europa) apenas realiza la mitad. Bueno y tomemos solo 10 bancos para ver como es la situación?

" />

Tengo algunas notas graficas sobre la evolución comparada del beneficio de bancos y del salario, cosa muy interesante, lamento que es en Frances pero los graficos son en lenguaje universal, de un lado la evolución de los bancos franceses, y del otro la evolución de los salarios, pero lo mismo pasa en Colombia. Y eso que el equivalente del DANE de Colombia es decir el INSEE, nos separa en detalles las categorias en total diez niveles de salarios.

Constataran que el más alto nivel que corresponde a 40 k€ por año, a perdido tambien!

Lo que quiere decir que muchos de nosotros sufrimos de la austeridad INCLUSO QUENES SE CREEN sin problemas CARAJO!

http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164p60-intellectuels-complices-ou-innoncents#534

QUE VIVA EL PARO DEL MAGISTERIO COLOMBIANO    Q U E     V I V A !!!!!

Por Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ ex-Instituto Tecnico Industrial de Cartago, Facultad de Comunicación Audivisual UTP (recuerdos de doña consuelo mi prof de psicologia, del loco Carlos de santuario) Escrito en el exterior a Joigny en Bourgogne France sabado 25 de avril del año 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Résultat des élections de décembre 2015

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 26 Abr - 12:39

Élections régionales de décembre 2015

Antécédents

Lors des présidentielles au deuxième tour le 6 mai 2012 sur 46 millions d'inscrits auraient été validés que 34,1 millions  et monsieur Hollande a obtenu 51,63 % face à Sarkozy 48,37 %

Lors du deuxième tour des élections législatives le 17 juin 2012, sur 43,2 millions d'inscrits, seul 23 millions se sont exprimé, le PS réussi un résultat de 29,22 %, en deuxième le groupe UMP obtient 26,51 %  en troisième loin le FN obtienne 13,77 %

Quant aux élections municipales au deuxième tour du 30 mars 2014, sur 45,7 millions d'inscrits la droite enregistre 55,2 % de suffrages suivi de la gauche avec 50,2 % en troisième le FN avec 35,9 %. Une majorité de villes de plus de 10 mille habitants, c'est-à-dire 572 contre 349 pour la gauche.  121 villes de plus de 15 mille habitants sont perdus pour la gauche.

Puis nous avons en fin les élections départementales de 2015 où au deuxième tour la droite obtienne 37,59 %, la gauche obtienne 25,49 % et le FN 22,23 % mais en fait c'est plus de la moitié des suffragants qui se sont abstenu de voter.

De toute évidence la politique mise en place par l'actuel gouvernement semble ne pas satisfaire un français sur deux, c'est dans les urnes que les électeurs le font savoir, surtout par l'abstention, bien que l'extrême droite veuille profiter avec l'aide des médias pour donner une image d'évolution, en réalité du point de vue des chiffres ce n'est pas vraiment le cas.

Malgré quoi, le gouvernement perd du terrain de manière indéniable, hélas les gens au pouvoir aveuglés par une sorte de soif de notoriété, par cette sorte de narcissisme qui procure le pouvoir, semble autiste et continue dans cette pente abrupte de perte des élections.

Il ne faut pas croire qu'une véritable politique de gauche serait inapplicable, puisque les pays nordiques appliquent une politique sociale contraire à la politique souhaité par l'industrie financière, d'ailleurs un ex-syndicale au gouvernement au Bolivie est plébiscité déjà à plusieurs reprises lors des élections, comme quoi, la politiqué sociale anti-libérale, anti-banques paye électoralement parlant !

Le gouvernement restera autiste et en conséquence continuera à perdre du terrain, c'est plus qu'une certitude, une réalité tangible. Les principaux responsables de la tournure électorale et surtout de l'abstention restent fondamentalement le premier ministre et l'ex banquier; mais bien sur que monsieur Hollande à voulu mettre un loup à garder les moutons (un ex-banquier pour les finances) c'est comment chercher à cambrioleur des fourgons de fonds pour transporter l'argent des banques, ni plus ni moins, C'est comment si le fermier mettez un renard à garder un poulailler

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Joigny dimanche 26 avril 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Comment faire face aux banquier!

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 30 Abr - 23:10

élucubrations

Le système

Oui les sangsues de la finance sont les auteurs intellectuels, de presque touts les maux des peuples

L'autorité et le pouvoir

La soumission, en fait bon grès mal grès nous, par cause de l’éducation et l’environnement le citoyen lambda devienne soumit, par induction.  La preuve majeur est dans le fait que moins de 2 % des gens sur la terre (l’industrie financière) réussi à dérober plus de 90 % du fruit du travail, car ceux et celles qui travaillent sont dépossédés avec cynisme de la part des banques du fruit DU VÉRITABLE TRAVAIL.

http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164p60-intellectuels-complices-ou-innoncents#534

Alors que BOEING obtienne moins de 7 MD US$ les banques pendant la même période, obtiennent 8 ou 10 fois plus de bénéfices !

https://www.youtube.com/watch?v=usP--RVwhtI

Moyens de contrôle

Si bien moins de 2% d'êtres sur la terre s'octroient plus de 90% du fruit du travail; cela est dû avant tout à l'indifférence et l'individualisme INDUITS dans chacun par le biais du consumérisme et les programmes d'éducation

Corollaire

Si chacun des citoyens aurait conscience (en dehors de ceux qui luttent comment Jhon Christensen, Étienne Chouard, Miret Zaky, Thomas Piketty, entre autres) il serait normale et facile de mettre de l'ordre, justice et l'harmonie parmi l'humanité

Qui est majoritaire, fini par être plus fort! prenez le temps d'analyser ceci:

http://actualite.forumpro.fr/t60p15-economie-politique-et-subvention#713

Ou encore de visionner un nombre florissant de sujets sur les réseaux de vidéos; cela étant il reste indispensable vérifier les sources, sans tomber dans les mains des profiteurs:

https://www.youtube.com/watch?v=tPF8LrDJ4R0

Pour cela il suffirait déjà d'une coopérative ouvrière (Loi 1901) au but de devenir banque mondiale des travailleurs. Le but ultime étant de combattre avec les même armes, assurance, crédit etc, les banques, car c'est le salaire en tant que volume monétaire, qui mise but à but par solidarité, (écarté du flux des sangsues) qui permettra de faire toutes les formes de crédit à des taux justes, qui finira par enrailler la cupidité en exercice et pratique usurière des banquiers

https://www.youtube.com/watch?v=_yfhRAyzNUk
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Quelle union pour quel but?

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 3 Mayo - 4:02

L’UNION FAIT LA FORCE

ACQUIS

MÉTHODES

COROLLAIR
E


Acquis

Un regard sur l’histoire, montre la croissance et la décadence de touts les empires, parmi les lecteurs, hétéroclites seul ceux ayant siégé dans les amphithéâtres des universités, ne sont pas nécessairement ceux qui comprendrons, hélas une minorité sera en mesure de comprendre et tirer des leçons. Les empires finissent par dépérir.

Méthodes

Une des causes majeures qui poussent à trépasser l’actuel système, reste la cupidité ; celle dénoncé par des éminents intellectuels et même prix Nobel d’économie, après avoir lu quelques livres de Joseph E. Stiglitz, Thomas Piketty, Edouard Thétreau, entre autres, nous constatons une évidence ; malgré la puissance médiatique du système, les derniers génocides au Kozovo, Rwanda, la duré du conflit où les Palestiniens sont effacés de la terre lentement mais sciemment. L’évolution du chômage dans certains pays, les milliers de migrants noyés en tentant de traverser la mer. l’évolution du terrorisme, la situation affligeante des chrétiens dans plusieurs pays du moyen orient. Touts symboles éclatants d’une incapacité majeur, d’une déficience ténébreuse d’un système à garantir l’harmonie et la paix des peuples.

La méthodologie, pour faire face à moins de deux pour-cent des gens (l’industrie financière), qui par entourloupette réussissent à détrousser plus de 98 % du reste des gens sur la terre, se résume à la mise en place d’un programme, d’un procès, de création des coopératives ouvrières, au but simple de concurrencer dans la plus absolue transparence, par une concurrence qui figure comment loi fondamentale du système, le système rapace, usurier actuel des banques, remplacé par le crédit à la consommation, par des assurances, par la mise en place d’un système bancaire, plus équitable, sans verser la moindre goutte de sangs !

Bien sur que la fonction publique doit évoluer, moi même syndicale, je sais qu’il y aurait des esprits antagoniques avec l’idée de réduction de la masse salariale (n’oublions pas que seul le départ en retraite est déjà une forme équitable de réduction du personnel là où cela est logique), mais nous savons aussi qu’avec une formation adéquate, une modernisation, qui passe par l’informatisation des démarches, les besoins en temps et personnel se réduit. Il faut savoir assumer le progrès. Cela se traduit par moins de personnes, mieux capacités, mieux payés, avec un service plus efficiente.

Pour finir j’ai déjà abordé les 50 milliards de coût des intérêts de la dette, pensez à la dette du Japon...

Corollaire


La consommation, le crédit, les assurances moins chères, le coût réduit de la fonction publique, se traduit par un ralentissement du déficit par la dette externe, 50 milliards d’économie en fiscalité, plus 50 milliards des intérêts de la dette, se traduit en 100 milliards déjà qui vont améliorer la situation financière de la France. Mais je conviens que cette idée, est qu’un hypothèse, qui ne peut pas plaire à des élites bourgeoises, qui de près ou de loin par collusion ou par connivence compatissent avec les sangsues de la finance.

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (études à l'Institut Technique Industriel et L’Université Technologique et Pédagogique de Péreira en Colombie)
Joigny dimanche 3 mai 2015

Autres textes, blogs, forums sous pseudonyme "gramophone":

http://foros.periodistadigital.com/viewforum.php?f=25&sid=9452e4baa6b2ddfa00904e173de283b0

http://toulouse-philo.forumpro.fr/f12-causeries-et-publications
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

CULTURE EDUCATION ET CROISSANCE

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 4 Mayo - 6:53

Culture pédagogie et croissance

Propos liminaires

J'ai beaucoup cherché à comprendre, depuis presque une bonne vingtaine d'années, tout en comparant mon pays d'origine (la Colombie) et le pays qui m'a accueillit depuis 1988.

Morale et impartialité


Je ne vais pas généraliser, cela serait un comportement immorale et seul pourra dénaturer mon exposé.

Mais alors comment expliquer les résultats comparatifs du niveau d'éducation des nations, (le BENCHMARKING) quelque soit l'étude nous pouvons constater une évolution néfaste du niveau d'éducation dans certains pays, prenons l'étude intitulé : « L'échec scolaire dans l'enseignement primaire: moyens de le combattre (étude comparée internationale) écrit par José Blat Gimeno (!Bureau international d'éducation)

" />

La situation depuis 1975 a beaucoup dégénéré, notamment dans des domaines comment le raisonnement abstrait, le vocabulaire, mais aussi pour raison mécanique dans la compréhension de textes écrits. L'évolution culturelle des nations, reste liée à l'évolution des peuples, la misère économique génère du fait misère intellectuelle, aujourd'hui j'ai voulu faire lire un gamin de quinze ans, qui n'a pas le niveau de huit ans, et pour vérifier j'ai voulu qu'il face une division pour deux chiffres, hélas mon diagnostique est sans appel le gamin aura un niveau de huit ans !

À qui la faute ? Aux parents ? À l'éducation nationale ? De toute évidence il a toute d'un gosse normale, mais dans son cerveau il y a une accumulation d’altérations de la perception axés sur une sorte de liberté ou sa oisiveté fortement favorisé par les tablettes, les téléphones portables, la programmation de télévision et des parents démissionnaires, j'ai voulu depuis deux semaines, lui faire comprendre que c'est aujourd'hui qui se joue sont avenir professionnel. Je suis arrivé à la menace, mais tant pis je renonce car si le père ou la mère ne font pas leur travail, je ne crois pas que mes phrases « pour lui sans sens » vont lui faire changer de comportement : il aime regarder la télévision, avec le téléphone dans la main pour échanger des messages, sans aucun contenu autre que l'envie d'apparenter une normalité de laquelle les nouvelles générations s'éloignent vertigineusement.



Le problème est  tout autre

Touts ces gosses entre 12 et 18 qui passent leur temps, les yeux rivés sur l'écran de télévision, de tablettes, de téléphones portables, sont des futures adultes, qui sacrifient au nom de la oisiveté et la paresse des heures, des jours et des années, celui-ci ayant une âge mentale de 8 ans ? Alors qu'il a 15 ans ; c'est en réalité sept ans de retard.

Sept ans de retard que rien ni personne voudra lui faire rattraper sans l'appui des parents!

En tout cas ce n'est pas des parents, qui semblent démissionnaires, qui vont lui permettre d’acquérir un niveau digne de sont âge. Ce tourner vers qui ? Un état régalien ? Non la politique d'éducation se limite à permettre aux élites de progresser, C'est un fait ! Le reste sont sciemment conduits dans des voies de garage, discriminés avec la bénédiction des parents (des centres en détriment d'une éducation rigide, sérieuse, indispensable pour qu'un pays progresse)

OUVREZ DES ÉCOLES, VOUS FERMEREZ DES PRISONS  (Victor Hugo)

En réalité quel taux des enfants se trouvent hors du contrôle ? Hors du niveau ? Je crois bien que même si le taux est de moins de 40 % Aucune société sera capable d'assumer financièrement des parasites en devenir, des délinquants en devenir.

Nous savons qu'un CAP ne donne de nous jours même pas garantie de trouver un travail au salaire minimum, par contre nous savons qu'un BEP en automatismes, BEP en informatique, etc, assure au moins l'entre dans le monde du travail. Je suis chaque jours qui passe de pluls en plus convaincu que les élites font peu ou rien pour corriger ce genre de dérives, de toutes façons les élites vivent dans un autre monde.

Je suis près à offrir bénévolement de mon temps pour aider mais personne veut s’améliorer, aucun parent semble conscient de la gravité de la situation : des millions de gens arrivé à 18 sans avoir les moyens de se montrer autre chose que des parasites.


Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (études de l'Institut Technique Industriel de Cartago et de l'Université Technologique et Pédagogique de Pereira en Colombie)
Joigny lundi 4 mai 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

dialogues constructifs entre ouvrier et bourgeois

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 10 Mayo - 12:49

UNE ÉCHANGE CONSTRUCTIVE ENTRE UN OUVRIER ILLETTRÉ ET UN GENTIL PETIT BOURGEOIS 

" />

Gaspard Journé c'est dingue que vous vous réclamiez de 10 ans de lutte et de lecture pour sortir des ineptie pareil

réponse : des inepties c'est en pluriel (je ne sais pas écrire par contre

Gaspard Journé avez vous entendu parlez de cette loi universelle, présente chez tout les hommes et femmes de ce monde = faire le plus avec le moins, fuir la douleur le travail chercher le calme et le bien être ?

Réponse : Une loi universelle ? Faire le plus avec le moins Oui j’écoutai ce discours dans l'évangile de Jean Chapitre 6 versés 1 a 15.

Par contre nous pourrions parler des lois plus terre à terre « la concurrence réale et non faussée, que ça soit à niveau internationale, européenne ou française, loi pas vraiment respectée, la jurisprudence est là pour montrer la réalité. Les sentences et la jurisprudence

Les opérateurs français à plusieurs reprises ont été jugés pour entente anti-concurrence

Microsoft a était plusieurs fois jugé et à deux payer des montants que se comptent en millions d'euros.

BNP Paribas a du s'acquitter de la somme de 8,8 milliards de dollar  pour avoir violé un embargo contre Iran, Cuba et le Soudan.

Nous pourrions continuer à chercher dans la jurisprudence des manquements des entreprises aux lois qui seraient sensés garantir le commerce mondiale. Hors nous sommes loin de trouver autre chose que des ombres, des échanges obscures où le petit ouvrier, le petit peuple fini par devenir le dindon de la farce.

Faire le plus avec le moins ?

C'est une habitude typique des sangsues de la finance, c'est la spéculation, c'est acheter moins cher et faire de bénéfices, faramineux, mais qui comprends l'univers obscure des finances ? Pourtant tout est soigneusement expliqué :

http://www.dailymotion.com/video/xlpx1f_documentaire-city-de-londres-la-finance-en-eaux-troubles_news

Oui si vous avait suivi attentivement les quelques 52 minutes, vous savez mieux comment les pauvres deviennent plus pauvres et les richesses se concentrent de plus en plus.

fuir la douleur le travail chercher le calme et le bien être ?

La seule manière juste honnête de créer de la valeur ajouté, reste la transformation de matières, ainsi que une partie non négligeable de services, (santé, éducation) mais la banque en tant que système usurier est loin d'être un service, c'est une manière d’exproprier ceux qui créent la valeur.

Bien sur qu'alors et seul alors il est possible de comprendre qu'il est possible de vivre en parasites SANS TRAVAILLER

Par contre je ne sais pas si les banquiers vivent vraiment dans le calme et le bien être, sachant qu'à cause de leur cupidité plus de 35 millions de personnes meurent sur la terre chaque année. Mais s'ils arrivent à dormir en pays, chose probable c'est parce ces gens là n'ont aucun scrupule, aucun respect de la vie humaine, aucune notion de humanisme ou de altruisme.

Gaspard Journé ?! partir dans la jungle ? mais de quoi parlez vous ?

Seul vivant dans une jungle coupe du monde, vivant en ermite est possible d'échapper pour les plus modestes des êtres humains c'est à dire 65 % des gens de la terre au moins à la rafle organisé des états pour donner aux banquiers.  Seul ainsi et encore, serait possible  vivre sans travailler et encore il faudra quand même se bouger les fesses pour chercher a manger, par contre les banquier usurier eux ne travaillent pas il jouent avec l'argent qu'ils escroquent au monde.


Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (études dans l'Institut Tecnique Industriel à Cartago en Colombie et à l'Université Technologique et Pédagogique à Pereira en Colombie)
Joigny dimanche 10 mai 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Depuis Platon à nous jours les marchands

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 21 Mayo - 11:44

INDUSTRIE FINANCIÈRE

CAUSES ET CONSÉQUENCES


L'engouement pour la rentabilité du capitale, n'est pas une idée nouvelle. Déjà quatre siècles avant notre ére, le philosophe Plato dan le livre XI (des lois) abordé avec luxe de détails la spéculation, je vais juste citer un extrait :

... “ Si l'un n'écoute point ces conseils, voici la loi. Que celui qui vend quoi que ce soit au marché ne mette jamais deux prix à sa marchandise, qu'il se borne à un seul, et, s'il ne trouve point d'acheteur, qu'il remporte sa marchandise, s'il veut agir correctement, sans élever ni rabaisser ses prix ce jour-là. Qu'il s'abstienne de la vanter et de jurer à propos de tout ce qu'il vend. S'il n'obéit pas à cette loi, tout citoyen qui n'aura pas moins de trente ans et qui se trouvera là pourra le frapper impunément pour le punir de ses serments ”…

Il serait absurde, ridicule donc tenter d'exposer les pratiques modernes de l'industrie financière comment des activités saines, louables, voir nobles.

Pour des raisons qui se passent de commentaires ; l'intention des personnes dédiées à l'industrie des finances, sont de tout genre saufs de vouloir faire profiter autrui.

À la lumière des textes fondateurs de la philosophie, à la lumière de la lecture de philosophes de la vertu de Platon (La République) ou Descartes (Le discours de la méthode) Toute activité qui n'apporterait pas des bénéfices au plus large publique, est par conséquence mauvaise.

La Fourberie

Pour redorer leur image, certains grandes groupes créent des divisions ou de sections spécifiquement dédiées (en théorie à ouvrer pour des causes nobles et justes, des œuvres caritatives, etc.) mais lorsque nous regardons leur comptabilité, nous pouvons constater que le pourcentage investit dans le domaine, est moins important que les recherches et les retombées (exploités au maximum par le biais de la publicité).

Si vous comparez (chose très aisée via internet) le chiffre d'affaires d'une entreprise dédiée à la production matérielle, (productions des biens tangibles exemple des avions), et une entreprise dédiée à la banque (et en tant qu'affaire prenez deux de plus grandes dans leur domaine) vous allez trouver que l'industrie du commerce bancaire crée non pas deux fois, non pas trois fois, non pas cinq fois mais dix fois et plus de richesses.

Hors dans l'industrie financière, personne sais transformer AUCUNE MATIÈRE en lui donnant de LA VALEUR AJOUTÉE, c'est tout simplement de la manipulation des marchés, du crédit institutionnel et du crédit et des assurances, plus l'évasion fiscale via les paradis fiscaux qui arrivent les banques et l'industrie financière à accroitre par milliards leur capitale.
Les supposés leaders politiques, s'inclinent TROP ÉTRANGEMENT à faveur des cercles plutôt obscures, via la fiscalité justement, via les postes concédés aux leaders dans la gestion de la chose publique, voyez les grands noms apparus dans des organismes supposés gérer l'Europe, pire dans des ministères supposés gérer les finances !

Le lien entre un tel comportement singulier et les objectifs ? Comment le critique Platon, est encore plus claire, c'est que par collusion et connivence il est difficile par la suite de distinguer entre banquier et politiques, entre lois et barbouze ou entre lois pour le bien de touts et faveur pour des cercles obscures.

La cause de touts les maux de la société, n'est pas autre que le défaut de répartition du fruit du travail, car une infime minorité (moins de 5 % des citoyens) s'arrogent le bénéfice du fruit du travail, dans des proportions, inadéquates, injustes, sans que cela soit délit simplement parce que lois sont modifiées à leur convenance !

Si non pour quoi entre l'époque que le grand philosophe Platon à syndiqué ou constitué le délit et aujourd'hui les lois aurons évolué mais pas dans le sens de ses savantes affirmations ?

La conséquence coule de source, des délinquants devant l'éthique et la morale, se promènent vaniteux, dans la plus absolue impunité sur la terre, tandis que plus de 35 millions de pauvres meurent d’inanitions sur la terre, tandis que sous mille et une excuses des gens achètent des armes pour faire des banquier des gens heureux et pour tuer autrui, la conséquence ce sont de millions de gens au chômage, etc., etc.

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny 21 mai 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Economie, politique et subvention

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 27 Mayo - 0:21

RENTABILITÄT

Ist es möglich, Reichtum ohne Erhöhung Elend produzieren

Blinde Solidarität und der Mangel an Intelligenz, viele "gute" Menschen ihren Reichtum zu erhöhen, um der Armut zu erhöhen.

In Wirklichkeit, wenn das System tut es automatisch eine gewalttätigen Reaktion, die mehrere Formen Schaden produziert nach Einwanderung, Terrorismus und alle Formen von Kriminalität.


Sondern noch gravierender

Dies ist eine Pyramide, wo die Banken erholen zu viel Kapital, während die Produktion von Unternehmen und Arbeitnehmern zu verlieren

Lächerlich, zu halten richtige Finanzindustrie unter ehrliche Leute, die viele Unternehmen besitzen.

Wenn ich daran denke, dass 80% der Löhne der Führungskräfte des Unternehmens variable Gehalts vor der Finanzkrise des Jahres 2008 war.

Offensichtlich scheint dies nicht schlecht, mit der Ausnahme, dass die Manager sind versucht, die Konten mit dem Haupt Intention zu manipulieren, um Ihr Gehalt zu erhöhen.

Nachdem dieser so genannten Experten der Wirtschaft, es wagen, zu fragen, warum die Wirtschaft schafft Hindernisse für die langfristige Prognose?

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

LE COMBAT CONTRE LES BANQUES

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 12 Jun - 3:00

Le vrai combat

Il est admit par méconnaissance du grand publique que ce sont les banques qui dirigent le monde ; que les leaders politiques quant à eux sont des marionnettes.

Soit

Mais la vérité tout crue est que ce sont les classes majoritaires (en démocratie) qui devraient avoir touts les pouvoirs, si ce n'est pas ainsi, la raison est simple d'expliquer, mais c'est trop blessant pour les responsables alors, c'est le comportement d'autruche qui prime.

Cela fait plus de dix ans que je tente de comprendre les défauts, les erreurs, les obstacles majeurs pour qu'une société dite humaine fonctionne comment il se doit, de manière bien trop naïve j'avais écrit déjà en 2004 :

http://gramophone.uniterre.com/29102/Je+suis+naïf+quoi!.html

La réalité reste ainsi comment le souligne Hermann Scheer (Quelques notes :  Le solaire et l'économie mondiale, Actes Sud,‎  (ISBN 978-2-7427-3094-0 ; L'autonomie énergétique, une nouvelle politique pour les énergies renouvelables, Édition Actes Sud 2007, ISBN 978-2742766970 2 ; Apparition : Let's make money, film documentaire réalisé par Erwin Wagenhofer, 2009)


... “ Tant que les plus concernés, c'est à dire les pauvres gens, les plus modestes, ne chercherons pas à s'unir pour comprendre les causes de leurs misère, et puis ainsi pouvoir mieux les combattre, rien ne peu pas changer et cela risque d'aller de pire en pire ”…


Plus de dix ans donc que je me rends compte que beaucoup d'entre nous, moi même d'ailleurs nous avons cette tendance à faire comment le chien attaché à une chaîne, qui aboie très fort mais reste toujours attaché.

C'est la métaphore la plus proche de notre réalité, à “ nous les sans dents ” !
Alors comment briser cette chaîne ?

D'abords nous ne sommes pas des chiens ! Donc nous sommes “ touts ” dotés d’intelligence, alors nous devrions faire usage et ainsi arriver à construire un avenir sur des bases très solides !

Mon sujet dépase un paragraphe ! Zut qui voudra lire ?

Il y a les coopératives, mais pour cela il faut déjà savoir comment cela fonctionne :

http://legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000684004


Pour les plus presses, je dois dire que rien de sérieux s'obtienne, en une lecture de trois lignes ! Rien de véritablement structuré naisse d'une page au deux de texte !  
Soyons cette fois sous l'égide de Hermann Scheer, allons loin dans le raisonnement, voyez vous il faut reprendre les fondamentaux, (dans le discours de la méthode de Descartes)
Oui ce sont des coopératives, dans chaque entreprise, dans chaque ville, chaque canton, chaque département, chaque région, puis vous avait compris copier le fonctionnement de la banque centrale des USA, la FED, sauf qu'ici nous aurions adopté dans les statuts la loi 1901 :

http://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=LEGITEXT000006069570&dateTexte=20090506

Le but n'etant pas de permettre à personne de s'enrichir individuellement mais de combattre les banques avec leurs mêmes armes : le crédit, les assurances, etc.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

LE CHANGEMENT C'EST VOUS QUE DEVEZ LE FAIRE

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 21 Jun - 4:34

VOUS VOULEZ QUE ÇA CHANGE?

VOUS VOULEZ VRAIMENT?

Il est tout à fait normale qu'il y ait des avis discordants des candidats potentiels, des journalistes, puis des électeurs potentiels quant à l'ensemble des sujets d'actualité.

Par contre, bien qu'il soit indispensable le respect de “ toutes ” les opinions ; il faut bien être “ touts ” d'accord sur un point . Il n'y a pas plusieurs manières d'inverser l'évolution du système.

Et là, il faut bien sur, que malgré toutes les différences, malgré touts les divergences et malgré toute une myriade de groupes politiques, qui plus est sur des idéologies parfois en totale opposition, nous soyons DANS L'OBLIGATION d'adopter la BONNE SOLUTION.

ANALYSE SCIENTIFIQUE

Il est probable d'appliquer des méthodes scientifiques à un travail, dans l'espèce d'analyse des maux de la société ?

La réponse ne présente pas la moindre ambiguïté.

Premier pas

Étude simple des entreprises et de leurs bénéfices

Ici nous pourrions étudier un grand nombre, des centaines, des milliers, sauf que la conclusion est simple SANS APPEL.

Il y a deux manières de se procurer un revenu (fruit d'une activité)

La première est la plus connue, c'est la manière de faire de l'industrie financière, c'est à dire le crédit, les assurances, et surtout la spéculation (l'achat des matières, des papiers dans le seul but de les vendre toujours plus cher) sans avoir apporté le moindre changement!

La deuxième est la plus tangible, la plus fiscalement attaquée, c'est-à-dire celle qui CRÉE DE LA VALEUR AJOUTÉ RÉELLE PAR LA TRANSFORMATION DES MATIÈRES, la seule et unique manière de créer de la richesse!!!!!

Qui dirige et fixe le cap ?

Si la spéculation financière extorque, chaque fois de plus en plus de la richesse, (voir le livre “ le capital au XXI siècle de Thomas Piketty) par cupidité, les banquier réussissent à flouer le système, par le biais du lobby, la collusion, la corruption, la connivence avec ceux qui font les lois de manière à rendre beaucoup plus rentable la spéculation que le travail lui même, nous ne pouvons croire qu'un groupe politique, quel qu'il soient les convictions, dans une nation isolée quelle qu'elle soit, (même la France) tout à coup viendrait inverser l'ordre, qui est tracé à l'avance par le WORLD ECONOMIC FORUM, par les GROUPE BILDERBERG, ou par le FMI, ou par la WORLD TRADE ORGANIZATION, que d'ailleurs sont dirigés plus ou moins par les mêmes personnes et donc AVEC LES MÊMES INTÉRÊTS.

Comment renverser la donne ?

Le nerf de cette guerre reste l'argent, il serait donc absurde de cibler autre chose dans une politique qui permettre un changement.


LE VÉRITABLE COMBAT ET LE PLUS PACIFIQUE QU'IL SOIT

Voilà que dans un combat loyale, avec leurs mêmes armes, (le pognon) il serait facile de vaincre le géant au talon d’Achille. Car leur point faible est notre force.

Les consommateurs

C'est la consommation qui fait dans toute sa diversité la puissance de feu du système.

Par preuve vous pouvez vérifier le chiffre d'affaires de n'importe quel fabricant de produits d'ailleurs pensons à BOEING, (ça alors le premier fabricant au monde de machines les plus grandes que l'on puisse imaginer.

Bien un avion est ce qu'il y a de plus grand comment machine !

Tout simplement BOEING affiche un résultat net de 3,9 milliards de US$ EN 2012

Tandis que SAMSUNG ÉLECTRONIC présente un résultat net de 9,26 milliards d'euros pour 2013

Pourtant nous parlons d'électronique est surtout d'un objet qui nous pouvons tenir dans une main.

Mais allons plus loin !

LES SPÉCULATEURS GAGNANT BEAUCOUP PLUS SANS TRAVAILLER!!!

Ne parlons pas des quatre premières banques au monde (donc les premières sont chinoises) la cinquième banque au monde JP Morgan and Chase présente (voir LE FIGARO économique) un bénéfice annuel de 21,8 milliards de dollars pour 2014 en hausse de 21,4 % par rapport à 2013,

Je ne vais pas vous dire plus : “ c'est blanc et c'est c'est la poule qui le pond ”

Il suffit que les travailleurs adoptent des coopératives, (SI LES LEADERS SYNDICAUX voulaient VRAIMENT défendre le pouvoir d'achat des travailleurs?) le code du commerce a déjà le cadre juridique ! Une union nationale de coopératives, qui aurait ligne de crédit à la consommation, assurances, etc., etc., tout en restant sous la loi 1901, serait le meilleur pied de nez au système !

Prenez le temps d'y réfléchir vous qui voulez tant le changement ?

D'ailleurs je vous invite à vous inscrire au forum, à commenter les sujets, à ouvrir des sujets

Nestor ELIAS RAMIREZ JIMENEZ
Joigny dimanche 21 Juin 2015
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

EST-CE QUE ÇA PEU CHANGER?

Mensaje  Admin el Lun 22 Jun - 4:13

PLAIDOYER POUR LE CHANGEMENT URGENT

Puis voilà il est l'heure de tenter de publier sur les réseaux et blogs un messages, je tente de conscientiser qui veut me lire, alors prenons des phrases type : “ ça me prends la tête la politique ” ; “ oui on connaît tout ça ”

Nous avons soit l'envie de vivre notre vie isolés dans notre petit coin, et alors il faut se prémunir de touts ceux et celles qui sont passionnés de ça ! Soit pour d'autres, (sans doute je suis vu pour mes détracteurs ainsi une tendance à la grandiloquence ou la pédanterie ?

Dois-je écrire franchement ou prendre la langue de bois ?

Si j'écris franchement, il y a ceux qui vont “ prendre la mouche ” (expression pour dire qui vont se fâcher) Hors je ne veux surtout pas fâcher personne.

Si j’utilise la langue de bois, alors je vais ressembler aux politiques de touts bornes confondus.

PÉDAGOGIE

Dans les deux cas ce sont les classes populaires qui sortiraient perdantes, et cela déjà depuis plusieurs siècles, des personnes BEAUCOUP plus qualifiés que moi, ont osé être pédagogues, mais le système fait tout pour les rendre inaudibles !

LE DISCOURS DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE

Le titre déjà enferme beaucoup,

http://www.singulier.eu/textes/reference/texte/pdf/servitude.pdf

Tout ouvrier, tout chômeurs doit lire ce sujet, il ne fait que 18 pages, et reste un socle inaliénable pour la compréhension de la société, la compréhension des torts de touts ceux et celles qui dissent :

“ ça me prends la tête la politique ”

“ oui on connaît tout ça ”

J'ai déjà lu aussi plusieurs livres, donc la biographie est pourtant pas si extensive que cela, mais je comprends aussi que monsieur et madame tout le monde ne voudras pas investir sont “ précieux temps ” dans ce genre de “ âneries ”

Par contre, sans vouloir baisser personne, dans vouloir blesser qui que ce soit, je vous assure que si le monde va si mal, cela est du justement à l'individualisme et l'indifférence induits bien sur par l'environnement, par les médias : exemple nous ne voudrions pas investir 55 minutes de notre temps à regarder LA CITY OU LES FINANCES EN EAUX TROUBLES, mais combien de minutes nous passons chaque jours (pour ceux et celles qu'ont un téléphone ou une tablette) à jouer Clash of Clans.

LOISIR ET OISIVETÉ

Oui je suis tout à fait conscient qu'en tant que des humains, nous sommes libres de disposer de notre temps livre sans la moindre critique, sans le moindre arbitrage d'un tiers. Oui je le comprends dans une certaine mesure, mais en même temps, il faut savoir qu'il y a une forte dose d’aliénation dans beaucoup des gadgets modernes. Et justement si la société va de mal en pire cela reste intimement liée à notre comportement individuel de moutons.

Pour être concis disons que si moins de 5 citoyens sur 1000 s'enrichissent sur la terre c'est simplement parce que les 995 restants le veulent bien !

Nous voulons vivre comment des moutons, en effet nous le sommes, du moment ou notre réactions se limite comment je le fait depuis des années à critiquer, à la seule différence qu'il faut admettre qu'il y a des solutions et la première est simple, il faut tomber d'accord déjà sur notre principal défaut :

L'indifférence et l'individualisme qui sont induits par la oisiveté dans une société où le loisir et les gadgets nous rendent des esclaves, des serviles volontaires !

C'est absurde que moins de 5 citoyens sur mille puissent se permettre d'extorquer le fruit du travail dans le monde ! C'est une réalité, regardez mes chiffres vérifiez vous même, les banques, les entreprises et comparez !

Alors arrêtons d'écrire ici et la que nous sommes en colère, et en même temps sans vouloir nous associer pour fixer le chemin à suivre

http://actualite.forumpro.fr/t60p165-economie-politique-et-subvention#1698
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Pour quoi inaudible?

Mensaje  Admin el Mar 23 Jun - 4:16

Inaudible

Bien que critiqué en France nous avons eut Georges marchais, Marie-George Buffet, parmi bien d'autres personnalités au discours non pas populiste ni prosélyte mais au discours adressé sincèrement à la classe ouvrière.

Bien avant nous pourrions alors citer nombre de personnalités qui d'ailleurs sont déjà adoptés par des politicards comment blason, voir une sorte de bannière, dans le seul et unique but de tromper l'électorat.

Il arrive même que pour l'anachronisme typique de l'état et de l'histoire des monuments, des rues, des institutions, écoles et collèges finissent baptisés au nom d’illustres leaders populaires : Léon Blum, Jean Jaurès, Jean-Jacques Rousseau ; certains auraient même supporté des attaques et calomnies sévères de la part de la extrême droite, comment c'est le cas de Roger Salengro au point de le pousser au suicide.

Curieusement ceux qui meurent ce sont régulièrement des gens de gauche, et je pense à Pierre Bérégovoy, des gens très claires dans leur idéologie, et leurs volonté de servir les citoyens, et particulièrement les plus faibles. Ce n'est pas une accusation, mais un constat !

Pour quoi la voix des grandes hommes défenseurs de l'altruisme, de l'humanisme, semble plutôt inaudible ?

C'est une vérité assez simple de l'expliquer

L'opinion publique est constitué de l'intoxication sciemment orchestré par le système. D'où une nécessaire conclusion, quoi que qui conque ose dire ou faire en faveur des plus faibles, ne risque pas d'être suffisamment entendu ; ni par les gouvernants, ni pas les médias, et moins encore par les plus concernés, c'est à dire les classes populaires.

Conscientisation de l'opinion


Si ceux les plus concernés, (nous les classes populaires, les ouvrier, les artisans, les chômeurs) ne nous sentons nullement concernés par le discours de ceux et celles qui veulent agir et plaider au sein des gouvernements, à notre faveur. Alors il est impossible que le cours de l'histoire puise changer vers un monde de justice sociale, un monde de paix entre les peuples ; et pour corollaire nous dirions que c'est nous mêmes qu'avons osé creuser notre tombeau !

Je sais bien que je reste inaudible, je sais bien que personne osera (parmi les plus modestes) se prononcer et moins encore, considérer la véracité de mon raisonnement ! Ou alors il ou elle se rendra compte du besoin urgent de se rassembler.

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny mardi 23 juin 2015
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Re: Economie, politique et subvention

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Página 7 de 10. Precedente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10  Siguiente

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.