trombinoscope sociale

ligne idéologique et civisme

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Dim 22 Fév - 21:16

Rappel du premier message :

Face au capitalisme

En guise de préface

Il est banal trouver dans la bouche du citoyen lambda, les plus hostiles critiques au système capitaliste.

Dans l'art de la critique le plus illettré des gueux, devienne philosophe.

Des illustres hommes d'Etat s'essaient même à vouloir modifier ou reconstruire un système de nous jours le plus connu. Système reconnu et approuvé par la majorité des pays de la terre, et la majorité des économistes.

Force et de reconnaître que la seule tentative de s'aventurer à lui trouver une forme de société de remplacement constitue une tâche monumental. Capable d'éveiller des vieux démons, et fantômes enfuit dans la conscience collective. Craintes sur la disparation même de la démocratie ou semblant d'équité au quel la société semble s'accommoder.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 28 Aoû - 12:37, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas


précarisation accrue du travail

Message  Cogito ergo sum le Dim 16 Jan - 18:03

Précarisation accrue

par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Dimanche 16 janvier 2011

Deux grandes périodes sont à identifier dans les derniers cinquante ans dans notre société, plus en détail depuis la seconde guerre mondiale, avec une division arbitraire sans doute en 1975, date à laquelle les courbes du chômages ont commencé à changer.

Le pouvoir d'achat des ménages, étant touché alors l'évolution du confort, doit mécaniquement accroitre le chômage, puisque s'il n'y a pas des débouches dans le sens de la pensée de Jean Baptiste Say au sujet des marchandises.

Nous sommes face aux premiers effets des travaux de Keynes lors de sa réunion de Bretton Wood, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Les fondations pour un capitalisme libéral sont alors mise en place. Avec besoin de concurrence le tout mise dans un document fondateur de la délocalisation ou mondialisation, le traité de libre échange et réduction des taxes douanières, le fameux GATT.

Le capital d'investissement

L'investissement dans des pays à coût très réduit de main d'œuvre est ainsi rendu officiel, mais tout est verrouillé pour que seul le capital ait la liberté de bouger, l'immigration de population, est brimée du mieux qu'il est possible.

Justice sociale et Santé

Cela accroit violemment les injustices, puisque, dans des pays du tiers monde le coût de main d'œuvre est divisé par 100, du fait les nouveaux bénéficiaires de cette manne d'emploi, ne bénéficient pas pour autant économiquement, autant, c'est à dire que le capitalisme tire un maximum de profit. Mais bien sur que pour les gouvernements des pays captant les entreprises, qui débarquent, un ou deux dollars par tête en salaire est toujours mieux que rien de tout. La fiscalité, les largesses en matière d'environnement, sont bien monnaie courante, la pollution, les maladies professionnelles, sans parler de la corruption émigrent vers Taiwan, Japon, Corée, Chine, Inde, Brésil, etc.

Le travail à la chaine devient la meilleur réponse des vielles entreprises des pays comme Allemagne, Royaume Unit, États Unis et France, c'est déjà en marche bien avant, certainement, puisque chez FORD MOTOR COMPANI, un ingénieur du non Frederick Winslow Taylor dès 1910 ou 11 avait déjà démarré des travaux méthodiques de rentabilisation de la production, Il me semble qu'un des pilier de l'augmentation de la rentabilité, est du à ses travaux et son livre « Les principes de l'administration scientifique »

Dit de manière lapidaire, l'ouvrier doit travailler plus, avec des gestes répétitifs, dans un phénomène de déshumanisation de la production, pour faire pale concurrence à des usines aux coûts divisés par dix dans des pays du tiers monde. Chose qui est de tout point de vue, inique et donne la dimension du handicap majeur de la pensée capitaliste.

L'après 1975

Une évidence ici est que Montesquieu avait une pensée, valable pour son époque, car le commerce ici est une manière d'accroitre l'abîme entre les classes sociales, nous entrons dans l'époque du commerce de l'argent, puis dans une époque du commerce de la prévision.

La croissance des états développés est stoppée nette par la délocalisation des moyens de production, cela à pour conséquence logique une perte accrue du pouvoir d'achat des ouvriers, en général, le pouvoir d'achat, est un combustible du dit « cycle économique » car le revenu des ménages modestes est systématiquement injecté à hauteur de 99,9% dans le dit cycle.

Hors à moins d'emploi, plus de gens à pointer aux organismes de protection sociale, faisant exploser les dépenses de ces branches qui ne peuvent plus être alimentés, dans un cycle infernal, qui provoque le déséquilibre du budget de l'État.

Un chômeur de plus est un frein de plus à la consommation, à la fiscalité, et un poids de plus pour la société.

L'extrémisme : origine de la violence

L'équilibre sociale rompu par la mondialisation, une partie de la population exacerbée, crie au loup ! La stigmatisation fait sont petit chemin, et les minorités ethniques deviennent « le bouc émissaire » d'une population qui ne cherche, jamais à savoir d'où vienne la cause des maux de la société. Il ne faut pas, surtout négliger, l'effet du système dans la conscience populaire dans certains pays, isolés dans la dés-industrialisation, les classes populaires, commencent par se sentir à l'écart, les sentiments dans ces pays grandissent, du anticonformisme qui se transforme en haine, le pas suivant est le terrorisme.

C'est une forme de violence qui se développe pour répondre, sans chercher à faire une quelconque apologie des extrémistes, à la violence sournoise qui tue de faim, de manque d'avenir, de manque d'éducation, de manque de perspectives ; les indigents dans le monde.

Le chômage

Dans ce procès mise en place à Bretton Wood, avec le GATT est perfectionné depuis par le système capitaliste, nous voyons qu'il faut réduire le chômage dans les pays développés ; comment faire ?

Soit en réduisant le temps de travail

Soit en réduisant le coût de la main d'œuvre

D'autres solutions seraient les bienvenues ?

Les différentes approches du problème génèrent bien sûr des tentions, une dérive qui voit la législation sur le travail disparaître à mesure que le libéralisme progresse.

La question, importante ici est de savoir, si quelqu'un fait un diagnostique, un bilan de l'évolution du système, et si les conclusions sont positives pour la société ou non !

Personne semble vouloir mettre en cause le système ? Pourtant tout le monde s'accorde a admette que les perspectives ne sont pas reluisantes, avec une certitude une montée de la précarité de l'emploi

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Lun 17 Jan - 17:47

Pédagogie et pathologie sociale

par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

Le citoyen

Le citoyen de base, la moitié des français, au fait ceux qui vivent maximum avec 1500 €/moi, sont en permanence assené de messages chargés d'inepties.

Le message

Il est difficile de débarquer dans la conscience des gens comme moi, avec des messages, issus de marte, venus ou d'ailleurs.

Les parasites

Un message est parasité, par multiples raisons, par la connaissance des faits, par la manipulation médiatique des citoyens, et par la qualité même du message.

Autant dire qu'il est difficile d'atteindre la conscience, la raison, la capacité de chacun :

"Le bon sens sens est la chose du monde la mieux partagé, chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont le plus difficiles à contenter en tout autre chose, non point coutume de désirer plus qu'ils on ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que touts se trompent, mais plutôt cela témoigne, que la puissance de bien juger et distinguer le vraie avec le faut,qui est proprement ceux que l'on nomme le bon sens, ou la raison est naturellement égale en touts les hommes. Et ainsi que la diversité de nos opinions ne vienne pas de ce que les uns son plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses fois, et ne considéreront pas les mêmes choses, "car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien"..

René Descartes

La conscience sociale

Si nous regardons, la région NORD, de France, là où jadis les miniers, travaillaient très dur, mêmes hommes très atachés au syndicalisme, de nous jours en retraite, les anciens des partis de gauche, allons sans peur des "communistes" aujourd'hui, cette région, présente ces mêmes hommes et femmes mais, le taux de suffrages pour la gauche a fondu, et le taux de suffrages pour l'extrême droite atteint des niveau de 20 et 30%.

La conscience sociale, est offerte, gratuitement, à des leaders porteurs des discours, populistes, des jolis mots, mais des mensonges, en termes d'idéologie.

Le point fort du Front National
L'immigration (je cite texto, du site officiel du FN)

..."À l’origine de la plupart des maux dont souffre notre pays, la politique d’immigration menée depuis plus de trente ans par les gouvernements successifs a été constamment dénoncée par le Front National qui, dès sa création, a proposé toute une série de mesures qui n’ont en aucune manière cessé d’être d’actualité, et constituent l’un des fondamentaux de notre projet global"...

La plus part des maux de la société

les difficultés de la société, peuvent venir de l'immigration?

Prenons les chiffres du budget de l'état, rien de plus tangible pour savoir où l'état dépense:

Du site officiel du Sénat, tout lecteur aurait accès:

1. Les exonérations de charges sociales compensées par la mission « Travail et emploi » : 1,56 milliard d'euros

Le coût des exonérations se décompose ainsi qu'il suit :

- 21,2 milliards d'euros d'allègement généraux de cotisations patronales « Fillon » ;

- 3,23 milliards d'euros au titre des heures supplémentaires et complémentaires ;

- 5,04 milliards d'euros d'allègements ciblés de cotisations non compensés par la mission « Travail et emploi »

En prenant pour hypothèse que le coût des 35 heures représente 55 % de la part des allègements généraux de charges sociales8(*), soit 92,3 milliards d'euros (55 % de 168 milliards), on peut estimer que la réduction du temps de travail aura induit une charge sur les finances publiques de près de 125 milliards d'euros"...

Lien officiel: http://www.senat.fr/rap/l10-111-331/l10-111-3314.html

Des riches qui se font rembourser par le fisc tandis que des pauvres, se voient couper les allocations

Ainsi, 51,6 % des bénéficiaires, soit 8 445 personnes, se sont partagé 4,7 millions d'euros (soit 0,8 % seulement du coût du bouclier fiscal pour l'Etat). Ils se sont vu rembourser par le fisc 565 euros en moyenne. Il s'agit de personnes dont le patrimoine est inférieur à 770 000 euros, seuil déclenchant l'assujettissement à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), et dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 3 428 euros.

À l'autre bout du spectre, se trouvent 979 personnes, dont le patrimoine dépasse 16 millions d'euros et le revenu fiscal de référence est supérieur à 43 761 euros. Elles représentent 6 % des bénéficiaires du bouclier mais s'en sont partagé 63 %, soit 368 millions. Pour eux, le montant moyen de la restitution atteint 376 134 euros.

Parmi les curiosités, on notera que 14 personnes disposant d'un patrimoine de plus de 16 millions d'euros ont un revenu fiscal de référence de moins de 3 428 euros et se sont vu rembourser 162 109 euros en moyenne. Il s'agit pour l'essentiel de contribuables recourant massivement aux niches fiscales, ce qui fait baisser artificiellement le montant de leurs revenus servant au calcul du bouclier (Le Monde, 3 avril 2010).

lien officiel du sénat: http://www.senat.fr/leg/ppl09-447.html

Les niches fiscales atteignent 172 milliards d'euros pour 2011

Qui parmi les classes populaires arrive à discerner entre la réalité des chiffres et les commentaires ici et là?


les dépenses de la protection sociale

En 2007, les dépenses d’action sociale des caisses d’Allocations familiales (CAF) de Métropole et des départements d’Outre-mer (DOM) s’élèvent à 3,73 milliards d’euros soit une augmentation de 4,1 % par rapport à 2006.

Données générales sur la branche famille

• La CNAF (caisse nationale d’allocations familiales) gère les prestations familiales du
régime général et pilote les 123 CAF.
• 10,8 millions d’allocataires
• 62 Md€ de prestations versées
• Part des dépenses de Sécurité sociale famille dans le PIB : 2,09% en 2006

Sachant que nous avons des allocataires touts confondus dedans, que les immigrés ne représentent que 5% de la population de France.

Nous devons avouer que les maux de la société viennent d'ailleurs: 62 Md€ plus 3,73 Md€ égale a 65,73 Md€ les patrons reçoivent plus de 25 Md€ en allègement de charges, et les nantis reçoivent 172 Md€ pour les niches fiscales.

d'un coté pour les classes populaires 66 Md€ de l'autre coté pour les nantis 198 Md€, et le FN arrive à afficher que les maux de la société viennent de l'immigration?

Vous voulez faire croire à qui une telle mensonge?

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

à Josselin De Rohan

Message  Cogito ergo sum le Mar 18 Jan - 15:01

A Josselin De Rohan
Président UMP delà commission des affaires étrangères

C'est avec un grand etonement que je constate votre hypocrisie, en matière de démocratie

les pays producteurs de pétrole, pendants des années ont fournie l'énergie indispensable a la croissance des USA, Royaume Unit, Canada, Allemagne et France entre autres.

pendant tout ce temps là, la misère c'est développée, dans ces pays, ces pays ont été maitrises, soumis, endoctrinés, avec une religion.

le but etant de maintenir ses pays, sous contrôle grâce à une religion, pour permettre aux quelques familles au pouvoir de profiter des miettes, d'une exploitation massive des ressources "non renouvelables" de leur sous-sol.

votre hypocrisie reste inique, hypocrite et externe lorsque vous osez dire que c'est l'islamisme l'enemie de la société.

L'occident à laissée croitre pendant plus d'un siècle, la doctrine, comme outil, pour venir crier maintenant au loup?

cela donne la nausée vos propos.

"tant qu'il aura la misère, la faim, il aura autan d'autres formes de violence en conséquence, de l'injustice sociale"

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

pour faire semblant

Message  Cogito ergo sum le Mar 18 Jan - 18:26

Le crédit

Même les pays le plus riches vivent du crédit, les agences de notation y prêtent attention à donner un taux de 10% lors du crédit aux petits et de 2% par exemple aux grands

Personne met en cause le fonctionnement, puisque le lobby de l' industrie des finance (les banques) sort largement bénéficiée

ouverture

sous l'egide de libre échange, les pays perdent les entreprises, dans une course folle à la privatisation. Impossible de nier la mauvaise image de gestionnaire des états.

De là à tout privatiser? il faut dire la vérité, le système, le lobby cherche à affaiblir le pouvoir des états nations.

Les industries très rentables comme les armes, les banques, l'énergie et la communication doivent rester des services d'état et subventionner par leur rentabilité l'education, la Sante et des œuvres d'infrastructure

Si l'etat est mauvai gestionnaire alors pour quoi lui laiser un semblant de pouvoir?

Pour faire croire aux classes populaires en un semblant de démocratie

..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Course à la médiatisation prosélyte

Message  Cogito ergo sum le Ven 21 Jan - 13:10

Course à la médiatisation prosélyte

Quand le pouvoir législatif est ridiculisé

Par Nestor Elias Ramire Jimenez dit "gramophone"

Le couvre-feu

Certains décisions législatives ont une connotation, une signification.

Pour l'étymologie, parler de cette notion (couvre-feu) nous ramène au moyen âge, lorsque nos civilisations ne disposaient pas du réseau de fluide électronique et l'éclairage publique.

Pour éviter des incendies, au moyens âge ils éteignent les torches,

En termes historiques, le mot est adopté, par les États lors de situations très particulières, occupation, guerre, insurrection et troubles de l'ordre publique

La France est en Guerre

Un discours de prostatisme, une course à la médiatisation, dans un but de faire diversion face à la réalité, face aux énormes difficultés économiques, le citoyen lambda, est bombardé de messages subliminaux, une mesure électoraliste, trompeuse, puisque elle ne peu pas être appliqué sur l'ensemble du territoire national.
Le couvre-feu à l'encontre des mineurs de 13 ans, est comme bien d'autres mesures de sécurité intérieure au sein de la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure une enchère au discours sécuritaire.

À ce titre nous pouvons prendre l'Article 24 terdecies...

Les deux premiers alinéas de l'article L. 2241-6 du même code sont ainsi rédigés :

« Toute personne qui contrevient aux dispositions tarifaires ou à des dispositions dont l'inobservation est susceptible soit de compromettre la sécurité des personnes ou la régularité des circulations, soit de troubler l'ordre public peut se voir enjoindre par les agents mentionnés au I de l'article L. 2241-1 de descendre du véhicule de transport ferroviaire ou routier au premier point d'arrêt suivant la constatation des faits ou de quitter sans délai les espaces, gares ou stations gérés par l'exploitant du réseau de transport public.

« En cas de refus d'obtempérer, les agents spécialement désignés par l'exploitant peuvent contraindre l'intéressé à descendre du véhicule ou à quitter sans délai les espaces, gares ou stations et, en tant que de besoin, requérir l'assistance de la force publique. »

Le président de la commission des lois M. Jean-Jacques Hyest membre de l'UMP affirme (je cite) :


... «  Vous posez des questions très intéressantes, mes chers collègues, mais je vous invite à consulter le rapport qui a été rédigé lors de l'examen du projet de loi en première lecture. Il cite une disposition de la loi de 1845 sur la police des chemins de fer, qui a été codifiée depuis dans le code des transports : « Si le contrevenant refuse ou se trouve dans l'impossibilité de justifier de son identité, les agents de l'exploitant en avisent sans délai et par tout moyen un officier de police judiciaire territorialement compétent. Sur l'ordre de ce dernier, les agents de l'exploitant peuvent être autorisés à retenir l'auteur de l'infraction le temps strictement nécessaire à l'arrivée de l'officier de police judiciaire ou, le cas échéant, à le conduire sur-le-champ devant lui ».
Comme vous le voyez, mes chers collègues, un texte existe »...

Le gouvernement reste muet face aux demandes réitérés de des teneurs comment M. Jean-Pierre Sueur, Mme Nicole Borvo Cohen-Seat entre autres, la majorité sur la base de sa position majoritaire, impose une conduite, qui ridiculise l'image des institutions de taille et prestige des palais Bourbon, et le palais de Luxembourg.

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Ven 28 Jan - 12:45

Régulation

Même si la comparaison risque de choquer; dans une famille il y a des adultes, de préférence des parents qui sont aux manettes, en termes de distribution des rôles et de gestion du budget: Donner des activités aux enfants dans une famille, et proportionnelle à leur âge.

L'État dans un parallèle, j'en conviens "disproportionné" doit intervenir pour assurer un équilibre, une harmonie, c'est à dire le bon fonctionnement de la nation.

Comment dans une famille, laisser à des enfants l'autonomie, risque de se transformer en dépenses où des friandises, pourraient vite fait devenir le budget principal, de nous jours des futilités du genre dernier cri en console? Vu le prix?

J'accuse ouvertement un procès induit par Keynes, qui démarre à Bretton Wood, donc j'ai assez abondé. Puis méthodiquement poursuivi par l'influence entre autres de Margaret Thatcher.

Nous avons une constante bien au-delà de la langue, l'État qui systématiquement est derrière la méthode.

Le monde ne dispose pas des caractéristiques d'une ile, d'un royaume, d'une culture! Zut à la fin.

La politique, les goûts de la famille voisine, à quelques mètres de chez moi, ne sont pas nécessairement appliqués chez moi!

POUR QUOI LA POLITIQUE D'UNE ILE S'IMPOSE AU MONDE?

Gramophone, ne sait pas s'exprimer en français, en conséquence il ne pense pas!

George L. Fonsegrive: .."Seul les sentiments purement moraux peuvent servir à peu près sûrement de moyens
de contrôle vis-à-vis des opinions. Une opinion immorale est toujours fausse"...
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Silence Complice depuis quand?

Message  Cogito ergo sum le Sam 29 Jan - 11:38

Les faits

World Economic Forum

Davos, Georges Soros, info ou intox?

Vu le volume de crédit des nations, donc surtout les plus grandes?

Vu le fonctionnement du système à la taille du monde.

Suite aux opinions de Joseph Stiglizt et Edouard Tétreau sur la réalité, en particularité des graves dérives du système financier mondiale.

Vu le faisceau de signaux, des faits dans divers pays, le comportement des gouvernements ailleurs (des
dictatures et autres fausses démocraties).

Il saute aux yeux qu'une longue liste d'erreurs, des abus du pouvoir, des comportements assimilables à la corruption; on eut lieu sans doute pendant des années, et ces délits auraient était passés sous silence?

Silence des dites "grandes démocraties" par des raisons de marché, des échanges, donc par intérêt?

S'il y a silence... Il y tolérance...? Je ne vais pas aller plus loin, car si je sais que mon voisin vienne de voler dans une banque, je risque? Non! Mais si j'en profite des "larcins" si partie du dol est trouvé chez moi?

Dans une tribune parmi tant d'autres...

George L. Fonsegrive: .."Seul les sentiments purement moraux peuvent servir à peu près sûrement de moyens
de contrôle vis-à-vis des opinions. Une opinion immorale est toujours fausse"...
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sur Parti Socialiste au Figaro

Message  Cogito ergo sum le Dim 30 Jan - 9:51

Il est coutume que les commentaires de Gramophone aient des defaux, des horreurs en français, soit.

Les détracteurs avancent tout type de phrases hostiles, jamais argumentes face aux idées, le preuve dans chaque réponse que tout lecteur peu constater, dans les rubriques, Syndicat, Parti Socialiste, Politique française et politique économique, sans aller plus loin.

Gramophone mentirait? En fait lorsque une commission demande à une personne externe d'intervenir; en audition au Sénat ou à l'Assemble, cette personne JURE DE DiRE LA VERITE.

Le lien disponible dans le premier texte sur le lien ( je reprends):

..."Le sujet entier se trouve dans une vidéo dans le lien:

http://www.lcp.fr/En-seance-08110.html

Fin de citation"...

Permet de voir une vidéo en entier, ou monsieur Tétreau expose sous sermon aux membres du Sénat de la République, avec luxe de détail les coulisses de la finance en comparant son fonctionnement au trafic de drogues.

Monsieur Tétreau a juré de dire la vérité? Oui!

Il s'exprime devant Gramophone ou devant une commission parlementaire?

Voilà, une précision qui doit être difficile de tourner en dérision par deux ou trois personnes que derrière un même pseudonyme sans le moindre argument solide, dénigrent.

George L. Fonsegrive: .."Seul les sentiments purement moraux peuvent servir à peu près sûrement de moyens
de contrôle vis-à-vis des opinions. Une opinion immorale est toujours fausse"...
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une taxe de 0,05%

Message  Cogito ergo sum le Lun 31 Jan - 14:20

Il s'agit d'imposer une taxe très réduite - de l'ordre de 0,05% - sur les mouvements financiers. Une telle taxe pourrait rapporter entre 500 milliards d'euros par an selon Oxfam, mais elle n'est pas facile à mette en place. Elle est en effet inefficace si un pays l'applique seul puisque les capitaux fuient vers les places financières qui n'appliquent pas la taxe. Il n'y a pas de consensus mondial sur la question. Lors du G20 de Toronto en juin, les pays asiatique, l'Australie, le Canada avaient réitéré leur opposition. Les Etats-Unis restent quant à eux très réservés. L'Allemagne suggère aujourd'hui d'appliquer la taxe Tobin à l'échelle de l'Union européenne, mais parmi les Vingt-Sept, certains pays sont opposés au principe. La Suède, par exemple, échaudée par sa propre expérience. Au début des années 1980, elle avait mis en place une taxe Tobin seule, avant de devoir reculer quelques années plus tard. Dans une étude récente, la Commission européenne se montrait elle aussi sceptique.

Lien: http://www.lexpansion.com/economie/pourquoi-la-taxe-tobin-revient-sur-le-devant-de-la-scene_239259.html?xtor=EPR-237
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Sourd ou rempart

Message  Cogito ergo sum le Jeu 10 Fév - 17:52

Autisme ou crainte ?

Les deux, le peuple ne parle pas la mémé langue?

Monsieur Mubarak, n'entende pas le peuple, ou c'est parce qu'il représente un hypothétique rempar contre l'islamisation aux frontières du royaume de David.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le voisin le fait donc nous allons le faire

Message  Cogito ergo sum le Jeu 17 Fév - 14:34

Ce donner la légitimité sur une base comparative

Je doute que l'argument d'une légitimité sur la base du benchmark soit de poids à favoriser les plus aisés en détriment des majorités qui soufrent de plein fouet le poids d'une crise que d'ailleurs et le fruit de la mauvais politique économique dans le monde

La fiscalité reste un sujet complexe, d'autant plus que chaque nations reste libre d'appliquer des taxes, nous pouvons même reconnaitre que les régions, les communes, les département, ou leur équivalent dans les différents pays du monde, et de l'Europe, pratiquent une fiscalité, qui reste variable, au point qu'il est difficile de les comparer.

Dès lorsqu'il est difficile de les comparer, il me semble mensonger vouloir les adapter, pour nombre de raisons, un petit tableau de la OCED avec certains pays (nous sommes dans un univers mondialisé) vous permets de constater:

[img][/img]

La vérité

Les plus aisés, serons favorisés, c'est la volonté du président de France d'ailleurs beaucoup des artisans, des PMI et TPM, un électorat acquis en 2007, vont recevoir la douche froids quand ils vont constater, le vraie vissage de leur idole, cela lorsqu'ils vont voir leurs impôts être augmentés pour compenser le manque à gagner pour l'État.

La vérité c'est que l'État permettrait par cette modification fiscale que quelques 600 milliards soient pas prélevés sur quelques 500 foyers fiscaux les plus aisés de France
.

Il y a plusieurs pays en Europe qui pratiquent une fiscalité avec lSF. Certains cantons en Suisse, L'Italie, Le Pays-Bas, La Grèce, La Norvège.

Nous sommes devant un fait, à travers de la mondialisations, certains « hommes politiques » font évoluer la société, ses réglés, et donc la fiscalité, (mon voisin l'a fait donc il est légitime que je le fais aussi ) mais derrière le rideau de la législation, le lobby puissant des nantis pousse de manière systématique, méthodique, les états pour leurs permettre de concentrer, de rentabiliser au maximum leur capital.

Les états sont mis en concurrence, au plus offrant en confort fiscale vers qui ? Les plus riches !

Les plus riches font tout pour récolter le maximum de capital ; le salaire, la fiscalité étant un obstacle à leurs yeux. Mais la société, aurait dans cette course folle, tendance à oublier que, c'est par la production c'est à dire par la transformation des matières qui se crée la richesse, car sans transformation de matière il n'y à pas de valeur ajouté, plus de plus-valu, donc plus de système ou cycle économique, L'autisme et l'orgueil d'une parti de la population risque de leur coûter cher: la Tunisie, L'Égypte, et ce n'est pas fini

Mais le cycle économique fonctionne ; que si la redistribution est équitable. Tout production humaine est perfectible, donc il y a sans doute des irrégularités, des erreurs, mais une vraie démocratie impose une redistribution sociale, humaine du fruit du travail.

Mais au-delà du principe idéologique, nous avons un devoir d'éthique, de morale, qu'impose une rigueur, une responsabilité devant l'histoire. Car les événements regrettables qui se produisent dans certains pays, sont le fruit d'une gestion autiste de la rationalisation "non" équitable autant que le partage des charges, « du travail ».

Dans le fond il y a une immense majorité qui produit, avec une infime minorité qu'en récolte les fruit.

Sujet préparé par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)
Joigny jeudi 17 février 2011
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Lettre à la député Chantal Brunel

Message  Cogito ergo sum le Mer 9 Mar - 7:53

Copie à : DIVERS SENATEURS

Joigny le 9 mars 2011

Pendant presque un siècle, les pays comment les USA, le Canada, le Royaume Unit, L'Allemagne, La France, entre autres, auraient fait sortir les énergies fossiles, des pays du moyen orient, en échange, la bourgeoisie de ces pays à profité pour s'enrichir et asservir de manière abusive et violente la plus part des ethnies, tribus et clans de toute la région, jamais un seul politique jusqu'ici, a critiqué, le volume d'énergie, sa nationalité, sa qualité, ou quoi que ce soit d'autre.

Jamais il n'a été demandé de visa ou de passeport pour les énergies fossiles en entrant en France.

Pas un seul historien, philosophe ou politologue, aurait pris la peine d'étudier les conditions de vie durant ces années, des millions de personnes, plongés dans la misère.

Vous madame!

Vous connaissez l'histoire, mille fois mieux que ces millions de clandestins, nulle ne doute!

Ou je me trompe, madame?

Je ne vais pas vous parler, de quelques siècles auparavant, quand il semble qu'il y avait des êtres humains qui figuraient comment des chiens, des chevaux, ou des meubles…. Disons qu'il y a prescription, encore une chance, vous vous rendez compte, le montant des indemnités?

Moi madame, je n'ai pas eu l'honneur, la chance et la joie, d'avoir fréquenté les bancs de l'éducation sur le sol où Charlemagne à instauré le droit à l'éducation, et je ne fais que souffrir de mon ignorance, mais vous, madame, vous savez mille fois mieux que moi la vérité sur l'histoire...

Ou je me trompe alors?



salutations

Nestor Elias Ramirez Jimenez
21 rue des soeurs Lecoq
89300 Joigny France
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour quoi il y du racisme?

Message  Cogito ergo sum le Mer 21 Mar - 7:16

Tirons les leçons

Dans la région de TOULOUSE un homme fou tue des innocents, même des enfants!

Que dit la loi ?

Loi numéro 72-546 du 1er Juillet 1972 relative à la lutte contre le racisme :

Extrait : (modification à la loi du 29 juillet 1881, sur la liberté de la presse) « Ceux qui, par l'un des moyens énoncés à l'article 23, auront provoqué à la discrimination, à la haine ou à la violence à l'égard d'une personne ou d'un groupe de personnes à raison de leur origine ou de leur appartenance ou de leur non-appartenance à une ethnie, une nation, une race ou une religion déterminée, seront punis d'un emprisonnement d'un mois à un an et d'une amende de 2.000 Francs à 300.000 franc ou de ces deux peines seulement »

Lorsque une autorité, émet un discours à connotation raciste

Il y a répercussion avérée sous différentes formes, la loi suggère, donc aux autorités, d'un niveau intellectuel confirmé ; éviter tout discours pouvant être interprété comment discriminatoire, haineux, xénophobe ou raciste.

Impact et idéologie

Des gens peu ou pas éduqués, peuvent par suite d’interprétation et manipulation assumer des positions idéologiques hors cadre législative dans la société. Pour être manipulés certains conditions sine qua non doivent être réunis :

l'environnement dans lequel née, grandie et évolue la personne, doit contenir des facteurs, des personnes, des tendances et influences vers des groupes ou sectes qui abusent de la faiblesse intellectuelle pour le lavage du cerveau.

C'est une faiblesse de l'éducation d'omettre de donner aux enfants dès leur plus jeune âge les armes idéologiques et intellectuelles pour se prémunir des tentatives de sectes pour les embrigader

Aucune nation peu exclure, la présence dans sont territoire, d'un déséquilibre, d'un cinglé, mais les déments par des raisons cliniques sont différents des déments par influence et manipulation idéologique. C'est alors un travail des services secrets de toute nation, la surveillance très proche des groupes, sectes, et même des mouvances extrémistes, qui se déguisent en religions.

Un sujet existe sur le web sous le titre "OUI JE SUIS NAÏF QUOI" sur le même sujet:

http://www.votrejournal.net/Oui-je-sais-je-suis-un-naif_a486.html
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les satelites et le soleil

Message  Cogito ergo sum le Sam 21 Avr - 12:04

http://www.votrejournal.net/Proces-Clearstream-une-revelation-qui-ne-plait-pas-a-Sarkozy_a589.html

A l'orée du procès Clearstream, Mediapart a recueilli un témoignage inédit susceptible d’offrir un éclairage nouveau sur l’affaire : celui du beau-frère de Dominique de Villepin, Michel Piloquet. Ce chef d’entreprise révèle qu’il a entretenu, entre 1998 et 2004, des relations amicales avec Imad Lahoud (l’homme soupçonné d’avoir falsifié les fameux listings). M. Piloquet affirme avoir surpris dans son bureau, en mars 2004, soit à la période où le nom de Nicolas Sarkozy a été ajouté dans les listings truqués, Imad Lahoud en train de « pirater » son ordinateur, en compagnie d’une stagiaire. Celle-ci est la fille de François Casanova, un policier des RG (aujourd’hui décédé) qui était en rapports étroits avec Imad Lahoud entre 2002 et 2004. François Casanova était un homme de confiance du n°2 des RG, Bernard Squarcini, lui-même proche de Nicolas Sarkozy...

Bernard Squarcini, figure dans le dossier Mohamed Merah, Et Merad aurait pu être maîtrisé et cueilli vivant pour un pays comme la France? Je dis oui, j'ai des amis médecins, qui connaissaient des produit pour cela, mais au lieu de le récupérer vivant, on aurait attendu 30 heures, pour le tuer? tout ce dossier présente trop d’irrégularités.

Un homme assoiffé de pouvoir avec tant des moyens, est capable de tout, le dossier donc dispose la justice française, depuis la campagne de Balladur grossi a vue d’œil

gorce.gaetan@wanadoo.fr
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour quoi Marine Le Pen?

Message  Cogito ergo sum le Lun 23 Avr - 10:07

Il faut rester humbles

Aucun discours, doit faire omission de 20% des électeurs, des gens qui s'identifient avec Marine Le Pen, mais que les deux groupes élus, définissent comment vote protestataire.


Il faut reconnaître que les régions au plus haut taux de chômage en métropole, sont celles qu'ont perdu absolument leur confiance dans les politiques ; je parle de ses régions où la désindustrialisation, la désertification des basins d'emploi, présentent des taux de chômage du double du taux national.

Nous pouvons constater que la peur de l’étranger est plus grande là où la concurrence pour l'emploi affronte les français de souche et les immigrés, donc une grande majorité fut incité à venir vers les années 1945 à 1950 et leur descendance en deuxième ou troisième génération se trouve complètement à la dérive.

Cette dérive, est économique, mais aussi intellectuelle, une dérive à l'origine de nombre d'actes qui démarrent par l'incivilité banale et peuvent finir par des actes antisociales, qui vont pousser l'opinion à la xénophobe. Les délits commises pas des immigrés, ici vont jouer un rôle clé, dans l'augmentation du racisme. Augmentation sans doute, influence par le discours des élites, donc certains même depuis l'intérieur du gouvernement.

Si nous regardons le nombre de votant sur un total d'électeurs de 46 millions ?

Il y 979 mille 800 citoyens que ne se sont pas intéressé, ou que pour des raisons diverses n'auraient pas voté. Puis 73 mille 600 blanc ou nuls. C'est-à-dire, que 1 millions 53 mille 400 électeurs potentiels n'auraient pas eut motivation pour voter.

Les 6 millions 135 mille 618 votants de Marine Le Pen sont des gens qui répondent dans les urnes, contre l'immigration
, contre la violence donc quelque fois un seul homme, fait la une des médias et d'ailleurs si Le Pen fait 20% des votants, la raison est à première vue, le discours des élites, et l'affaire MERAH, puis si nous regardons avec un minimum d'analyse, c'est le chômage, la vraie cause de la monté de l’extrême droite.

Droite 55,2% Gauche 44,8%


Si nous regardons les 35 millions 466 électeurs en fonction de deux groupes traditionnels, nous pouvons constater que la droite recueille 55,2% 19 millions 577 mille 232 votant, alors que la gauche est en retard de presque 4 millions de suffrages, avec 44,8% soit 15 millions 888 mille 768 votants.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Ven 4 Mai - 16:25

La population et l'immigration

La France compte de nous jours 65350000 habitants; l'immigration reste composée de saisonniers étudiants, demandeurs d'asile et quelques migrants temporaires, le graphique de l'OFPRA:

[img][/img]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les législatives

Message  Cogito ergo sum le Jeu 10 Mai - 12:14

Nous sommes à un mois des élections législatives.

Les arguments des campagnes exprimées par la droite, sont les mêmes utilisés pour la campagne présidentielle. C'est-à-dire, qu'ils missent tout sur l'immigration.

A l'heure où la France autant que d'autres pays affrontent une crise très sévère, un regard scientifique sur la démographie et les chiffres nous permet de voir à quel point la xénophobie, brouille la opinion publique.

Le candidat PS, a été catégorique, les sujets d'immigration continuera à être traité sans aucune modification vis-à-vis de la méthode actuelle.

Alors pourquoi il y avait des drapeaux étrangers à la Bastille?
Tout simplement parce que dans certains villes en France, et plus particulièrement à Paris la population issue des pays du Maghreb reste particulièrement nombreuse.

D'autant plus, que pendant le quinquennat, des thèmes enclins à la xénophobie on était brandis avec véhémence, un langage acerbe, un langage violent aurait régné.

La France telle qu'elle figure dans la constitution, vis-à-vis de la situation de crise actuelle, ne pourra jamais, évoluer avec une idéologie des divisions, avec les stigmatisations des pans tiers de la population

Il y 550 000 décès par an, les taux de natalité et des 2,8 alors que le nombre et des naturalisations pour l'année 2011 a été de 35 000 personnes (chiffres vérifiables INSEE)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

LA REGLE D"OR

Message  Cogito ergo sum le Ven 11 Mai - 17:11

Confrontation des idées

une idéologie domine dans le monde, elle l'impose sa méthode, depuis la nuit des temps.

Même si les empires changent depuis des temps mémorables, le passage de flambeau se fait entre des leaders des castes, tout en prenant garde soigneusement de préserver les privilèges.


Maintes fois votre serviteur dans un discours excitant débordant des imprécisions, des phrases jonchées des fautes, aura insisté sur les risques causés par les défauts de système.

idéologie


Nul doute que les racines ou fondements de l'idéologie libérale, peuvent être présentés comme louables, est même nobles; c'est dans la pratique dans le quotidien dans l'application qui ça se corse.

Toute théorie dans le domaine de la sociologie présente sont lot d'imprécisions; une longue lignée d'effets collatéraux, c'est-à-dire cette partie non écrite; pour autant prévisible car les économistes les théoriciens font usage des technologies avec des modèles, simulations, des variables pouvant fournir nombre des prévisions ou alternatives où les dérivés semblent négligées

Les systèmes tels qu'il fonctionne regorge d'exemples des dérives, des fautes, des erreurs; que les hommes politiques auraient légitimé avec une bienveillance fort déplorable; cela et du à la connivence, aux lobbys, au conflit d'intérêts, à la consanguinité intellectuelle; entre ceux qui font les lois et leurs proches dans des domaines économiques politiques et sociales.

le modèle


longtemps le monde aurait admiré le fonctionnement des États-Unis d'Amérique, de l'Angleterre, du Canada et de la France; aujourd'hui les États-Unis d'Amérique continuent à se sortir au mieux tout en augmentant lors niveau des dette externe, bien qu'en un principe la dévaluation du dollar semblait de toute évidence chose faite, lorsque la Fed se précipite sur la planche à billets. Mais leur dollar arrive par des moyens détournés à gagner du terrain sur la monnaie européenne

La réalité est toute autre et c'est l'euro qui se dévalue vis-à-vis du dollar.

Les Royaume-Uni malgré sa législation ultralibérale pressante une dette externe supérieure à celle de la France avec une monnaie toujours plus forte!

La Suède avec 71 % des syndicalistes, avec une protection sociale meilleure que celle de la France ce en sort mieux que la France.

L'Allemagne tire son épingle du jeu, et veut imposer l'austérité sauf qu'elle a fait un travail de 10 ans d'avance en matière économique et sociale et veut imposer en moins d'un an une politique qui sera impossible d'appliquer.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mer 29 Aoû - 14:04, édité 4 fois (Raison : MERKEL, règle d'or, récession, austérité en perspective)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

de la société et ses relations

Message  Cogito ergo sum le Dim 13 Mai - 13:29

de la société et ses relations

lorsque nous voulons argumenter il devient vite indispensable trouver des magnitudes, des proportions, des moyens des comparaisons.

Un argument sans chiffre issu de la réalité autant qu'un argument isolé même s'il a des chiffres ne plaide pas en faveur de la raison de la logique et moins encore de l'éthique en matière d'information.

Les goulags de l'époque soviétique signifient beaucoup de morts: entre 1939 et 1953 (au total, 12 millions de morts), ce qui aurait fait une moyenne de 855 000 morts par an (source Wikipédia). c'est une ignominie que je ne cesse pas de condamner.

Sans faire de prosélytisme ni de populisme

Aujourd'hui la dénutrition contribue à plus d'un tiers des 9,2 millions de décès d'enfants de moins de cinq ans dans le monde

Cependant, c'est toujours en Afrique que l'on trouve le taux de mortalité de l'enfant le plus élevé du monde. En Sierra Leone, 262 enfants sur 1 000 meurent avant d'avoir cinq ans. (Source Unicef), sans parler du Kosovo du Rwanda du Darfour des faits contemporains. C'est un énergumène insouciant voudront s'exonérer derrière un pseudonyme voir une petite vie douillée; en se considérant innocent vis-à-vis de la misère.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

ESCLAVAGE ET REVISIONISME

Message  Cogito ergo sum le Mar 29 Mai - 14:05

Certains internautes très décomplexés écrivent des âneries invraisemblables sur l'esclavage:

UN INTERNAUTE: L''esclavage a été aboli en 1848. Ce n''était pas un génocide, car le génocide consiste à exterminer une population, comme les nazis l''ont fait avec leur "solution finale du problème juif", et les Ottomans ont tenté avec les Arméniens. Il reste suffisamment de noirs sur le continent africain pour réfuter cette façon de voir.

1° Le peuple juive n'a pas disparu, que je sache

2° les responsables des bateaux négriers savaient à l'avance que seul 25 à 30 % des corps arrivaient vivants à destination.

Définition de génocide : extermination systématique d'un peuple, d'un groupe ethnique ou religieux

UN INTERNAUTE: Ce n''est pas la loi qui dit l''histoire, ce sont les historiens. Avec une telle loi, les historiens n''auraient plus la liberté de rechercher et d''approfondir leurs connaissances, donc de publier des informations
qui seraient contraires à la loi.

Un simple exemple : savez-vous qu''en Louisiane, vers 1820, d''abord il y avait de très nombreux noirs propriétaires d''esclaves, et ensuite que ces esclaves de noirs étaient nettement plus nombreux que les
esclaves des propriétaires blancs. Cette information, vous la trouverez dans "Histoire de l''Amérique française", de Gilles Havard et Cécile Vidal, chez Flammarion.


Je cite un extrait :

Texte original: http://id.erudit.org/iderudit/011116ar

Les deux chapitres sur les Amérindiens examinent la thèse du génie
colonial français, c’est-à-dire l’idée que les Français auraient eu une aptitude particulière à s’entendre avec les Autochtones, et y trouvent des simplifications abusives. Tout comme les Anglais et les Espagnols, les Français étaient capables d’une grande violence envers les Indiens, les Renards et les Natchez par exemple. Par contre, « il n’y eut jamais en
Nouvelle-France de discours d’éradication prenant pour cible l’ensemble du monde amérindien » (p. 207), et les Français n’exigèrent pas que les Indiens leur cèdent la propriété de la terre. Dans les espaces périphériques la colonisation française était extensive, reposant sur la traite des fourrures, et dans les espaces centraux le système féodal supposait la superposition des droits sur le sol. À Sillery, les Indiens convertis jouissaient même collectivement du statut de seigneurs.

Les rapports entre Amérindiens et Français, « partout en Nouvelle-France, sont marqués pendant deux siècles par une très grande proximité, par des échanges, des emprunts
et des formes de métissage » (p. 208). Les auteurs exagèrent peut-être la signification (sinon le fait) du métissage biologique en Acadie et dans le Pays des Illinois, où les Amérindiennes et leurs enfants métis finirent souvent par se fondre dans la société française. Ils attestent pourtant l’élaboration au xviiie siècle d’un racisme d’État, à l’instar de la France, basé
sur le concept de la pureté du sang.

UN INTERNAUTE: La bibliographie considérable, qui figure en fin de cet ouvrage, permet à tout un chacun de se renseigner sur les faits réels. Il serait intéressant que Mme Taubira, qui descend sans doute d''esclaves, ce qui n''a rien d''une tare, fasse œuvre de réflexion en se mettant à la lecture.

Madame Taubira connais d'avantage les faits, liées à l'histoire que certains internautes, d'autant plus qu'elle est associé à François Berger, entre une liste impressionnante d'universitaires de taille mondiale

UN INTERNAUTE: Peut-être imagine-t-elle que nous autres blancs, méprisons les noirs d''Amérique en raison des esclaves dont ils sont issus, qu''elle en a conçu une sorte de culpabilité, et peut-être veut-elle que nous nous sentions coupables en retour.

Un crime de la taille de celui perpétré par les esclavagistes, bien au-delà des français, « bien entendu » que d'ailleurs, avaient la même procédure ou méthode, générant autant de morts d'après une partie non négligeable d'historiens, et je parle que de décès lors du transport. Il ne s'agit que des ethnies africaines descendants des esclaves sur le sol des États Unis ; article 1 de la loi Taubira.

L'article 2 de la loi TAUBIRA dit tout le contraire de vos sottises, je cite :

Les manuels scolaires et les programmes de recherche en histoire et en sciences humaines accorderont à la plus longue et la plus massive déportation de l'histoire de l'humanité la place conséquente qu'elle mérite. La coopération qui permettra de mettre en articulation les archives écrites disponibles en Europe avec les sources orales et les connaissances archéologiques accumulées en Afrique, dans les Amériques, aux Caraïbes et dans tous les autres territoires ayant connu l'esclavage sera encouragée et favorisée.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Echange d'anthologie UMP et PS

Message  Cogito ergo sum le Ven 8 Juin - 14:28

Deux minutes d'anthologie

http://www.youtube.com/watch?v=-aDK2Rpf6Bw&sns=em

[justify]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Pour quoi un ouvrier vote à Droite?

Message  Cogito ergo sum le Mar 12 Juin - 11:46

Pour quoi une personne issue des classes populaires, commet l'erreur de voter à droite?

Je me pose la question dans touts les sens!

La droite le preuve dans l'histoire, est une idéologie, que s'identifie au malthusianisme.

Encore que, les ouvriers qui votent à droite, ne connaissent pas par la plus part, rien ni à des sujets d'idéologie, ni de histoire!

Alors la conclusion?

Les ouvriers se trompent en votant à droite parce qu'il méconnaissent (je suis gentil) la réalité, et se laissent manipuler par des promesses

JAMAIS la droite à apporté autant que la gauche dans l'histoire en faveur des classes populaires!

JAMAIS la droite aura apporté des lois, des avantages comme le fait la gauche aux travailleurs,

Le temps de travail.

En un siècle et demi, les gens passent de 7 jours sur 7 et des journées de plus de 12 heures, à moins de 40 heurs légales par semaine. La droite n'a jamais admit la réduction du temps de travail.

Les vacances

Avec l'arrivée de la gauche à l’Élysée, en 1936 nous avons parlait de congés payés, avec l'arrivée de Mitterrand nous avons obtenu la cinquième semaine de congés payés

La création de la Caisse National de la Sécurité Sociale, c'est encore l'altruisme, l'humanisme, c'est à dire des valeurs de gauche qui sont élevés, comme pour la retraite.

Retraite

Jamais la législation sur la retraite à été aussi mal traitée qu'avec la droite, Car la reforme mise en place entre autres par François Fillion, depuis 2002, va à l’encontre des classes populaires.

Les propositions de la gauche pour les classes populaires sont nombreuses!

Les sacrifices de la gauche pendant les deux guerres: les syndicalistes, les communistes, se compte en vies humaines, les fondateurs de l'extrême droite, eux auraient participé lors du régime de Vichy par exemple à l'extermination des communistes et syndicalistes.

Le dit gramophone ne sais pas écrire certainement

Certains internautes arrivent très bien d'énoncer la réalité! Bravo encore, mais je ne doute jamais de la qualité du discours de personnes comme lui.

Je souligne: dans mon entourage des gens avec la moitie de mon salaire, qui se prennent pour je ne sais pas qui! Et que lorsqu'ils m'invitent à dîner me demandent à l'avance de "surtout ne parle pas de tes sujets"

Ces amis là, parce que nous restons amis, se font laminer individuellement lors de nous échanges, car il restent à voter pour des idéologies nuisibles à leurs intérêts.

Je me demande pour quoi?

Je donne le tour à la question, de mille manières.


avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Arretez de nous prendre pour des ânes!

Message  Cogito ergo sum le Sam 30 Juin - 10:22

Hypocrisie politique

sous couvert du libéralisme


Je démontre sans peine que le contribuable lambda est pris pour un con par les politiques!


Certains entreprises stratégiques doivent fonctionner très bien, mais rester sous le giron de l’État.

L'énergie, la santé, l'éducation, l'électronique, la banque (sous condition), les télécommunications (la téléphonie mobile), l'espace ; ce sont des entreprises qui sont rentables que lorsqu’elles fonctionnent dans le privé?

Messieurs les politiques, hors clivages, messieurs les leaders syndicaux, il est indispensable se poser les bonnes questions, faire le diagnostique indispensable.

Car il est absurde, que des ressources naturels tel que l'eau, puissent devenir des sources d'enrichissement pour des particuliers pendant que les caisses de l’État se vident

La téléphonie, les télécommunications, comment la santé et l'éducation seraient à coté du transport ferroviaire, comme une partie des services bancaires, tel que les finances des agglomérations, des communes, uniquement rentables pour des groupes financiers privés mais par sous gouvernance de l'état.

La vérité est que les néo-libéraux, les néo-malthusiens aurait tout fait pour affaiblir les caisses de la nation, par le procès de privatisation et pour la faire vivre à crédit, bien sur ! Après vous voulez nous vendre qu'il faut que le contribuable paye la dette publique !

Arrêtez de nous prendre pour des ânes!

Je ne vous parle pas de l'ânerie des entreprises de travail temporaire!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une vision pédagogique des erreurs des politiques:

Message  Admin le Dim 29 Juil - 20:14

Le lobby des banques

Lorsqu'une personne œuvre dans une entreprisse, sont activité rémunère, au-delà des heures de la personne en soit; autant les dits MDI, (main d'œuvre indirecte) par le biais des cotisations, le salaire étant décomposé environ en 31% de cotisations patronales, 15% de cotisation du salarié, ce sont 46% du revenu du travail qui font partie automatique d'une forme de redistribution du fruit du travail.

Sur le 54% du salaire d'un ouvrier de niveau bas jusqu'à un salaire net de 3500€ s'opère un procès automatique dans lequel la loi de l'offre et la demande, prend tout sont sens. Pour les niveaux SMIG il y a la certitude que le revenu se transforme à 100% en combustible du cycle économique primaire. Au-delà le revenu aura tendance proportionnel à fuir vers des circuits type investissement, et diverses formes similaires qui si bien semblent fortifier le capital, vont en quelques sortes freiner le circuit économique primaire.

Un salaire de 12000€ par moi, à raison de plus de 6000€ c'est-à-dire la moitié, ne va pas se transformer en consommation. Ne peut pas être consommé, est c'est la raison mécanique par laquelle nous parlons de frein à l'économie primaire, puisqu'il n'y a pas de consommation directe, des sommes acquises. Mais ces sommes auraient tendance à participer au cycle économique secondaire, voir tertiaire et plus.

C'est de l'argent qui intègre des comptes de dépôt à terme, des comptes de commerce financier, où il y a achat et vente, au jour le jour de titres, et autres produits complexes, commerce sur la valeur d'échange et toute forme de commerce avec spéculation. C'est à dire toute forme dans laquelle le produit acheté n'a eut aucune transformation impliquant augmentation de la valeur ajouté, tout en augmentant sa valeur, dans le seul but de faire de bénéfices, par le seul et unique fait de achat et vente.

Au passage le système financier fait vivre plus que confortablement, plutôt ceux qui spéculent tout en détriment de ceux qui génèrent, créent, transforment les matières, en détriment des vrais créateur de richesse.


Tant que les hommes politiques, n'auraient pas admit cette erreur absurde, insultante, grossière, l'avenir des sociétés, leur harmonie est en péril.

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit "gramophone"
Dimanche 29 juillet 2012
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 419
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

à tort ou à raison

Message  Cogito ergo sum le Jeu 16 Aoû - 9:58

À tort ou à raison

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez

Dédié à: Faouzi Lamdaoui, Alix Thery,

La vérité, reste bien plus complexe, que celle proposé soit par les filtres idéologiques, soit par les médias obligatoirement déguisé par la pression des propriétaires de ces entreprise.

Quel est la vérité alors ?


Elle est déjà tout juste une interprétation, à dimension variable à la mesure de la capacité de compression, capacité intimement liée à notre statu sociale.

Il y a donc plusieurs vérités ?


Malheureusement, OUI

1° Il y a la vérité des conservateurs, de la droite, et toute une ensemble que j'ai déjà nommé les néo-libéraux :

Cette vérité est construite pour donner satisfaction sous forme de pécule « exclusivement » aux classes sociales aisées, même si définir cette partie de la population est un exercice impossible pour le béotien type. Béotien qui par ignorance et ou erreur arrive même à s'assimiler sans trop grande difficulté, dans une recherche de mimétisme idéologique, où en fait il tente de vivre de l'apparence (dans une place qui ne lui ressemble pas) ou l'imposture. Le vrai riche étant celui qui dispose d'un patrimoine qui doit dépasser en 2012, un million trois cent mille euros, et qu'avant 2010 correspondait à sept cents quatre-vingt mille euros.

2° Il y a la vérité des indécis, c'est-à-dire d'au moins 40 % de la population en capacité de voter (des adultes disposant d'une carte d'identité et des droits civiques) Des citoyens qui ne veulent pas pour diverses raisons participer à rien et critiquer tout, et vont sans la moindre raison fondé, sans le moindre analyse sérieux, voter sans même s' avoir posé la question de la classe sociale à la quel il appartient.

3° Il y a la vérité de moins de 30 % des citoyens des classes populaires ; c'est une vérité qui tiens avant tout, compte de l'histoire, des faits divers tel que la commune de paris, des faits tel que la déclaration des droits de l'homme de 1789, ce sont des citoyens qui tiennent compte des faits économiques, tel que la crise de 1929, de la conséquence de cette crise et la croissance vertigineuse du parti NAZI et de la suite. Pour faire face aux éventuels détracteurs, et pour faire court, (celui qui ne connaît pas l'histoire, doit malheureusement se tromper avant de comprendre) La classe ouvrière doit connaître en premier LE DISCOURS DE LA SERVITUDE VOLONTAIRE en première, et voir le film LET'S MAKE MONEY deux documents très différents, le premier un texte de moins de 12 pages, le deuxième un film qu'un très cher ami (FRANCK) m'a offert mais disponible sur DAILYMOTION.

Voyez vous ce sont déjà trois vérités, mais il y a sans doute autant des vérités que des personnes vivants sur la terre, puisque l'on me dit que chaque tête est un monde. Inconvénient majeur, les plus riches s'associent pour mieux contrôler les plus faibles, donc si la misère existe c'est bien parce que les plus faibles, les classes ouvrières, ne veulent surtout pas s'associer, se réunir, pour « ensemble » décider de leurs intérêts, du future de l'humanité.

Les crises, les hausses du coût de la vie, la misère avec toutes ces conséquences (terrorisme, délinquance, immigration, chômage, racisme, etc.) pourraient être évités, tout simplement si les classes populaires, prenaient le temps de se réunir et entrer en démocratie pour défendre leur intérêt.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

L'histoire et le negationisme

Message  Cogito ergo sum le Mar 28 Aoû - 12:42

Dans le blog de Rioufol journal LE FIGARO, sous le pseudonyme Lyll une personne me semble tente de qualifier d'erreur majeur de Jaques Chirac sont avoue sur la responsabilité de la France dans certains actes de l'histoire (texte intégrale et réponse de gramophone)

Sorry everyone because I speak Spanish and I from of Colombia

Chirac

les chiraquiens et la repentance.

Celui qui n’est coupable de rien ne se repent pas, vu qu’il n’est coupable de rien.

Inversement, si vous vous repentez, c’est que vous éprouvez une culpabilité.

Après, vous pourrez toujours dire que vous n’étiez pas coupable personnellement, que vous vous repentiez au nom de la France, il n’empêche, si ce n’est toi, c’est donc ton frère, il n’y a pas de fumée sans feu…

Chirac voulait juste montrer qu’il avait du cœur en se repentant, en fait il avait fait un aveu.

En 95, en jouant la comédie de la repentance après celle de la fracture sociale, Chirac Président s’est chargé d’une culpabilité et en a chargé son gouvernement et le RPR , établissant un lien diffus de culpabilité entre la collaboration, la déportation des juifs, lui-même et le RPR, un comble pour le parti gaulliste.

Les médias et assoces de gauche ne s’y sont pas trompés qui exploitèrent aussitôt l’aubaine du pseudo- aveu de culpabilité de Chirac pour évoquer dès lors les Heures Les Plus Sombres De Notre Histoire dès qu’un propos de droite leur déplait, en référence à ce lien diffus établi par Chirac entre la droite d’aujourd’hui et la collaboration, lien conforté dans les médias de gauche à force de répétition à tous propos.

Il va sans dire que pour les chiraquiens sous le coup de cette accusation tacite, tout rapprochement avec le FN est devenu dès lors absolument tabou puisque aussitôt dénoncé par la gauche comme preuve de leur accusation latente de proximité entre la droite et la collaboration.

Tout en remuant le couteau dans la plaie de l’auto- mutilation imbécile que s’était faite Chirac en 95.

Car enfin, s’il en est un qui aurait pu se repentir de la rafle du Vel d’Hiv, c’est bien Mitterrand, fonctionnaire de Vichy en 42, à qui il succédait !

Que ne l’a-t-il fait celui-là pendant ses 14 ans de présidence, hein ?

Mitterrand qui n’a jamais renié Bousquet aurait bien été le dernier à se repentir.

La gauche s’est-t-elle jamais repentie de quoi que ce soit ?

Même pas du communisme ni du goulag !

Nicolas Sarkozy s’est présenté en 2007 indemne de cette culpabilité factice portée par les chiraquiens et donc libre d’emprunter sans crainte des thèmes défendus par le FN.

Sortie du tunnel, soulagement, libération, la droite lui fit un triomphe, dont il ne fit malheureusement pas grand-chose, mais c’est une autre histoire, celle de Sarkozy. Il est évident que l’UMP doit se défaire maintenant du boulet de la repentance chiraquienne et de la culpabilité qui va avec, en proclamant qu’elle abolira immédiatement toutes les lois mémorielles, que la dernière guerre, l’esclavage, la colonisation et la guerre d’Algérie appartiennent à l’histoire, ne la concernent pas et ne l’ont jamais concernée, qu’elle n’est coupable de rien et ne se repentira donc désormais de rien, absolument de rien, qu’elle est désormais libre comme l’air et fera en conséquence ce qu’elle décidera en toute liberté.
Et qu’elle s’honore par ailleurs de sa lointaine ascendance, le mouvement gaulliste qui a combattu pour libérer la France du nazisme et qui a extirpé la collaboration en 45.

On rêve d’une nouvelle droite, born again, sauf que l’imbécile repentance chiraquienne a engendré une génération entière de mous du genou à l’UMP qui prétendent représenter la droite et dont il faut absolument se défaire.

J’espère que ce sera l’enjeu du combat politique en cours à l’UMP.


Réponse de gramophone

Négationnisme

L'enjeu politique des partis politiques, sans clivages, doit être tout autre, en matière de priorités, me semble bien, il y a bien d'autres, sujets comment la dette externe, le chômage, la croissance sont des nécessités bien plus urgentes que des thèmes périphériques relativement moins importants pour le future et l'histoire des peuples

Pouvons nous aborder certains faits de l'histoire avec legerette ?
Bien entendu que non ! Moins encore les classer comment triumphes ou derroutes, ça serait trop simpliste, voir absurde. D'ailleurs les faits de l'histoire, ne peuvent pas être amputés à un parti politique exclusivement, bien que des hommes comme Mitterrand présentent un passé très particulier.

La collaboration, la part des syndicalistes, des communistes dans le procèsus de la libération dans la deuxième guerre, sont des réalités, nous ne pouvons pas nier dans un révisionnisme primaire le comportement du régime de Vichy, des gens devenus leaders politiques, quoi qu'elle soit la couleur politique. Devant l'histoire les hommes dispersent mais ce sont les idéaux, l'idéologie qui doit permettre, un procès de recherche d'une société meilleure.

Repentance ou pas de la part ce l'un ou l'autre, tenter de braquer les projecteurs sur un homme, sur un groupe me semble moins important qu'un baraud sur le fond les idées, hélas certains cerveaux se trompent ou se perdent dans des querelles de diversion.

Le négationnisme, le révisionnisme sont des raccourci de manipulation, que je combat
!


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 28 Aoû - 12:53, édité 4 fois (Raison : Ivan Rioufol, négationisme, revisionisme, histoire de France, extreme droite, gramophone)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Université d'été du MEDEF

Message  Cogito ergo sum le Mer 29 Aoû - 14:50

Dialogue Sociale

Sorry everyone because I don't speak French I from of Colombia

Madame Laurence Parisot représentante du MEDEF, il me semble que la construction de l'avenir passe par l'harmonie sociale, et que reste inaliénable pour cette harmonie le dialogue sociale.

Même si les idéologies seraient éventuellement en opposition entre le patronat et les ouvriers ; lorsque nous parlons de la pérennité et l'harmonie sociale, il est IMPOSSIBLE toute tentative de déguiser ou mentir sur la méthode.

Diagnostique

Madame Laurence Parisot, pour être compétitive, la France nécessite, du dialogue mais BIEN AU-DELÀ, des solutions viables.

La bataille en matière de concurrence mondiale, avec des pays tel que la Chine, ou le Taïwan, ne pourra JAMAIS se faire sur des coûts de production. Parce que le niveau de revenu des pays mis en face, est le fruit d'un procès et une histoire différentes.

Réussir ensemble

Nous sommes madame Laurence Parisot, condamnés à réussir la main dans la main ! Car c'est l'honneur non pas des patrons, non pas des syndicats, mais l'honneur de la France, de cette France avec sont histoire, de cette France et sont devenir que chacun comme un soldat doit défendre (l'industrie aéronautique, l'industrie spéciale en moins de dix ans, auraient déjà une concurrence, il faut donc trouver des sources dans des domaines difficilement de-localisables, c'est dont une urgence travailler dans la recherche et développement de nouvelles technologies dans des domaines tel que la génération des énergies nouvelles, isolation et réduction de consommation des énergies fossiles, isolation tout en s’éloignant au plus vite du tertiaire, des fiances, du crédit et créant au passage des nouveaux emplois)

Madame Laurence Parisot, la situation économique mondiale reste ce qu'elle est, non par la faute ni les erreurs de la classe ouvrière ! Non par cause des erreurs exclusifs, de la République Française, mais par cause d'une législation imposé par un lobby, très bien expliqué dans le film que je suis sur que vous avait déjà regardait, et que tout ouvrier, que tout chômeur de France et du monde doit connaître, je vous parle du film « Let's make money » !

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2009/04/14/let-s-make-money-un-requisitoire-strident-contre-la-finance-mondiale_1180489_3476.html

Je suis un ouvriers syndical ouvert au dialogue, engagé avec véhémence dans un procès pédagogique de mise en place de la démocratie avant le lobby.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mer 29 Aoû - 14:56, édité 2 fois (Raison : Laurence Parisot, Jean-Marc Ayrault, Université du MEDEF)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

réquisitoire pour l'avenir de la France

Message  Cogito ergo sum le Mer 29 Aoû - 16:17

L'avenir

En guise de préambule, je prie au lecteur d'être bienveillant vis à vis des horreurs de grammaire et orthographe, car je n'ai pas eu la même chance que vous d'avoir assisté à l'école de Charlemagne, et peut-être, je n'ai pas un aussi haut QI que vous!

Pouvons nous parler d'avenir sans parler d'affrontements ?

Non ! Toute au long de l'histoire de l'humanité, nous constatons des affrontement « sauvages » où le sang humaine aurait été versée comment lourd tribut, compensation en faveur de quoi ?

En humble ignare, je doute sincèrement d'être en mesure, d'apprendre aux convaincus, aux intellectuels, « rien » en termes d'histoire !

Mais alors, pour quoi, tant des vies humaines auraient été sacrifiés ? Oui je tente, au risque de frôler la frontière de la pédanterie pour certains ; de rappeler, malgré, la chape de plomb, jeté sous forme de tabou sur tant des combats ou des innocents par milliers ont sacrifié leurs vies !

La démocratie, la liberté, la justice, l'égalité, la fraternité des mots parmi d'autres, utilisés comme paye en échange de la vie ! Paye offerte aux ayant droits, aux parents, aux proches de ceux tombé dans le champ de combat sur forme de médailles...

Vous vous disiez, opposé en idéologie, avec qui déjà ? Avec un pseudonyme ?

Qui saura opposé en idéologie à la paix ?

Certains internautes, sont illettrés, d'autres non ! Devrons-t-ils être en opposition pour cela ? Au nom de la liberté d’expression, prônée dans le titre du forum, j'ai la certitude que cela devienne impossible. Un internaute sous pseudonyme, dans mon cas, de simple béotien, s'exprime avec les tripes, avec le cœur, mais pour quoi ? Dans quel but ?

Trop de questions, où sont-t-elles les réponses ?

En dehors des réponses, se trouve, non pas l'honneur d'une personne, l'esprit revanchard d'un ego, d'une vanité, En dehors des réponses, même l'opposition idéologique ne veut rien dire, lorsque le but est la recherche d'un terrain d'entente entre les gens, sans limitations religieuses, idéologiques, de classes, pour un avenir, pour une pérennité de la France.

La France des moins que rien, la France des travailleurs, la France de nantis, la France des vaniteux, la France des hypocrites, la France des illettrés comment moi, la France au-delà, LA FRANCE comme nation avec plus de 65 millions d'habitants, qui vont devoir mettre les différences sottes dans la poche, retrousser les manches et défendre l'honneur, la gloire et l'histoire ENSEMBLE, la France.

S'affronter entre les gens aujourd'hui aura un coût qui ne veut pas la peine, messieurs dames ici dans le forum ou même ailleurs!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La verité sur l'économie!

Message  Cogito ergo sum le Lun 1 Oct - 14:16

Notes d'économie politique

Diagnostique et ordonnance

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Le lundi 1 octobre 2012


DIAGNOSTIQUE

Je viens de lire les motions pour le congrès du Parti Socialiste à Toulouse, congrès qu'aura lieu entre le 26 et le 28 d'octobre 2012.

Il y a dans ce texte un sujet fondamental et je fais allusion à la motion intitulée « Oser, plus loin, plus vite ; où le premier signataire est l'honorable Stéphane Hessel.

Les pages 66 et 67 présentent parmi les autres sujets la partie qui me semble clé pour fixer la politique des prochains décennies pour la France, la Zone Euro et le monde.

Pour quoi le monde est en difficulté ?

Si le monde est en difficulté, la cause fondamentale reste l'indifférence et individualisme induit du citoyen lambda.

Du fait cela crée un vide temporaire dans les sphères de gestion de la chose publique. Vide très vite remplie depuis des siècles par la bourgeoisie. Parmi laquelle les élites, qui s’octroient touts les pouvoir et touts les avantages. Mais leur faute est pour moi à moitié pardonné parce que c'est pas la voie du suffrage dont de manière légitime qu'ils arrivaient au pouvoir, même si par la suite leur erreurs cumulés nous ont mené là ou nous sommes.

Leur faute se limite au manque de prévoyance induite par le puissant lobby d'une catégorie en particulière, celle de plus riches. EXEMPLE : La modification de la fiscalité, qui rend plus rentable la spéculation financière que le travail de création de valeur ajoute.

J'avais abordé le sujet ainsi que d'autres, dans l'émission "Ça vous regarde" au mois de mai 2012, où j'intervienne aux minutes 21:35 et 37:30

http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde-le-debat/vod/134268-nathalie-arthaud-la-vraie-candidate-communiste

Là où le document du PS, fait avec abondance de graphiques, que j'aime, LA LUMIÈRE, sur les causes de cette course effrénée vers la fin du capitalisme.

Le citoyen lambda, le béotien, le néophyte, déteste (je suis gentil) passer du temps à lire des sujets autres que l'horoscope, ou des sujets en adéquation avec ses hobbys et ses passions. Il est logique qu'après une rude journée de travail, presque personne aie la capacité intellectuelle à s’intéresser à des sujets, de toute évidence par les préjugés, incompréhensibles.

C'est par cette étanchéité de béotien type qu'est ouvert le « très large » boulevard de hégémonie au pouvoir des élites bourgeoises.

ORDONNANCE

Les ouvriers doivent créer des sociétés coopératives, pour concurrencer les banques, et couper les ailes aux spéculateurs des finances. Les états doivent reprendre des entreprises de service publique tout en incorporant à la gestion des syndicats, avec une modification de la législation dans le pénal, où les décideurs deviennent responsables au civil et au pénal, surtout si la pérennité du travail est atteinte, ceci à condition de l'harmonisation de la législation fiscale et du travail à la taille du monde.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les bons et les mauvais riches

Message  Cogito ergo sum le Jeu 4 Oct - 15:49

Les bons et les mauvais riches

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny jeudi octobre 2012


Dans l’intérêt général

Je vais tenter de démontrer pour quoi la nébuleuse des finances est néfaste à la société!

Car si bien la seule manière honnête, éthique, morale de créer de la valeur ajouté est celle dans laquelle les mains et le capital "ensemble" transforment la matière. D'autres manières permettent de gagner en moins d'une journée l'équivalent de 40 mois de salaire SMIG. Ces formes de jeux spéculatif sont la maladie du système capitaliste.


L'argent est avant tout une passion, parler de la valeur me semble indispensable ; le gouvernement demande à la bourgeoisie d'avoir de la morale, de l'éthique, demander du patriotisme aux gens le plus nantis est une idée intéressante.

Certains nantis n'aurons jamais le veine patriotique, par généalogie, par un essaim monumental de raisons.

Il faut faire la différence entre les catégories de nantis, car certains familles continuent à faire tourner des entreprises, sans même avoir la tentation d'entrer en bourse.

Certains bourgeois ; restent très lucides, au point d'assumer un rôle clé dans l'économie, rôle que les hommes politiques, auraient du mal a placer à leur juste valeur. Car les familles « très riches » qui continuent à maintenir leur comptabilité, avec une rentabilité entre 0 et 8 %, dans les branches de la production, agroalimentaire, industrielle, etc., ce sont des héros vis à vis des sangsues de la finance


Certains bourgeois succombèrent face à la tentation de la facilité, où leur capital, même en prenant des risques, apportent des niveau de rentabilité au-delà de 15 %, 30 % et plus.

Qui parmi, les journalistes, les politiques, en fin parmi les médias, osera parler librement, sur cette réalité ?

Car le capital est une composante inaliénable de toute forme de production, au même titre que la main d’œuvre ou les technologies.

Nous n'avons pas besoin d'avoir sortie de l'ENA ou HEC pour comprendre, le niveau de sagesse de certains familles, qui méritent touts les éloges, touts les honneurs, de la part des nations, de la part des peuples. Puisqu'ils sont conscients à l'avance de leurs risques et de la faiblesse de leur rentabilité ; puisqu'ils n'aurons face à la nébuleuse des fiances, jamais des certitudes.

Je mesure la porté de mes mots, car l'être humain, par nature a tendance à prendre le chemin de la facilité. La tentation étant colossal, jouer à le spéculateur en bourse, lorsque nous avons une mise de 500 000€ à 8 % au but cela signifie 540 000€, La même somme à 15 % devienne au but de la période 575 000€, à 25 % 500 000€ deviennent 625 000€, soit 125 000€ de plus, sans avoir bougé le petit doigt.

Un ouvrier en place et lieu d'un tel niveau de spéculation, aura gagné au SMIG ; TOUT EN CREANT DE LA VALEUR AJOUTE, 13179,28€ au but de la période fiscale comme seule source de revenu net.

Certains citoyens au revenu modeste, peuvent par méconnaissance s’assimiler à des catégories qui ne leur correspondent pas.

Prenons une personne qui gagne 23€/h en salaire net au but il aura reçu 32 230,01€, même si cette somme semble si éloigné de 13 179,28€ du salarié de base, elle reste très loin des 125 000€ de bénéfice pour des vraies ASSISTES dans la société.

Je milite contre certains idées reçus, de la pensée prête à porter, car le salarié quel qu’il soit sont niveau socioprofessionnel aura tendance à croire qu'il peu investir en bourse ! Donc il prend des risques, et dans le cas où il aura fait le bon placement alors je parle de 15 % de bénéfices, il aura récupéré sur 5 000€ 750€, mathématiquement il est impossible pour des petits actionnaires de faire plus de bénéfices que les gros actionnaires ! Un petit jouer en bourse qui mise 10 000€ en prenant un maximum de risques, avec un gain hypothétique de 25 % aura obtenu au but 2500€ de bénéfices avant fiscalité. Alors que les e spéculateurs institutionnels tournent à des niveaux de milliards ; un milliards à 15 % apporte 150 000 000€, faites vous calculs.

Le système financiers moderne déborde de perversion

Les traders jouent des sommes hallucinantes, en fractions de seconde avec des gros risques, puis à plus long terme, lorsque nous parlons des années, alors le risque diminue.

Prenons l'exemple du blé meunier, à la fin de l'hiver 2010 la tonne coûtée aux alentour de 125€ aujourd'hui la même tonne de blé coûte 257,50€. 200 tonnes auraient une valeur de 51 050€ alors que le même volume coûté 25 000€ à la fin de l'hiver 2010.

Tandis que en jouant, en spéculant sur quelques heures, sur de volume plus importants, admettant 500 tonnes du blé meunier ce matin coûtaient 127 500€ et à 15:14 les mêmes 500 tonnes coûtent 128 750€, sur un volume de 2000 tonnes ce sont 5000€ de gagnés tout de même sans avoir apporté un seul centime de valeur ajouté : « peut-être même sans l'avoir changé de hangar »

À ce compte là, si un traders aurait acheté ce matin 3000 tonnes de café qu'il aurait revendu vers 15 heures, il aura empoché 45 000€ de bénéfice, c'est-à-dire l'équivalent de plus de 40 mois de salaire net pour une personne au SMIG.

autres liens du sujet:

http://foros.periodistadigital.com/viewtopic.php?p=361342#361342

http://expressions-libres.forumdediscussions.com/t179p752-sociologie-et-actualite#17243
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 4 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum