trombinoscope sociale

ligne idéologique et civisme

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Dim 22 Fév - 21:16

Rappel du premier message :

Face au capitalisme

En guise de préface

Il est banal trouver dans la bouche du citoyen lambda, les plus hostiles critiques au système capitaliste.

Dans l'art de la critique le plus illettré des gueux, devienne philosophe.

Des illustres hommes d'Etat s'essaient même à vouloir modifier ou reconstruire un système de nous jours le plus connu. Système reconnu et approuvé par la majorité des pays de la terre, et la majorité des économistes.

Force et de reconnaître que la seule tentative de s'aventurer à lui trouver une forme de société de remplacement constitue une tâche monumental. Capable d'éveiller des vieux démons, et fantômes enfuit dans la conscience collective. Craintes sur la disparation même de la démocratie ou semblant d'équité au quel la société semble s'accommoder.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 28 Aoû - 12:37, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas


Suite forum le Figaro

Message  Cogito ergo sum le Jeu 18 Nov - 12:58

Irlande

Avant la crise étant un des pays le plus modernes, le plus adapté, le plus compétitif; notamment en matière de législation du travail

Aujourd''hui va devoir recevoir la perfusion de la "solidarité" européenne.

Un pays où la banque est nationalisée!

Non mais soyons sincères, le gouvernement à nationalisé les banques pour pouvoir couvrir les dégâts de la crise de 2009.

Elle est belle la solidarité, dans ces cas très précis, où des sorciers de la finance, auraient fait miroiter aux dépositaires des comptes, des taux de rentabilité de 15 a 30% sur le capital.

Aujourd''hui, 35% du PIB de ce pays correspond aux besoins pour éponger le déficit laissé par la crise.

Où sont nous très chers journalistes, d''investigation? où nous journaux parlent des causes de cette catatrophe financière, d''abord la Grece puis aujourd''hui l''Irlande...

Bien sur que le pays traditionnel de tutele, le UK bien de proposer une aide de 15 milliards, un crédit qu''il faut bien negocier, à quel taux? et qui paye en fin de comptes? le contribuable bien sur.

conflit encore cette fois d''intérêts

10 ans de travail pour les laboratoires, et aujourd''hui cela se traduit par un ticket d''entrée au gouvernement, vu comme ça!

Oui mais certains difficultés d''un laboratoire, ou mieux d''un médicament sont en relation directe avec la nouvelle secrétaire d''état a la santé.

Il faut être naïf pour croire qu''elle va dévoiler le pouvoir financier de l''industrie pharmaceutique, et par exemple qu''une petite taxe sur les bénéfices pourrait éventuellement nous aider dans le déficit de la sécurité

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=140&messageid=1986977&threadid=1986977&parentid=3

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Karachi et retrocomissions

Message  Cogito ergo sum le Jeu 18 Nov - 13:07

En 2006 le président Sarkozy a promis être s cote des familles de victimes du terrorisme

Magali Drouet et Sandrine Leclerc. Filles de salariés de DCN tués dans l'attentat de Karachi en 2002, elles insistent pour que la lumière soit faite sur les circonstances de la mort de leurs parents

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Au cœur des lois

Message  Cogito ergo sum le Jeu 18 Nov - 13:23

Extrait de site officiel du Senat ( voir lien en bas)

Article additionnel après l’article 45 ter
(priorité)
Mme la présidente. L'amendement n° 598, présenté par le Gouvernement, est ainsi libellé :
Après l'article 45 ter, insérer un article additionnel ainsi rédigé :
Au V de l'article 60 de la loi n° 2009-1646 du 24 décembre 2009 de financement de la sécurité sociale pour 2010, les mots : « l'année 2010 » sont remplacés par les mots « les années 2010 et 2011 ».
La parole est à Mme la secrétaire d'État.
Mme Nora Berra, secrétaire d'État. La loi n° 2004-811 du 13 août 2004 de modernisation de la sécurité civile et le décret n° 2006-106 du 3 février 2006 ont prévu l'interopérabilité des réseaux de communication radioélectriques des services publics qui concourent aux missions de sécurité civile.
Dans ce cadre, ont été créés deux réseaux qui peuvent être interconnectés : ACROPOL pour les services de police et ANTARES pour les pompiers et les SAMU.
Le dispositif ANTARES est déployé, notamment dans les établissements de santé sièges de SAMU ; il est financé dans sa globalité par le ministère de l'intérieur.
L'assurance maladie, au titre de la connexion des établissements de santé au réseau ANTARES, doit s'acquitter d'une quote-part représentant sa participation aux frais d'investissement et de fonctionnement de ce dispositif engagés par le ministère de l'intérieur.
La loi de financement de la sécurité sociale pour 2010 a introduit un article prévoyant cette participation de l'assurance maladie pour 2010. Il convient de modifier la rédaction de cet article afin de permettre le paiement par l'assurance maladie de sa quote-part au ministère de l'intérieur au titre du dispositif ANTARES pour 2011.
Mme la présidente. Quel est l’avis de la commission ?
M. Alain Vasselle, rapporteur général de la commission des affaires sociales Le moins que l’on puisse dire est que l’opacité la plus totale entoure cette question ! Tout est mélangé : les dépenses d’investissement avec les dépenses d’équipement et de fonctionnement ; les pompiers avec le SAMU et la sécurité civile. Il est dans ces conditions bien difficile de cerner la part contributive de chacun.
Madame la secrétaire d'État, la commission s’était déjà opposée, l’an dernier, à un amendement similaire déposé par Mme Bachelot-Narquin. Je suis malheureusement enclin à adopter la même position cette année.
Mme Bachelot-Narquin avait justifié sa position par la nécessité de financer la contribution, qui devait représenter 7 % des dépenses de fonctionnement d’ANTARES, par le partenariat existant entre le SAMU, les pompiers et la sécurité civile dans le cadre de ce réseau.
Or, on constate que le montant total de la contribution s’élève à 9 millions d’euros pour les deux derniers exercices, soit 4,5 millions d’euros par an, et ce pour financer une dépense régalienne de l’État. En effet, nous sommes non pas dans le domaine du soin, mais dans celui de la sécurité civile, auquel le SAMU participe : quand il intervient, il n’exerce pas un soin, il rend un service en répondant à une urgence.
Dans le rapport présenté le 19 novembre 2009 par notre collègue Claude Haut sur la mission « Sécurité civile », il est indiqué que les dépenses de fonctionnement programmées pour le réseau ANTARES en 2010 s’élèvent à 9 millions d’euros. Pour moi, 7 % de 9 millions d’euros, cela ne fait pas 4,5 millions d’euros ! Il y a là quelque chose qui ne va pas…
Soit le Gouvernement est en mesure de nous apporter, d’ici à la réunion de la commission mixte paritaire, un éclairage sur la réalité de la situation et sur ce que doit supporter chacune des parties, auquel cas nous nous prononcerons en toute connaissance de cause ; soit il n’est pas en mesure de le faire, et nous maintiendrons alors notre avis défavorable sur les dispositions qu’il propose.
Par ailleurs, je m’étonne qu’un dispositif que nous avons rejeté l’année dernière soit de nouveau présenté, dans un amendement de dernière minute, et en première lecture au Sénat plutôt qu’à l’Assemblée nationale. C’est comme si l’on voulait rattraper le coup ! On peut vraiment s’interroger sur les conditions d’élaboration de ce projet de loi de financement de la sécurité sociale…
MM. François Autain et Guy Fischer. Très bien !
Mme la présidente. La parole est à M. le rapporteur pour avis.
M. Jean-Jacques Jégou, rapporteur pour avis. Je n’ai pas grand-chose à ajouter à l’intervention d’Alain Vasselle. Je veux simplement souligné, en qualité de représentant de la commission des finances, qu’à l’aube du dixième anniversaire de la loi organique relative aux lois de finances, la LOLF, tout cela n’est pas très sérieux.
On mélange les choux et les carottes ! En 2001 – j’étais alors député –, j’ai participé à l’élaboration de la LOLF. Les législateurs sont me semble-t-il en droit d’attendre une démarche claire. Or, on nous présente, à la dernière minute, un amendement qui n’a pas vraiment un air…
Mme Muguette Dini, présidente de la commission des affaires sociales. Catholique !
M. Jean-Jacques Jégou, rapporteur pour avis. Je ne me permettrai pas de dire cela, je ne voudrais pas être poursuivi… Disons, un air très net !
C’est la raison pour laquelle la commission des finances a émis un avis défavorable sur l’amendement du Gouvernement.
Mme la présidente. La parole est à M. François Fortassin, pour explication de vote.
M. François Fortassin. Sauf erreur de ma part, le réseau ANTARES est financé par le ministère de l’intérieur, c'est-à-dire par l’État, mais aussi – je parle sous le contrôle de mon collègue Yves Daudigny – par les conseils généraux. Or, madame la secrétaire d'État, je constate que vous avez passé ces derniers par pertes et profits !
Mme la présidente. La parole est à Mme la secrétaire d'État.
Mme Nora Berra, secrétaire d'État. Mesdames, messieurs les sénateurs, la contribution s’élève à 4,77 millions d’euros par an pour les années 2009, 2010 et 2011, dont 0,6 million d’euros pour l’exploitation. À partir de 2012, il n’y aura plus de dépenses d’investissement : il ne restera donc que le 0,6 million d’euros pour l’exploitation.

http://www.senat.fr/seances/s201011/s20101115/s20101115009.html#section1260

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Francois Baroin déconne! Le c...!

Message  Cogito ergo sum le Jeu 18 Nov - 13:39

Les députés ont adopté par 169 voix contre 68, le projet de loi de finances pour 2011. Ce vote a provoqué de vives tensions jusque dans la majorité. Le ministre du Budget, François Baroin, a demandé une seconde délibération pour revenir sur plusieurs amendements parlementaires adoptés contre l'avis du gouvernement. Le texte sera examiné par le Sénat à partir de cet après-midi.
Source Marianne:

http://m.marianne2.fr/Baroin-aux-deputes-circulez_a199807.html

Alors que le Président peinait à justifier ses nouvelles orientations à la télé, le travail parlementaire lui continuait. Ce mardi 16 novembre arrivait au Palais bourbon la fin de l’examen de la Loi de finance pour 2011. Et chose rare, à 21h, pour cette dernière séance prévue par le calendrier, le ministre du budget était absent. Itou, la ministre de l’économie. Christine Lagarde avait cependant un mot d’excuse, signé par Herman Achille Van Rompuy, président du Conseil européen, puisqu’elle était retenue à Bruxelles, pour sauver l’Irlande.

Les raisons de l’absence du ministre du Budget étaient moins évidentes.
François Baroin cumule en effet son boulot à Bercy avec celui très politique de porte-parole du gouvernement. C’est cette seconde casquette qui lui valait d’être sur le plateau d’Arlette Chabot pour défendre l’auguste parole présidentielle dispensée quelques minutes avant sur trois chaînes. Bref, les députés on eu droit à un mot d’excuse en forme de « je ne peux pas, j ai caméra ».


« Je suis rapporteur du budget depuis 2002. C'est la première fois que nous avons une seconde délibération remettant en cause autant de votes de notre Assemblée », a protesté le député UMP Gilles Carrez, qui détient le poste clé de rapporteur général du Budget. « Par ailleurs, il nous est demandé un vote bloqué » a-t-il fustigé, fort applaudit sur l’ensemble des rangs. François Sauvadet (NC) a lui exprimé son « soutien plein et entier au rapporteur général du budget. Monsieur le ministre, vous venez de nous présenter, c’est une première dans l’histoire, une série d’amendement qui remette en cause un travail parlementaire nourri ».

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

on nous prends pour des cons!

Message  Cogito ergo sum le Dim 21 Nov - 14:35

Pédagogie

Par Nestor Elias Ramirez Jiménez dit gramophone

Monnaie et valeur ajouté

J'avais tapez un texte dans un forum, un défaut internet m'a effacé le tout juste avant d'appuyer sur le bouton envoyer.

Cette fois le texte, est édité avant un copier coller

Le système veut nous faire croire que des chiffres et buts de papier ont plus de valeur que le travail qui crée de la valeur ajouté

Où allons-nous avec un système ainsi?

Lorsque une personne transforme de la matière: des buts de cuire en chaussures, des but de fer en automobiles, il y création d'un produit, tangible, réel qui a une valeur qui correspond au prix de la matière employée, de la consommation des énergies, et le salaire des personnes qui auraient contribué à créer un produit

Quand une banque ou un groupe financiers, prête de l'argent, ou échange des sites de production comme l'on se change des billes, il y a aucun transformation de matière, mais de spéculation pur et simple.

La monnaie

La société des humains, vivaient bien avant l'avènement de la monnaie, crée, comme j'ai du le lire dans mes cours au Institut Technique Industriel de Cartago ou encore que mes vénérables instituteurs de l'Université Technologique de Pereira, m'auraient encore fait prendre conscience.

Mais tout le monde sais que l'homme avant d'être le sédentaire de nous jours été un nomade, bien avant la monnaie, puis l'être sédentaire, s'ai rendu compte qu'il pouvait produire plus de ce dont il avait besoin.

Mais alors pour quoi nous avons la monnaie?

La monnaie reste une fabrication indispensable d'un système de manipulation de la conscience. Manipulation qui fait croire aujourd'hui après Britton Wood, (plus de papier or) que quelques chiffres dans un ordinateur, puisque nous avons arrivé au point que personne voie la couleur, c'est un affaire incroyable; au nom de la sécurité, nous avons un transfert de chiffres, entre touts les acteurs de l'économie

Où est passé la monnaie?

En fait pour pouvoir mieux manipuler le vrai fabricant de la valeur ajouté, la monnaie, est hissée au rand de principal problème de l'économie mondial, et la Chine semble avoir d'après les médias, les clés. Quelle litote plus macabre, plus inique! La vérité est que le système se construit sur des chiffres dans des réseaux, sans aucune valeur ajoutée mais comme une hirudinea du travail réelle.

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les mutuelles prenent le relai de la Sécurité Sociale

Message  Cogito ergo sum le Ven 26 Nov - 13:46

Code de la sécurité sociale

A MARSU:

(hier j'appris cela sans disposer des moyens dignes d'un traitement de texte (juste d'un téléphone portable, le texte est don difficile de lire mais là?)

Article L911-1

A moins qu'elles ne soient instituées par des dispositions législatives ou réglementaires, les garanties collectives dont bénéficient les salariés, anciens salariés et ayants droit en complément de celles qui résultent de l'organisation de la sécurité sociale sont déterminées soit par voie de conventions ou d'accords collectifs, soit à la suite de la ratification à la majorité des intéressés d'un projet d'accord proposé par le chef d'entreprise, soit par une décision unilatérale du chef d'entreprise constatée dans un écrit remis par celui-ci à chaque intéressé.

Dans l'entreprise où je travail:

Un courrier est adressé a touts les salariés avec un discours très sec, phrases du genre:

"décision unilatérale du responsable de personnel"

"suscription de l'ensemble du personnel non cadre a une mutuelle! après avoir informé le CE qui reste consultatif"

Ceci-ci sont des faits, avec au but un prélèvement qui du fait deviens OBLIGATOIRE!

Tous les salaries serons prélevés pour un ouvrier de 1,12% du salaire et pour les mariés il semble que ça saura de 3,28% du salaire en plus donc un prélèvement OBLIGATOIRE sur salaire de 4,40% en plus des cotisations habituelles.

Là je suis claire avec un traitement de texte digne du nom et non pas un téléphone portable et autres difficultés, mais vous pouvez consulter le code de la sécurité sociale en plus! car même sans orthographe il y a le titre du sujet!

Article L.911-1 du Code de la Sécurité Sociale, il y a bien donc une réalité derrière et quand je pense qu'en 2006 une taxe de 0,6% a été supprimé sur le mouvement bancaire du capital!

L'économie ne tourne pas que par cause des investisseurs, que je sache, mais parce qu'il y Tartempion, Paul, Gilles, Jacques et Francine qui vont au quotidien aussi faire des achat...! Zut a la fin!

La consommation des ménages, semble être un mot inexistant du dictionnaire du gouvernement; Tout en faveur des investisseurs, tout pour la compétitivité...! Bravo!

En fin c'est illisible ce que j'affirme là...!

Ici je suis libre de m'exprimer dans d'autres forums notamment dans le journal LE FIGARO cela reste modère donc

La droite fait tout pour le capital et continue a transférer les compétences de la Sécurité Sociale sur les assurances et les mutuelles, ce texte pour les travailleurs se traduit en une augmentation des cotisations que l'on doit ajouter aux de-remboursement, aux dépenses complémentaires dans le cas d'hospitalisation

Cela s'ajoute à la volonté de Nicolas Sarkozy de taxer les revenus d'indemnité des accidents de travail

Cela s'ajoute au rallongement de temps de travail a 67 ans pour avoir droit a la pension pleine

Merde a la fin, quand je pense qu'il y a surement des ouvrier qui croient qu'il faut voter pour des énergumènes du genre!

Un impôt de 4,15 % sur le mouvement de la bourse de Paris apporterait au minimum par années 45 milliard d'Euros, Là il va modifier la fiscalité et c'est 4 milliards de bénéfices pour les nantis.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Un sujet qui fache

Message  Cogito ergo sum le Dim 12 Déc - 14:44

Pour quoi les classes populaires souffrent?

Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny Dimanche 12 de décembre 2010

Par coïncidence QUELLE COÏNCIDENCE, Christine Boutin QUI N'EST PAS DE GAUCHE, inclue dans le fameux "rapport" quelques lignes sur le sujet de la croissance de la misère dans le monde.

La misère continuera de croitre tant qu'en "démocratie" les classes populaires continuent à se laisser gouverner par des minorités, des nantis, des autistes, et des exploitant de la vraie richesse qui reste le fruit du travail de transformation de la matière, qui justement est produit par les ouvriers, qui comment par hasard touchent que des miettes cherchez l'erreur?

Mon avis de béotien, d'ignare, de gueux revienne une fois de plus, (je viens d'envoyer un sujet à la rubrique PARTI SOCIALISTE du journal le figaro, ou je me ramasse des notes en général la même "1" parce que c'est que des riches et faux riches qui interviennent, et mon travail de "petit grain de sable" reste le même de venir dans leur monde leur faire sentir que "les petits ouvriers par fois auraient un cerveaux" mince récompense, je me fais lire, insulter en message privé des phrases du type : "si la France ne te plaît pas, rentre dans ton pays"

Mais ces personnes sont par la plus part des retraités, et je me demande s'ils ne sont pas par fois des simples ouvriers, car il faut n'avoir pas grande chose a faire pour avoir le temps d'aller écrire dans un forum (excuses pour ceux qu'ici y viennent pour une autre raison (1))

Le problème

Je crois depuis tout le temps que le problème est l'absence d'une vraie démocratie (extrait pamphlétaire):

D'après le premier dictionnaire en ligne:

Dans l'Antiquité, en Grèce, régime politique dans lequel les citoyens exerçaient la souveraineté et disposaient du pouvoir

Régime politique dans lequel le peuple élit ses représentants

Un citoyen c'est quoi?

relatif au fait d'être citoyen, d'être une personne civique, une personnes qui à le droit à élire ET ÊTRE ÉLU

Toujours en démocratie, pour quoi les élus viennent TOUJOURS des classes les plus aisées?

Bonne question!

Car même dans les partis dits de gauche, les représentant ne viennent pas vraiment du peuple, des classes populaires?

Les classes dominantes s'arrangent toujours pour gérer en hégémonie ( dans l'Antiquité, suprématie d'un peuple, d'une institution ou d'un groupe social)

Cela me semble digne d'analyse de la part de la classe majoritaire dans la production des richesses de touts les peuples!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Une idéologie urge pour équilibrer et harmoniser la société

Message  Cogito ergo sum le Dim 12 Déc - 14:50

Une idéologie urge pour équilibrer et harmoniser la société

Tant que les ouvriers ne sortirons pas de l'ignorance

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Dimanche 12 de décembre 2010


Tant que les classes populaires, ne recevrons pas une éducation adapté

Tant que les leaders syndicaux ne ferons pas le travail pédagogique de conceptualisation de la position idéologique et don sociale des travailleurs

Les leaders serons toujours issus d'une classe de rapaces, des nantis, compatissantes avec les banquiers et assimilés

Je souhaite du fond du cœur que le travail du Prince Hhalid Al-Faisal dirigeant du ARAB THOUGHT FOUND, triomphe dans un projet qui me semble avant tout indispensable pour l'avenir de la terre

Pour quoi?

Un colombien, si distant des pays musulmans pense ainsi? Parce que si nous regardons la société, de manière pluridisciplinaire, (je le souhaite depuis mon premier texte publié dans LA RUE DES AUTEURS) nous devons venir a la conclusion:

1-) La concentration de pouvoir et la concentration de capital par action scientifique, mène aux faits qui sont l'origine de la destruction de de l'harmonie sociale

2-) Une ethnie, une caste, semble agir au-delà des pouvoir nationaux dans le monde, dans une course, que seul pratique la technique de BERNARD MADOFF et qui cause même la mort de ses propres enfants, au parents ou amis. et d'avantage du reste des humains. car le fonctionnement du système n'aillons pas peur de le dire est celui dit de la Chaîne de Ponzi, où les ouvriers sur la terre et les classes populaires sortirons toujours perdants.



J'assume moi NESTOR ELIAS RAMIREZ JIMENEZ la véracité de mes propos et les arguments se trouvent dans le discours de Joseph Stiglizt, dans les travaux de Christine Boutin

Et tout économiste qui se respecte, sais que c'est une réalité, mais si vous ne croyez pas aller voir le nom de famille des commerçants de la place Vendôme à Paris, les noms des plus grandes familles dans la banque dans le monde.

Il faut arrêter de se voiler la face! c'est une réalité, donc il faut un rééquilibrage depuis la philosophie, l'économie, et en général la société, la manière de penser des peuples, non pas en les menant vers une religions car ceux là, ne le font pas, mais avec une manière plus humaine de gérer les affaires.

Regardez l'exemple de la Bolivie, Evo morales qui n'est pas de confection...(auto censure, éthique) avec un décret, modifie le contrat du pétrole avec des sociétés d'exploitation:

Avant Evo Morales 88% des benefices pour les exploitant d'un grand pays dit "une grande démocratie" et 12% pour le Bolivie

Après Evo Morales 12% pour les riches donc, et 88 pour le trésor du pays et 12% pour les exploiteurs, de cette grande nation démocratique du monde (auto censure, éthique personnelle) démocratie ou ont tue un président en 1963 toujours dans des affaires où le pétrole est mêlé, c'est curieux non!

Comment par hasard les difficultés financières de la République de Bolivie, semblent s'estomper, et ainsi la ONU doit reconnaitre que la misère en Bolivie recule, de plus de 40% vers 30 en seul 4 ans d'un gouvernement d'un ancien Syndicaliste qui a su garder intact son honneur!

Les Thibaut, Chereq et Maillit devraient aller faire un stage au Bolivie, je dis ça parce que pendant des mois Eric Woerth les a bien mené en bateaux, aux trois OUI et jamais en fin de comptes ils se sont mis d'accord pour une vraie grève général, parce ils ne défendent plus les travailleurs, mais d'autres intérêts, et leur petit place dans le milieu parisien.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Le crédit Hal-al

Message  Cogito ergo sum le Mar 14 Déc - 15:40

Sur Euronew le roi d' Arabie Saudite en tant que responsable du Arab Thought Foundation ( fondation de la pensée arabe) c'est exprime sur l'image du peuple musulman dans le monde, pour une fois le rôle de l'éducation et de l'économie auront été abordes ensemble.

Si des vénérables hommes s'attaquent a la racine des causes de l'âbime qui s'accroit dans le monde, le roi Khalid Al-Faisal aurait avec ses équipes; envie de prendre a coeur le vrais problème, qui reste d'ordre financier et éducatif, une banque musulmane saura la bienvenue dans l'univers économique actuel
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

réponse en lettre ouverte

Message  Cogito ergo sum le Mar 14 Déc - 17:39

Des petits qui se prennent pour des grand

par Nestor Elias Ramirez Jimenez (gramophone)
mardi 14 décembre 2010


Conscient de mes limites dans des rubriques du journal LE FIGARO, j'ose faire face, depuis mon humble niveau, a des âneries, qui sont partagé par un nombre sans doute restreint de petits retraités, et sans doute des ouvriers de mon niveau socio-professionnel, qui se prennent certainement pour des bourgeois, donc ils ont que l'envie d'être et ressembler.

Une lecture, sommaire de leur discours, donne rapidement la mesure de leurs connaissances, lacunaires et insuffisantes en sociologie, et en économie politique en général.

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/list.asp?forumid=132&threadid=1993619&pn=1&sk=5&sb=&tl=&ib=Y

Il s'affichent comme des patrons de grandes entreprises, des entrepreneurs et même des riches hommes d'affaires, dans un délire de grandesse pitoyable, mais leurs discours donne l'image des petits retraites, a peine avec une retraite en dessus de la moyenne, si c'est pas encore moins.

Le but

Dans les rubriques du journal, LE FIGARO, je cherche avec mes faibles moyens, cognitifs, et publicitaires, a exposer des thèses fondés sur l'altruisme, l'humanisme, et des critiques d'un système mal connu et mal interprète comme l'est le système capitaliste, et au passage la démocratie.

Le niveau des échanges, et hauteur intellectuel des rubriques

En face je trouve des énergumènes, béotiens, qui seul savaient se tromper dans chaque critique qu'ils font, dans une niaiserie obtuse dérisoire.

Difficile dans ce cadre d'élever le niveau des rubriques, puisque ces pitoyables internautes, seul connaissent la théorie du "prêt a penser" la loi de la pensée unique, qui reste obtuse, autiste devant la réalité de la société.

Mais si un lecteur interprete, et comprends, ma position, si au moins ces énergumènes répondent, c'est déjà une bataille dans cette lutte idéologique qui reste indispensable.


Extrait:

Compréhension déplorable

Il est navrant le niveau des connaissances, d'une large partie de la société en sociologie, en politique économique.

Une séquelle

Le corollaire des lacunes, se traduit en un peuple, ,niais, dès lorsqu'il faut voir la réalité sociale, toute realité sociale étant intimement vue d'un point multidisciplinaire, sans lequel reste balourd tout diagnostique,

Il aurait parmi les habitants des nations ceux qui ne peuvent pas concevoir la démocratie, en dehors de leur sol sans l'hantise de perdre leur latin.

La démocratie est une notion sans centre, sans intérieur, dont sans limites sur la surface de la terre. Nous pouvons constater, que les classes populaires restent depuis l'antiquité à l'écart de cette forme de gestion des avoirs de la société, des affaires de la SOCIÉTÉ, non pas d'une élite qui semble préserver et se transmettre les postes de la gouvernance.

La démocratie est autant le pouvoir et la souveraineté des peuples, la démocratie est élire mais aussi être élus

Les frontières de la démocratie

Sans être philosophe, mais un simple citoyen, le plus humble des éboueurs, doit savoir que la démocratie reste une forme de gouvernance dans le monde « sans » frontières, au-delà de la France, pour la petite leçon de géographie (Nicdouilhdienne)

Précision et prosélytisme

La démocratie, sort naturellement de tout clivage politique, de toute division prosélytisme, mais elle est assujettie à la notion fragmentaire imposé pour une éducation semble-t-il impartiale, est je dirait de la niaiserie qu'en résulte dans des cerveaux et consciences obtuses ainsi construites. (sans le moindre désir, partisan, qui cloisonnerait d'office)

La démocratie est donc une notion qui rayonne dans le monde, très mal comprises par la société, et très mal appliqué par les assoiffés du pouvoir. Il y a un sens « fondamental » qui mérite justement ce analyse pluridisciplinaire indispensable, qui donne comme conclusion, le croissance de la misère, de la famine dans un cadre de corruption, « au-delà des frontières du G20, des frontières de la CE, etc.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Histoire de l'évolution du travail

Message  Cogito ergo sum le Lun 3 Jan - 10:10

Le temps de travail

Les heures de travail par semaine et par jour sont intimement liées à l''évolution des sciences et technologies

Avec le temps le travail de l''homme laisse la place au travail des machines ; seul certains tâches difficiles d''automatiser sont encore assignées à des êtres humains.

Puisque les sciences et les technologies évoluent, des êtres humains doivent évoluer , et suivre une éducation, une formation, qui est indispensable pour maitriser les automatismes, leur intégration, la mise en place de machines complexes, le travail de maintenance moderne. La programmation étant ici un élément clé.

Là où les machines, peuvent travailler en continu, la présence des êtres reste indispensable mais jamais à niveau de tâches répétitives , les plus faciles à rendre automatiques, non les tâches des humains restent celles de contrôle visuel, la présence n''est plus cette arasante charge qu''obligerait les personnes à rester des heures durant, avec des mouvements répétitifs et sources de troubles musculoesquelitiques.

Exposition

Le temps d''exposition a des tâches, répétitives, des tâches comportant des efforts physiques, n''étant plus celles du démarrage de l''ère industrielle, le temps de huit heures par jour revendiqué vers 1904 par la CGT, source d''abord de la semaine de 6 jour, puis de 39 heures, puis de 35 heures, prouve par l''évolution et l''histoire qu''il doit se réduire de manière progressive.

Penser le contraire, est contraire à l''évolution scientifique et technique, contraire donc à l''évolution de la société.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Lun 3 Jan - 11:03

Le travail

Définition: Le travail est une activité humaine, de transformation des matières dans des produits, des biens de consommation

Les moyens

Définition: Le moyen reste la méthode ou manière d'arriver à une fin

Le travail ici peu se diviser en deux grands groupes, le travail de transformation matériel et le travail intellectuel.

Le travail de transformation, crée des biens de consommation pour les niveaux inférieurs de la pyramide de Maslov.

Par analogie le travail intellectuel; brasse plutôt les concepts, des idées et génère une matière éthérée, intangible incorporel (voir la valeur des choses selon l'usage sur la base de la pensée de Condillac, Smith, Ricardo, Marx sans être exhaustif)

Evolution

L'évolution scientifique, réduit les besoins en main-d'œuvre, cette réalité est une des principales causes du maintient du niveau du salaire pour des tâches les plus difficiles; à très bas niveau de rémunération, ainsi que des taux de chômage entre 8 et 15%.

Corollaire

La société qui se veut ouverte vers le future, de politique ( prévoyante ) doit adopter un programme structurel d'éducation, de formation de sa population. La recherche doit occuper une place prépondérante pour contrer la désertification de l'industrie, avec la croissance du chômage

L'évolution technologique, mène à la réduction du travail dans sa forme matérielle telle qu'elle est définie à l'heure de la révolution industrielle. Au point que certaines tâches intellectuelles complexes ( production industrielle de très haut niveau d'automatisation) serons avec le temps rémunères aux taux de salaire proportionnellement bas.

La raison reste couverte dans la possession des moyens de production par les élites.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Lun 3 Jan - 16:39

N'aurais attendu vos idées pour y réfléchir?

Avant de songer a intervenir dans la rubrique PS, j'ai eu de l affection pour autre rubrique ( donc je ramène un extrait):

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1221753&threadid=1118750

Sincèrement pour quoi le mot "économique" et pas le mot "sociale". Sans lapsus lingus, loin de la communauté, parle de groupe cela veut bien dire de personnes, cela donne "communauté sociale européenne" et sa constitution saurait alors pas axée sur le commerce, la banque, les finances et la réduction de l'emploi en bénéfice
fondamental de la rentabilité et la compétitivité. C'est en gros "le chien qui cours pour se mordre le queue".

L'actionnariat

Vous faites omission sciemment du métier de boursicoteur? Ou encore celui d'actionnaire ?

Délibérément j'ai omis de citer la fonction publique, et la production tertaire, mais ces sources de revenu; restent sources d'emploi qui font tourner le cycle économique

Le revenu de la production matérielle restera toujours très faible ou insignifiant comparé avec le revenu du capital; de la même manière que la représentation des classes populaires reste insignifiante dans le parlement et les cercles du pouvoir

Et c'est là où je voulais y arriver! Dans une parodie de démocratie, où l'on veut faite croire eux travailleus qu'un parti celui de DSK est représentatif de son idéologie alors que nous savons bien que c'est tout le contraire, dommage parce qu'il y au parlement des vraies défenseurs du peuple! Autres que ceux et celles qui en plus osent se déclarer candidats pour 2012!



..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

simpliste ou pédagogique?

Message  Cogito ergo sum le Lun 3 Jan - 18:01

SIMPLICITÉ OU PÉDAGOGIE


Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit "gramophone"
Lundi 3 janvier 2010

L'univers économique

"dans une tribune parmi tant d'autres"

L'univers économique à la taille de la terre, est très complexe, car il dispose des subterfuges, des ruses et de mille et une manière de contourner la fiscalité.

Au centre de toute activité, sociale économique se trouve l'homme!

Alors c'est tellement compliqué!

Car il y a des millions d'hommes!

Il y a ceux que génèrent la plus valu, ou valeur ajouté et ceux qui capitalisent le fruit du travail des autres.

Les manières de rentabiliser le capital peuvent être diverses et variées cela reste indéniable

Mais la seule manière de générer de la richesse est la transformation de matière.

Nous n'allons pas ici donner un court d'économie, cela reste un prétention, et un signe de pédanterie.

Cela dit un parcourt initiatique reste nécessaire pour tout béotien avant de parvenir a échafauder des phrases sur la valeur des produits.

Il faut déjà avoir lu, ainsi soit peu, Smith, Condillac, Marx parmi d'autres...

Pour comprendre que ceux qui génèrent la valeur ajouté, ceux qui produisent les matières premières, c'est son les mêmes qui dans le cycle économique touchent le plus faible revenu ayant produit 100% de la production génératrice de valeur ajouté dans le monde.

Paradoxalement les cercles du commerce, (finances, assurances, crédit divers, etc) accaparent plus de 85% (du fruit de la production) du revenu, derrière un système axé sur le crédit, la spéculation, et la manipulation des chiffres, dans des prévisions hasardeuses; qui génèrent des crises économiques....

Mes sir, grands penseurs des rubriques ici même, semblent d'un niveau intellectuel bien au-delà de mes raisonnements; dans les méandres de la communication spectacle, le journalisme de l'instantanée, et les lois sur le chaud, et la douleur des citoyens pour faire vendre des journaux, et donner l'image d'une compréhension et un proximité qui restent la cause d'une politique erronée et la plus grande litote en prosélytisme

C'est un texte qui est digestible par un enfant de sixième!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Lun 3 Jan - 18:28

"Penser le contraire, est contraire à l''''évolution scientifique et technique, contraire donc à l''''évolution de la société", prétendez-vous, cher Gramophone.

J''ai rarement vu exposé avec plus d''évidence le dogmatisme de la pensée "progressiste". L''Histoire, contrairement à ce que vous essayez de faire croire, ne procède pas par évolution continue et linéaire, mais de façon pluridimensionnelle et discontinue. Un exemple : les empires, fondés sur un mode de pensée intangible, connaissent croissance, progression puis déclin et disparition. Nos nations, nos régimes n''échappent pas à cette règle.

J'ai déjà aborde à mante réprises le sujet des empires, des époques; ainsi que leur condition semblable à celle des êtres végetaux et animaux, comme c'est curieux? d'autant plus que les textes restent dans les rubriques ici et ailleurs!


Ainsi, à échelle sociologique, maintenir le mythe d''un "travailler toujours moins pour un gain toujours supérieur" me semble pour le moins contestable. Durée et nature du travail fluctuent. Production et consommation aussi.

Et puis, les environnements écologique et international imposent aux peuples des contraintes qui interdisent de projeter dans l''avenir les valeurs - ou les rêves - d''hier.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

FED

Message  Cogito ergo sum le Lun 3 Jan - 18:29

La prise de contrôle du gouvernement fédéral de Fannie Mae et Freddie Mac se réfère à la mise sous tutelle des entreprises publiques Fannie Mae et Freddie Mac par le Trésor américain en Septembre 2008. C'était un événement d'ordre financier parmi d'autres dans la crise des subprimes en cours.

Le 6 Septembre 2008, le directeur de la Federal Housing Finance Agency (FHFA), James B. Lockhart III, a annoncé sa décision de placer deux entreprises parrainés par le gouvernement (GSE), Fannie Mae (Federal National Mortgage Association) et Freddie Mac (Federal Home Loan Mortgage Corporation), sous tutelle géré par la FHFA. [1] [2] [3]

À la même conférence de presse, secrétaire au Trésor américain Henry Paulson, a déclaré que placer les deux organismes parapublics sous tutelle a été une décision qu'il a appuyé sans réserve, et qu'il avait indiqué "que tutelle a été la seule forme sous laquelle je m'engage argent des contribuables pour les GSE. "Il a ajouté que «J'attribue la nécessité d'agir aujourd'hui principalement à la contradiction inhérente et le modèle économique imparfait incorporé dans la structure GSE, et à la correction du marché immobilier en cours." [1]

Le même jour, la Réserve fédérale, Ben Bernanke, président de la Banque a déclaré à l'appui: "Je soutiens fermement la décision prise par les deux FHFA Directeur Lockhart de placer Fannie Mae et Freddie Mac sous tutelle et les mesures prises par le secrétaire au Trésor Henry Paulson pour assurer la solidité financière de ces deux les entreprises. "[4] Le jour suivant, Herbert M. Allison a été nommé directeur général de Fannie Mae. Il venait de TIAA-CREF. [5]
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

signes et prevésion

Message  Cogito ergo sum le Mar 4 Jan - 19:40

Signes, et prévisions

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny France, mardi 4 janvier 2011

Pendant l'exercice d'un gouvernement d'idéologie compatible avec le système et la politique international de libéralisme obstiné, la société civile et en particulière les classes populaires sont exposés à des conséquences qui paupérisent de manière exponentielle les plus faibles.

Bouc émissaire

La stigmatisation des minorités, immigrantes, groupes religieux, coutumes est une manière de détourner l'opinion publique des vraies problèmes, doléances, maux de la société, les politiques focalisent l'opinion sur des sujets propices à la belligérance l'antagonisme à fin que les faibles, les béotiens ; s'engagent dans d'autres sujets satellites insignifiants vis à vis de la réalité de la politique et l'économie, qui mèneraient à la recherche, l'analyse et la désignation inexorable de responsables de la crise et les éventuelles santions.

Thérapie de choc

Par des messages subliminaux, grâce aux médiats, le citoyen lambda est malmené, toute forme d'harmonie sociale, d'équilibre de justice sont volontairement bouleversés, pour affaiblir ainsi la conception de logique, de législation et de justice dans la conscience sociale ; un acheminement, une concaténation, des étapes finissent pour rendre le sujet faible, vulnérable , il est ainsi prédisposé a supporter des changement radicaux

Le but des changements

Tout changement, dans la société, moderne à comme unique but la « rentabilité » du capital, sans que le prix en vies humaines, sans que l'empreinte écologique soient des obstacles. Le béotien affaibli est un docile mouton prêt pour passer aux abattoirs.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Mer 5 Jan - 14:22

Monsieur Emmanuel Vals et l'autre, Jean François Copé

pour qui travaillez vous?

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez ou "gramophone"

"Dans une tribune parmi tant d'autres"

Le rôle des journaux reste celui d'informer dans l'impartialité! Le journal LE FIGARO, les rubriques et en particulier celle-ci "PS", sont des arguments pour que ce message puise être publié, puisque certains semblent être bridés...

Carton plein dans la difficulté ?

Depuis que les 35 heures sont instaurés par la GAUCHE, la vie de famille, ne peu que s'améliorer, plus de temps pour soit et les siens.

La consommation, doit se ressentir puisque la RTT donne du temps pour flâner, se promener, par la TIPP plus de sorties donner de l'argent à l'État, le tourisme les restaurants.


Les 35 heures monsieur Jean François Copé quant à l'évolution professionnel, permet d'avoir plus de temps pour soit donc plus de temps pour se former, pour le DIF (droit individuel à la formation)

Vos mensonges et en particulier les vôtres Jean François Copé sont les pires qu'un ouvrier pourrait entendre!

Le niveau de vos arguments donne la mesure de l'intelligence de qui les expose ! Navrant

Je me demande si des ouvriers peuvent être aussi minables que vous et voter UMP en 2012


http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=132&messageid=1999618&threadid=1999618&parentid=3


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mer 5 Jan - 16:46, édité 1 fois (Raison : Nestor Elias Ramirez Jimenez, gramophone, Politique de 35 heures)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Scandale pour 3,2%

Message  Cogito ergo sum le Jeu 6 Jan - 14:31

tout ça pour 3,2% de manque à gagner vis à vis des niches?

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny jeudi 6 janvier 2011


Je crois que l'on embrouille l'opinion public pour très peu, afin de lui faire oublier les effets de la crise financière, pareil pour le discours de la sécurité et les lois pondu pour presque chaque fait divers dans cette tactique du show politique, ou politique spectacle.

(dans une tribune parmi d'autres bien sur) texte envoyé à la rubrique PS du journal LE FIGARO

Litote sur les 35 heures

Sur la base d'un rapport au Sénat, les 35 heures représentent 55% des allègements généraux des charges sociales, toujours dans un rapport du Sénat cela monte à 92,3 Md€ depuis 1998 donc une moyenne de 5,68 Md€ par année, pour 2011 d'après la commission du Sénat les exonérations en rapport avec les 35 heures vont couter que 1,36 Md€

Voyons ! Le COP le Conseil des prélèvements obligatoires, branche de la Cour de Comptes, estime que les niches fiscales représentent un manque à gagner de 172 milliards en 2010, selon les calculs.

Noyer le poisson

Oui, l'on embrouille l'opinion afin de lui faire céder ou bien lui faire oublier quelque chose, c'est quoi la chose, que la crise et ses conséquences même sur les revenu de l'État

Soyons moins mythomanes et plus pragmatiques, il est trop simple de s'étaler sur des diatribes pour dire que le fisc à un manque à gagner équivalent de 3,20% vis à vis du manque à gagner sur les niches fiscales.

Mais nous pourrions aller plus loin, parlons du travail temporaire, oui il y une relation intrinsèque entre le temps de travail, la souplesse, le chômage, nous parlons de revenu du salaire, dans le fond l'idéologie libéral, fouille dans la législation pour gratter quelques milliards vis à vis des coûts. Mais l'opinion publique doit savoir que (je vais pas aller trop loin dans les chiffres) ; 52,7 Md€ de chiffre d'affaires de Mampower et ADIA en dix ans, c'est du manque à gagner pour une politique timoré des patrons, sans aller, voir d'autres entreprises florissantes du travail temporaire.

Les managers de notre temps font des économies énormes?

Les économies sont faits sur quoi? sur le stress des masses qui travaillent, car les financiers si excellent dans les bilans de fin d'année, sont nuls dans le niveau d'entretien (réparations et mise en état des équipements)

Une machine est en défaut! Les ouvriers, doivent composer avec des machines en état lamentable, parce que la réparation n'est pas faite en temps et heure; différer les réparation, dans le temps, fait figure d'excellent manager sur le papier, sur les comptes, mais reste détestable, ridicule pour les travailleurs devoir redoubler d'attention dans leur production: le extrême du ridicule, pour corriger les défaut de production il est payé en travail temporaire trois ou quatre personnes, en plus pour retoucher, contrôler les défauts.

Manipulation des chiffres

Maquiller les comptes par la suite, est un jeu d'enfants, les 80 K€ de réparation d'une machine figurent dans la casse économie! et le salaire des murs de qualité et de retouches en plus ça passe où? Des magiciens nous managers modernes!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Différence entre cretinisme actuel et idéologie altruiste

Message  Cogito ergo sum le Dim 9 Jan - 15:53

Différence entre crétinisme et idéologie altruiste

par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny dimanche 9 de janvier 2011

Trois pistes:


1- Un revenu minimum de subsistance

Parlons du RMI, il y a une histoire, liée intimement, pourtant à une bourgeoisie, celle de la famille Rocard, mais aussi et surtout liée, à la connaissance, à la résistance, l'art et la culture.

A peine logique que des gens de culture aillent pondu le Revenu Minimum d'Insertion, car dans le sang de certains bourgeois, il y a aussi de la vraie « noblesse » ; loin de la pitoyable envie du pouvoir et la paillette, sans une onze de culture.

2- La peine de mort

L'abolition de la peine de mort est aussi liée à Robert Badinter évidemment une fois encore, nous avons derrière un changement transcendantal dans la culture de la France, le parcours exceptionnel d'un autre humaniste, un altruiste ; par son amour de la justice il se trouve diamétralement opposé aux lois bases sur les faits divers, qui sont de nous jours légion, sans aller par éthique nommer les passionnés des coups médiatiques ici.

3- Le congés payés

Tandis qu'en Allemagne, Norvège, Brésil, Chili et même en Pologne, avant 1930 il y avait déjà des congés payés, en France seul l'effort des syndicats en 1936, avec Léon Blum avec le front populaire, sont mise en place les congés payés de 15 jours, en 1956 la RNUR offre 3 semaines de congé, puis 4 semaines en 1969, puis en 1981 avec le retour de la gauche au pouvoir la cinquième semaine de congés est approuvée, c'est un procès, une évolution, qui montre les fruits de ce qu'alors été un syndicalisme, d'engagement politique, puisque le socialisme et le syndicalisme avaient un lien, du quel aucun travailleur aurait à rougir, puisque la classe ouvrière de l'époque avait une conscience de classe. Jamais au grand jamais un courant politique de droite ferait des lois en faveur des travailleurs... !

Trois personnes, deux hommes et la classe ouvrière (personne morale) consciente et solidaire, exemple indélébile d'une France de Gloire, une France de Dignité, une France de principes ! Avec des idées qui font rayonner la France au-delà de ces frontières comme une grande nation...!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les veux de Martine Aubry

Message  Cogito ergo sum le Lun 10 Jan - 2:41

http://www.parti-socialiste.fr/articles/les-voeux-de-martine-aubry-pour-l-annee-2011
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

À Leonnel Luca

Message  Cogito ergo sum le Lun 10 Jan - 13:39

Un avoue de Leonnel Luca dans son blog

http://www.lionnel-luca.fr/

La volonté ferme de detruir les travailleurs est montrée de manière stricte

Une lumière parmi tant d'autres du paysage "moderne"; écrit dans son blog en parlant du parti communiste ( transcription textuelle)

..." Lui, dont-il a été la filiale la plus disciplinée, peut-il exister sans la maison mère ?
 
Lui qui s’est proclamé « le parti de la classe ouvrière » peut-il avoir un avenir alors qu’il n’y a plus de classe ouvrière ?
 
Ce 90ème anniversaire est bien un enterrement… de première classe !"...

L'individu ayant écrit cela, s'otroit le droit de typique du prêt à penser, donc la plus part des éditorialistes semblent aussi propietaires... "la pensée unique"

La conscience de celui qu'aurait conçu ces idées est une conscience acquis à Malthus, car une société consomme si bien des pouces, condensateurs, transisteurs, etc., fabriques en Taiwan, Corée ou Malaisie, toute société consomme des tomates, des asperges, etc., fruit comme une partie du lait, fromage et viande de la sueur des artisans, paissants et TRAVAILLEURS français...

Le monsieurs avoue détester la classe ouvrière tout simplement, mais en contradiction prosélyte s'arrange pour faire usage du mot "populaire" pour dire non pas que leur politique est au service, en faveur d'une large majorité du peuple, mais un produit commerciale qui a besoin du vote des classes populaires...

Une fois cette étape du suffrage passée...tout le monde connait la suite...!

Avec le souhait que les modérateurs admettent une réalité, flagrante, celle des dommages causée par "le prêt à penser" et la volonté de cette infinitessimal cerveau de plaider pour la raison.


..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

réponse à Leonnel Luca

Message  Cogito ergo sum le Lun 10 Jan - 15:45

Libérez le temps de travail

Sorry because I don't write very well in French

« Travailler plus pour gagner moins » c’est ce que propose le socialiste Manuel Vals en remettant an cause les 35h que la majorité présidentielle n’a fait que contourner pour permettre aux français d’améliorer leur pouvoir d’achat.
C’est, en tout cas, valider l’absurdité des 35h :

Je reprend quelques idées du député Lionnel Luca de l'UMP; en donnant quelques répliques depuis ma modeste place d'ouvrier...


Lucas (L): Que personne en Europe ne cherche à copier, à commencer par les gouvernements socialistes.

Gramophone (G): Je vous propose un tour d'horizon des législations nationales.

les Autrichiens 44 heures
Grecs 43,7 heures
Britanniques 43 heures
Les Irlandais 40 heures
les Français 41 heures
UE est de 38,6 heures

Dans bon nombre d'entreprises de plus de 50 salariés, le temps hebdomadaire, est de 35 heures, et les subventions n'arrivent en aucun mot aux salariés, de toutes manières, le partage du temps de travail se traduit dans des entreprises de plus de 100 salariés par l'embouche et la création de nouveaux postes. Par contre l'exonération des heures supplémentaires, est une manière directe d'augmenter le chômage.

Lucas (L): Que financent les français avec leurs cotisations sociales pour exonérer de charges les entreprises (22 milliards d’Euros par an !)

Gramophone (G):21 845 millions d'euros, sachant que à compter du 1er juillet 2003, l'allègement dit « Fillon » s'est substitué aux déductions dégressives sur les bas salaires et aux allègements associés aux 35 heures, source « Projet de loi de finances pour 2011 : Travail et emploi »

Lucas (L): Qui accroissent le stress et la souffrance au travail (et le nombre de suicides)

Gramophone (G):Les suicides par exemple chez Renault, France Télecom, et ailleurs, comment dans la Police sont le fruit des techniques de management, libérales avec manque de reconnaissance, menace sur l’emploi, travail précaire… (explosion du travail intérimaire) Aménagement moderne des bureaux avec perte d’intimité, soumission permanente au regard d’autrui. Le temps de travail évidemment à été réduit, et en partie influence les suicides, mais pas autant que la pression des cadres sur les subalternes.

Lucas (L): Qui n’ont pas durablement réduit le chômage

Gramophone (G):Gramophone (G):Le chômage reste, comment le montrent déjà Miller, Smith, une variable, un facteur structurel d'ajustement des moyens de production au moment. Preuve en ait justement l'augmentation sauvage des agences d'intérimaire, dans les pays développés, où il y a incertitude sur l'avenir justement, belle image... ! Signe éloquent!

Lucas (L): Qui ont fait stagner les salaires pour maintenir une certaine compétitivité.

Gramophone (G):La France avec 41 heures hebdomadaires, n'a rien de si différent des autres pays industrialises de la zone Euro. Quant au salaire, il est indexée sur le coût de la vie, et augmente annuellement en conséquence, si non l'action syndicale prend en charge le sujet, d'autant plus qu'il y les NAO

Lucas (L): Faut-il pour autant continuer de faire des 35h un dogme à gauche et un épouvantail à droite ?

Gramophone (G):Gramophone (G):Les 35 heures sont dans le panorama industriel et technologique, une conséquence de l'évolution, de l'automatisation, où la France reste précurseur, étant au passage symbole de lucidité dans le monde, un exemple.

Lucas (L): La seule solution acceptable pour tous les français qui ne peut que profiter à l’économie c’est de supprimer la durée légale du temps de travail qui est un concept du XIXème siècle.

Avec le paragraphe dessous, nous pouvons considérer cette idée une litote, une manière absurde de noyer le poisson typique de la droite.

Lucas (L): La durée du temps de travail doit être librement fixée par branches professionnelles entre syndicats et patronat… comme en Allemagne !

Gramophone (G):De la même manière que l'on aurait sectionné la CGT, démembrée, une unité central en plus en escrimant un devise absurde, qui veut que cette branche nouvellement crée, interdirait d'aborder le sujet dans le terrain syndicale, nous avons la preuve de la volonté du patronat d'écerveler les travailleurs, pour les faire voter à droite, une fois la solidité et l'efficacité de l'époque de Léon Blum ayant fait son ouvre.

Oui laisser chacun négocier dans son petit coin est une belle manière de permettre au MEDEF d'imposer aux travailleurs affaiblis, des conditions chaque fois plus difficiles.

Au moment où les gouvernements français et allemands décident de rapprocher leur fiscalité, il serait opportun de le faire également pour l’organisation du temps de travail.
Quelle ignorance, en Allemagne justement il y deux grandes centrales syndicales, l'une des métaux et l'autre des services, qui font possible la négociation plus simple entre le gouvernement et les syndicats, en France dans le but de diviser, ce sont crée un grand nombre de centrales minoritaires syndicales, qui divisent et affaiblissent les travailleurs.

Aucun pays en Europe cherche à copier les 35 heures?


Dernière édition par Nestor Ramirez le Lun 10 Jan - 16:17, édité 3 fois (Raison : Leonnel Luca, Nestor Elias Ramirez Jimenez, gramophone, UMP)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les nantis sont responsables

Message  Cogito ergo sum le Jeu 13 Jan - 6:35

Fourvoyant l'opinion publique

Deux idéologies dominent dans la société, Une vérité inébranlable, ces deux philosophies se rejoignent dans des terrains de partage du pouvoir; sois forme de partis politiques traditionaux.

Dans d'autres sujets j'ai déjà souligné, que sur presque deux siècles, avec moins de 25 présidents, à peine cinq auraient été de gauche. Mais il faut assumer proportionnellement les responsabilités.

Depuis Bretton Wood, en juin 45, avec le GATT, puis la OMC, il y a cette volonté affichée d'imposer une ouverture des frontières des nations, vers un grand marche.

Sur le papier

Vu de l'extérieur, l'idée d'ouverture des frontières, le libéralisme utopique; saurait une excellente mesure démocratique.

Sauf mon NICDOUILH que les moyens de production, on un propriétaire, la science, les technologies, ne sont pas une entité indéterminée, disponible aux citoyens; les te technologies, les usines sont des outils, privatisés.

Privatisation de la science

Jusqu'à là, d'ailleurs, rien d'anormale. Les sciences, par la voie de la recherche, des
entreprises, les brevets, deviennent des outils, des sources de capitalisation; qui
doivent rapporter, cela commence déjà à être, limite...

Division

Est-ce qu'il y a des différences entre, les propietaires des brevets, licences, des moyens de production et une partie de la population, qui dispose que de ses mains, cette partie de la population, qui vie, que du salaire.

Classes sociales

Il y a en absolu, une théorie, une réalité, deux grandes catégories, de citoyens ceux qui doivent pointer chaque jour pour un "salaire" et les autres.

Démocratie

Les travailleurs, en démocratie, sont ou pas majoritaires?

Les classes populaires sont ou non représentes au parlement?

Les travailleurs, sont oui ou non représentes, parmis les cercles du pouvoir?

Voilà des questions, que je doute que NICDOUILH ait moyens de répondre!

Maintenant

Est-ce que la classe populaire, est responsable de l'actuelle crise mondiale?

Corollaire

Si il y deux grandes classes sociales!

Si les classes populaires, ne sont pas responsables de la crise actuelle

Si la droite et les nantis sont des amis qui se partagent le pouvoir.

Alors ce sont ces deux entités, qui seraient directement responsables de la crise actuelle.

..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Assistanat! quand l'Etat aide

Message  Cogito ergo sum le Sam 15 Jan - 10:04

Assistanat

Samedi 15 janvier 2011
Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone


Un regard rapide mais irréfutable sur les chiffres officiels du budget de l'État donne le volume total d'argent qui est "donnée" donc de l'assistanat

quelques 30 milliards d'euros que l'État donne gentiment!


C'est pas bien! je vais laisser de coté les "niches fiscales" avec 168 milliards en prévision pour 2011

Les sources sont dignes de crédit ici il y a une, oui! Le Sénat de la République

D'après cette source (sera-elle discutable?) voir le lien

http://www.senat.fr/rap/l10-166-1/l10-166-19.html#toc152

Je vais arrondir à la chiffré supérieur donc 4 milliards d'euros de l'argent qui part dans les poches des assistes des classes populaires.

C'est un fait!

De l'autre coté nous avons non pas des allocations, ou de l'assistanat (c'est péjorative, s'il vous plaît) des exonérations de cotisations et des allègements de cotisations.

voir le lien:

http://www.senat.fr/rap/l10-111-331/l10-111-3314.html

27,8 milliards d'euros d'allégements et exonérations donc!


récapitulons!

4 milliards pour les classes populaires; et beaucoup des "patrons" et autres lumières acquis de l'idéologie malthusienne (que j'appelle) du "prêt à penser", crient dans touts les toits! au loup!

27,8 milliards pour les classes aises, les patrons, et pas un seul ouvrier "ignare", gueux, qui transpire touts les jours pour gagner de quoi manger le lendemain, sans idéologie, (en fin pour ne rien dire) des gens sans pensée de tout, qui dissent rien!

Pour quoi?

C'est parce que 4 est plus que 27? Oui voilà c'est ça!

"Dans une tribune parmi tant d'autres"
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

précarisation accrue du travail

Message  Cogito ergo sum le Dim 16 Jan - 18:03

Précarisation accrue

par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Dimanche 16 janvier 2011

Deux grandes périodes sont à identifier dans les derniers cinquante ans dans notre société, plus en détail depuis la seconde guerre mondiale, avec une division arbitraire sans doute en 1975, date à laquelle les courbes du chômages ont commencé à changer.

Le pouvoir d'achat des ménages, étant touché alors l'évolution du confort, doit mécaniquement accroitre le chômage, puisque s'il n'y a pas des débouches dans le sens de la pensée de Jean Baptiste Say au sujet des marchandises.

Nous sommes face aux premiers effets des travaux de Keynes lors de sa réunion de Bretton Wood, à la fin de la deuxième guerre mondiale. Les fondations pour un capitalisme libéral sont alors mise en place. Avec besoin de concurrence le tout mise dans un document fondateur de la délocalisation ou mondialisation, le traité de libre échange et réduction des taxes douanières, le fameux GATT.

Le capital d'investissement

L'investissement dans des pays à coût très réduit de main d'œuvre est ainsi rendu officiel, mais tout est verrouillé pour que seul le capital ait la liberté de bouger, l'immigration de population, est brimée du mieux qu'il est possible.

Justice sociale et Santé

Cela accroit violemment les injustices, puisque, dans des pays du tiers monde le coût de main d'œuvre est divisé par 100, du fait les nouveaux bénéficiaires de cette manne d'emploi, ne bénéficient pas pour autant économiquement, autant, c'est à dire que le capitalisme tire un maximum de profit. Mais bien sur que pour les gouvernements des pays captant les entreprises, qui débarquent, un ou deux dollars par tête en salaire est toujours mieux que rien de tout. La fiscalité, les largesses en matière d'environnement, sont bien monnaie courante, la pollution, les maladies professionnelles, sans parler de la corruption émigrent vers Taiwan, Japon, Corée, Chine, Inde, Brésil, etc.

Le travail à la chaine devient la meilleur réponse des vielles entreprises des pays comme Allemagne, Royaume Unit, États Unis et France, c'est déjà en marche bien avant, certainement, puisque chez FORD MOTOR COMPANI, un ingénieur du non Frederick Winslow Taylor dès 1910 ou 11 avait déjà démarré des travaux méthodiques de rentabilisation de la production, Il me semble qu'un des pilier de l'augmentation de la rentabilité, est du à ses travaux et son livre « Les principes de l'administration scientifique »

Dit de manière lapidaire, l'ouvrier doit travailler plus, avec des gestes répétitifs, dans un phénomène de déshumanisation de la production, pour faire pale concurrence à des usines aux coûts divisés par dix dans des pays du tiers monde. Chose qui est de tout point de vue, inique et donne la dimension du handicap majeur de la pensée capitaliste.

L'après 1975

Une évidence ici est que Montesquieu avait une pensée, valable pour son époque, car le commerce ici est une manière d'accroitre l'abîme entre les classes sociales, nous entrons dans l'époque du commerce de l'argent, puis dans une époque du commerce de la prévision.

La croissance des états développés est stoppée nette par la délocalisation des moyens de production, cela à pour conséquence logique une perte accrue du pouvoir d'achat des ouvriers, en général, le pouvoir d'achat, est un combustible du dit « cycle économique » car le revenu des ménages modestes est systématiquement injecté à hauteur de 99,9% dans le dit cycle.

Hors à moins d'emploi, plus de gens à pointer aux organismes de protection sociale, faisant exploser les dépenses de ces branches qui ne peuvent plus être alimentés, dans un cycle infernal, qui provoque le déséquilibre du budget de l'État.

Un chômeur de plus est un frein de plus à la consommation, à la fiscalité, et un poids de plus pour la société.

L'extrémisme : origine de la violence

L'équilibre sociale rompu par la mondialisation, une partie de la population exacerbée, crie au loup ! La stigmatisation fait sont petit chemin, et les minorités ethniques deviennent « le bouc émissaire » d'une population qui ne cherche, jamais à savoir d'où vienne la cause des maux de la société. Il ne faut pas, surtout négliger, l'effet du système dans la conscience populaire dans certains pays, isolés dans la dés-industrialisation, les classes populaires, commencent par se sentir à l'écart, les sentiments dans ces pays grandissent, du anticonformisme qui se transforme en haine, le pas suivant est le terrorisme.

C'est une forme de violence qui se développe pour répondre, sans chercher à faire une quelconque apologie des extrémistes, à la violence sournoise qui tue de faim, de manque d'avenir, de manque d'éducation, de manque de perspectives ; les indigents dans le monde.

Le chômage

Dans ce procès mise en place à Bretton Wood, avec le GATT est perfectionné depuis par le système capitaliste, nous voyons qu'il faut réduire le chômage dans les pays développés ; comment faire ?

Soit en réduisant le temps de travail

Soit en réduisant le coût de la main d'œuvre

D'autres solutions seraient les bienvenues ?

Les différentes approches du problème génèrent bien sûr des tentions, une dérive qui voit la législation sur le travail disparaître à mesure que le libéralisme progresse.

La question, importante ici est de savoir, si quelqu'un fait un diagnostique, un bilan de l'évolution du système, et si les conclusions sont positives pour la société ou non !

Personne semble vouloir mettre en cause le système ? Pourtant tout le monde s'accorde a admette que les perspectives ne sont pas reluisantes, avec une certitude une montée de la précarité de l'emploi
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Lun 17 Jan - 17:47

Pédagogie et pathologie sociale

par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone

Le citoyen

Le citoyen de base, la moitié des français, au fait ceux qui vivent maximum avec 1500 €/moi, sont en permanence assené de messages chargés d'inepties.

Le message

Il est difficile de débarquer dans la conscience des gens comme moi, avec des messages, issus de marte, venus ou d'ailleurs.

Les parasites

Un message est parasité, par multiples raisons, par la connaissance des faits, par la manipulation médiatique des citoyens, et par la qualité même du message.

Autant dire qu'il est difficile d'atteindre la conscience, la raison, la capacité de chacun :

"Le bon sens sens est la chose du monde la mieux partagé, chacun pense en être si bien pourvu, que ceux même qui sont le plus difficiles à contenter en tout autre chose, non point coutume de désirer plus qu'ils on ont. En quoi il n'est pas vraisemblable que touts se trompent, mais plutôt cela témoigne, que la puissance de bien juger et distinguer le vraie avec le faut,qui est proprement ceux que l'on nomme le bon sens, ou la raison est naturellement égale en touts les hommes. Et ainsi que la diversité de nos opinions ne vienne pas de ce que les uns son plus raisonnables que les autres, mais seulement de ce que nous conduisons nos pensées par diverses fois, et ne considéreront pas les mêmes choses, "car ce n'est pas assez d'avoir l'esprit bon, mais le principal est de l'appliquer bien"..

René Descartes

La conscience sociale

Si nous regardons, la région NORD, de France, là où jadis les miniers, travaillaient très dur, mêmes hommes très atachés au syndicalisme, de nous jours en retraite, les anciens des partis de gauche, allons sans peur des "communistes" aujourd'hui, cette région, présente ces mêmes hommes et femmes mais, le taux de suffrages pour la gauche a fondu, et le taux de suffrages pour l'extrême droite atteint des niveau de 20 et 30%.

La conscience sociale, est offerte, gratuitement, à des leaders porteurs des discours, populistes, des jolis mots, mais des mensonges, en termes d'idéologie.

Le point fort du Front National
L'immigration (je cite texto, du site officiel du FN)

..."À l’origine de la plupart des maux dont souffre notre pays, la politique d’immigration menée depuis plus de trente ans par les gouvernements successifs a été constamment dénoncée par le Front National qui, dès sa création, a proposé toute une série de mesures qui n’ont en aucune manière cessé d’être d’actualité, et constituent l’un des fondamentaux de notre projet global"...

La plus part des maux de la société

les difficultés de la société, peuvent venir de l'immigration?

Prenons les chiffres du budget de l'état, rien de plus tangible pour savoir où l'état dépense:

Du site officiel du Sénat, tout lecteur aurait accès:

1. Les exonérations de charges sociales compensées par la mission « Travail et emploi » : 1,56 milliard d'euros

Le coût des exonérations se décompose ainsi qu'il suit :

- 21,2 milliards d'euros d'allègement généraux de cotisations patronales « Fillon » ;

- 3,23 milliards d'euros au titre des heures supplémentaires et complémentaires ;

- 5,04 milliards d'euros d'allègements ciblés de cotisations non compensés par la mission « Travail et emploi »

En prenant pour hypothèse que le coût des 35 heures représente 55 % de la part des allègements généraux de charges sociales8(*), soit 92,3 milliards d'euros (55 % de 168 milliards), on peut estimer que la réduction du temps de travail aura induit une charge sur les finances publiques de près de 125 milliards d'euros"...

Lien officiel: http://www.senat.fr/rap/l10-111-331/l10-111-3314.html

Des riches qui se font rembourser par le fisc tandis que des pauvres, se voient couper les allocations

Ainsi, 51,6 % des bénéficiaires, soit 8 445 personnes, se sont partagé 4,7 millions d'euros (soit 0,8 % seulement du coût du bouclier fiscal pour l'Etat). Ils se sont vu rembourser par le fisc 565 euros en moyenne. Il s'agit de personnes dont le patrimoine est inférieur à 770 000 euros, seuil déclenchant l'assujettissement à l'impôt de solidarité sur la fortune (ISF), et dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 3 428 euros.

À l'autre bout du spectre, se trouvent 979 personnes, dont le patrimoine dépasse 16 millions d'euros et le revenu fiscal de référence est supérieur à 43 761 euros. Elles représentent 6 % des bénéficiaires du bouclier mais s'en sont partagé 63 %, soit 368 millions. Pour eux, le montant moyen de la restitution atteint 376 134 euros.

Parmi les curiosités, on notera que 14 personnes disposant d'un patrimoine de plus de 16 millions d'euros ont un revenu fiscal de référence de moins de 3 428 euros et se sont vu rembourser 162 109 euros en moyenne. Il s'agit pour l'essentiel de contribuables recourant massivement aux niches fiscales, ce qui fait baisser artificiellement le montant de leurs revenus servant au calcul du bouclier (Le Monde, 3 avril 2010).

lien officiel du sénat: http://www.senat.fr/leg/ppl09-447.html

Les niches fiscales atteignent 172 milliards d'euros pour 2011

Qui parmi les classes populaires arrive à discerner entre la réalité des chiffres et les commentaires ici et là?


les dépenses de la protection sociale

En 2007, les dépenses d’action sociale des caisses d’Allocations familiales (CAF) de Métropole et des départements d’Outre-mer (DOM) s’élèvent à 3,73 milliards d’euros soit une augmentation de 4,1 % par rapport à 2006.

Données générales sur la branche famille

• La CNAF (caisse nationale d’allocations familiales) gère les prestations familiales du
régime général et pilote les 123 CAF.
• 10,8 millions d’allocataires
• 62 Md€ de prestations versées
• Part des dépenses de Sécurité sociale famille dans le PIB : 2,09% en 2006

Sachant que nous avons des allocataires touts confondus dedans, que les immigrés ne représentent que 5% de la population de France.

Nous devons avouer que les maux de la société viennent d'ailleurs: 62 Md€ plus 3,73 Md€ égale a 65,73 Md€ les patrons reçoivent plus de 25 Md€ en allègement de charges, et les nantis reçoivent 172 Md€ pour les niches fiscales.

d'un coté pour les classes populaires 66 Md€ de l'autre coté pour les nantis 198 Md€, et le FN arrive à afficher que les maux de la société viennent de l'immigration?

Vous voulez faire croire à qui une telle mensonge?
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

à Josselin De Rohan

Message  Cogito ergo sum le Mar 18 Jan - 15:01

A Josselin De Rohan
Président UMP delà commission des affaires étrangères

C'est avec un grand etonement que je constate votre hypocrisie, en matière de démocratie

les pays producteurs de pétrole, pendants des années ont fournie l'énergie indispensable a la croissance des USA, Royaume Unit, Canada, Allemagne et France entre autres.

pendant tout ce temps là, la misère c'est développée, dans ces pays, ces pays ont été maitrises, soumis, endoctrinés, avec une religion.

le but etant de maintenir ses pays, sous contrôle grâce à une religion, pour permettre aux quelques familles au pouvoir de profiter des miettes, d'une exploitation massive des ressources "non renouvelables" de leur sous-sol.

votre hypocrisie reste inique, hypocrite et externe lorsque vous osez dire que c'est l'islamisme l'enemie de la société.

L'occident à laissée croitre pendant plus d'un siècle, la doctrine, comme outil, pour venir crier maintenant au loup?

cela donne la nausée vos propos.

"tant qu'il aura la misère, la faim, il aura autan d'autres formes de violence en conséquence, de l'injustice sociale"
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

pour faire semblant

Message  Cogito ergo sum le Mar 18 Jan - 18:26

Le crédit

Même les pays le plus riches vivent du crédit, les agences de notation y prêtent attention à donner un taux de 10% lors du crédit aux petits et de 2% par exemple aux grands

Personne met en cause le fonctionnement, puisque le lobby de l' industrie des finance (les banques) sort largement bénéficiée

ouverture

sous l'egide de libre échange, les pays perdent les entreprises, dans une course folle à la privatisation. Impossible de nier la mauvaise image de gestionnaire des états.

De là à tout privatiser? il faut dire la vérité, le système, le lobby cherche à affaiblir le pouvoir des états nations.

Les industries très rentables comme les armes, les banques, l'énergie et la communication doivent rester des services d'état et subventionner par leur rentabilité l'education, la Sante et des œuvres d'infrastructure

Si l'etat est mauvai gestionnaire alors pour quoi lui laiser un semblant de pouvoir?

Pour faire croire aux classes populaires en un semblant de démocratie

..."Un message doit avant tout autre chose, être impartial, éthique et pour la crédibilité il doit être vérifiable, la raison s'impose sur les intérêts des minorités"..!
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Course à la médiatisation prosélyte

Message  Cogito ergo sum le Ven 21 Jan - 13:10

Course à la médiatisation prosélyte

Quand le pouvoir législatif est ridiculisé

Par Nestor Elias Ramire Jimenez dit "gramophone"

Le couvre-feu

Certains décisions législatives ont une connotation, une signification.

Pour l'étymologie, parler de cette notion (couvre-feu) nous ramène au moyen âge, lorsque nos civilisations ne disposaient pas du réseau de fluide électronique et l'éclairage publique.

Pour éviter des incendies, au moyens âge ils éteignent les torches,

En termes historiques, le mot est adopté, par les États lors de situations très particulières, occupation, guerre, insurrection et troubles de l'ordre publique

La France est en Guerre

Un discours de prostatisme, une course à la médiatisation, dans un but de faire diversion face à la réalité, face aux énormes difficultés économiques, le citoyen lambda, est bombardé de messages subliminaux, une mesure électoraliste, trompeuse, puisque elle ne peu pas être appliqué sur l'ensemble du territoire national.
Le couvre-feu à l'encontre des mineurs de 13 ans, est comme bien d'autres mesures de sécurité intérieure au sein de la loi d'orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure une enchère au discours sécuritaire.

À ce titre nous pouvons prendre l'Article 24 terdecies...

Les deux premiers alinéas de l'article L. 2241-6 du même code sont ainsi rédigés :

« Toute personne qui contrevient aux dispositions tarifaires ou à des dispositions dont l'inobservation est susceptible soit de compromettre la sécurité des personnes ou la régularité des circulations, soit de troubler l'ordre public peut se voir enjoindre par les agents mentionnés au I de l'article L. 2241-1 de descendre du véhicule de transport ferroviaire ou routier au premier point d'arrêt suivant la constatation des faits ou de quitter sans délai les espaces, gares ou stations gérés par l'exploitant du réseau de transport public.

« En cas de refus d'obtempérer, les agents spécialement désignés par l'exploitant peuvent contraindre l'intéressé à descendre du véhicule ou à quitter sans délai les espaces, gares ou stations et, en tant que de besoin, requérir l'assistance de la force publique. »

Le président de la commission des lois M. Jean-Jacques Hyest membre de l'UMP affirme (je cite) :


... «  Vous posez des questions très intéressantes, mes chers collègues, mais je vous invite à consulter le rapport qui a été rédigé lors de l'examen du projet de loi en première lecture. Il cite une disposition de la loi de 1845 sur la police des chemins de fer, qui a été codifiée depuis dans le code des transports : « Si le contrevenant refuse ou se trouve dans l'impossibilité de justifier de son identité, les agents de l'exploitant en avisent sans délai et par tout moyen un officier de police judiciaire territorialement compétent. Sur l'ordre de ce dernier, les agents de l'exploitant peuvent être autorisés à retenir l'auteur de l'infraction le temps strictement nécessaire à l'arrivée de l'officier de police judiciaire ou, le cas échéant, à le conduire sur-le-champ devant lui ».
Comme vous le voyez, mes chers collègues, un texte existe »...

Le gouvernement reste muet face aux demandes réitérés de des teneurs comment M. Jean-Pierre Sueur, Mme Nicole Borvo Cohen-Seat entre autres, la majorité sur la base de sa position majoritaire, impose une conduite, qui ridiculise l'image des institutions de taille et prestige des palais Bourbon, et le palais de Luxembourg.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1328
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 3 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum