trombinoscope sociale

ligne idéologique et civisme

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

ligne idéologique et civisme

Message  Cogito ergo sum le Dim 22 Fév - 21:16

Rappel du premier message :

Face au capitalisme

En guise de préface

Il est banal trouver dans la bouche du citoyen lambda, les plus hostiles critiques au système capitaliste.

Dans l'art de la critique le plus illettré des gueux, devienne philosophe.

Des illustres hommes d'Etat s'essaient même à vouloir modifier ou reconstruire un système de nous jours le plus connu. Système reconnu et approuvé par la majorité des pays de la terre, et la majorité des économistes.

Force et de reconnaître que la seule tentative de s'aventurer à lui trouver une forme de société de remplacement constitue une tâche monumental. Capable d'éveiller des vieux démons, et fantômes enfuit dans la conscience collective. Craintes sur la disparation même de la démocratie ou semblant d'équité au quel la société semble s'accommoder.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 28 Aoû - 12:37, édité 1 fois
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas


L'histoire et le negationisme

Message  Cogito ergo sum le Mar 28 Aoû - 12:42

Dans le blog de Rioufol journal LE FIGARO, sous le pseudonyme Lyll une personne me semble tente de qualifier d'erreur majeur de Jaques Chirac sont avoue sur la responsabilité de la France dans certains actes de l'histoire (texte intégrale et réponse de gramophone)

Sorry everyone because I speak Spanish and I from of Colombia

Chirac

les chiraquiens et la repentance.

Celui qui n’est coupable de rien ne se repent pas, vu qu’il n’est coupable de rien.

Inversement, si vous vous repentez, c’est que vous éprouvez une culpabilité.

Après, vous pourrez toujours dire que vous n’étiez pas coupable personnellement, que vous vous repentiez au nom de la France, il n’empêche, si ce n’est toi, c’est donc ton frère, il n’y a pas de fumée sans feu…

Chirac voulait juste montrer qu’il avait du cœur en se repentant, en fait il avait fait un aveu.

En 95, en jouant la comédie de la repentance après celle de la fracture sociale, Chirac Président s’est chargé d’une culpabilité et en a chargé son gouvernement et le RPR , établissant un lien diffus de culpabilité entre la collaboration, la déportation des juifs, lui-même et le RPR, un comble pour le parti gaulliste.

Les médias et assoces de gauche ne s’y sont pas trompés qui exploitèrent aussitôt l’aubaine du pseudo- aveu de culpabilité de Chirac pour évoquer dès lors les Heures Les Plus Sombres De Notre Histoire dès qu’un propos de droite leur déplait, en référence à ce lien diffus établi par Chirac entre la droite d’aujourd’hui et la collaboration, lien conforté dans les médias de gauche à force de répétition à tous propos.

Il va sans dire que pour les chiraquiens sous le coup de cette accusation tacite, tout rapprochement avec le FN est devenu dès lors absolument tabou puisque aussitôt dénoncé par la gauche comme preuve de leur accusation latente de proximité entre la droite et la collaboration.

Tout en remuant le couteau dans la plaie de l’auto- mutilation imbécile que s’était faite Chirac en 95.

Car enfin, s’il en est un qui aurait pu se repentir de la rafle du Vel d’Hiv, c’est bien Mitterrand, fonctionnaire de Vichy en 42, à qui il succédait !

Que ne l’a-t-il fait celui-là pendant ses 14 ans de présidence, hein ?

Mitterrand qui n’a jamais renié Bousquet aurait bien été le dernier à se repentir.

La gauche s’est-t-elle jamais repentie de quoi que ce soit ?

Même pas du communisme ni du goulag !

Nicolas Sarkozy s’est présenté en 2007 indemne de cette culpabilité factice portée par les chiraquiens et donc libre d’emprunter sans crainte des thèmes défendus par le FN.

Sortie du tunnel, soulagement, libération, la droite lui fit un triomphe, dont il ne fit malheureusement pas grand-chose, mais c’est une autre histoire, celle de Sarkozy. Il est évident que l’UMP doit se défaire maintenant du boulet de la repentance chiraquienne et de la culpabilité qui va avec, en proclamant qu’elle abolira immédiatement toutes les lois mémorielles, que la dernière guerre, l’esclavage, la colonisation et la guerre d’Algérie appartiennent à l’histoire, ne la concernent pas et ne l’ont jamais concernée, qu’elle n’est coupable de rien et ne se repentira donc désormais de rien, absolument de rien, qu’elle est désormais libre comme l’air et fera en conséquence ce qu’elle décidera en toute liberté.
Et qu’elle s’honore par ailleurs de sa lointaine ascendance, le mouvement gaulliste qui a combattu pour libérer la France du nazisme et qui a extirpé la collaboration en 45.

On rêve d’une nouvelle droite, born again, sauf que l’imbécile repentance chiraquienne a engendré une génération entière de mous du genou à l’UMP qui prétendent représenter la droite et dont il faut absolument se défaire.

J’espère que ce sera l’enjeu du combat politique en cours à l’UMP.


Réponse de gramophone

Négationnisme

L'enjeu politique des partis politiques, sans clivages, doit être tout autre, en matière de priorités, me semble bien, il y a bien d'autres, sujets comment la dette externe, le chômage, la croissance sont des nécessités bien plus urgentes que des thèmes périphériques relativement moins importants pour le future et l'histoire des peuples

Pouvons nous aborder certains faits de l'histoire avec legerette ?
Bien entendu que non ! Moins encore les classer comment triumphes ou derroutes, ça serait trop simpliste, voir absurde. D'ailleurs les faits de l'histoire, ne peuvent pas être amputés à un parti politique exclusivement, bien que des hommes comme Mitterrand présentent un passé très particulier.

La collaboration, la part des syndicalistes, des communistes dans le procèsus de la libération dans la deuxième guerre, sont des réalités, nous ne pouvons pas nier dans un révisionnisme primaire le comportement du régime de Vichy, des gens devenus leaders politiques, quoi qu'elle soit la couleur politique. Devant l'histoire les hommes dispersent mais ce sont les idéaux, l'idéologie qui doit permettre, un procès de recherche d'une société meilleure.

Repentance ou pas de la part ce l'un ou l'autre, tenter de braquer les projecteurs sur un homme, sur un groupe me semble moins important qu'un baraud sur le fond les idées, hélas certains cerveaux se trompent ou se perdent dans des querelles de diversion.

Le négationnisme, le révisionnisme sont des raccourci de manipulation, que je combat
!


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mar 28 Aoû - 12:53, édité 4 fois (Raison : Ivan Rioufol, négationisme, revisionisme, histoire de France, extreme droite, gramophone)

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Université d'été du MEDEF

Message  Cogito ergo sum le Mer 29 Aoû - 14:50

Dialogue Sociale

Sorry everyone because I don't speak French I from of Colombia

Madame Laurence Parisot représentante du MEDEF, il me semble que la construction de l'avenir passe par l'harmonie sociale, et que reste inaliénable pour cette harmonie le dialogue sociale.

Même si les idéologies seraient éventuellement en opposition entre le patronat et les ouvriers ; lorsque nous parlons de la pérennité et l'harmonie sociale, il est IMPOSSIBLE toute tentative de déguiser ou mentir sur la méthode.

Diagnostique

Madame Laurence Parisot, pour être compétitive, la France nécessite, du dialogue mais BIEN AU-DELÀ, des solutions viables.

La bataille en matière de concurrence mondiale, avec des pays tel que la Chine, ou le Taïwan, ne pourra JAMAIS se faire sur des coûts de production. Parce que le niveau de revenu des pays mis en face, est le fruit d'un procès et une histoire différentes.

Réussir ensemble

Nous sommes madame Laurence Parisot, condamnés à réussir la main dans la main ! Car c'est l'honneur non pas des patrons, non pas des syndicats, mais l'honneur de la France, de cette France avec sont histoire, de cette France et sont devenir que chacun comme un soldat doit défendre (l'industrie aéronautique, l'industrie spéciale en moins de dix ans, auraient déjà une concurrence, il faut donc trouver des sources dans des domaines difficilement de-localisables, c'est dont une urgence travailler dans la recherche et développement de nouvelles technologies dans des domaines tel que la génération des énergies nouvelles, isolation et réduction de consommation des énergies fossiles, isolation tout en s’éloignant au plus vite du tertiaire, des fiances, du crédit et créant au passage des nouveaux emplois)

Madame Laurence Parisot, la situation économique mondiale reste ce qu'elle est, non par la faute ni les erreurs de la classe ouvrière ! Non par cause des erreurs exclusifs, de la République Française, mais par cause d'une législation imposé par un lobby, très bien expliqué dans le film que je suis sur que vous avait déjà regardait, et que tout ouvrier, que tout chômeur de France et du monde doit connaître, je vous parle du film « Let's make money » !

http://www.lemonde.fr/cinema/article/2009/04/14/let-s-make-money-un-requisitoire-strident-contre-la-finance-mondiale_1180489_3476.html

Je suis un ouvriers syndical ouvert au dialogue, engagé avec véhémence dans un procès pédagogique de mise en place de la démocratie avant le lobby.


Dernière édition par Nestor Ramirez le Mer 29 Aoû - 14:56, édité 2 fois (Raison : Laurence Parisot, Jean-Marc Ayrault, Université du MEDEF)

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

réquisitoire pour l'avenir de la France

Message  Cogito ergo sum le Mer 29 Aoû - 16:17

L'avenir

En guise de préambule, je prie au lecteur d'être bienveillant vis à vis des horreurs de grammaire et orthographe, car je n'ai pas eu la même chance que vous d'avoir assisté à l'école de Charlemagne, et peut-être, je n'ai pas un aussi haut QI que vous!

Pouvons nous parler d'avenir sans parler d'affrontements ?

Non ! Toute au long de l'histoire de l'humanité, nous constatons des affrontement « sauvages » où le sang humaine aurait été versée comment lourd tribut, compensation en faveur de quoi ?

En humble ignare, je doute sincèrement d'être en mesure, d'apprendre aux convaincus, aux intellectuels, « rien » en termes d'histoire !

Mais alors, pour quoi, tant des vies humaines auraient été sacrifiés ? Oui je tente, au risque de frôler la frontière de la pédanterie pour certains ; de rappeler, malgré, la chape de plomb, jeté sous forme de tabou sur tant des combats ou des innocents par milliers ont sacrifié leurs vies !

La démocratie, la liberté, la justice, l'égalité, la fraternité des mots parmi d'autres, utilisés comme paye en échange de la vie ! Paye offerte aux ayant droits, aux parents, aux proches de ceux tombé dans le champ de combat sur forme de médailles...

Vous vous disiez, opposé en idéologie, avec qui déjà ? Avec un pseudonyme ?

Qui saura opposé en idéologie à la paix ?

Certains internautes, sont illettrés, d'autres non ! Devrons-t-ils être en opposition pour cela ? Au nom de la liberté d’expression, prônée dans le titre du forum, j'ai la certitude que cela devienne impossible. Un internaute sous pseudonyme, dans mon cas, de simple béotien, s'exprime avec les tripes, avec le cœur, mais pour quoi ? Dans quel but ?

Trop de questions, où sont-t-elles les réponses ?

En dehors des réponses, se trouve, non pas l'honneur d'une personne, l'esprit revanchard d'un ego, d'une vanité, En dehors des réponses, même l'opposition idéologique ne veut rien dire, lorsque le but est la recherche d'un terrain d'entente entre les gens, sans limitations religieuses, idéologiques, de classes, pour un avenir, pour une pérennité de la France.

La France des moins que rien, la France des travailleurs, la France de nantis, la France des vaniteux, la France des hypocrites, la France des illettrés comment moi, la France au-delà, LA FRANCE comme nation avec plus de 65 millions d'habitants, qui vont devoir mettre les différences sottes dans la poche, retrousser les manches et défendre l'honneur, la gloire et l'histoire ENSEMBLE, la France.

S'affronter entre les gens aujourd'hui aura un coût qui ne veut pas la peine, messieurs dames ici dans le forum ou même ailleurs!

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

La verité sur l'économie!

Message  Cogito ergo sum le Lun 1 Oct - 14:16

Notes d'économie politique

Diagnostique et ordonnance

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Le lundi 1 octobre 2012


DIAGNOSTIQUE

Je viens de lire les motions pour le congrès du Parti Socialiste à Toulouse, congrès qu'aura lieu entre le 26 et le 28 d'octobre 2012.

Il y a dans ce texte un sujet fondamental et je fais allusion à la motion intitulée « Oser, plus loin, plus vite ; où le premier signataire est l'honorable Stéphane Hessel.

Les pages 66 et 67 présentent parmi les autres sujets la partie qui me semble clé pour fixer la politique des prochains décennies pour la France, la Zone Euro et le monde.

Pour quoi le monde est en difficulté ?

Si le monde est en difficulté, la cause fondamentale reste l'indifférence et individualisme induit du citoyen lambda.

Du fait cela crée un vide temporaire dans les sphères de gestion de la chose publique. Vide très vite remplie depuis des siècles par la bourgeoisie. Parmi laquelle les élites, qui s’octroient touts les pouvoir et touts les avantages. Mais leur faute est pour moi à moitié pardonné parce que c'est pas la voie du suffrage dont de manière légitime qu'ils arrivaient au pouvoir, même si par la suite leur erreurs cumulés nous ont mené là ou nous sommes.

Leur faute se limite au manque de prévoyance induite par le puissant lobby d'une catégorie en particulière, celle de plus riches. EXEMPLE : La modification de la fiscalité, qui rend plus rentable la spéculation financière que le travail de création de valeur ajoute.

J'avais abordé le sujet ainsi que d'autres, dans l'émission "Ça vous regarde" au mois de mai 2012, où j'intervienne aux minutes 21:35 et 37:30

http://www.lcp.fr/emissions/ca-vous-regarde-le-debat/vod/134268-nathalie-arthaud-la-vraie-candidate-communiste

Là où le document du PS, fait avec abondance de graphiques, que j'aime, LA LUMIÈRE, sur les causes de cette course effrénée vers la fin du capitalisme.

Le citoyen lambda, le béotien, le néophyte, déteste (je suis gentil) passer du temps à lire des sujets autres que l'horoscope, ou des sujets en adéquation avec ses hobbys et ses passions. Il est logique qu'après une rude journée de travail, presque personne aie la capacité intellectuelle à s’intéresser à des sujets, de toute évidence par les préjugés, incompréhensibles.

C'est par cette étanchéité de béotien type qu'est ouvert le « très large » boulevard de hégémonie au pouvoir des élites bourgeoises.

ORDONNANCE

Les ouvriers doivent créer des sociétés coopératives, pour concurrencer les banques, et couper les ailes aux spéculateurs des finances. Les états doivent reprendre des entreprises de service publique tout en incorporant à la gestion des syndicats, avec une modification de la législation dans le pénal, où les décideurs deviennent responsables au civil et au pénal, surtout si la pérennité du travail est atteinte, ceci à condition de l'harmonisation de la législation fiscale et du travail à la taille du monde.

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Les bons et les mauvais riches

Message  Cogito ergo sum le Jeu 4 Oct - 15:49

Les bons et les mauvais riches

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny jeudi octobre 2012


Dans l’intérêt général

Je vais tenter de démontrer pour quoi la nébuleuse des finances est néfaste à la société!

Car si bien la seule manière honnête, éthique, morale de créer de la valeur ajouté est celle dans laquelle les mains et le capital "ensemble" transforment la matière. D'autres manières permettent de gagner en moins d'une journée l'équivalent de 40 mois de salaire SMIG. Ces formes de jeux spéculatif sont la maladie du système capitaliste.


L'argent est avant tout une passion, parler de la valeur me semble indispensable ; le gouvernement demande à la bourgeoisie d'avoir de la morale, de l'éthique, demander du patriotisme aux gens le plus nantis est une idée intéressante.

Certains nantis n'aurons jamais le veine patriotique, par généalogie, par un essaim monumental de raisons.

Il faut faire la différence entre les catégories de nantis, car certains familles continuent à faire tourner des entreprises, sans même avoir la tentation d'entrer en bourse.

Certains bourgeois ; restent très lucides, au point d'assumer un rôle clé dans l'économie, rôle que les hommes politiques, auraient du mal a placer à leur juste valeur. Car les familles « très riches » qui continuent à maintenir leur comptabilité, avec une rentabilité entre 0 et 8 %, dans les branches de la production, agroalimentaire, industrielle, etc., ce sont des héros vis à vis des sangsues de la finance


Certains bourgeois succombèrent face à la tentation de la facilité, où leur capital, même en prenant des risques, apportent des niveau de rentabilité au-delà de 15 %, 30 % et plus.

Qui parmi, les journalistes, les politiques, en fin parmi les médias, osera parler librement, sur cette réalité ?

Car le capital est une composante inaliénable de toute forme de production, au même titre que la main d’œuvre ou les technologies.

Nous n'avons pas besoin d'avoir sortie de l'ENA ou HEC pour comprendre, le niveau de sagesse de certains familles, qui méritent touts les éloges, touts les honneurs, de la part des nations, de la part des peuples. Puisqu'ils sont conscients à l'avance de leurs risques et de la faiblesse de leur rentabilité ; puisqu'ils n'aurons face à la nébuleuse des fiances, jamais des certitudes.

Je mesure la porté de mes mots, car l'être humain, par nature a tendance à prendre le chemin de la facilité. La tentation étant colossal, jouer à le spéculateur en bourse, lorsque nous avons une mise de 500 000€ à 8 % au but cela signifie 540 000€, La même somme à 15 % devienne au but de la période 575 000€, à 25 % 500 000€ deviennent 625 000€, soit 125 000€ de plus, sans avoir bougé le petit doigt.

Un ouvrier en place et lieu d'un tel niveau de spéculation, aura gagné au SMIG ; TOUT EN CREANT DE LA VALEUR AJOUTE, 13179,28€ au but de la période fiscale comme seule source de revenu net.

Certains citoyens au revenu modeste, peuvent par méconnaissance s’assimiler à des catégories qui ne leur correspondent pas.

Prenons une personne qui gagne 23€/h en salaire net au but il aura reçu 32 230,01€, même si cette somme semble si éloigné de 13 179,28€ du salarié de base, elle reste très loin des 125 000€ de bénéfice pour des vraies ASSISTES dans la société.

Je milite contre certains idées reçus, de la pensée prête à porter, car le salarié quel qu’il soit sont niveau socioprofessionnel aura tendance à croire qu'il peu investir en bourse ! Donc il prend des risques, et dans le cas où il aura fait le bon placement alors je parle de 15 % de bénéfices, il aura récupéré sur 5 000€ 750€, mathématiquement il est impossible pour des petits actionnaires de faire plus de bénéfices que les gros actionnaires ! Un petit jouer en bourse qui mise 10 000€ en prenant un maximum de risques, avec un gain hypothétique de 25 % aura obtenu au but 2500€ de bénéfices avant fiscalité. Alors que les e spéculateurs institutionnels tournent à des niveaux de milliards ; un milliards à 15 % apporte 150 000 000€, faites vous calculs.

Le système financiers moderne déborde de perversion

Les traders jouent des sommes hallucinantes, en fractions de seconde avec des gros risques, puis à plus long terme, lorsque nous parlons des années, alors le risque diminue.

Prenons l'exemple du blé meunier, à la fin de l'hiver 2010 la tonne coûtée aux alentour de 125€ aujourd'hui la même tonne de blé coûte 257,50€. 200 tonnes auraient une valeur de 51 050€ alors que le même volume coûté 25 000€ à la fin de l'hiver 2010.

Tandis que en jouant, en spéculant sur quelques heures, sur de volume plus importants, admettant 500 tonnes du blé meunier ce matin coûtaient 127 500€ et à 15:14 les mêmes 500 tonnes coûtent 128 750€, sur un volume de 2000 tonnes ce sont 5000€ de gagnés tout de même sans avoir apporté un seul centime de valeur ajouté : « peut-être même sans l'avoir changé de hangar »

À ce compte là, si un traders aurait acheté ce matin 3000 tonnes de café qu'il aurait revendu vers 15 heures, il aura empoché 45 000€ de bénéfice, c'est-à-dire l'équivalent de plus de 40 mois de salaire net pour une personne au SMIG.

autres liens du sujet:

http://foros.periodistadigital.com/viewtopic.php?p=361342#361342

http://expressions-libres.forumdediscussions.com/t179p752-sociologie-et-actualite#17243

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Que font les ENARQUES?

Message  Admin le Sam 20 Oct - 11:48

La politique économique

Joigny samedi 20 octobre 2012

Nulle doute que les hommes politiques, cherchent par touts les moyens à vendre une vision biaisée de l'économie.

Négliger des connaissances HES, ENA, etc., pour observer la société, est donner une image de mépris en vers l'éducation ; mais jusqu'à quel point ?

Nous ne pouvons pas oublier que, la société reste contrôle, guidée, manipulé par un cercle fermée, par une caste !

Et c'est à ces personnes que nous devons penser quand nous constatons le gâchis monumentale en main d’œuvre mise à l’arrêt pour satisfaire l’appétit des actionnaires, dans une spirale, où en fait ils se tirent une balle dans leur pied.

Monsieur Louis Gallois ENA 1972, prône la récupération de 30 milliards d'euros par le biais de hausse de la TVA et la CSG. A demi mot il avoue (ce que j'ai tant souligné, 50 % des recettes de la France presque viennent de la TVA, 25 % restants viennent de l'impôt sur le revenu)

25 % restants viennent de diverses sources, donc moins de 5 % de la fiscalité sur les finances et les assurances.

Qui est plus fort ? Le citoyen lambda est asséné au quotidien sur une « pseudo » puissance des banques et sangsues de la finance !!!!!

D'où sort le plus grand volume de recettes de la France ? De ceux et celles qui font LA VALEUR AJOUTÉ, les autres ? Des spéculateurs ! Des profiteurs ! Des ennuis ! Que personne ose pointer du doigt. Pour quoi ?

Qui est responsables des grandes crises économiques dans le monde ?

Qui est directement responsable des licenciements boursiers ?

Pour quoi un traders peu engranger 15 US$ par ans ?

Pour quoi un patron d'une grande banque peu gagner 60 US$ en une année ?

Pour quoi un ouvrier qui participe « directement » dans la CRÉATION DE RICHESSES ne gagne même pas 50 US$ par an ?
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Qui est qui en politique?

Message  Cogito ergo sum le Ven 8 Nov - 20:39

Responsabilité citoyenne

Intérêt publique et intérêt d'état

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Joigny vendredi 8 novembre 2013


Tout au long de nombre de mes écrits depuis des années, sans doute mal interprétés, j'invoque aux élites, avec une alerte.

Hors de question de m'enivrer dans l’élixir de l'hypocrisie, d'une quelconque comédie ou l'on se targue de la découverte.

Tout citoyen est ici responsable, d'une situation qui dégénère, mais la dosse de responsabilité reste proportionnelle, à sont influence dans les décisions fondamentales de la société.

En première ligne, se trouve le suffragant, qui à tort ou raison autorise d'autres citoyens à prendre en sont nom des décisions qu'en politique déterminent le future de la terre.

En deuxième ligne nous avons une longue liste ou d'abord il faut fourvoyer et se leurrer plutôt que faire prévaloir l’intérêt des peuples, des plus faibles, des gens sans voix.

D'abord j'ai récemment dressé un portrait global des inepties tel que les deux guerres, les divers génocides, puis nous pouvons ajouter les raisons, qu'auraient provoqué le printemps arabe.

Car si bien les manifestations, les émeutes, prouvent des niveaux de courage monumental du citoyen lambda, au but les élites trouvent le moyen de récupérer leurs billes. N'oublions pas 1789, mais prenez n'importe quelle révolte, en France ou ailleurs ! Les Canuts, la commune de Paris, vous trouverait une constante, des sacrifices monumentales des gueux, des béotiens, des ignares, qui finissent par payer avec leur sang, leurs vies, là où les élites, agissent à la  Boris SPASSKY ou Anatoli KARPOV.

L'actuel gouvernement se trouve face à des situations, qui ne sont pas étonnantes, mais qui me permettent étayer mon plaidoyer.

Mes accusations

J'ai un discours rabâcheur, qui si bien ne démarre pas par le 22 juin 1944 à BRETTON WOOD ; c'est là un des pilier, des sources majeurs de toutes les difficultés, symptômes aggravés par divers actes volontaires de dereglementation accumulée de la manière de gérer le fruit du travail, c'est à dire de la valeur ajouté.

Le chemin des idées, bien que complexe, consiste à réussir à affaiblir les nations.

Pour affaiblir les nations, il a été indispensable, démolir le discernement des citoyens, dans le procès il faut aussi affaiblir donc le pouvoir des associations de défense des classes populaires, dans la mire les organisations syndicales, coïncidence ou pas nous voyons la date 1944

Où sont le plus forts les syndicats à cette époque ?

Dans les grandes entreprises d'état, les syndicats de fonctionnaires !

Paranoïa ?

Ou alors effet collatérale ?  Les grandes entreprises d'état sont privatisés, les durs du syndicalismes partiraient en retraite, et il faudra infiltrer les syndicats, pour réussir à faire ternir l'image des syndicats ouvriers,  puis au but, même dans l'éducation, nous allons trouver des « instituteurs » opposés au syndicalisme.

La meilleurs manière de casser la puissance des syndicats de fonctionnaires, se réduit à la campagne de privatisation même des entreprises d'importance stratégique pour la France. Pour les affaiblir d'avantage l’aberration et poussé jusqu'à leur faire vendre à pertes, (EDF est prié de vendre à prix cassé à la concurrence) après avoir divisée EDF GDF, les exemples restent nombreux mais pas qu'en France.

Je ne pourra pas exonérer allègrement les centrales syndicales d'une grosse parti de responsabilité, tout en constatant que par infiltration ou pas irresponsabilité, lorsque le comportement isolé ici et là,  se traduit par la critique des travailleurs qui pensent que les représentants syndicaux profitent et abusent à leur faveur. Dans la pratique, sur la privatisation il y a au fond la volonté de détruire nombre d'acquis, de privilèges, dans nombre de métier.  Car par méconnaissance l'ouvrier lambda, pense que par exemple  assimile les heures de délégation à de l’absentéisme, bien qu'il y a des représentants de personnel qui sont des pions ou des marionnettes places pour le patronat.  Ceux-là non seulement ternissent l'image du syndicalisme au près de la classe ouvrière mais ont pour rôle principal signer tout document en détriment des intérêts de la classe ouvrière.  Rien de plus néfaste à l'image noble du vraie syndicalisme.  Je ne peu pas dire que touts les chirurgiens sont mauvais, parce qu'un chirurgien est involucré dans une bavure pots-opératoire.

Les nations devenus pauvres


Une fois les nation ayant privatisé, des banques, des usines de grande taille, une fois les entreprises divisés dans des unités de plus petite taille, elles sont poussés à emprunter de l'argent aux groupes  financiers. Tout et bouclé par les sangsues de la finance, pour que les nations soient impossibilité de gérer leur monnaie ; interdit d'imprimer des billets.

Je doute que des vraies hommes politiques, des vraies intellectuels, des vraies leaders syndicaux, puisent maintenant être exonérés d'une grosse responsabilité dans la situation de la France !


Il y a sans doute, des actions, tels que la mise en place de l'écotaxe, qui se font de manière à affaiblir de manière très sournoise la force de l'état.

Les patrons aujourd'hui manipulent les classes populaires dans une région de France, mais c'est les mêmes patrons qui veulent que la Droite revienne au pouvoir !
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

à André Bercoff

Message  Cogito ergo sum le Dim 10 Nov - 21:22

À André Bercoff

Par un immigré, illettré Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Joigny le dimanche 10 novembre 2013


Je viens de voir sur la chaîne BFM business une émission ou intervenait monsieur André Bercoff,  face à Ian Brossat.

Je vais avant tout tenter d'être suffisamment impartial.

Oui beaucoup de grands hommes très connus en sciences économique, prônent un état écarté au maximum des intérêts des entreprises et autres groupes fondamentalement dédies à l'industrie financière.

Oui lorsque l'état tente de réglementer tout, cela se traduit par des contraintes, Oui dans des pays pauvres justement il y a moins de contraintes, et c'est celle là la raison pour laquelle, s'opère la désertification ou désindustrialisation des pays tel que la France.

Monsieur André Bercoff, doit connaître beaucoup mieux l'univers de l'industrie financière, que moi !

Car je suis un simple ouvrier, immigré, illettré ; monsieur André Bercoff doit connaître mieux que moi l'économie, parce je connais de l'économie mondialisé que ce que les documents du genre LA CITY la fiance en eaux troubles, ou encore LET'S MAKE MONEY ;  Monsieur André Bercoff doit donc avoir lu quelques libres du genre LA RÉPUBLIQUE de Platon, quelques deux ou trois libres d'Antoine Peillon, Pierre Péan, ou Édouard Tétreau, et pour quoi pas Joseph E. Stiglitz ?

Si je voudrai écrire un libre sur l'économie, la moindre des choses saura de me documenter, avant de tenter d'échafauder des thèses ou théories, qui ne tiendraient pas la route sans disposer d'un travail minutieux et très rigoureux en matière d'économie et finances.

Maintenant je crois que monsieur André Bercoff tente de manière frêle d'influencer l'opinion sur une pratique lâche, déloyale des mêmes toujours, oui des gens avec un niveau de revenu qui est de toutes manières plutôt 100 voir 1000  fois le SMIG.

Je crois pouvoir affirmer sans avoir lu le texte du livre que monsieur André Bercoff vienne de publier, juste par mon analyse de ses mot dans le face à  face avec monsieur Ian Brossat que monsieur Bercoff fait sciemment l'apologie d'un système dépourvu d'éthique, dépourvu de morale, le système typique où cinq groupes à eux seules trônent à la tête du monde.

Un système qui tente d'imposer des pratiques où la cupidité absurde passe avant la raison, la justice et l'harmonie sociale ; sans se soucier le moins du monde des conséquences : paupérisation accélérée, chômage, avec la mort de 35 millions de personnes dans le monde chaque année.

Monsieur André Bercoff, par sont comportement, à l'égale que des moutons, des acolytes, fini par adopter un comportement que si ne s'oppose pas à l'industrie de la finance, alors l'approuve mais donc si j'approuve, je suis d'accord et si je suis d'accord ? Ne suis-je complice ? Complice de la mort de 35 millions de personnes chaque année. Complice de George Sorros, complice de Lloyd Brienkfiel. L'histoire reste le juge avec le temps. Nous verrons donc qui à raison !
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

sur la troisième guerre mondiale

Message  Admin le Lun 11 Nov - 7:27

TROISIÈME GUERRE MONDIALE: Le combat est engagé!

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Joigny lundi 11 novembre 2013


Que le citoyen lambda le veuille ou pas, la guerre économique est engagé depuis belle lurette. Je comprends qu'il soit difficile pour nous, de discerner sur la base de certains faisceaux d'évidences qui ne soient pas nécessairement visibles.

Si nous prenons deux pays pour les comparer en fonction de la dette externe ?

La Bolivie présente une dette externe équivalente à moins de 20 %  de sont PIB en face nous pouvons prendre pour cette comparaison, un pays placé par les acolytes du néo-libéralisme comment exemplaire en matière de législation ; sauf que sa dette externe dépasse de loin 900 % de sont PIB.

Impossible d'être impartial ?

L'effort individuel d'un citoyen pour réaliser un diagnostique éthique, juste, impartial d'un phénomène économique reste difficile.

La conceptualisation, de la réalité, passe systématiquement par une sorte de filtre ; qui est celui de l'idéologie ou de l'ignorance.

Je comprends donc que pour une personne qu’adhère  à l'idéologie néo-libérale, seul soit tenue pour bonne une politique dépourvue de règles, de contraintes. C'est la raison principale pour laquelle l'Irlande à été hissée sans peine au rang des pays exemplaires. Je caricature je dois l'admettre, car aucune nation au monde s'en sortirait sans prélever des impôts ; L’Irlande semble présenter une fiscalité très avantageuses pour les entreprises ; puisque l'impôt sur les sociétés n'est même pas la moitié de celui qu'est pratiqué en France.

Prenons deux autres pays donc pour comparaison

Pour quoi pas le Royaume-Uni et la France ?
La dette externe du Royaume-Uni dépasse les 350 % de sont PIB
Quant à la France sa dette et proche disant qu'elle signifie en % du PIB de moitié de celle du UK.

C'est volontaire ces comparaisons ?

Nous ne pouvons pas diagnostiquer en matière d'économie politique sans avoir des éléments vérifiables, des éléments qui puissent permettre au lecteur de certifier une règle indispensable à tout diagnostique, celle de l'éthique, de l'impartialité.

Si vous prenez des pays du tiers monde, aux quels sans doute le FMI aurait pour beaucoup annulé, réduit au allégée le volume de leur dette externe ; nous constatons que leur situation bien que mauvaise, du fondamentalement à des maladies endémiques comme la corruption, ils se trouvent moins bien placés dans un comparatif où la dette externe est l'unité de mesure.

Curieusement, les pays d'Europe se trouvent très mal placés en termes de dette externe.

Et nous constatons que des pays arborés au rang de modèle en matière fiscale tel le Royaume-Uni et l'Irlande, se trouvent traversent un très mauvais moment en matière de dette externe.

Aussi nous constatons que la France et sa prétendue fiscalité très lourde, ne semble pas se trouver aussi mal vis à vis de ce baromètre.

Une autre évidence, qui va nous permettre de diagnostiquer une guerre économique engagée, est la parité EURO-DOLLARS ou la parité EURO-LIBRE STERLING.

Je fais un effort monumental pour réprimer ma haine de l'idéologie néo-libérale et pour exprimer mes convictions très critiques à l'égard des médias, des journalistes, qui savaient beaucoup mieux ce que je souligne ici, mais qui continuent à la jouer avec des gros sourires toujours en faisant l'apologie du néo-libéralisme, des journalistes qui semblent être des français, mais qui parlent comment si ils étaient nés aux USA ou en Angleterre, journalistes qui me permettent de constater que le combat est engagé et qu'il y a des agents de ennemies infiltrés chez nous.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Catastrophe économique du Crédit Lyonnais

Message  Admin le Lun 11 Nov - 9:30

Sur les commentaires de monsieur Henri Pigeat sur une chaîne TV spécialisée en économie

Relations incestueuses ou connivence, comment ne pas parler de connivence alors que le patronat à travers d'une grande entreprise est propriétaire d'un lieu ou sont formés les professionnels de l'information ?

Impossible de dédouaner la responsabilité des syndicats qui à travers de leur rôle au sein du CE (Comité d'Entreprise) auraient du anticiper certains dérives au sujet de la Banque Crédit Lyonnais. Sans doute que les hommes politiques sont aussi autant responsables.

L'incendie des archives

Curieuse coïncidence pour le procès judiciaire d'analyse des causes et responsabilités de la faillite monumentale de cette banque.

L'incendie du siège du Crédit lyonnais, boulevard des Italiens, à Paris, le 5 mai 1996, était "d'origine volontaire". Telle est la conclusion des experts judiciaires Jean Quinchon et Jean-Paul Sailly, dans un rapport inédit daté du 31 décembre 1997 et remis dans les premiers jours de janvier à la juge Martine Bernard, chargée d'éclaircir les causes de ce sinistre historique

En savoir plus sur http://www.lexpress.fr/informations/l-incendie-etait-volontaire_627165.html#GRss5UU0hHkAwu4c.99

La vérité reste fondamentalement que l'état n'est pas capable de gérer des entreprises de service ! Alors que curieusement sur l'égide du privé ces mêmes entreprises arrivaient à faire des bénéfices, sachant que dans d'autres pays les syndicats participent activement dans les conseils d'administration. En France le Comité d'Entreprise reste très limité dans ses moyens, par cause d'une législation qui le veut ainsi.

C'est bien les hommes politiques donc qui finissent intellectuellement, mais aussi pénalement responsables du procès de privatisation et des faillites au sein même de la fonction publique.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: ligne idéologique et civisme

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Page 5 sur 5 Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum