trombinoscope sociale

Quand l'ignorance se déguise en religion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Quand l'ignorance se déguise en religion

Message  Admin le Dim 16 Déc - 19:58




Canada : quand la contestation du hijab mène à la mort

Une adolescente musulmane de 16 ans a été assassinée par son père dans la nuit de dimanche à lundi à Mississauga, une petite ville au alentours de Toronto.

Les services de police ont arrêté Mohammed Parvez, un homme de 57 ans, qui les avait contactés après avoir tué sa propre fille et ont découvert une fille inanimée, gisant à terre. Dans un état critique, la jeune Aqsa Parvez a été transportée d’urgence à l’hôpital Credit Valley, puis transférée à l’Hôpital pour enfants malades. Les rapports de police indiquent que l’adolescente est décédée lundi en fin de journée, après avoir été étranglée.


Les amies d’Aqsa sont encore sous le choc. Une étudiante de l’école “Applewood Heights” a indiqué que la jeune musulmane était victime des menaces de la part de sa famille très religieuse. Une autre de ses camarade âgée de 16 ans, Dominiquia H. Thompson, a déclaré “qu’elle a été menacé par son père et son frère”. Le père lui aurait dit : “si tu quittes, je vais te tuer” en lui imposant le port du voile islamique depuis plus d’un an.

Une autre amie de la victime, Ebonie Mitchell, 16ans, a affimé que le conflit avec son père se serait intensifié en début d’année scolaire, période à laquelle il arborait le code vestimentaire islamique. “Elle voulait seulement s’habiller comme nous” précise-t-elle. “L’an dernier, tout son habillement était islamique y compris le hidjab et cette année, elle s’est tout occidentalisée.

Elle voulait simplement ressembler à tout le monde. Et je pense que son père avait un problème avec cela”.


Parvez Aqsa dont le père a été accusé de meurtre mardi, était donc réfractaire au port du foulard. Les membres de la communauté islamique ont demandé à ce que la presse ne s’empare pas de ce drame pour dénigrer le hijab… “Les adolescents se querellent avec leurs parents depuis que le monde est monde à propos de plusieurs sujets” a rappelé Atiya Ahsan, du Conseil canadien des femmes musulmanes, qui prétend que placer le hidjab au coeur de ce conflit serait une erreur.

Il "a pris des proportions plus grandes que nature et c'est déplacé » a estimé Mme Ahsan. “ Lorsque vous avez des parents qui pensent que le fait de porter un morceau de tissu sur la tête rend plus spirituel ou fait de meilleurs musulmans, je crois que c'est une erreur et que cela cause des conflits inutiles dans la famille.”

Mohammed Parvez, le père assassin a été mis en détention jusqu'à sa comparution devant le tribunal hier, au palais de justice de Brampton. Son fils âgé de 26 ans, Waqas Parvez, est accusé d'entrave à l’enquête, sa comparution étant prévue pour le 14 décembre. En tout cas, aucun des deux hommes n'a encore déposé de plaidoyer. Ce père de famille avait accepté l’idée de tuer sa fille, avant de passer à l’acte. Socialement, la violence avait donc été admis comme norme comportemental, et la contestation de la norme a amené à la mort sacrificielle. Pour la cause...

Nathalie Szuchendler

source : © www.prochoix.org



avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 418
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum