trombinoscope sociale

Ayudar los bancos y reducir el empleo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

croissance en panne?

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 14 Ago - 2:35

La croissance

Les hommes politiques et les spéculateurs des marchés financiers


Il y a à vraie dire deux mondes, très bien cloisonnés ou identifiables. Qu'il faut identifier avant toute discussion politique.

Ces deux mondes sont un qui génère la richesse et l'autre qui à le rôle de l'accumuler. C'est une opinion trop simpliste, mais très près de la réalité dans un but pédagogique.

Dans le font le cycle économique dispose d'une liste plus complexe d'acteurs : la fonction publique, (l'état) la nébuleuse des finances et les banques, la production tertiaire, et la production primaire, autant que certains formes de production accessoires tel que toutes les formes de production dite artistique.

La croissance est en panne !

Parce que la proportion de capital usurpé (par une infime minorité ou sangsues dans le domaine financier, qui sont très loin de s’inquiéter ou soucier des frontières des nations, pour exploiter au mieux la jungle mondiale en matière de législation) ; reste plus grande que la proportion du capital transformé en rémunération de toutes les formes de production de valeur ajouté.

Madame Parisot prêche pour sa paroisse, en tant que leader syndicale des patrons, elle ne veut pas que la fiscalité puise graver les coûts de production. Alors que nous savons que les coûts sont répercutés automatiquement sur le prix. Il me semble que dans le fond, ici il y a un dialogue de sourds.

D'une certaine manière le MDEF a raison quant au risque d'augmenter la fiscalité, puisque cela se traduit par augmentation du prix de production. Vu du point de vue géopolitique, là sans aucune doute la France ne peu jamais avoir des prix équivalents aux pays comme la Corée, le Taiwan, La Chine. Madame Parisot donc maintienne là, un discours hypocrite.

Harmonie Politique

A la date d'aujourd'hui et pour des siècles sans doute, il est utopique, penser en une harmonie de législation entre touts les pays de la terre.

Hors l'idéologie de droite, tente par la médiatisation, de lobby, de faire croire que le coût de production des pays comme la France peuvent être réduits, par la réduction des charges du patronat, encore mieux par le transfert des charges tel que le voulait la fameuse TVA SOCIALE, qu'en fait n'est rien d'autre que le transfert des charges sociales du patronat de l'ordre de 10 milliards par an, vers une augmentation de la TVA sur nombre de produits de consommation courante : voilà en fait une idée imposée par idéologie que j'appelle le néo-malthusianisme.

Sans harmonie en législation à niveau mondiale, il est absurde vouloir des mesures de transfert de charges sociales sur le prix des produits finis ! C'est de tout point de vue, une mesure influencé par l'idéologie de la droite conservatrice ! Il y a sans doute des propositions d'idéologie de gauche qui ne seraient pour le fait d'appartenir à l'idéologie de gauche, simplement les meilleures solutions. Par exemple les tentatives locales (nationales ou régionales) d'installer des politiques économiques. Aucune politique économique au périmètre restreinte à une zone géographique à la taille d'un pays et même une région tel que la CEE loura apporter des résultats effectifs ni à court ni à long terme.

La croissance en panne, n'est autre chose que la conséquence de touts les erreurs commis par des apprentis politiciens dans les pays et dans les institutions tel que la ONU, OMC, la CEE, la FED, la OCDE. Surtout si tout le monde sais que l'industrie de la spéculation financière elle n'a pas de frontières et d'ailleurs c'est une des raisons de sa force.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Sauvergarde des publications LE FIGARO (2)

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 18 Jul - 12:43


Titre : mensonge ou ignorance ?

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 04/01/2007 17:24:40

La vérité quelque soit le point de vue est une et unique, et toute tentative de l'occulter s'assimile a vouloir couvrir avec un doigt le soleil du midi en été.

Des perles de la démocratie et d'application des lois des actes alors anticonstitutionnels !l'article 1er de la constitution de 1958 dit :

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée.

La Loi du 9 décembre 1905 (J.O. du 11 décembre 1905). Titre premier : ARTICLE 1. - La République assure la liberté de conscience. Elle garantit le libre exercice des cultes sous les seules restrictions édictées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.

ART. 2.- La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte. En conséquence, à partir du 1er janvier qui suivra la promulgation de la présente loi, seront supprimées des budgets de l'État, des départements et des communes, toutes dépenses relatives à l'exercice des cultes. Pourront toutefois être inscrites aux dits budgets les dépenses relatives à des services d'aumônerie et destinées à assurer le libre exercice des cultes dans les établissements publics tels que lycées, collèges, écoles, hospices, asiles et prisons. Les établissements publics du culte sont supprimés, sous réserve des dispositions énoncées à l'article 3…


Parlons des lois, les respecter ! Vous savez, l'état magnifique !
La laïcité française repose sur deux idées : le pouvoir politique est sécularisé et l'activité religieuse est renvoyée à la sphère privée. La neutralité de l'État en matière de religion montre de nous jours un comportement comment vous dites "bizarre".

Exonération d'impôts sur les dons, alors si vous parlez de l'article 200 du CGI, il me semble que la réduction d'impôt sur le revenu est de 66%, du montant dans la limite de 20% du revenu imposable, par des personnes résidants en France. Pour des œuvres ou organismes ayant un caractère philanthropique, éducatif, scientifique, social, humanitaire, sportif, familial, culturel, ou participent pour valoriser le patrimoine artistique, (voir achat des objets ou d'œuvres d'art pour les musée publics. Au service de l'environnement, etc. Autant que pour l'enseignement que ça soit public ou privé, (curieusement à but non lucratif)

L'argent ne se multiplie pas comment les êtres vivants, si j'enlève 10 millions quelque part, c'est des mathématiques de niveau maternelle, ces 10 millions auraient pu servir ailleurs. Puis la loi de décembre de 1905 est claire au sujet de salaire et subvention ; les lecteurs peuvent vérifier pour eux-mêmes,

Où se trouve alors le gros mensonge ?

Le CGI est claire, c'est là loi, et quiconque face des dons dans la limite de 20% de son revenu, se trouve en total légalité monsieur l'aigle noir. Encore une fois cela est facile à vérifier.

249  lectures

Titre : passons à l'actualité

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 05/01/2007 09:16:07

Le comportement d'un gouvernement face au lobbys si divers dépasse de loin l'entendement du commun des citoyens.

Sur cela étant moi-même un citoyen lambda, je suis d'accord avec vous. Donc je vous donne dix sur dix. Logique !

Les commentaires faits de notre part, sur tant des choses, ne vont pas modifier directement un comportement politique.

Nous avons juste une opinion "vision" sans une conséquence. Par des raisons de principes moraux, par raison d'éthique, du respect des lecteurs, nombre de professions, ont une tâche importante dans la société. Je pense aux journalistes et tout métier en relation avec l'information.

Car le commun d'entre nous prend les informations des journaux, radio, télévision et maintenant internet par des vérités. Hors nous sommes quelques fois loin des méthodes de travail et des directions donnes, au point qu'il faut faire systématiquement un trie de tout, voir bannir quelque fois des sources. A ce titre la place donnée à la vérité reste un gage de continuité des médiat.

Exemple : sans donner des noms, nous avons un pays poussé dans la violence depuis presque 50 ans, suite à l'imposition par la communauté international d'une greffe (sociale, géographique, culturel, économique, etc.) De nous jours les personnes qu'ont moins de 40 ans, ne connaissent autre chose que des murs criblés de balles, des immeubles en ruine suite à des explosions de roquettes.

La communauté internationale, ayant causée indirectement la situation, en dehors des positions présentes (en dehors des enjeux ethniques, culturels et religieux) me semble particulièrement responsable, d'un comportement généralisé des citoyens d'un pays. Je ne crois pas logique que les gens de la Normandie et les gens de l'île de France puisent un jour trouver matière à des affrontements armes si violents.

L'environnement dans lequel évolua l'individu est un facteur fondamental de son éducation. Vous voyez le parallèle sans vouloir faire l'apologie sur tel ou tel ethnie, culture ou encore confection religieuse. D'autre part les médiat tombent dans le piège ; Une fois une exécution arrête par un jury, qu'il y'ai ou pas des images pirates cela change rien au fond.

Il faut faire diversion, face à des énormes irrégularités, (la sentence portant sur un nombre infime vis-à-vis d'autres génocides, pour quoi ?) Ces idées monsieur font partie intégrante du quotidien d'une "démocratie" qui se dit digne, qui semble montrer une rigueur stricte face à des piliers de la société comme sont "l'égalité" et la "justice".

Pour quoi parler de ça ?

Parce que la base de la paix, se trouve dans ces valeurs, les êtres humains, sont nés égaux, et la société, signifie, tout le monde ; ors les différences augmentent de manière exponentielle entre classes.
L'augmentation de différences favorise un climat malsain, propice au développement de la violence où c'est la même société qui perd en fin de comptes. (coût de la sécurité, groupes subversives)

254  lectures

Titre : STANDBY

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 06/01/2007 08:58:49


Vous parlez à gramophone ?

http://figaro.concileo.com/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=771243&ar=&parentid=4

Je ne veux pas avoir le dernier mot donc par exemple dans le lien dessus ; je tiens à vous inviter à lire le sujet, juste en exemple, ainsi de suite, cherchez si vous voulez. Où vous avez des arguments à opposer. À vous de plaider monsieur. Il n'est pas important où je suis né ni où je vais mourir et moins encore qui je suis mais quelles idées j'ai défendu. Ce n'est pas de mon cerveau mais des pères de la littérature et de la philosophie, car j'ai l'intime conviction que devant l'histoire nous avons des comptes à rendre. Surtout ceux qui se disent élites intellectuelles et scientifiques devant qui je suis moins que rien.

240  lectures

Titre : Une coalition au sens le plus large

Posté au forum: Extrême gauche Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 06/01/2007 09:45:27

Le cadre

Ridicule, trouver matière à justifier la politique ;là vérité sur les partis politiques d' un pays, se traduit par l'éparpillement des électeurs; Que ça soit à droite ou gauche, c'est ne pas une utopie, c'est un fait.

Vision impartiale

Dans la société moderne de mondialisation, de délocalisation les français au même titre que les autres sont dans l'obligation de faire des conceptions. Le problème social, n'est pas une caractéristique exclusive de la France, la solution, doit s'effectuer à un autre niveau déjà.

Politique

Le peuple, maintenant avec limitation au sein de la communauté européenne se trouve contraint à permettre l'application d'une législation venu d'ailleurs.

Législation qui concentre toute sa puissance dans des notions à mille lieux des principes d'égalité, fraternité et de liberté. Bien sur ! Car le but est avant tout de gestion financière, les mesures se font en chiffres et sur le capital, dans le monde. La monnaie unique, est un paravent contre des difficultés nuisibles à l'économie comment l'inflation et la dévaluation.

Dans la course économique, la société, la culture, les traditions et les acquis sociaux, sont des lourdes fardeaux donc cherche à se délester le bateau. Pour rester dans la course.

Quelle course ?

Là, c'est le problème, puisque le monde s'accélère dans une course, "d'après les intellectuels du monde des "finances" (dans des citations que vous pouvez vérifier), sont formels en affirmer que "l'individu à pour expérience et spécialisation la tendance à augmenter sa performance".

D'un côté nous avons des ouvriers, au chômage dans les pays riches, et de l'autre des ouvriers à bas coûts dans les PED. La classe ouvrière en augmentant sa performance ne peut qu'apporter plus de bénéfices financièrement parlant. Les chômeurs augmentent aussi et plombent l'économie des gouvernements des pays (antan riches). Phénomène qui permets de montrer du doigt plus qu'en burlesque. Pour l'ouvrier (du monde) reste quoi ? Le capital sur cette théorie par contre ne peut que s'accumuler, "la pratique, l'expérience, spécialisation" donnent leurs fruit. A ce titre je vous laisse deviner la proportion de petits porteurs dans les grandes monopoles et oligopoles à la taille de la terre. Attention toujours à la recherche de la performance pure, en détriment de quoi ? De l'équilibre dans toute sa grandeur sur la terre. Car il ne faut pas oublier que chaque espèce inclus les êtres humains jouent un rôle fondamental dans l'équilibre écologique. Et l'exploitation sauvage des matières et des hommes est synonyme de destruction du futur.

Par contre la gauche doit dans le petit pays France chercher à s'unir au mieux vis-à-vis des conceptions pour un front solidaire face à la droite, ça ne se discute même pas, au près de qui, ça c'est un travail des élites politiques de trouver. Je ne suis qu'un observateur, un miroir, sans voix ni vote. Pensez-y messieurs, dames. Une coalition au sens le plus large,


209  lectures

Titre : Les enfants de don Quichotte

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 08/01/2007 14:47:42

J'ai déjà vécu dans une situation semblable trente années au par avant avec des groupes spontanées d'aide sociale, des rescapes d'une tragédie, le bénévolat, l'énorme quantité d'argent ; de la corruption, puis des personnes jugés plus de dix ans plus tard, qui s'en sortent avec un non lieu.

Il y a dans l'histoire de la société, plusieurs formes d'organisations, dans le cadre des ONG, associations de défense de ceci et de cela ; une sensation de "transfert des devoirs" depuis le pouvoir publique légalement investi par la voie du suffrage, en vers des agroupements d'individus motives par diverses raisons las une plus louables que les autres.

Le principe d'altruisme du citoyen n'est nullement à mettre en cause. Mais la tendance de l'état à déléguer se traduit par plusieurs signaux. Le premier est celui de faiblesse ; car un gouvernement qu'aurait du mal à assumer ses tâches est un gouvernement faible, pour ne pas dire incapable. En deuxième lieu, la formation des autorités parallèles au sein de l'état accroit le risque de dérives, d'augmentation des frais de fonctionnement, risque de corruption, besoin de contrôle fiscale ; parmi une longue liste de dérives possibles. Par preuve voir la situation financière des institutions d'aide suite à la catastrophe d'Indonésie lors du tsunami.

Sans vouloir aucunement mettre en cause la volonté et l'abnégation des bénévoles dans toute genre de catastrophes.

Encore l'histoire des SDF du canal Saint Martin. Il y avait vraiment besoin d'une association pour souligner le phénomène, une de plus d'ailleurs, puisqu'il y a déjà, le resto du cœur et l'abbé Pierre avec Emmaüs. Sans l'intention n'on plus de faire planer le doute sur l'efficacité de ses deux derniers organismes ; Le phénomène inciterait là population pour tant à croire le contraire ?

Chaque fait et geste de la société, ne nullement anodin, mais s'inscrit dans une vision globale bien au-delà des frontières des pays, car la misère et le capital ne connaissent pas des limites géopolitiques.

280  lectures

Titre : RE: de l'argent pour les sans logis....

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 08/01/2007 22:09:25

Alors chapeau les artistes, dès lorsque le citoyen courant ose fouiner dans le budget de l'état cela devienne à mon amble avis, du civisme

Soyez certain que cela, est une position citoyenne que de s'intéresser à la gestion des sommes d'argent qu'après tout sortent de nous poches, Zut alors !

Il faut une notion un fil conducteur qu'éveille dans le citoyen la notion d'être social, que cela déplace aux économistes qui prônent un individualisme franchement contraire au comportement je dirais presque gravé dans l'ADN des êtres.

Le mot en soit "sociale" cela semble donner des boutons à certains, un léger regard sur mainte une fois les actes qui marquent l'humanité montre toujours une association qui fini par triompher des folies individualistes. Les deux guerres illustrent une thèse que j'ose soutenir contre tant des honnêtes et illustres concitoyens qui vivent à mille à l'heure dans un présent qu'au second est déjà le passé.

Je crois bon d'être prévoyant et plutôt regarder et se préparer pour le futur ; surtout si nous avons envie de laisser aux nouvelle générations une planète digne de tas de notions nouvelles, d'innovation donc de signes d'une certain intelligence que par cupidité affreuse détruit dans un lit de vanité avec l'épée de l'égoïsme, des valeurs de dignité.

179  lectures

Titre : un délicieux prodrome

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 15/01/2007 23:24:24

Un détour épigrammatique pour extérioriser un certain degré d'exacerbation.

Ne plus discerner entre le castel du doyen quelle que soit son parement ou jouissance et le tas de locaux vides est un délicieux prodrome.

Encore que circonscrire "une fois de plus" un phénomène à la France, est plus qu'un bien gros mot, une faute d'appréciation ; qui dévie farouchement du vrai problème.

Aborder un tel symptôme en plaisanterie ou rodomontade ; prend un air sectaire au-delà de l'autoritaire plus étroit que puritain.

Le spectre des politiques quant à la "doctrine" reste excellente et impérissable ; tout simplement parce depuis fort long temps, la volonté dite "politique" au sein des nations à perdu en faveur d'un nouveau pouvoir à la taille de la planète.

La liste et longue et les candidats y reviendrons avec une musique similaire à chaque élection présidentiel, avec une fausse droite, une fausse gauche, et de fausses extrêmes, dans le sens où aller pour faire moins de 10% aux commises, nui avant toute autre chose à la démocratie tant que le procès compte deux tours et la méthode actuel de comptage et distribution proportionnelle du pouvoir persistent.

168  lectures

Titre : RE: Compétence ou compassion

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 31/01/2007 23:53:43

C'est quoi la gauche ? Pour c'est qu'est de "la compassion", nous sommes très loin d'une "gauche" pour multiples raisons. Fondamentalement parce que (copier collé… je vous cite - C'est qu'à cette époque… le contribuable n'hésitait pas à se révolter. – des nous jours le petit ouvrier, se plait bien avec son petit salaire, a râler sur tout sans le moindre courage d'aller au but.

La seule particularité "française" est celle de donner le nom de "gauche" à une politique de "démocratie libérale".

Quant à la comparaison du territoire français avec d'autres pays voir les USA, nous pouvons juste dire que le SMIG déjà n'est pas tout à fait le même dans les différents États, allez, disant qu'il est de 5,3 US $ / h.

Justement si nous regardons l'histoire des USA, les natifs sont réduits à vivre dans des réserves comment des bêtes sauvages, la vraie force de ce pays, prend sa source dans l'immigration : des Irlandais, des Anglais, des Allemands, des Africains, des Asiatiques, et de Latino-Américains. Dire le contraire reviens à du négationnisme

par contre il est sur que la distribution de la richesse, est distante de toute notion d'équité, il y a qu'a voir le phénomène récent de la Nouvelle Orléans, où tant des gens ont tout perdu, et le pays le plus puissant au monde à si mal réagit, surtout pour la population des classes populaires. Normal pour eux, incompressible pour un Français ! Je ne vous parle pas de la santé ! Si vous payez vous avais le droit à tout, si vous n'avait pas un travail, vous avez le droit à rien. C'est encore facile à assimiler, logique à dire, pour quoi sans travailler quelqu'un aurait le droit autant que moi ? Problème ! Une population sans le droit basique à la santé, est une souche en puissance, à tout moment une épidémie risque de démarrer.

Cela va de soit, par la suite la criminalité croissante suit entre autres conséquences liées à la paupérisation.

Il est à court terme rentable de faire des économies, dans le domaine de la santé publique, seul que le facteur risque progresse dans le sens contraire et en proportion majeur. Pour la flexibilité du contrat de travail, je crois déjà avoir écrit. Car avec moins de six dollar de l'heure et seul trois heures sans contrat ici et là, Vite nous pouvons passer de 8 à 10% de chômage à moins de 4%. La question est avec quelles garanties pour l'ouvrier, Aucune, car le travail à l'heure, si bien donne de la liberté, le patron, est libre d'avoir trois ou quatre personnes pour un même et unique poste. A tout moment vous pouvez être remplacé. Sauf pour des emplois de niveau technique, professionnel et scientifique. C'est le rêve quoi !

Pour l'inflation, il est vrai, qu'avec la nouvelle monnaie, les prix ont augmenté, mais au fond, même si la FED soutien le dollar faible par rapport à l'Euro, (clé pour l'exportation) la parité des deux monnaies donne un indice relativement fiable. À voir monsieur J.C. Trichet ! Zut le Crédit Lyonnais.

137  lectures
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

SAUVEGARDE LE FIGARO

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 18 Jul - 12:04

Vu le comportement du forum LE FIGARO, le risque est grand qu'une fermeture du forum, supprime la totalité des publication des internautes; voilà pour quoi j'ai eu envie de vérifier, pour constater que malgré mon inscription en 2004, aucune trace de participations avant 2007:

Le forum du journal LE FIGARO semble temporairement fermé aux publications, signe d'une faiblesse ou réduction du budget pour le serveur ?

Je ne suis pas francophone, c'est pour quoi je demande votre indulgence vis à vis des erreurs et du style

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 02/01/2007 09:25:22

Est-il important le nom, le lieu, la date de naissance ?
Est-il important le lieu de la mort ?
Disposé-tu d'un don, une connaissance ?
Disposé-tu d'un titre de seigneur ?

C'est Clermont-Ferrand le lieu de sa naissance
Les provinciales, une piste, une odeur
Le plus important est son apport à la science
Une vie pieuse, maladie vie de douleur.

Le bouffon dans la cours du roi
Fait le pitre pour sortir de la monotonie
Les grands du quotidien en soit
Quel chapitre te lire de son apologie
Sur la misère et la grandeur humaine

19 juin 1623 est la date de sa naissance.
Nous parlons de Blaise Pascal.

228  lectures  

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 02/01/2007 18:37:23

pour monsieur "black aigle" nous pouvons pas dire beaucoup ?

Ce n'est pas un secret pour personne ; au Royaume Uni le salaire des exécutifs s'est développé pendant les dernières années très rapidement. Indiscutablement une petite proportion de cadres supérieurs touche les plus gros salaires, moins importants qu'aux USA pour tant. L'enquête 2004 du journal "the Guardian" présenté 190 directeurs aux U.K. gagnant plus de 1 million de £ par an. 600.000 £ correspond au salaire avec une augmentation de 13% c'est-à-dire trois fois plus de l'augmentation de la l'inflation.

Cela ne veux pas dire grande chose si nous ne parlons pas du SMIG ; Là il faut admettre qu'aux USA et au R.U. par différentes raison comment "inflation" le salaire n'augmente pas beaucoup depuis 1999 £ 3.60 /h et aux USA en moyenne puisque chaque état a sa législation, parlons de 5.15 USA$/h équivalent à 2.93 £/h au taux de 2005.

Par la suite je suis en mesure de dire que je ne comprends pas la langue de Shakespeare, ou encore que je ne lis pas les journaux du Royaume.

208  lectures  

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 03/01/2007 10:54:29

Je me demande si cela veut le coup de vous étaler tant de détail, perte du temps et énergie dans des broutilles, vous semblait aimer faire diversion, il y a pour tant bien d'autres choses plus sérieuses à traiter.

Cela saurait pas difficile, à partir du chiffre d'affaires en dehors de "Byond Petroleum" B.P. le plus grand chiffre d'affaires en U.K. (267600 millions US $) le reste c'est de groupes d'assurances banque et finances : HSBC 93494 millions US $ ; AVIVA 92579 millions US $ ; HBOS 75799 millions US $.

Voilà une information courante sur le web source site eFinnacialCarreers.fr :

Le salaire moyen des "risk managers" "gestionnaires de risque" travaillant dans la gestion d’actifs est en hausse : ce phénomène est dû en grande partie à la demande croissante des "hedge funds". Fonds de pension ou couverture.

C’est ce qu’a révélé une étude sur les salaires réalisée auprès de plus de 100 cadres dans la gestion du risque, de niveau expérimenté à senior, par Risk Talent Associates, un cabinet de recrutement basé à New York. 80% des personnes interrogées étaient basées aux Etats-Unis tandis que 20% étaient basés en Europe.

Selon ce sondage, la rémunération totale des risk managers travaillant dans les sociétés de gestion d’actifs a augmenté en moyenne de 15% entre 2004 et 2005. Pour Michael Woodrow, président de Risk Talent Associates, nombre de risk managers dans le domaine de la gestion d’actifs perçoivent aujourd’hui des rémunérations annuelles totales de 500 000 dollars, ce qui correspond à une augmentation importante ces dernières années.

Ce sondage a révélé que les risk managers en hedge funds gagnaient beaucoup plus que leurs collègues travaillant pour des gestionnaires d’actifs traditionnels. La rémunération totale d’un vice président dans un hedge fund en gestion du risque se situe par exemple entre 248 000 et 303 000 dollars.

En comparaison, la rémunération d’un même cadre travaillant pour un gestionnaire d’actifs traditionnel est comprise entre 232 000 et 268 000 dollars.

Les directeurs en gestion du risque travaillant en hedge funds peuvent toucher plus de 1 million de dollars, tandis que le salaire d’un même employé senior travaillant pour un gestionnaire d’actifs traditionnel est généralement inférieur à 820 000 dollars. Les bonus versés en hedge funds peuvent également être supérieur de 70%, selon le sondage. Peter Arian, consultant chez Analytic Recruiting, recruteur à Wall Street, affirme que ces chiffres sont assez exacts, même si de nombreux risk managers travaillant au sein de sociétés traditionnelles sont payées beaucoup moins.

voulez-vous que nous parlions de TELCO ?

L'organisation des Communautés de l'est de Londres ou "The East London Communities Organisation"

237  lectures  

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 03/01/2007 16:03:16

Allons-y avec des noms propres et tout, monsieur…

Vous voulez des noms ? Vous voulez des lieux ? Avec le plus grand plaisir

Sans vouloir aller trop loin malgré les pertes d'une des plus grandes compagnies de téléphone en Europe, Vodafone monsieur Arun Sarin par exemple à reçu une bonification de 1.4 million de £ sur un salaire de 1.3 millions de £ (au R.U.)

Nous pouvons admettre que la même année dans les réunions monsieur Sarin aurait souligné la mauvaise gestion de du Président Chris Gent et le directeur marketing Peter Barmford, jusqu'à leur faire prendre la porte. Restons polis !

Le conseil municipal de Sheffield 516100 h. ville du nord du R.U. dans le Yorkshire, sur la rivière Sheaf, vienne d'augmenter un des ces cadres supérieurs de £28,000 qui porterait son salaire à £130,000 par année.

Le conseiller Peter Moore a défendu l'augmentation de 29% au cadre supérieur Bob Kerslake, car ces dernières années le conseil était restait en dessous des taux du marché sur les salaires payés à ses cadres. La justification de monsieur Moore se base sur le risque de perdre le personnel qualifié et se voir dans l'obligation de rechercher du personnel moins qualifié. Il a ajouté qu'il prône la recommandation d'augmentation dans son rapport sur les salaires des cadres supérieurs et différents directeurs.

Les salaires des directeurs exécutifs au conseil a également augmenté en moyenne de 11.000 £ passant de 84 m £ à 95 m £ par an.

Le conseil de Birmingham table sur 160 m £ par an sur une moyenne de 130 m £/an.

Cerise sur le gâteau, l'union des syndicats du Service Public aurait pris pour une insulte l'augmentation de Monsieur Kerslake alors que l'augmentation moyenne n'est que de 3% pour l'ensemble des salariés.

236 lectures

Posté au forum: Politique économique Expéditeur: gramophone Date d'envoi: 04/01/2007 09:02:27

Mais sur l'affirmation de M. Descarado

le salaire des dirigeants d'entreprise a augmenté 17 fois plus que celui de la base en six ans" où ? Quand ? sur quel périmètre. Questions de laiglenoir

puis le 02/01/07 laiglenoir. On parlait des PDG, maintenant on parle des directeurs et autres cadres supérieurs… Quand vous aurez décider à quelle catégorie de salariés ou de chefs d'entreprises s'appliquent vos stats et à quel pays, je serait heureux de poursuivre le débat...

Encore le 02/01/07 laiglenoir. Des entreprises de quel pays ? De quelle taille ? Super les infos qui désinforment. laiglenoir !

Je suis donc face à un amnésique, ou une personne ayant jamais eu ou perdu la raison ? non mais pas d'arguments surtout !

Genre un certain président d'un pays d'Europe.

j'adore !

213 lectures

Exemple via le lien:

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1141645&threadid=1136863







avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Ayudar los bancos y reducir el empleo

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 16 Jul - 8:34

Le même message à toutes les centrales syndicales en Europe: Il faut une réponse concertée de touts les syndicats d'Europe, pour cela il faut proposer une réunion de toute urgence pour touts les syndicats d'Europe.

La seule solution possible au comportement irresponsable, de l'univers des finances saura conçu par une réponse obtenue par une réunion internationale de ceux qui défendent l'emploi, mais qui défend l'emploi de nous jours? L'heure arrive où les "vrais" défenseurs des travailleurs doivent montrer à quoi sont bons!


François Chérèque CFDT
Jean-Claude Mailly FO
Bernard Thibault CGT

A madame Laurence Parisot: Je ne crois pas que la défense des sangsues de la finance soit une décision raisonnable pour le patronat ni en France ni dans le monde.

Los ciudadanos ignoran por fortuna la realidad de la ayuda del gobierno al sistema bancario, no solo España sino la CEE dan millones de millones a los bancos mientras que el trabajo es sancionado.

En Francia el publico en general esta al corriente que en los últimos tres meses la Comunidad Económica Europea, CEE, ha cedido mas de 1000 millares de euros a la banca.

Los lideres sindicales de Francia, Alemania, España, Inglaterra, deberían convocar una reunión general de URGENCIA.

Si los sindicatos de Europa no se asocian para defender el trabajo, esto solo es la prueba del deseo de sus lideres de favorecer el sistema corrompido de las finanzas quien en cambio continua a progresar en su horrible absurdidad de destrucción de la armonía social.

Todos los salarios de la función publica, como los salarios de la producción real y tangible son en realidad las fuentes de riqueza del sistema financiero, pero por iniquidad de los dementes de la nebulosa de las finanzas se esta buscando la desobediencia civil y el desorden global

Todos los empleados, obreros, trabajadores, estamos implicados: el medico, el militar, el piloto, el bombero, el funcionario, el obrero privado. etc.

Los sistemas financieros en el mundo actúan de concierto en una carrera loca hacia el beneficio, en la cual nadie intenta pensar a largo plazo...

Solo la solidaridad de todos los gremios, en una reunión urgente de todos los lideres sindicales deben tomar une decisión común para hacer frente a la locura

Caminante no hay camino se hace camino al andar



Última edición por Nestor Ramirez el Lun 16 Jul - 9:54, editado 2 veces (Razón : CFDT FO CGT)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Ayudar los bancos y reducir el empleo

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba


 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.