trombinoscope sociale

intimité et indifférence

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

intimité et indifférence

Message  Cogito ergo sum le Mer 27 Juin - 14:02

Pistes et sincérité

Le comportement

Lorsque nous avons connaissance, de dérives du comportement, dans notre milieu; nous pouvons pour des raisons logiques d'éthique et morale, éviter de critiquer en premier lieu.

Sans aller jusqu'à la critique de bas niveau, le commérage, une sorte de critique gratuite, sans aucun apport positif, sans un but humain logique. Nous sommes dans le dénigrement.

Autres critiques existent, et celles-ci se font de préférence dans l'intimité: c'est la critique paternelle ou maternelle, dans laquelle nous cherchons tout saufs faire sentir mal la personne qu'est face à nous.

Il est possible de faire des critiques, dans un but constructif

De toute évidence personne expérimente du plaisir devant la critique, moins encore quand celle-ci à comment seul but le commérage.

Connaissance intime

Pour diverses raisons nous pouvons acquérir des connaissances particulières, privilégies mutuelles avec des personnes proches. Nous pouvons sans le vouloir donner l'information en détail sur des sujets divers, inclus le budget, la gastronomie, et d'avantage.

Une connaissance intime total d'autrui reste presque impossible; mais pour relations, par exemple un comptable arrive à dominer avec le temps un champ très large des habitudes des personnes auxquelles il assure le service de comptabilité. De toutes manières comment les métiers de la santé, il y a des clauses, une charte de déontologie qui oblige a garder le secret, le droit de resserve s'impose

Voilà que lorsque nous entendons ici et la des dérives dans le comportement d'un proche, dans un domaine auquel nous avons accès, il est aisé conclure lorsque il y a erreur ou risque de dérive.

Nous pouvons alors apporter notre expertise avant que l'erreur ou le risque survienne.

Les obstacles

Lorsque une personne proche a décidé de se marier, par exemple, et que nous avons connaissance certaine de l'erreur, le curé le demandait (à mon époque)

"si quelqu'un s'oppose à ce mariage, qu'il parle maintenant ou qu'il se taise à jamais"

Lorsque nous recoupons une liste des faits, alors nous pouvons sur la base de cette réalité donner un avis.

Voilà que un tel diagnostique reste collé à la réalité et peu servir a éviter des erreurs

Indifférence

Nous pouvons en toute indifférence nous garder d'agir et laisser la personne proche tomber, se tromper, aussi! Je doute que l'indifférence vis à vis des risques des proches soit une solution humaine!



avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: intimité et indifférence

Message  Cogito ergo sum le Mer 27 Juin - 14:42

Code de la consommation


Partie législative
Livre Ier : Information des consommateurs et formation des contrats
Titre II : Pratiques commerciales
Chapitre II : Pratiques commerciales illicites
Section 4 : Abus de faiblesse

Article L122-8

Modifié par LOI n°2008-776 du 4 août 2008 - art. 71

Quiconque aura abusé de la faiblesse ou de l'ignorance d'une personne pour lui faire souscrire, par le moyen de visites à domicile, des engagements au comptant ou à crédit sous quelque forme que ce soit sera puni d'un emprisonnement de cinq ans et d'une amende de 9 000 euros ou de l'une de ces deux peines seulement, lorsque les circonstances montrent que cette personne n'était pas en mesure d'apprécier la portée des engagements qu'elle prenait ou de déceler les ruses ou artifices déployés pour la convaincre à y souscrire, ou font apparaître qu'elle a été soumise à une contrainte.

Les personnes physiques déclarées coupables encourent également à titre de peines complémentaires l'interdiction, suivant les modalités prévues par l'article 131-27 du code pénal, soit d'exercer une fonction publique ou d'exercer l'activité professionnelle ou sociale dans l'exercice ou à l'occasion de l'exercice de laquelle l'infraction a été commise, soit d'exercer une profession commerciale ou industrielle, de diriger, d'administrer, de gérer ou de contrôler à un titre quelconque, directement ou indirectement, pour leur propre compte ou pour le compte d'autrui, une entreprise commerciale ou industrielle ou une société commerciale. Ces interdictions d'exercice peuvent être prononcées cumulativement.

Article L122-9
Créé par Loi 93-949 1993-07-26 annexe JORF 27 juillet 1993

Les dispositions de l'article L. 122-8 sont applicables, dans les mêmes conditions, aux engagements obtenus :

1° Soit à la suite d'un démarchage par téléphone ou télécopie ;

2° Soit à la suite d'une sollicitation personnalisée, sans que cette sollicitation soit nécessairement nominative, à se rendre sur un lieu de vente, effectuée à domicile et assortie de l'offre d'avantages particuliers ;

3° Soit à l'occasion de réunions ou d'excursions organisées par l'auteur de l'infraction ou à son profit ;

4° Soit lorsque la transaction a été faite dans des lieux non destinés à la commercialisation du bien ou du service proposé ou dans le cadre de foires ou de salons ;

5° Soit lorsque la transaction a été conclue dans une situation d'urgence ayant mis la victime de l'infraction dans l'impossibilité de consulter un ou plusieurs professionnels qualifiés, tiers ou contrat.


avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

DÉSIR ET AMOUR

Message  Cogito ergo sum le Lun 19 Nov - 2:22

Les sentiments et l'hypocrisie avoué des meurs.

Les sentiments sont cette qualité de certains êtres, donc des humains, de construire des opinions et adhérer parfois, inclus à la prison qu'est la vie de couple.

Les sentiments, humains, sont de tout type, et se construisent par nombre de facteurs, de contact avec l'autre, contact qui construit des liens, et par fois des même des ruptures.

Le désir et l'amour


Parmi les sentiments connus vécus par les humains, il y a deux qui par moments s’entremêlent, se confondent, mais ce sont des sentiments différents.

La dose, de présence de ces deux sentiments, dans une relation varie avec la durée de la relation et l'âge des personnes. Il faut reconnaître contrairement à certains opinions, qu'autant l'homme que la femme, supportent des moments de désir de relation intime, sans grosses différences, d'ailleurs, seul est différent la description typique de la femme, tout le contraire de la tendance masculine.

La gante masculine est d'ailleurs responsable mais au-delà la société, de cette différence, de cette tendance à la discrétion typique de la femme, car l'homme volage a peine est critique, tandis que la femme adulte qui assume sa sexualité et curieusement très mal vue par les gens. Personnellement c'est cette raison qui me pousse à détester cette forme absurde d'hypocrisie admise comme norme dans la société, car pour moi, en matière de désir il est odieux faire une quelconque différence entre homme et femme.

Difficultés, égalité et injustice entre hommes et femmes

La femme comme l'homme sont égaux, et je dirais même que la femme est plus forte que l'homme, car la femme travail deux fois plus que l'homme

La femme doit s'occuper des taches ménagères, matin midi et soir, et lorsqu'elle occupe un emploi elle n’abandonne pour autant parti de sont travail "très difficile" à la maison.

L'homme quant à lui s'occupe très peu, voir jamais d'aider avec les tâches ménagères, les enfants, l'aspirateur, la poussière, etc.

Cela me fait croire que la femme, dans beaucoup des cas travail plus dur qu'un homme
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1327
Age : 56
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Revenir en haut Aller en bas

Re: intimité et indifférence

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum