trombinoscope sociale

Logique ou prophésie

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

Logique ou prophésie

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 20 Mar - 0:20

Posté au forum: Parti Socialiste (journal LE FIGARO) Expéditeur: gramophone
Date d'envoi: 07/05/2007
Lien internet: http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=132&messageid=1279439&threadid=1279174

Nous allons voir deux options qui vont donner la portée du choix des français.

La première qui consistera à la formation d'un groupe de commandement dans la même lignée de Jaques Chirac, c'est-à-dire uniquement avec des amis et proches de son courant politique, sur la base d'une authenticité "réel" ou pas, apporté par le scrutin et 53 ou 54% des électeurs.

La deuxième consisterai à joindre les actes aux mots de son discours, lors qu'il dit qu'il saura le président de tous les français, et tenir compte donc du 46 ou 47% du restant des français, qui auraient voté pour l'autre choix politique.


Vu le peu que les critiques, expriment régulièrement du nouveau président, il est fort probable que le gouvernement restera dans la ligne du libéralisme, qu'implique le démantèlement frontale de la législation du travail, le passage en force sur les décisions de manière arrogante plutôt par l'article 49 de la constitution du 4 octobre 1958 je cite :

" Le Premier Ministre peut, après délibération du Conseil des Ministres, engager la responsabilité du Gouvernement devant l'Assemblée Nationale sur le vote d'un texte. Dans ce cas, ce texte est considéré comme adopté, sauf si une motion de censure, déposée dans les vingt-quatre heures qui suivent, est votée dans les conditions prévues à l'alinéa précédent."

Dans son discours grâce à sa grand qualité en rhétorique, en disant qu'il n'est pas le président d'un parti mais de tous les français, cela laisse nécessairement une marge large d'interprétation; il aura plutôt un gouvernement qui prend les mesures et une nation qui doit les accueillir.

Cela est bon pour les finances, cela est bon pour l'accroissement des capitaux mais je ne crois pas à une amélioration des conditions de vie des classes populaires, qui d'ailleurs ont sans aucune doute tombé sous le charme de ses belles paroles que je souhaite ne soient pas que démagogie. Déjà il se croit d'après ses propres paroles au pouvoir pour 10 ans, et je crois sur connaître son discours pour passer dans cinq années, disant "chères compatriotes, cinq ans c'est trop peu, donnez-moi l'opportunité d'accomplir la parti sociale que je vous avez promis lors que vous m'avait fait confiance en mai 2007, regardait que j'ai déjà appliqué la partie économique, donc la moitié de mes promesses, chose qu'aucun candidat avait fait auparavant".

Pour finir il ne faut pas accabler le comportement des leaders de gauche et extrême gauche car Arlette Laguiller, Besancenot, etc. avaient des vrais notions de gauche, des vrais programmes de gauche, et pour tant, le taux d'électeurs, ne dépassé pas le vingt pour cent tous groupes confondus, des années 60. Il reste à la gauche au sens large, de trouver le chemin, indispensable à changement sociale et non économique d'une nation si grande. Aux leaders comment au peuple, peuple qui chaque jours travail, peuple que fait passer tout le mince salaire dans l'économie, par preuve les benefices de la grande distribution.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Culture et diagonostique de la folie

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 4 Jun - 23:44

Origine, évolution, conséquences et signification de la violence

La violence n’intègre pas la conscience humaine sans des agents ou facteurs déclencheurs. (action - réaction, cause - conséquence)

De toute évidence il y a des pans entières de la société, qu'ignorent l'évolution des sciences.

Ici nous sommes dans le domaine du comportement humain, et beaucoup des scientifiques ont travaillé sur le domaine, la liste est longue : Jean Piaget ou encore Burrhus Frederic Skinner mais pas seulement, d'autres éminents hommes auraient apporté des précisions et prémisses indispensables à la compréhension des relations entre les êtres humains.

Certains cas isolés font la une des médias, sans aucun doute que la sauvagerie atteint des niveaux insoupçonnés pour le citoyen lambda mais inscrits dans les archives criminels de par le monde, donc répétitifs; avec un profil prédéfinit donc PRÉVISIBLE

Certains leaders et représentants des communautés religieuses, politiques et culturelles ; s'expriment avec un discours sciemment typé dans le giron de la naïveté

Leur intention me semble plus que naïve, absurde, puisque dans leur démarche absurde, ils font omission d'un diagnostique juste des phénomènes qui permettrait formuler la meilleur solution.

Grave erreur

lorsqu'un médecin se trompe dans le diagnostique d'une maladie, la conséquence peu aller jusqu'à la mort du patient.

Lorsque les intellectuels, lorsque certains leaders des groupes ethniques, culturels et religieux se trompent dans l'appréciation des causes et conséquences de certains types de violence, le risque est de conduire l'opinion dans des conceptions erronées, dans des dérives tel que la stigmatisation et la violence sous une grand diversité de formes, qui peu aller jusqu'à des actes de terrorisme de masses.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

plaidoyer à l'encontre des théories économiques

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 8 Nov - 11:42

Pour quoi il y a récession économique

Les crises à répétition et leur causes

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny France le jeudi 8 novembre 2012


write in French and then in Spanish

Quelques notes dédiés à mes nobles professeurs, Julio Cesar Aguirre Ruiz professeur de sciences sociales à l'Institut Technique Industriel de Cartago en Colombie, monsieur Areiza professeur d’épistémologie à l'Université Technologique de Pereira en Colombie, (al loco Carlos de Santuario, professeur d'Arts Plastiques à la faculté de communication de l'Université Technologique de Pereira en Colombie. à mon grand collègue Franck Moreau, excellent défenseur de l’intérêt commun, la justice et l'éthique, à mon cher camarade Régis Lemaitre, exemple de conduite en matière syndicale. à Piedad Cordoba, Gustavo Petro, Claudia Lopez Maria Fernanda Carrascal, Maria Jimena Duzan, Holman Morris entre autres journalistes y personalidades de Colombia

L'économie mondiale reste intimement lié, fondamentalement parce que certains oligopoles, naissent et se développent.

La pratique et l’expérience ou l'histoire de l'économie et la richesse


La raison clé de la formation des grands monopoles, est fondée sur l'expérience, le Royaume Unit est la base ou source de l'innovation dans le domaine économique. Une zone géographique très connue, une île intellectuellement parlant aussi, puisque à présent l'idéologie qui prime est un condensé, où la pratique s'inspire de la pensé des leaders du Royaume de Grande-Bretagne, tel que Thomas Robert Malthus né en février 1766, Adam Smith né en juin 1723 au Royaume de Grande-Bretagne, ou encore un contemporain né en juin 1883, je pense à John Maynard Keynes ; né où ? Au Royaume de Grande-Bretagne !!

Il faut dire qu'une île et de surcroît incapable de concurrencer, d'autres régions en production agricole et ou agroalimentaire, pour parler simplement, une ile incapable de produire de quoi se nourrir aussi facilement que d'autres régions, moins exposées à l’inclémence de la nature, des hivers rudes, par la PRATIQUE par l'EXPÉRIENCE arrive automatiquement à surclasser d'autres comptés dans touts les métiers liés à la mer dans un premier temps au point de dépasser splendeur de l'empire ottoman, si nous regardons l'histoire après le XVI siècle.

Mais si nous regardons, un peuple, il faut regarder sont histoire, sauf que notre société moderne, DÉTESTE les longues phrases, les dissertations complexes. Il faut alors rester lapidaire ; les Vikings ayant été des redoutables, navigateur, pirates, guerriers et commerçants au temps perdu, auraient été vaincus par les Anglais vers 870 de notre ère, une telle date est déjà significative d'un pouvoir en expansion. La France de l'époque, un peuple en voie de constitution à été vaincu par les Anglais en mai 1213 et août 1217 par les anglais (guerre de cent ans vers 1159 – 1299)

Les dates de naissance des personnages comme Smith 1723 et Malthus 1766, coïncident avec le changement, dit de manière réductrice et lapidaire, avec la fin de la suprématie belliqueuse du Royaume de la Grande-Bretagne. C'est la fin du comportement sauvage, qui se reflète dans les batailles de Solebay, Schooneveld et Texel (de juin 1672 à août 1673 où la marine Anglo-Française est vaincu par les Hollandais.

Les anglais se rendent alors compte que la France grandie en puissance belliqueuse en mer, à l'époque, la politique du Royaume de la Grande-Bretagne, change, ils se trouvent une autre manière plus rentable, par la piraterie depuis la découverte de Christophe Colon (1492).

C'est l'évolution de la monnaie qui pousse le Royaume de la Grande-Bretagne à modifier sa politique, car les intellectuels à Londres se rendent compte que la monnaie fiduciaire est plus facile à concentrer et a DISCIMULER que la terre et ou le bâti (immobilière) et que les guerres sont plus difficiles à gagner que de la richesse monétaire par le biais des p remises de la spéculation moderne.

Les intellectuels anglais s'inspirent des pratiques connues en France depuis 1250, puisque à Toulouse, le blé, une denrée, modèle repris à Venise vers le XIV siècle, permet de faire des niveaux de bénéfices sans précédents dans l'histoire de l'économie. C'est sur la plus-value que la bourgeoisie accroît sans aucun obstacle majeur sa richesse, l'acquisition rapide de richesses, des hauts lieux connue pour le commerce sont Anvers et Bruges en Belgique, trois villes donc qui par leur splendeur donnent l'exemple en termes de commerce précurseur de notre système économique.

L'organisation des nantis, évolue de manière exponentielle, toujours par cause de leur meilleur préparation, (niveau d'études supérieur à la moyenne des classes populaires) les postes coïncident avec le niveau de rémunération : plus le revenu est élevé plus la possibilité d’offrir une meilleur éducation est possible et donc plus la pérennité de la suprématie de la bourgeoise est assurée. Être riche n'est donc pas synonyme d'exploit ou prouesse, mais la résultante automatique de l'évolution injuste de la distribution du fruit du travail. Il y a pourtant un français étudié après les anglais c'est Jean-Baptiste Say par malheur nos professeurs d'économie, oublient un point de vue que d'être pratiqué éviterait sans aucune doute les crises économiques, car ces trois mots : production, répartition, consommation sont la clé d'un système économique presque parfait(1)

La bourse de valeurs

Beaucoup de professeurs d'économie politique font la louange du procès mise en place sous forme de « bourse de valeur »

(1) En économie il est catastrophique dissocier les trois concepts de SAY (production, répartition, consommation) Une seule critique je dois faire : elle fait allusion à cette tendance des spécialistes, à oublier, négliger le rôle prépondérant de l'expérience et concentration de pouvoir sur des principes tel que le libéralisme ou la libre concurrence.

Car la base étymologique de leur LIBERALISME est éthique, morale est fondée sur une concurrence non faussée.

Hors, le procès automatique de concentration de pouvoir est rien d'autre qu'une conséquence mécanique de la formation des noyaux dans touts les formes de commerce, les oligopoles sont la conséquence directe du développement et l'expérience dans chaque domaine, tendance marquée là où s'obtient le maximum de bénéfices avec le minimum d'investissement, dans des marchés de devises et la spéculation sur les produits.

La spéculation des marchés financiers, est tout sauf libérale.

Seul est en condition d'être compétitifs et faire des bénéfices la personne morale ou plutôt la personne civile (une société à taille internationale disposant du plus grand volume de confiance, dans un marché virtuel, où en seconds, en heures, une marchandise change plusieurs fois de mains, tout en augmentant sont coût sans avoir rien changé ni au volume ni à la qualité intrinsèque. Tout petit actionnaire dans des telles conditions reste exposé à perdre, puisque il est déjà seul, et parce que sont potentiel reste limité est fiscalement sans intérêt. Nous ne sommes pas donc dans une économie libéral dans le sens où tout le monde aurait le droit de bénéficier, mais dans un procès faussée où la concurrence est déloyale. Tout le contraire de la « main invisible d'Adam Smith, qu'au passage est une théorie obsolète dès sa naissance. (1776 dans «Recherches sur la nature et les causes de la richesse des nations ») 
Il est tout simplement impossible que les gens soient guidés vers un bien-être collectif, alors que des nantis tentent à tout pris la thésaurisation!



THESIS CONTRE LAS TEORIAS ECONOMICAS

Por que hay récession económica

Las crisis repetidas y sus causas

Por Nestor Elias Ramirez Jimenez
Joigny Francia jueves 8 de noviembre del 2012

Algunas notas dedicadas a mis nobles profesores y otras personalidades de la vida sindical y política : al senor profesor Julio Cesar Aguirre, del ITI (Instituto Técnico Industrial de Cartago Colombia), al catedrático senor AREIZA profesor de Epistemología de la UTP (Universidad Tecnológica de Pereira en Colombia ), A mi gran colega Franck Moreau, excelente defensor del interes comun, la etica y la justicia, a mi gran camarada Regis Lemaitre, ejemplo de comportamiento en el sindicalismo, a la honorable senadora colombiana Piedad Esneda Cordoba Ruiz, al honorable senador colombiano y alcalde mayor de BOGOTA Gustavo Francisco Petro Urrego, à la politologa Claudia Lopez, a Maria Fernanda Carrascal, à los periodistas Maria Jimena Duzan y Holman Morris, gran defensor de los pobres, de las personas sin voz, eminente reportero Colombiano premiado varias veces a nivel internacional por su trabajo periodístico. Dedicado a los millones de trabajadores y sindicales modestos, que quizas jamas leerán este tema, por causa del cansancio infligido por las difíciles horas de cada día de trabajo

La economía mundial permanece íntimamente ligada; fundamentalmente por que ciertos oligopolios nacen y se desarrollan.

La razón clave de la formación de grandes monopolios, esta fundada en la experiencia, visto de manera histórica, el REINO UNIDO (Inglaterra) ha sido la base o fuente de la innovación en el dominio económico.

Una zona geográfica muy conocida, una isla intelectualmente hablando también, puesto que hoy en día la ideología que rige la sociedad es un condensado, donde la practica se inspira del pensamiento del reino de la Gran Bretaña tales que THOMAS ROBERT MALTHUS nacido en febrero 1766, ADAM SMITH nacido en junio de 1723, o además un contemporáneo nuestro nacido en junio de 1883; JOHN MAYNARD KEYNES nacido donde? En el reino de la Gran Bretaña!!!

Debemos admitir que una isla además incapaz de concurrir frente a otras regiones en materia agrícola y agroalimentaria por expresarlo RAPIDAMENTE, de manera pedagógica, lapidaria, reductora, Una isla incapaz de producir de que comer si fácilmente que otras regiones o países o regiones del mundo, regiones menos expuestas al clima y las circunstancias de Inglaterra: tiempo inclemente con inviernos rudos, es entonces que par la PRACTICA, la EXPERIENCIA, llega AUTOMATICAMENTE a tomar ventaja en todos los dominios relacionados en un premier tiempo con el mar, (una isla) a tal punto que que deja atrás el imperio OTOMAN, mirando la historia después del XVI siglo.

Para comprender un pueblo, debemos conocer su historia, lastima que nuestra sociedad moderna (en particular europea donde vivo desde 1988) detesta una lectura del momento que hay mâs de dos paragrafos, las disertaciones complejas. Debemos entonces ser concisos con el riesgo de perder en nivel de comprensión.

Los VIKINGOS habiendo sido temerarios; navegantes, piratas; guerreros y comerciantes en sus horas perdidas, fueron vencidos por los Ingleses hacia 870 d. n. e. una fecha de este tipo es ya significativa de un reino y poder en expansión.

Francia en aquella época (un pueblo naciente) fue vencida por los ingleses, en mayo de 1213 y en agosto de 1217 (la guerra de cien hacia 1159 – 1299 d. n. e.)

Las fechas de nacimiento de los padres de la economía británica arriba citados coinciden con el cambio radical, (dicho de maniera reductora y lapidaria) de una supremacía belicosa del Reino Unido. Es el fin por asi decirlo de un comportamiento salvaje visible, que se convierte en un comportamiento aun mas salvaje pero invisible. He reflejado en las batallas de SOLEBAY, SCHOONEVELD y TEXEL (de junio 1672 a agosto 1673 cuando la armada anglo-francesa fue vencida por los holandeses)

Los ingleses se dan cuenta que Francia evoluciona en poder y dominio armado en los mares, a esta época tiene que cambiar, viéndose obligados de encontrar otra manera, (EL PAPEL DEL TRABAJO EN LA TRANSFORMACION DEL SIMIO EN HOMBRE de Charles Darwin) así encuentran una manera menos peligrosa y mucho mas rentable de enriquecerse que por ejemplo la piratería, (origen del mercado de seguros y protección de bienes, fuente de otro sujeto de la historia de Inglaterra) practicada activamente en la época del descubrimiento hecho por Cristóbal Colon.

La evolución de la moneda es uno de los motores que empuja el Reino Unido a modificar su fuente de riquezas puesto que los intelectuales en Londres se dan cuenta que la moneda fiduciaria es más fácil a concentrar y a disimular que la tierra o los castillos en un tiempo donde la guerra es más difícil de ganar que mucha riqueza en dinero efectivo por procesos que son las premisas, el origen de lo que es hoy la especulación.

Los intelectuales ingleses se inspiran de practicas conocidas en Francia desde 1250 de n. e. puesto que en TOULOUSE el trigo, un producto básico de la alimentación, se comercializaba de manera tal que en Venecia, fue copiado este modelo que permite hacia el XIV siglo a algunas familias de obtener beneficios jamas logrados antes en la historia económica.

Es sobre la PLUS-VALUE que la burguesía aumenta su riqueza sin el más mínimo obstáculo, el triangulo VENECIA, ANVERS et BRUGES son a esta época las tres ciudades del mundo más importantes, ciudades que par su esplendor dan el ejemplo en términos de negocios y son el germen de nuestra economía de hoy, el equivalente de Londres, Nueva York, París o Génova en Suiza.

La organización de los ricos (nantis) evoluciona de manera exponencial, a causa de su mejor preparación, (nivel de educación superior a la mediana de las clases populares) los empleos coinciden con los niveles de salario : “Mas los salarios y ganancias crecen mas la posibilidad de ofrecer a los hijos una educación mejor crece” en consecuencia la supremacía de una elite es automáticamente asegurada.

Ser rico no es en realidad sinónimo de lucha ruda, o necesariamente consecuencia de sacrificios, las familias mas ricas lo son sobre la base del resultado automático o evolución injusta de la distribución del fruto del trabajo.

Hay por tanto un francés estudiado luego de las teorias inglesas de la economía, se trata de JUAN BAUTISTA SAY infortunadamente nuestros profesores de encomia moderna, minimizan, olvidan quizás un punto de vista que de ser comprendido, practicado evitaría sin ninguna duda todas las crisis económicas, puesto que tres palabras “producción, repartición, consumo son la llave de un sistema casi perfecto (1)

La bolsa de valores

Ciertos profesores de economía política empujan a la veneración del proceso tipo conocido bajo el titulo de “bolsa de valores”

En economía es catastrófico disociar los tres conceptos de SAY (producción, repartición y consumo) una sola critica me viene al espirito: hace alusión a esa tendencia de los especialistas a olvidar, menospreciar, el papel preponderante de la experiencia y concentración del poder sobre principios tales que LIBERALISMO y CONCURRENCIA LEAL

Puesto que la base etimológica del dicho LIBERALISMO seria ético, seria moral si fuera soportado por una concurrencia leal y no falsa.

En realidad el proceso automático de concentración de poder no es más que una consecuencia mecánica de la formación de núcleos en todas las formas de comercio, los oligopolios son el punto culminante del desarrollo de la experiencia en cada dominio con un desarrollo mas marcado donde se logra el máximo de beneficios con el mínimo de inversión y/o riesgo. Es decir en los mercados de divisas y la especulación sobre la producción

Lo que permite afirmar que los mercados financieros son todo excepto liberales.

Solo esta en posición de competitividad y lograr beneficios la persona moral o civil (una sociedad de talla internacional disponiendo del máximo de prestigio y confianza en los mercados virtuales, donde en fracción de segundos, de minutos o de horas, una mercancía cambia varias veces de mano, al tiempo que en general aumenta su precio por tanto sin cambiar nada a su volumen ni a su calidad intrínseca. Estamos frente a una delincuencia organizada y legal par la magia del trabajo de Keynes, entre otros, continuado por Margaret TATCHER, Tony BLAIR o aun David CAMERON es decir la simplificación máxima de la legislación sobre los bancos y toda forma de comercio, fundamentalmente comercio monetario.

Todo accionario minoritario, accionario eventual esporádico frente a grandes instituciones especializadas esta destinado a perder, puesto que a pesar del progreso tecnológico (Internet) estara solo, y sera mâs vulnerable fiscalmente al punto que los beneficios son ridículos. Vemos que estamos muy distantes de esa economía ideal lejos de falsas leyes como “libertad de compra y venta” o “concurrencia leal” al contrario vivimos en un universo de procesos falsificados (origen de crisis repetidas)

Todo el contrario de la “mano invisible de Adam Smith que debemos calificar de teoría obsoleta o abortada desde el nacimiento (1776 en “Búsqueda sobre la naturaleza y las causas de la riqueza de las naciones”)

Es simplemente imposible que la gente sea guiada hacia un bienestar colectivo, mientras en realidad una burguesía busca a todo precio a atesorar.

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Échec et réussite

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 25 Mar - 14:15

Échec et réussite

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ
Joigny lundi 25 mars 2013


Tout d'abord jaillit la question, du bilan ou passif, comment en comptabilité, l'être humain pourra faire un inventaire de sa vie ? Sans aller jusqu'au parangon, prendions nous notre vie pour l'analyser ?

Je doute disposer du niveau absolu d'impartialité pour évaluer mes réussites et mes erreurs, autant dans la vie personnelle que professionnelle, par la suite un éventail d'excuses s'offrent à nous pour refouler toute sorte de critiques, sur nous erreurs, genre les expressions ; oui car il y a tant de citations, des blogs, un arsenal s'offre à nous pour contourner habilement les fautes, les erreurs, les défauts d'appréciation qu'auraient débouché ou contribué à consolider un de nos échecs autant dans notre vie sentimentale que dans notre évolution de carrière.

Une phrase me vienne alors à l'esprit "Ne te compare jamais aux autres, car cela te rendra vain et malheureux"

Mais voilà que nos parents, nos instituteurs, auraient voulu toujours faire de nous des leaders, des gagneurs ! Ce sont-ils alors trompé ?

Il saurait trop simpliste l'idée de croire que les adultes attelé à faire de nous des citoyens modèle s'auraient équivoqué car le nombre de raisons ou facteurs qui constituent les fondements de la personnalité reste constitué de bien plus de facteurs.

L'échec ou la réussi dépendent donc plutôt de nos choix.

Il nous revienne à nous, "individus" de reconnaître, nos fautes, nos erreurs, de la vie privée et professionnelle ; et faire un inventaire est une chose saine, si non pas pour nous, au moins pour prendre cette expérience comment leçon, pour nous héritiers, (nos enfants). Ne pas faire un inventaire, est des-lors un gaspillage monumentale. Une expressions me vienne à l'esprit, (faisons une traduction de l'espagnol " à force d'heurter avec nos orteils les obstacles au sol, nous apprenons à marcher en levant les pieds"

Phrase original en espagnol :

" Los Tropiezos Nos Enseñan a levantar Los Pies"

Garder sous silence nos fautes, erreurs, pour nous mais aussi pour les autres, me semble donc gaspiller un potentiel monumental, qui pourra aider à améliorer le future.

Sans doute que l'on pourra rétorquer par une autre expression très connue "Personne apprend avec l'expérience des autres"

Phrase connu dans la langue de Cervantes :

"Nadie aprende en cabeza ajena"

Il est difficile de faire la part des choses sur la base des expression ou proverbes, cela dit, les proverbes ont une dose de vérité intrinsèque.

Une certitude, l'expérience bonne ou mauvaise de chaqu'un est un formidable outils pour améliorer l'avenir.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Re: Logique ou prophésie

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.