trombinoscope sociale

paupérisation programmé

Página 2 de 2. Precedente  1, 2

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Ir abajo

paupérisation programmé

Mensaje  Admin el Mar 6 Mar - 11:52

Recuerdo del primer mensaje :

volatilité des prix

Dédié à :

sénateurs Martial Bourquin
députée Delphine Batho

à mes amis: Franck Moreau, Regis Lemaitre, Mounir Sbhagui, Anthony Gregoire et tant d'autres personnes qui luttent à leur manière pour la vérité et la justice dans la société


causes et conséquences

Le travail de Keynes 1944 et Thatcher (année 80) consiste à ouvrir la boite de pandore

Libéralisation des marchés

Marqueurs clés

Privatisation des pan entiers clés tel que le transport ferroviaire, l'énergie, la communication

déréglementation ou mondialisation des règles du commerce, impôts dans le but de permettre à une île (le royaume unit) de capter un maximum de capital

La mise sur le marché de toutes les formes de production, sous l'égide d'une règle vite détournée, "loi de l'offre et la demande" vite détournés par les plus puissants par le dumping ou pratiques contraires et déloyales aux traités mante fois mise en exergue et jamais respectés.

Voilà pour quoi j'accuse Keynes et Thatcher et touts les libéraux, néolibéraux d'escroquer les peuples tout en les rendant de plus en plus misérables.

La volatilité des prix, l'augmentation du chômage, ne sont que la conséquence d'une politique mondiale de spéculation par le monopole de l'information via les nouvelles technologies qui permettent aux minorités de manipuler le prix des matières en essorant au maximum en leur faveur le prix, dans une course qu'enchérie d'avantage les coûts aux consommateurs.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo


Accusation à l'encotre des politiques

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 19 Mayo - 4:40

Extrémisme éducation et civilisation

Trop de fois j'ai du déjà me poser certains questions, sur diverses formes de violence.

J'ai déjà plaidé depuis mon humble place pour un changement qui doit venir des élites intellectuelles, à travers d'abord une publication de l'époque où il été impossible encore penser à la liberté donnée par les blogs et les réseaux sociaux.

Un premier document existe depuis sous le titre « Je suis naïfs quoi » (1) ; par la suite vu le maigre volume du discours des intellectuels en matière d'analyse et critique de la tournure qui prend la société moderne ; dans un forum de l'université de Toulouse Mirai (2), je ajouté un texte sous le titre « Intellectuels complices ou innocents ? »

Des constats à l'action

J'ai l'intime conviction que les prouves, les constats, les exemples, dépassent avantageusement toute tentative de plaidoyer sur les causes de la misère, autant que de toutes les formes de violence depuis le vol le plus banal jusqu'aux actes de terrorisme les plus sauvages.

La violence de tout type a lieu que si les auteurs « intellectuels » font omission de manière « sournoise » de garantir les services publiques basiques, indispensables aux citoyens : santé, éducation, culture, communication, loisir et réussite socioprofessionnelle. Les auteurs intellectuels de toutes les formes de violence sont une minorité qui ne excède pas 3 % des habitants de la terre.

Accusation inébranlable

Si la démocratie aura été adopté, appliquée dans toute son intégralité, j'ai la certitude que les dérives diverses de la société (délinquance, terrorisme, extrémismes, etc) n'auraient pas lieu d'être.

C'est hélas là, une preuve inaliénable de la responsabilité directe qui doit être imputé aux techniques immuables de népotisme, de hégémonie avec lesquels se sont succédé au pouvoir une minorité des membres de la société.

C'est hélas le chaos actuel qui preuve de manière inébranlable l'absolue incapacité des personnalités politiques, ayant jusqu'à alors été dépositaires de la confiance des peuples par la voie du suffrage.

Il faut dire que les institutions sont opérationnelles, qu'elles existent mais que le lobby imposé par 3 % des citoyens réussi à créer les conditions, le terreau fertile à l’évolution des inégalités, entre les citoyens, qui sont tout simplement à la base des insatisfactions, lesquelles en s'accumulant finissent par donner naissance jusqu'aux groupes terroristes, en passant par les délinquants de tout type, avec le lot des inconvénients qui inclus les besoins toujours croissants de prisons, des agents de police, de gendarmerie, dans une spirale sans fin.

Avec mes remerciements les plus sincères à monsieur Erwin Wagenhofe pour sont excellent document intitulé « Let's make money » (3)pour lequel d'ailleurs il a reçu un prix bien mérité. Car ce film reste à mes jeux le meilleur plaidoyer en pédagogie disponible aujourd'hui pour démontrer jusqu'à où peut aller la fatuité de 3 % des gens sur la terre, puis nulle doute l'irresponsabilité de l'ensemble des institutions en commençant par la ONU, et toute l'ensemble de la classe dite « politique » sur la terre.

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez ouvrier syndiqué FO dans la métallurgie de Yonne.

Fait à Joigny le dimanche 19 mai 2013

Texte à commenter, améliorer et partager dans le but d'éveiller dans les classes populaires, un suçon de conscience sociale.

(1) http://www.votrejournal.net/Oui-je-sais-je-suis-un-naif_a486.html

(2) http://toulouse-philo.forumpro.fr/t164-intellectuels-complices-ou-innoncents

(3) http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news?search_algo=2#.UZiiQZHqXME



Última edición por Cogito ergo sum el Dom 19 Mayo - 5:00, editado 1 vez (Razón : Erwin Wagenhofe, Alexia Camblata)

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

La consecuencia del imperialismo

Mensaje  Cogito ergo sum el Sáb 18 Mayo - 14:39

Por que crece el odio contra el imperialismo?

Consecuencias del imperialismo

Algunos eminentes sociólogos tratan de explicar las diferentes formas de delincuencia y violencia sin siquiera tomar el tiempo de analizar las causas profundas.

La realidad de la sociedad moderna, es transformada con cierta facilidad con la ayuda de los medios de comunicación.

El mundo vive al ritmo de la ambición y la locura de menos de tres por ciento de los habitantes de la tierra. Un cineasta Austriaco llamado ERWIN WAGENHOFER a producido un documento extraordinario que todo obrero de la tierra debería haber visto. El video esta disponible y fraccionado de manera a permitir el acceso al mas largo publico, desde luego que hay subtitulo en ingles que nos permiten comprender mejor.

El titulo de esta pelicula es LET'S MAKE MONEY fue premiado en 2009 como documental filmado.

En realidad hoy que vivo en otoño de mi vida creo que este cineasta a realizado con este documento una tarea fundamental en pedagogía para millones de personas modestas que sin lugar a dudas sufren en la ignorancia. Puesto que en realidad el imperialismo capitalista es el estricto responsable de las guerras, los genocidios, las muertes por enfermedades y muertes por hambre en el mundo.

Esta película disponible en la red DAILYMOTION gratuitamente, debería ser presentada a todos los estudiantes de 12 a 14 años en las escuelas del mundo. El trabajo del señor ERWIN WAGENHOFER es de una calidad pedagógica sin presidentes y la educación debería aprovechar este tipo de películas para educar las nuevas generaciones.

Por que tanta violencia?

Es corriente constatar en las cadenas de radio y televisión de todos los países del globo, que la violencia se generaliza, sin olvidar en particular algunas guerras, que son solo la manera más cómoda de generar riquezas en favor de un lobby especifico, donde países como ISRAEL es uno de los más beneficiados, sin olvidar desde luego otros países grandes exportadores de todo lo relacionado con la industria de la muerte.

Frente al lobby de armas tan diversas y tan lucrativas, se levantan de manera hipócrita algunos comentarios, al interior de organizaciones tales como la ONU.

Miro con asombro como algunos "sociólogos" encuentran difícil de explicar fenómenos como el terrorismo, y tantas otras formas de violencia, que son solo síntomas de una y "única" enfermedad de la sociedad a la talla de la tierra.

Es si fácil de demostrar que el sistema o imperio capitalista, con actos como aquellos de Chile en 1973, el asesinato en Enero del 61 de Patrice Emery Lumunba, la influencia y participación en marzo del 76 del golpe de estado de Videla en Argentina, la presencia de la dinastía Somoza en Nicaragua, Las mentiras des USA ante la ONU para desatar la guerra contra IRAK, en una lista que sería demasiado larga para comprender porque nacen y crecen los grupos guerrilleros, los grupos terroristas, sin tratar jamas de hacer una apología de formas de crimen intolerables.

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

PSG champion 2013

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 13 Mayo - 17:33

JUSTE UNE QUESTION

Quelle est l'âgé mental des fouteurs de trouble?

N'allons pas plus loin dans des phrases populistes!

Des telles actes restent surtout une unité de mesure de la conscience de masses!

Quelle est le niveau d'éducation d'un individu qui participe aux émeutes dans une ville de renommée mondiale ?

Je doute qu'un indigène du fin fond de la jungle amazonienne puis avoir dans des pareils circonstances; un comportement aussi sauvage que les supporters du PSG!

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

PSG champion 2013

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 13 Mayo - 17:32

Des supporters violents

Nulle doute que c'est une minorité!

Mais cette minorité reste directe responsable, inutile d'accuser les forces de l'ordre, leur nombre ou les leaders politiques, le risque zéro n'existe pas, face à des fauteurs de trouble d'une âge mental de quatre à cinq années!

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

médias entreprises et journalisme

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 8 Mar - 14:02

Communication et journalisme

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ dit gramophone
Joigny vendredi 8 mars 2013


Est-ce que le discours téméraire est meilleur que le discours du discernement ?

Madame Ruth Elkrief et sont discours

Déjà à plusieurs reprises, j'ai souligné une collusion immuable entre nombre de journalistes notoires et des politiques.

Où est le problème ?

Il est grotesque toute tentative d'émulation de l'éloquence de certains vedettes des médias, surtout de la part d'un terne, d'un fade immigré, illettré de surcroît; moi...

Je suis loin d'une quelconque convoitise d'une apparente véhémence saupoudrée de grandiloquence, propre à nombre de vedettes présentateurs et présentatrices de la télévision.

Franchement il reste théoriquement impossible en découdre avec le même niveau de rhétorique de personnes ayant occupé les amphithéâtres des grandes universités, alors que nous sommes des illettrés,des béotiens, des immigrés.

Cela dit lorsque ont lit la "charte d'éthique professionnelle des journalistes" (1) Nous constatons que les vedettes en question agissent à des années lumière de l'éthique et l'impartialité indispensables en matière d'information, au tel point que une analyse minutieux du point de vue de la sémantique et la sémiologie de leur qualité d'intervention nous constatons que le conflit d'intérêt prends le pas sur l'éthique et l'impartialité. Raison "largement" suffisante pour que l'audience retire toute crédibilité et légitimité aux journalistes concernés.

À quand des interventions des ouvriers, des chômeurs, non pas sélectionnés, mais interviewés au hasards parmi des gens représentatifs, et par leur quotidien dans des postes les plus pénibles, tout en ayant un certain niveau intellectuel, valable, crédible et légitime. Je sais bien qu'un tel souhait reste proche de l'utopie.

(1) http://www.snj.fr/IMG/pdf/Charte2011-SNJ.pdf

Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

L'économie vue en face

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 6 Mar - 11:10

Les peuples avancent dans le chemin tracé

[img][/img]

Certains personnalités, osent exprimer avec des niveau de fatuité démesurée, dans la presse qu'ils seraient plus qu'indispensables au bon fonctionnement de la nation.

Lorsque je rentre vers 13 heures passés, après une longue journée de travail, j'écouté donc sur FRANCE INFO, qu'une personnalité ayant déjà eut le pouvoir, se définit comment indispensable à la nation dans les actuels circonstances.

Cette personne notoire, si l'on veut, à déjà gouverné le destin de la France. D'ailleurs pour des raisons d'éthique je souligne que la crise aura eut raison de la gauche en Espagne, le changement de groupe politique au pouvoir en Espagne comme en France, est en grande partie, le résultat d'une sanction des électeurs au gouvernement, plus qu'un vote issu d'une réflections intellectuelle élaborée.

Cela revient à avouer que la qualité de la campagne et ou les efforts dépliés seraient moins importants. Qu'il n'y a pas des erreurs commis par les perdants donc pas de mérites pour les gagnants.

Cela dit, les deux partis traditionnels dans le fond appliquent une politique né-libérale. En partie imposée, par force depuis les vrais lieux de la gouvernance mondiale, puis depuis Bruxelles.

Ceci reste capitale, car le fonctionnement d'une nation, ainsi sont nom soit FRANCE, quelque soit la couleur du gouvernement, doit se soumettre aux desiderata d'une infime minorité qui vont imposer avec violence leur volonté. Inutile donc de se voiler la face ; inutile pour les leaders politiques "de droite comme de gauche" (aux partis traditionnels) de nous promettre quoi que ce soit. Car en fin de comptes, le destin de la société est écrit à l'avance ailleurs.

Sans doute que quand la droite est au pouvoir ce sont les nantis les plus favorisés, du même quand la gauche est au pouvoir, il est probable que ceux-ci soient "légèrement" moins favorisés

Dans le liens nous pouvons constater comme dans le graphique l'évolution programmé de la paupérisation :


http://www.insee.fr/fr/themes/theme.asp?theme=16&sous_theme=2

Tant que les plus concernés ne prendrons pas leur courage et voudrons s'intéresser au destin en s'impliquant avec détermination et intelligence (déjà fait illusoire). Les nantis vont continuer à fonctionner comment des sangsues.



Última edición por alpha centaure el Miér 6 Mar - 11:58, editado 1 vez (Razón : Nestor Elias Ramirez Jimenez, gramophonefr, Arnaud Montebourg, Delphine Batho, Najat Vallaud-Belkacem)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

teología de la liberación

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 27 Feb - 23:47

teología de la liberación

Dedicado a Helmer Antonio Atheortua, Andres Ramirez Mejía, al honorable Elias Jaua, a los magistrales presidentes de Bolivia, Ecuador

La comunicación es una herramienta

El uso de los medios de comunicación esta por lo general en manos del poder, en el mundo moderno; por fortuna INTERNET es una herramienta que permite una evolución mayor de la democracia.

Gracias al aseso gratuito al INTERNE los ciudadanos lambda, pueden obtener una información sin duda diferente de aquella ofrecida como una arma eficaz por el sistema dominante.

Dime cuanto ganas y te diré quien defiendes

Los periodistas

De toda evidencia en el mundo moderno puesto que todo cuesta una estación de radio, de televisión, una revista o un diario escrito, son nada más que empresas, donde el objetivo ultimo es crear la riqueza, los trabajadores de toda empresa al momento de firmar el contrato admiten vender su capacidad, los periodistas al trabajar por empresas de comunicación, venden su tiempo, y están sujetos a la obligación de satisfacer el patrón, un periodista en Francia puede ganar hasta 100 mil euros como es el caso de algunos presentadores del noticiero de las 8 pm.

Los senadores y diputados

El ciudadano dedicado a la política, comienza la carrera abajo de la escala como concejal o como representante sindical, a la excepción de algunos lideres como EVO MORALES, la sociedad capitalista dispone de filtros, de manera a alejar del poder toda aquella persona con ideas tipo "teología de la liberación".

Las leyes son elaboradas o mejor validadas por el parlamento en las naciones democráticas, pero por ser parlamentario, se debe haber hecho carrera, y el sistema encadena discretamente las puertas de la evolución de las personas dedicadas a la política, un senador en Francia puede llegar a ganar según el caso par causa de acumulación de puestos, (senador, alcalde de una gran ciudad, presidente de departamento o región, miembro del consejo de administración honorario de empresas) Todos podemos constatar que los lideres sindicales no están representados o raramente, ni el senado ni en la asamblea. sin duda en otros países de América Latina, habrán sindicalistas en el parlamento? No lo se.

Conflicto de intereses

Como es posible que una persona con un ingreso de más de 10 000 euros por mes, pueda pensar en favor de las clases populares?

Es evidente que las leyes en la mayoría de las "grandes democracias" son elaboradas en favor de la burguesía, en favor de un mundialización, en favor de menos de 3 por ciento de la humanidad y contra 97 por ciento del resto a excepción de algunas democracias de América Latina.

Si usted puede leer aquí, entonces podrá saber que hay en INTERNET un documento que todo obrero de América Latina y del mundo debería haber visto se trata de una película, sur un buscador web podemos escribir "dailymotion let's make money" un documento extraordinario que explica como el capitalismo explota sin vergüenza ninguna los pueblos de la tierra.

La linea política mundial

Las leyes impuestas, en el mundo, o mejor la supresión de legislación, es la marca de fabrica de la mundialización, táctica para concentrar el máximo de dinero con el mínimo de esfuerzo.

Por que triunfa el capitalismo?

El imperialismo triunfa por que controla la comunicación y quien controla la comunicación impone la opinión.

Pero ya en 1548 el abogado Etienne de la Boetie lo había comprendido, es la razón fundamental por la cual creo que todo obrero en América Latina y el mundo debería haber leído EL DISCURSO DEL SERVILISMO VOLUNTARIO, infortunadamente escrito en francés pero disponemos de un traductor automático que con algunas correcciones mínimas nos permite comprender los textos cualquiera que sea la lengua de origen.

Me dirijo con toda modestia y el mas grande respecto a los grandes hombres de la historia futura de AMERICA LATINA como es el caso del camarada sindical hoy presidente de la hermana república democrática y popular de BOLIVIA, también me dirijo al camarada y honorable presidente de la hermana república del ECUADOR, para que intervengan si posible agregando algunos sujetos a la educación secundaria y universitaria tal que la traducion de la pelicula les't make money y el discurso del servilismo voluntario, por ejemplo; Por que? Porque el sistema imperialista, manipula la opinion y los estudiantes deben ser armados del conocimiento para poder hacer progresar una ideología de justicia que tanto necesitamos hoy.

fuentes o bibliografías:

Por el discurso del servilismo voluntario:

http://classiques.uqac.ca/classiques/la_boetie_etienne_de/discours_de_la_servitude/discours_servitude.html

Por la pelicula "Les't make money"

http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news#.US7gAJGaDME

Otras intervenciones de vuestro servidor:

Critica severa a los intelectuales:

http://www.votrejournal.net/Oui-je-sais-je-suis-un-naif_a486.html

El capitalismo explicado a los niños:

http://www.alexandrie.org/viewtopic.php?topic=3080&forum=3

Intervenciones en castellano (más de 70 mil lecturas):

http://foros.periodistadigital.com/viewtopic.php?f=25&t=22549




avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

TAYLOR FACE A MONTEBOURG

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 22 Feb - 15:09

TAYLOR face à MONTEBOURG

Par Nestor Elias RAMIREZ JIMENEZ (gramophone)
Vendredi 22 février 2013 Joigny France



Une confrontation bien au-delà de deux noms ou deux personnes, une confrontation bien au-delà de deux visions du monde.

La définition du mot extrémisme, correspond ici au jusqu'au-boutisme, de quel coté vraiment ? Où des deux côtés ?

L'important

L'important ici n'est pas le nom ou le nombre des classes sociales, moins encore si je me trompe vis à vis de la classe sociale à la quelle j'appartiens.

Ce qu'est important avant tout chose reste la raison, la justice et la vérité.

Plusieurs écoles économiques et idéologiques défendent leur position. Encore qu'il est "indispensable" de designer deux grands groupes, parce qu'il y a nécessairement au but deux idéologies qui s'opposent.

Au-delà de la volonté violente des néolibéraux de faire taire tout acte de pédagogie permettant aux classes populaires de trouver leur identité.

Au but de comptes monsieur Maurice M. Taylor, Pdg de Titan est un parfait ignorant de la réalité sociale du monde.

Mais à différence de nous les ouvriers aussi ignorants, lui aura les portes ouvertes dans les médiats et les ouvriers, ne chercherons "jamais" à frapper aux portes des médias déjà,

Encore il faut que le journaliste de base" le journaliste d'investigation, cherche de coté de la charte du journaliste, pour comprendre qu'il se doit de rester NEUTRE, et de donner la parole aux camps adverses, dans le but de trouver par le dialogue et la contradiction, si non pas la vérité au moins une vision plus près de la raison plus que le discours sensationnaliste.

Impartialité

En dehors du discours des adversaires, il y a en fond de toile, une réalité économique :

La dette

Les USA avec la taille de leur dette externe, se trouvent trop mal placé pour tenter de défendre comme viable le néolibéralisme. Surtout quand nous savons que c'est le contribuable qu'aura participé au sauvetage de leur système bancaire.

Le néolibéralisme, ne compte pas aucun adepte ou partisan pouvant élaborer une plaidoirie en sa faveur. Car elle saura sain peine tournée en dérision ; malgré tout, c'est le néolibéralisme qu'impose la loi sur la terre tout simplement par cause de indifférence et individualisme induits sur la majorité des individus.

Il y a un premier angle, défendu avec véhémence par idéologie dominante, ou système capitaliste ; qui pointe du doigt les petits emprunteurs, comme origine de la crise économique actuel ou crise du crédit hypothécaire.

Ceux qu'adjurent pour le néolibéralisme, adhérent à une vision où l'individu prime sur la société. Cette définition est au fait, le principe contraire par philosophie au Keynesianisme.

Pour des néophytes (comment moi-même) John Maynard Keynes, aura échafaudé cette vision suite à la grand dépression des années 30.

Pour quoi il y eut lieu la crise des années 30, et la crise de 2008, et pour quoi il doit y avoir encore des crises ?

La vraie question, est de répondre aux problèmes par des solutions adaptées. Sauf qu'il est impossible d'apporter des solutions sans un diagnostique si non pas parfait au moins le plus fidèle de la réalité économique.

Hors le cinéaste autrichien ERWIN WAGENHOFER nous présente une vision très fidèle de l'économie à travers du film documentaire "Let's make money".

Il est simplement "impossible" de faire un diagnostique du système néolibérale, par cause de la multitude de pratiques des gens très aisés.

Il ne faut pas perdre de vue, que la maîtrise de la communication, permet de donner pour légitime, pour vraie n'importe quelle idée pour absurde qu'elle soit.

De toute évidence, les classes populaires, se trouvent ici (affrontement d'idéologies) volontairement laissées, car le pouvoir des médias est loin d'être en leurs mains. Ce n'est pas une conclusion hasardeuse, non c'est la conclusion déjà sévère mais fidèle à la réalité, soigneusement diagnostique en 1548 par Étienne de La Boétie.

Pire encore, parmi une parti de la société, nous avons des individus qui volontairement ou involontairement, à tout prix défendent avec véhémente le camps adverse. Bien entendu, que leur erreur reste compréhensible, non pas justifiable, par leur manque de recule vis à vis de la conséquence de leur position.

Pour les détails sur les classes sociales :

http://gramophone.blogia.com/2013/022201-je-suis-riche-yo-soy-rico-.php
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

LA FRANCE ET LE MALI

Mensaje  Admin el Lun 21 Ene - 5:03

SUR L'INTERVENTION DE L'ARMÉE FRANÇAISE AU MALI

Le développement du terrorisme est mauvais pour toutes les civilisations. Absurde toute apologie en sa faveur.

Cela dit; toute forme de violence depuis le plus banal délit au plus mortel des attentats n'est rien de plus qu''un synthome. PENDANT près d'un siècle la région aura fournie du pétrole au développement de l'occident. Le profit ayant été mal partagé; seul la misère physique et intellectuelle aura été la récompense pour des millions de personnes. Un gibier tout prêt pour le premier gourou venu promettant monts et merveilles.

MÉTAPHORE

Un jour un homme très puissant, crain par le monde entier, aucun chef d'état aucun institution internationale pouvait s'en passer de sa volonté, tellement sa puissance été grande. Voici que ce homme avais la passion de dompter et dresser des chiens de type berger allemand.

Les trophées s'accumulent; chaque année ou presque pour des concours de chien; pour lz beauté et la discipline de ses chiens.

Une passion qui lui prenez du temps; malgré quoi de plus en plus il devez délaisser une douzaine de chiens seul pour des périodes de plus en plus longues.

Au retour chaque fois il apporté à manger et soigné ses animaux. Sauf qu'une fois sont absence aura été un peu plus longue; en rentrant il s'est mise en colère à cause des dégâts causés d'après lui pour des bêtes qu'il fallait donc punir sévèrement. Chose faite, il récupéré chaque fois sont autorité.

Il est arrivé au but de quelques mois, que l'absence du riche homme soit devenue inquiétante, d'abord pour ses employés de maison qui auraient parvenu à prévenir les autorités, ces derniers à leur tour auraient passé des heures à reconstituer l'emploi du temps et donc le entier endroit où l'homme aurait passé saurait le chenil. Seul preuve de sa présence trouvés les fémur et autres restes du temporal et occipital ainsi que une montre et des chaussures.

avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

QUELQUES OPINIONS FAUSES DU CAPITALISME

Mensaje  Cogito ergo sum el Lun 31 Dic - 7:25

LA GAUCHE EST-ELLE SOLUBLE DANS LE PROGRESSISME ?

PAR PIERRE DUPUIS
Professeur de philosophie

Sur FACEBOOK: http://www.facebook.com/dupuis.pierre




De quelques opinions fausses sur le capitalisme, la gauche et le progrès

La doxa dominante veut que le capitalisme soit un système de valeurs de type conservateur, patriarcal et autoritaire : en ce sens, l’homme de droite se voit volontiers caricaturé comme un homme rigide, rivé à des valeurs de l’ancien temps, réactionnaire égaré dans un monde virevoltant et branché qu’il ne comprendrait pas. Cette erreur naïve et persistante est en outre très largement partagée aujourd’hui par cette partie de la gauche, largement boboïsée et admirative de tous les gadgets du « progrès » technique, qui sévit en particulier dans les médias, pratiquant la critique en pantoufles recouverte par une bonne dose de cynisme exemple prototypique : l’esprit Canal+), laquelle se traduit par l’incapacité, entre autres choses, de rire sans ricaner, en l’occurrence de tout, par quoi les petits-bourgeois pensent de la plus niaise des façons manifester une forme d’esprit hyper critique, qui ne traduit cependant que leur stérilité théorique , non bien sûr leur impuissance pratique, puisqu’ils ont pignon sur rue. Et pour cause :

En réalité, le capitalisme moderne est investi d’un projet à la fois utopique à prétention scientifique, et véhicule de ce fait, comme système de la révolution permanente, les valeurs du progressisme lui-même. Ainsi, une des mystifications idéologiques les plus puissantes de notre époque, et une des plus grossières, est celle qui consiste à opposer, en toutes choses, un camp du "Progrès" (qui serait celui de la vie, du mouvement, de la jeunesse: camp des béni-oui-oui, in fine…), à celui de la "Réaction" (du passé), censé être le camp "frileux" des nostalgiques, des inadaptés chroniques, du conformisme "bourgeois", du déclin et en somme de la vieillesse : les « fachos », quoi... Tel est le clivage majeur que la Société du Spectacle nous convie à saisir en permanence et en toutes choses, en faisant du "conservatisme" l'ennemi honni que tout le monde, bien sûr, s'emploie à combattre, dans une touchante unanimité, et qui est censé s'opposer à l'entrée des hommes dans l'univers radieux et scintillant de la modernité et de ses gadgets. Le conservatisme, dans le monde moderne, joue ainsi le rôle anciennement dévolu aux moulins que le Quichotte libéral, désormais converti à la religion du "Progrès", ne cesse de combattre, chevauchant toutes les techno-Rossinantes disponibles…

Or, cette mystification tient du tour de force: comment le capitalisme peut-il passer, aux yeux de ceux qui sont sensés le contester, comme un système conservateur, alors que jamais, dans l'histoire de la modernité, régime social ne fit du bouleversement radical et perpétuel de toutes choses, marchandises et conditions sociales, le principe même de son fonctionnement, et dont l’impératif catégorique consiste en permanence à « vivre sans temps morts, et à jouir sans entraves », bref à séjourner dans la caverne de la consommation?

Les fondements de ce constat avaient déjà été énoncés par Marx dans le Manifeste du Parti communiste, dès 1848, en des pages que l'on oublie, ou que l'on méconnaît trop souvent, à commencer dans les rangs marxistes :

"La bourgeoisie ne peut exister sans révolutionner constamment les instruments de la production, ce qui veut dire les rapports de production, c'est-à-dire l'ensemble des rapports sociaux. Le maintien sans changement de l'ancien mode de production était au contraire, pour toutes les classes industrielles antérieures, la condition première de leur existence. Ce bouleversement continuel de la production, ce constant ébranlement de tout le système social, cette agitation et cette insécurité perpétuelles distinguent l'époque bourgeoise de toutes les précédentes. Tous les rapports sociaux figés et couverts de rouille, avec leur cortège de conceptions et d'idées antiques et vénérables se dissolvent ; ceux qui les remplacent vieillissent avant d'avoir pu s'ossifier. Tout ce qui avait solidité et permanence s'en va en fumée, tout ce qui était sacré est profané».

Il faut ici développer quel fut le rôle décisif joué par le mythe de "Mai 68" dans l'édification d'un imaginaire gauchiste en réalité parfaitement adapté aux valeurs profondes du capitalisme moderne qu'il était pourtant censé combattre .

De ce point de vue, par exemple, le fameux slogan "vivez sans temps morts, jouissez sans entraves!" (concocté par l'inénarrable Vaneigem) a fonctionné comme l'artillerie idéologique lourde permettant de battre en brèche tous les supposés "archaïsmes" sociaux, c'est-à-dire en réalité tout ce qui s'opposait encore à ce que les désirs individuels s'épanouissent "comme cent mille fleurs" dans la consommation généralisée organisée par le marché désormais mondial .
De la consommation rituelle de stupéfiants à la mise en place des radios dites "libres" (et très vite financées par la pub…) et à la généralisation du tourisme de masse, toutes les adaptations culturelles exigées par l'accroissement des domaines de rentabilité ont ainsi été admis par le Spectacle comme des aventures "subversives" et "marginales».

Ainsi, le principe de cette normalisation culturelle a été, comme Orwell le prévoyait, la destruction méthodique de ce qu’il appelait la "common decency", et le discrédit jeté sur toute tradition, sur toute mémoire, censés être les éléments réactifs dont la modernité devait absolument se défaire pour que s'exerce enfin la dictature du présent et du nouveau.
C'est donc désormais sous la bannière du Progrès, des droits de l'homme, de la liberté des mœurs et de la lutte contre l'intolérance sous toutes ses formes que nous sommes requis de laisser s'accomplir les dérives majeures de la surmodernité: destruction de la nature par la société, destruction de la société par l'économie, destruction de l'économie par les différentes maffias qui tendent désormais à la gouverner, bref destruction béate de ce que l'idéologie peut enfin nommer des "conservatismes".

Les "conservateurs" étaient hier les ennemis réels des progressistes. Mais dès lors que la modernisation marchande, par essence anti-conservatrice, a fait à peu près table rase de ce passé, la gauche ne peut conserver sa raison d'être (et ses derniers électeurs…) qu'en maintenant fantasmatiquement la présence de cette réalité disparue! Ainsi s'organise le mythe des "forces du passé", qui implique que le militant socialiste moyen croie aux revenants, pour que sa collaboration présente, et objective, à la marchandisation du monde soit perçue par lui, subjectivement, à travers le prisme éculé de ses anciens combats, en bon Garde Rouge de la révolution (marchande) permanente… Ainsi la gauche s’expose-t-elle en ce sens à être à l’avant-garde de l’idéologie du capital, et finalement à être battue à plate couture par une droite qui sur ce point peut avoir un peu plus les yeux en face des trous, ne serait-ce que par pragmatisme, et obtient du coup les suffrages de ceux qui pâtissent de la réalité de ces incessants « progrès ».

Le capitalisme est donc un système auto-constestataire permanent, et la dissolution de toutes les conditions existantes est son "impératif catégorique" véritable, ce qu'exige la logique exponentielle du profit concurrentiel. Le capitalisme est devenu le Parti du changement par excellence, et faire sans discernement l'apologie du mouvement, de la modernisation, du rejet de toute forme de conservatisme revient donc à lui emboîter joyeusement le pas… Ainsi le piège historique s'est-il refermé sur les travailleurs eux-mêmes et les simples gens : les partis de gauche, censés les défendre, sont idéologiquement convertis aux valeurs du système (marchand) qu'ils persistent somnanbuliquement à croire "conservateur" et "archaïque". On ne doit donc plus s'étonner si la peur pathétique d'apparaître "archaïque" ou "dépassé" par quoi que ce soit (peur qui tient lieu de pensée chez la plupart des intellectuels de gauche de nos jours) n'ait trouvé à s'accomplir que dans les noces de l'Avenir radieux et du Cybermonde, ainsi que dans ce supplément d'âme branchouillard qui sévit sans vergogne (et sans réelle réplique) dans l'univers hypocrite du show-biz et des médias, et pour qui les prolétaires sont, par définition, des Deschiens abreuvés de bière, et insensibles, par archaïsme, aux charmes indiscrets de la scintillante modernité…

Ainsi, la boucle est-elle bouclée: les prolétaires sont désormais seulement des ringards: "affreux, sales et méchants"… tandis que le « Ministère de l'Amour » peut organiser ces bacchanales électrifiées de l'abrutissement où le Progrès, la Vitesse, l'Unanimisme (obligatoire) et la Techno paradent, dans une haine touchante vis-à-vis de ce qui pourrait encore ressembler à de la pensée.

Les ambitions de la gauche se sont donc historiquement retournées contre le peuple de gauche, le "progressisme" et la "modernisation" n'étant désormais plus que la vérité idéalisée du Capital. Une bonne dose de conservatisme déculpabilisé et critique est donc aujourd'hui la condition sine qua non de toute critique radicale de la modernité capitaliste, et des formes de vie lyophilisée, aseptisée, siliconée et internetisée qu'elle nous propose.

Pierre Dupuis
Professeur de philosophie
Secrétaire Parti socialiste, Meaux
A partir d'une analyse de JC Michéa, et en hommage à Orwell
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

CONSOMMATION

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 21 Jun - 10:47

MISE EN GARDE

L’achat compulsif, également appelé surconsommation, est une véritable pathologie d’ordre psychique. Le traitement comporte une psychothérapie, éventuellement complétée par des antidépresseurs.

Qu’est-ce que c’est ?
L’achat compulsif, comme son nom l’indique, se caractérise par des épisodes permanents ou chroniques durant lesquels une personne ne peut réfréner un comportement compulsif qui la pousse à acheter des objets utiles ou inutiles, le plus souvent en plusieurs exemplaires. Cet trouble psychique s’apparente à un comportement boulimique, qui peut également pousser la personne à une surconsommation de médicaments psychotropes

Quelles sont les causes ?
Comme dans la plupart des affections psychiatriques, il est difficile de trouver une ou des causes bien déterminées expliquant les troubles observés. Néanmoins, il semblerait que les épisodes compulsifs soient favorisés par une phase dépressive, généralement aggravée après l’achat.

Quels sont les symptômes ?
Il y en a plusieurs :
- Achat s'effectuant dans l'euphorie et se terminant par la culpabilité.
- Désir d'acquisition mais non de possession.
- Désir de ressembler à une autre personne, essentiellement une personne connue.
- Les objets le plus souvent achetés, pour les femmes, sont des vêtements, des chaussures, des meubles, du matériel de bureau. Chez les hommes, il s'agit de vêtements également, mais aussi de matériels électroniques (vidéo, photographie, informatique), d'accessoires automobiles, etc…
- Les objets achetés ne servent généralement à rien et sont entreposés dans une armoire ou dans une pièce qui sert d'entrepôt. Les soldes et autres réductions sur le prix d'achat, obligent dans une certaine mesure les patients à acheter de façon incontrôlée.

Activités sur le web (liste non exhaustive):

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=1621827&threadid=1621827

http://actualite.forumpro.fr/forum

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=13&messageid=2182538&threadid=2182538&parentid=3

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=76&messageid=2176386&threadid=2176386&parentid=4
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Je ne saurais pas complice!

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 19 Jun - 6:07

Sans langue de bois

La législation, dans sont ensemble, se traduit par une sévère réduction des allocations des travailleurs licenciés et en même temps d'une augmentation d'avantages pour les entreprises.

Critique

L'ouvrier qui perds sont emploi dans les cas de licenciement économique ou de fermeture des entreprises; ne le fait pas de sont propre gré.

Hors l'évolution de la politique dans le domaine de la perte involontaire de l'emploi, évolue uniquement dans la volonté, d'échafauder des méthodes pour réduire financièrement les allocation, augmenter sévèrement les obstacles et contraintes qui conduisent à la suppression pur et simple du pécule ou de la période de droit.

La classe ouvrière est celle qui produit la richesse, donc plus de 90% est aspirée par un système financière parasite, sachant que je reste "trop" gentil dans ma qualification, avec le terme parasite.

Car par malheur, la classe ouvrière ne "veut" pas s'informer, ne veut pas lire, ne veut pas écouter, ne veut pas regarder alors que les preuves débordent en littérature et documents de tout type:


Bibliographie (sommaire):


"La république des mallettes" de Pierre Péan,

"Ces 600 milliards qui manquent à la France" de Antoine Peillon,

"200 milliards de dollars" d'Edouard Tétreau



Documents vidéo sur le web (infime liste sur une foule de documents sur internet):


Let's make money sur DAILYMOTION

http://www.dailymotion.com/video/xazgpq_let-s-make-money-part6_news

La city financement en eau trouble sur DAILYMOTION

http://www.dailymotion.com/video/xm0zyu_la-city-de-londres-la-finance-en-eaux-trouble_news?search_algo=1

"Goldman Sachs, plus fort que jamais" sur DAILYMOTION

http://www.dailymotion.com/video/xeolj2_quot-goldman-sachs-plus-fort-que-j_news?search_algo=1

Comment Wall Street affame le monde sur DAILYMOTION

http://www.dailymotion.com/video/xgdwhc_comment-wall-street-affame-le-monde_news

©Par Nestor Elias Ramire Jimenez dit gramophone

Mardi 19 juin 2012
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Oeilleres intellectuelles

Mensaje  Cogito ergo sum el Dom 17 Jun - 8:17

Titre: œillères volontaires 
Rubrique: parti socialiste figaro

L'information 

Elle est accessible pour touts, du moment que vous lisez ici.

Les liens donnez par le dit gramophone mènent sur des documents en vidéo avec arguments inaliénables.

Le faux capitaliste 

Sans l'ombre d'un doute certains petits se croient grands, au fait ce sont des orphelins d'idéologie; ayant en tout loyale volonté mais empirique voulu se construire un semblant d'idéologie; en rien copie mais en tout erronée sur le monde et ses relations.

Majoritaires

Oui il est possible que par méconnaissance ils se croient majoritaires mais là où en vraie ils sont majoritaires c'est dans l'ignorance de l'envergure qui prend la connaissance et l'ampleur des pans de la société qui commencent à prendre pleinement conscience des dégâts et iniquité du système   
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Misère économique & intellectuelle

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 14 Jun - 23:40

Pour quoi une fille de 8 ans est assassinée par ses parents?

Les faits sont d'une grande gravité, car il s'agit de la barbarie et de tortures, infligés par la famille même, les parents et pendant des années.

Où desceller la maltraitance

L'éducation, reste un filtre, vis à vis de certains dérives, dans le comportement des adultes ; du fait que les enfants scolarisés, peuvent être observés par les instituteurs. Les instituteurs, les infirmières, les médecins scolaires, se trouvent en première ligne pour identifier dans les élèves, des signes de mauvais traitements.

Qu’est-ce que le mauvais traitement


Les enfants, de par leur nature, dans la plus part des cas, sont turbulents, entrer dans le domaine du comportement humain, exige un niveau de compétences certain. La psychologie reste une science ; si bien non pas très exacte, au moins très évoluée.

La maltraitance des enfants, se caractérise, par des cicatrises, ailleurs que dans les genoux et les coudes, surtout quant les blessures sont répétitives.

Un enfant turbulent l'est aussi, en cours, mais si par grâce vous voyez un enfant, plutôt sage, timide, introverti en classe, puis arriver le lundi au matin ou le jeudi avec des plaies, à répétition. (un enfant ayant supporté des violences, au sein de sa famille, sera vu nécessairement en cours) ou par le médecin, car les plaies laissent des cicatrices !

Les visites récurrentes aux urgences


Lorsque les enfants, font trop suivant des séjours aux urgences, cela est du dans certains cas, au manque de rigueur, de discipline dans le noyau ou foyer. Il vaut mieux prévenir que devoir se plaindre après.

Au moindre doute de mauvais traitement, il faut donner l'alerte, aux services sociaux, et les services de police, services sanitaires, doivent démarrer des enquêtes, de voisinage, des visites, et recouper de manière pluridisciplinaire, (médecin, gendarmerie, services de santé, services sociaux)

Banalisation

Il arrive que par habitude, l'inhumain soit qualifié au sein d'une fratrie, comment normal : a force de voir se répéter les faits, ceux-ci deviennent la norme, une banalité ; hors la souffrance des enfants, doit être évité, car pendant l'enfance les enfants construisent leur personnalité.

Les enfants ayant supporté des sévices dans leur enfance, semblent avoir tendance à calquer le comportement de leur bourru à leur tour !

Les époux Sabatier habitants de la commune de Ecommoy dans la Sarthe auraient maltraitée leur fille Marina dès l'âge de deux ans et demi, ils risquent la perpétuité pour actes de torture et barbarie sur mineur de 15 ans ayant entraîne la mort. La liste de tortures que leur fille aînée aura du subir reste difficile de lister ; car ce sont les parent qu'ont fini par tuer leur enfant de manière violente.

Alarme

Par fois ce sont les frères ou les sœurs qui font subir le mauvais traitement aux enfants ! Cela avec une nécessaire complicité des parent, soit par indifférence soit par la fâcheuse tendance de prendre pour normale pour banal quelque chose d'insupportable. La violence sur les enfants est de toutes manières inadmissible. Un comportement en apparence courant, mais brusque, violent peu engendrer des séquelles irréversibles, un accident arrive très vite, un enfant peu finir par devenir handicapé ou mourir à la suite d'un simple échange de violence,
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Je ne suis qu'un ébueur des mots

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 17 Abr - 10:54

Posté au forum:Parti Socialiste Expéditeur:gramophone; Date d'envoi:07/05/2007

..."il est fort probable que le gouvernement restera dans la ligne du libéralisme, qu'implique le démantèlement frontale de la législation du travail, le passage en force sur les décisions de manière arrogante plutôt par l'article 49 de la constitution du 4 octobre 1958"...

..."Cela est bon pour les finances, cela est bon pour l'accroissement des capitaux mais je ne crois pas à une amélioration des conditions de vie des classes populaires, qui d'ailleurs ont sans aucune doute tombé sous le charme de ses belles paroles"...

voilà qu'une fois de plus il veut tromper les naïfs, le peuple

http://forums.lefigaro.fr/user/non-frames/message.asp?forumid=132&messageid=1279439&threadid=1279174

sorry because I don't speak very well in French

Les modérateurs, aurons à juger soit en impartialité, les faits, soit mettre à la poubelle, posté dans d'autres rubriques et forums virtuels avec suivi de connections
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Challenge et zèle culturel

Mensaje  Cogito ergo sum el Vie 13 Abr - 6:59

Challenge et zèle culturel

1° idéologie et manipulation
2° choix de raison ou influence infraliminaire
3° dédain par bévue

Au nom du discernement, qui écoute la vérité ?

La vérité, même si elle est seule et indivisible, elle est interprétée.

Lors de sont interprétation, la vérité est travestie et distillée via les médias

1 idéologie et manipulation
1.1 Prérequis


Seul certains instruments, ou conditions indispensables nécessaires et préalables permettent au citoyen d’acquérir une information avec discernement.

Ces outils du discernement, sont dispensés par deux moyens, soit le travail d'autodidacte soit le travail de l'éducation qui dispensera la philosophie axé sur des auteurs, de prestige.

1.2 Concision

Les grandes auteurs, ont produit un matériel si dense, que toute une vie n'est pas suffisante pour les connaître, mais le travail de l’éducation, consiste à donner par la bibliographie des principaux pilier de la civilisation.

Un ouvrier, par passion, par courage, par vocation aura peu ou pas le moyen d’acquérir une trousse d'outils aussi garnie ou étouffée qu'un nantis, produit par une grande école de commerce, ou un centre universitaire prestigieux, du Royaume Unit, des États Unis, Francfort ou Paris. Le résultat en sagesse et qualité de discernement étant discutable (voir à la fin).

Cela dit pour un ouvrier : la bonne littérature, axée sur ouvres précises reste possible.

La Bibliographie, indispensable d'un ouvrier :

(Le discours de la méthode (1) 1637 de René Descartes ;

20 000 Milliards de dollars d’Édouard Tétreau ;

Le discours de la servitude volontaire d’Étienne de la Boètie)

La Constitution et le code du travail (restent l'essentiel)

Une personne qu'il faut lire aussi est Joseph E. Stiglitz, il a quelques libres que toute personne intéressée en sociologie et économie politique doit avoir dans sa bibliothèque.


La vérité reste comme la justice, une péripatéticienne qui vend ses services au plus offrant, qui à sont tour voudra en profiter en toute discrétion..


2° choix de raison ou influence infraliminaire


Le citoyen lambda ne prend pas toujours le temps de s'identifier à une idéologie

Le citoyen lambda, fait un choix ; dans nombreux cas, non pas pour avoir digérée, appréhendé une idéologie.

L'idéologie étant à l'échelle des philosophies, religions, et sectes le noyau même de la raison, qui nous rends semblables, en accord, qui conditionne notre comportement, plus qu'en époque de suffrage, dans notre comportement vis à vis de la société au quotidien.

L'individu qui se considérerait apolitique, ou sans idéologie, le citoyen lambda qui vote en blanc ; sont des personnes que l’éducation n'aurait pas donne des outils, pour se faire ainsi soit un suçon d'idéologie à adopter. Une société peu adopter un éventail idéologique entre la dictature et la démocratie.

L'éventail

Un société présente une pensée unique lorsqu'il n'y a pas de pluralité politique, nous parlons de dictature, lorsqu'il est impossible avoir et mettre en pratique des idées différentes d'un noyau au pouvoir, en faveur de la société au sens du préambule et de l'article 1 de la constitution

Par dérives et lobby ; la démocratie arrivé à l'opposé ;

La dictature du pouvoir financier et un exemple ; lorsque la politique tombe dans l’obéissance absurde de la course au profit d'une infime minorité, constitué des sangsues de la finance et la spéculation, qui raflent le fruit du travail, (la valeur ajouté) tout en faisant supporter la disette à ceux qui produisent, parce que ces derniers, se laissent isoler par l'ignorance et l'indifférence ; Devenant des proies goutteuses des premiers.

Nous avons donc la possibilité d'avoir une culture, une idéologie, une manière de vie, qui ne soit pas aux extrêmes, ni de la gauche ni de la droite dessus soulignés.

Une démocratie où s'appliquera avec rigueur la notion scientifique du mot, c'est à dire où la substance de sont étymologie soit respectée, à la manière de la philosophie imprégnée dans le libre LA REPUBLIQUE (4) de l'ancien philosophe Platon

3° dédain par bévue

C'est dommage, que par ignorance plutôt que par mépris, le citoyen lambda, le gueux, le quidam, s'abstient volontairement de s'identifier à une idéologie, au pire puissent même par MANIPULATION se tromper, tandis que les bourgeois, ayant reçu une certain formation et culture, eux dominent par défaut plus que par capacité.

Si les nantis, les politiques, la bourgeoisie, dominerait avec dignité, avec capacité, l'humanité n'aurait pas tombe dans des moments si absurdes de l'histoire : Les deux grandes, guerres, les génocides, le terrorisme. Les crises financières, etc.

Sources ou bibliographie, pour le quatre il y a diverses traductions, là c'est un extrait:



(1) http://classiques.uqac.ca//classiques/Descartes/discours_methode/discours_methode.html
(2) http://www.dailymotion.com/video/xfd35j_livre-20-000-milliards-de-dollars-d-edouard-tetreau_news
(3) http://classiques.uqac.ca/classiques/la_boetie_etienne_de/discours_de_la_servitude/discours_servitude.html
(4) http://plato-dialogues.org/fr/tetra_4/republic/extraits.htm



Última edición por alpha centaure el Dom 24 Feb - 4:10, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

système aux abois

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 12 Abr - 4:43

Le monde marche sur la tête:

Si vous pouvez lire ceci, vous pouvez donc lire que le dernier chiffre d'affaires, disponible pour

1° Manpower France correspond à l'année 2008 et le CA est de 4,7 milliards d'euros,

2° Le CA d'Adécco pour 2011 est de 20,5 milliards d'euros,

3° Le chiffre d'affaires d'Adia France pour 2010 est 1,1 Milliards d'euros.

C'est de l'argent en milliards d'euros en moins, pour le pouvoir d'achat des salariés!

C'est le fruit d'un cercle vicieux, dans lequel, la spéculation sur les marchés des matières, à évolué pour le marché de spéculation sur le capital, puis sur le commerce des entreprises: de nous jours des "magiciens" de la finance, peuvent acheter des entreprises, licencier et revendre avec bénéfice, pire encore cela est fait en toute impunité, en toute légalité, parce que le lobby de moins de 3% de gens sur la terre, le veut bien.

Que fait le 97% du reste des gens?

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Joigny jeudi 12 avril 2012


Última edición por Nestor Ramirez el Jue 12 Abr - 4:45, editado 1 vez (Razón : Manpower, Adecco, Adia, Nicolas Sarkozy, UMP, spéculation)
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

PUBLIC SÉNAT TV: Table ronde sur le terrorisme

Mensaje  Cogito ergo sum el Mar 3 Abr - 6:52

Excellent travail du parlement avec des invités de qualité, et présenté par une des chaînes de ma prédilection PUBLIC SÉNAT, pour la chaîne mes plus sincères félicitations

Lien pour le forum de la chaîne PUBLIC SÉNAT: http://www.publicsenat.fr/cms/forum/forum.html?idF=43


Faire et vouloir faire

Préambule

La seule chaîne de télévision institutionnelle dotée d'une programmation spécifique. Du fait l'audience reste spécifique, et d'ailleurs cela saurait une litote que de la classer parmi l'audience comparée de toutes les chaînes.

C'est plus qu'un euphémisme qualifier les chaînes toutes ensemble, car cela reviendrait à l'escobarderie de comparer le riz avec le caviar parce que les deux sont des aliments.

La violence, Les armes, l'incitation à la haine et la délinquance

1° La violence

De la même manière que dessus, il y a des limites dans la qualification des faits, là, je renvoie à l'article 111-1, du code pénal

Dans l'arsenal juridique, certains comportements (terrorisme) sont déjà sévèrement traités, il y a qu'a regarder les articles 412-1, 421-2-1 Loi n°96-647 du 22 juillet 1996 - art. 3 JORF 23 juillet 1996, de code pénal, ou encore la Loi n° 92-686 du 22 juillet 1992 portant réforme des dispositions du code pénal relatives à la répression des crimes et délits contre la nation, l’État et la paix publique

2° Les armes

Il faut un contrôle quant à la possession, nulle doute que le port d'armes est strictement contrôlé, la législation abonde au sujet , du moment qu'il y a des réunions, où le nombre de personnes le justifie, à ce titre la Loi n° 83-629 du 12 juillet 1983 réglementant les activités privées de sécurité, avait des mesures, qui viennent d'ailleurs d'être abrogés par l'ordonnance n°2012-351 du 12 mars 2012 - art. 19


3° L'incitation à la haine et la prévention de la délinquance

La législation en matière de prévention est dirais-je étoffée par un nombre important d'articles, prenons l'exemple parmi plus de 50 articles et moins de 100 ( 90 ou 91 traitent les armes) les articles R625-2, 3, 4 et 7, R634-1, de la section 1 ; Des menaces de destruction, de dégradation ou de détérioration ne présentant pas de danger pour les personnes, du chapitre IV : Des contraventions de la quatrième classe (...diverses), permet lorsqu'une personne aura « menacé, incité à la haine» tout simplement : la suspension du permit de conduire, permis de chasse lui interdire de détenir ou porter des armes, donc il disposerait de manière légitime, et donc il lui seraient confisquées !

Reste malgré l’hostilité du point de vue de la sociologie, avec une position argumenté et d'ailleurs louable, que le risque de basculer dans le terrorisme, présente un profil type ; celui de la personne (en dehors de toutes les catégories intellectuelles, socio-économiques) qui n'aura pas reçu une éducation solide en matière de sociologie, plus précisément je fait stricte référence au libre arbitre contemplé dans le discours de la méthode.

L’ordonnance numéro 2012-351 du 12 mars 2012 semble de tout point de vue, plus un coup de publicité que des mesures par la plus part déjà existantes et non appliques par manque de moyens, sans parler de l'expression "éduquons les enfants pour ne pas incarcérer les hommes"

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone mardi 3 avril 2012

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Sir Ivan Rioufol you was right on target

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 28 Mar - 10:15

[img][/img]

Congratulations sir Ivan Rioufol you was right on target



L'idéologie néo-libéral, accueil sans peine nombreux adeptes, soit par paraisse intellectuelle ou par manque de connaissance profonde du fonctionnement de la société. Soit par adhésion de facilité et confort.

Monsieur Ivan Rioufol, ayant par le passé exprimé ouvertement sa position néo-libérale vis à vis des faits à l'internationale, semble avoir mûri intellectuellement.

S'il associé aujourd'hui les notions de cohésion sociale et crise économique.

Car ses deux phénomènes sociaux restent en sociologie intimement liés

La cohésion sociale est un symptôme de la santé politique d'une zone géographique. Étant donné que la santé politique reste conditionnée à une gestions équitable du fruit du travail. Une crise économique n'est que la conséquence des la mauvaise politique en matière de contrôle et distribution du fruit du travail.

Comment créer de la richesse et pour quoi faire ?

La richesse est le fruit de la transformation des matières qui crée de la valeur ajouté, la somme des valeurs ajoutés, par branches de la production étant nommé PIB. Dans ce raccourcis pour des raisons évidentes, nous fessons omission des branches de la production, telles que l'éducation, la santé, les services publiques en générale qui sont alimentés par le budget d'un état,

Mais les services en général sont des accessoires INDISPENSABLES de répartition de richesses sous forme de services et infrastructures dans une république pour permettre à un habitant d'Eyne dans les Pyrénées , ou de Prémanon près du Haut-Jura puise avoir accès à la poste, au téléphone, internet, l’éducation, la santé et la justice dans les mêmes conditions qu'une personne du XVI arrondissement de Paris.

Ce n'est pas parce que les politiques tentent de banaliser sur l'autel de la rentabilité le démantèlement des services publiques, que ces inepties sont logiques, car pendant ce temps là, une politique fortement favorable à des pratiques de spéculation sur l'univers des finances coûté 73 milliards d'euros en niches fiscales et 49 milliards d'euros en évasion fiscale par année. Alors que le déficit de la sécurité sociale pour la même période est de 20 milliards donc 8,9 Milliards pour la branche famille. Avec un PIB de 1022 milliards d'euros pour la même période, nous pouvons constater donc une réalité simple :

C'est la distribution du fruit de travail qui détermine une bonne ou une mauvaise politique ;

Soit une politique de cohésion sociale, qu’évite les crises économiques et l’éventail de formes de violence depuis le larcin banal jusqu'aux actes terroristes le plus abominables

Soit une politique de stigmatisation, de division, qui favorise des minorités aisés, qui pointe de doit comment source de fraude les moins favorisés, bénéficiaires RSA, les malades, les accidentés du travail, des minorités ethniques avec des circulaires aux préfets, qui pointe du doigt moins de 20 mille femmes sur 65 million d'habitants pour leur choix vestimentaire, sans doute en eveillant des resentiments, des peurs, des haines, comment dans les années 30 époque de crise, qui finit par favoriser la monté du nazisme, et du fait la deuxième guerre mondiale.

Pour cette fois Ivan Rioufol semble avoir eut le courage intellectuel de viser juste!

Par Nestor Elias Ramirez Jimenez dit gramophone
Mercredi 28 mars 2012
Florencia a municipality and capital city of the Department of Caquetá, Colombia.
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Lettre aux leaders syndicaux

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 15 Mar - 7:27

A :

Jean Claude Mailly FORCE OUVRIERE
Bernard THIBAULT(1) un texte complet figure sur le site de la CGT
François Chérèque Confédération Française des Travailleurs Chrétiens CFTC




Je suis ouvrier dans la métallurgie, à Benteler Migennes (450 salaires)

Je reste conscient des difficultés et j'ai 2 sujets à vous sommettre:

1° Veut pour une loi (modification du code du travail) ajouter deux lignes après l'article L 4121-3

http://actualite.forumpro.fr/t91p15-travail-sante#737

2° j'essuie des critiques des travailleurs sur l'absence de solidarité avec les syndicats portugais, espagnols, et Grecs

http://actualite.forumpro.fr/t127-pauperisation-programme#978

Avec mon admiration et mes respects:

Nestor Elias Ramirez Jimenez (ex-CHSCT, suppléant DP) très actif sur le web

21 rue des sœurs Lecoq
89300 Joigny France
tél. : 06 XX XX XX XX et 03 86 XX XX XX
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Syndicalisme aujourd'hui

Mensaje  Cogito ergo sum el Jue 15 Mar - 7:17

Les ouvriers doivent être défendus

Les frontières

Les différences de langues, de nationalités, de continent sont des délimitations imposés, mais la misère est le fruit d'un travail concerté, systématique, organisé d'une organisation international des patrons!

L'ignorance

Les patrons semblent syndicalisés à hauteur de plus de 90%, les ouvriers eux ne veulent pas entendre parler des syndicats

Pour quoi?

Parce que l'ouvrier pense que le syndicalisme, comme la politique "d'ailleurs" ce sont des organisation qui profitent aux membres en haut de la hiérarchie (je suis un ouvrier avec carte dans un syndicat, et je participe activement dans la volonté de défendre au mieux plus les intérêts des travailleurs que les miens)

Solidarité

Les grands mots des leaders syndicaux, sont édulcorés, de la langue de bois, et pour cela je ne fais pas de différence entre les centrales syndicales!

Tant que les centrales syndicales françaises ne prennent pas l'initiative d'une réunion pour travailler ensemble sur le sujet de la souffrance des grecs, des espagnols, des portugais la notion de solidarité me semble sérieusement compromise

Doute

Le travailleur de base, même s'il est prix pour un mouton:



doit poser les bonnes questions!

Les leaders syndicaux doivent donner les bonnes réponses!

Assez de s'en foutre de la gueule du monde, messieurs les leaders syndicaux

avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

Pour quoi il y a de la misère?

Mensaje  Cogito ergo sum el Miér 7 Mar - 8:40

La misère n'est pas le fruit du hasard

La misère n'est pas une fatalité

Sorry because I don't speak vary well in French, I fron of Colombia


Sans l'ombre d'un doute les classes populaires; moi étant ouvrier immigré, ne se sentent pas très alaises avec tout ce que touche à la politique, d'ailleurs 90% des internautes de strate modeste utilisent les réseau sociaux pour se divertir, des smart phones pour des vacuités

Les gueux et je suis un vivent dans un dénuement intellectuel surprenant, mais à qui la faute? 

Le désoeuvrement est induit, injecté par l'environnement, le milieu, l'éducation, les médias et les hommes politiques devraient faire attention


Última edición por Nestor Ramirez el Jue 12 Abr - 5:11, editado 1 vez
avatar
Cogito ergo sum
membre
membre

Nombre de messages : 1332
Age : 57
Localisation : joigny
Date d'inscription : 21/02/2009

Volver arriba Ir abajo

paupérisation programmé

Mensaje  Admin el Mar 6 Mar - 11:52

volatilité des prix

Dédié à :

sénateurs Martial Bourquin
députée Delphine Batho

à mes amis: Franck Moreau, Regis Lemaitre, Mounir Sbhagui, Anthony Gregoire et tant d'autres personnes qui luttent à leur manière pour la vérité et la justice dans la société


causes et conséquences

Le travail de Keynes 1944 et Thatcher (année 80) consiste à ouvrir la boite de pandore

Libéralisation des marchés

Marqueurs clés

Privatisation des pan entiers clés tel que le transport ferroviaire, l'énergie, la communication

déréglementation ou mondialisation des règles du commerce, impôts dans le but de permettre à une île (le royaume unit) de capter un maximum de capital

La mise sur le marché de toutes les formes de production, sous l'égide d'une règle vite détournée, "loi de l'offre et la demande" vite détournés par les plus puissants par le dumping ou pratiques contraires et déloyales aux traités mante fois mise en exergue et jamais respectés.

Voilà pour quoi j'accuse Keynes et Thatcher et touts les libéraux, néolibéraux d'escroquer les peuples tout en les rendant de plus en plus misérables.

La volatilité des prix, l'augmentation du chômage, ne sont que la conséquence d'une politique mondiale de spéculation par le monopole de l'information via les nouvelles technologies qui permettent aux minorités de manipuler le prix des matières en essorant au maximum en leur faveur le prix, dans une course qu'enchérie d'avantage les coûts aux consommateurs.
avatar
Admin
Admin
Admin

Nombre de messages : 425
Date d'inscription : 27/10/2007

http://actualite.forumpro.fr

Volver arriba Ir abajo

Re: paupérisation programmé

Mensaje  Contenido patrocinado


Contenido patrocinado


Volver arriba Ir abajo

Página 2 de 2. Precedente  1, 2

Ver el tema anterior Ver el tema siguiente Volver arriba

- Temas similares

 
Permisos de este foro:
No puedes responder a temas en este foro.