trombinoscope sociale

Fecha y hora actual: Vie 16 Nov - 12:51

Litterature en gestation


  • Litterature en gestation

    Temas
    Mensajes
    Últimos Mensajes
  • La culture des mots


    Par Néstor Elías RAMIREZ JIMENEZ

    Vendredi 11 janvier 2008

    dans élucubrations je veux faire une traduction à l'espagnol pour mon cher professeur Aguirre

     

    La culture des mots et gestes semble se développer de manière exponentielle.

     

    Les intellectuels, semblent du coup involucres profondément d'un l'actualité socioéconomique du monde.

     

    Je vais de suite faire appel à la métaphore pour sintériser, par la suite si votre bienveillance le permet nous pourrions aborder en profondeur le sujet.

     

    Lors qu'un séisme frappe, il y a un épicentre, la magnitude et la durée sont des facteurs lui donnant des caractéristiques dans le domaine comparatif, les personnes ayant habitation sur la zone d'épicentre sont atteintes avec beaucoup plus de dégâts que les personnes distantes, voir d'autres personnes ayant reçu par les médiats l'information.

     

    Les relations de production, fixent l'évolution de la société. Certaines personnes d'une éducation de niveau indiscutable, cherchent à comprendre, évaluer et prévoir l'évolution de la société ; mais ils se trouvent si loin de l'épicentre que la magnitude ou effet ne les touche pas directement.

     

    La tension sociale augmente de manière proportionnelle à la concentration de la richesse. L'effet principal du phénomène se traduit par la "deshumanisation" de la société.

     

    Il y a deshumanisation, par l'automatisation de la production, la machine prend la place particulièrement des couches sociales les moins éduques ou prépares intellectuellement.

     

    Il y a deshumanisation par la pression des groupes pharmaceutiques sur la politique de la santé, car la santé saurait prodiguée qu'aux couches sociales pouvant apporter un prix.

     

    Il est facile de diagnostiquer la deshumanisation, lorsque une partie de la population croissante, est exclue, exclue par la diminution du pouvoir d'achat, il s'en suit, une longue liste d'exclusions.

     

    Les sciences et technologies, sont par l'exclusion un outil de luxe, accessible du fait à une minorité. La deshumanisation atteint ainsi directement les milieux aises.

     

    Puisque qu'il y un sentiment de bien être, l'angle de vue vis-à-vis de la société, se restreint proportionnellement à la richesse. Plus les gens se sens sans gêne (aises) plus tout au tour leurs semble aller mieux.

     

    Pour quoi vouloir changer une société qui de ce angle de vue fonctionne si bien ?

     

    Un magnat, vie tellement terrait dans son univers, les chiffres les prévisions, les cours de bourse de par le monde, qu'il n'a pas du temps pour rien d'autre, cela est la deshumanisation.

     

    Un professeur d'université, vie tellement occupé à préparer ces cours et qualifier ses élèves qu'il n'a pas le temps de mesurer l'ampleur des dégâts de la mondialisation. Ses exposés seront très appréciés et son salaire saura en conséquence, pour quoi changer cela ?

     

    L'individualisme prône que l'individu excelle dans son domaine, l'écrivain saura ainsi producteur des livres à grand tirage, même si tout au long de l'ouvre, l'on parle du sable chaud des plages, de ciel bleu, et de la beauté et le plaisir, dans des grandiloquents niveaux de rhétorique.

     

    La deshumanisation de sont côté a le champ livre pour évoluer ; mais les effets restent néfastes car loin de toute théorie, loin de toute idée métaphysique théorique, l'espèce humaine est en train de périr par cause d'un voile que les beaux discours, et les excellents livres étalent comme une couverture haute en couleur d'un contenu creux avec la seule finalité de masquer une scène moins digne.

     

    Tirer la pierre sur tel ou tel artiste n'est pas pour autant la fin, puisque la conception même de chacun reste que le retour que celui fait de ses acquisitions cognitives, en retournant au séisme le sujet en question si sa se trouve la personne en question, n'a même pas eu accès au journal télévisé le jour des faits.

     

    Pour moi, personnellement tant des diagnostiques, tant des commissions, ne restent que des signes.

     

    Bien que Joseph Stiglitz soit pour moi un cerveau digne de respect, ne connaissant rien de l'autre personne, qui n'enlève aucun mérite à sa capacité mais plutôt souligne mon ignorance.

     

    Cela reste que des signes qui vont à l'opposé de l'activité politique bien réelle : bouclier fiscale, déremboursement, transfert banalisé du coût de la santé sur certains budgets (négative pour les plus pauvres) déjà lourdement chargés, par exemple pour un couple modeste, la redevance audiovisuel d'un montant de plus de 900 euros (l'équivalent d'un moi de revenu, si c'est n'est pas plus), un scandale! Anéantissement de la justice par suppression des conseils de prud'hommes, suppression des tribunaux, et patronalisation du code du travail. Une réalité si loin de cette idée de politique des civilisations. Ecouté sans doute pour une population anesthésiée.


    0 Temas
    0 Mensajes

¿Quién está en línea?
¿Quién está en línea?

En total hay 2 usuarios en línea: 0 Registrados, 0 Ocultos y 2 Invitados
La mayor cantidad de usuarios en línea fue 62 el Dom 1 Jul - 11:25.

Usuarios registrados: Ninguno


Ningún miembro celebra su cumpleaños hoy
Miembros que celebran su cumpleaños en los próximos 7 días: sergiodunord (48)

Leyenda : [ Modérateurs ]

Estadísticas

Nuestros miembros han publicado un total de 1877 mensajes

Tenemos 37 miembros registrados.

El último usuario registrado es francyelena


  • Nuevos mensajesNuevos mensajes
  • No hay nuevos mensajesNo hay nuevos mensajes
  • Foro cerradoForo cerrado